Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Nzuzi wa Mbombo Tshianga Kumuedi Musungu sur l'article Biographies des élites de la minorité Kasaïenne à Kin, sur votre blog Le blog de Messager

Extrait du commentaire:

 

 

Nzuzi wa mbombo

NZUZI WA MBOMBO

 

Bonjour mon frère, nasepeli kotanga article oyo okomi sur ba Kasaiens ya kinshasa, nalingi ko rectifier makambo mususu oyo okomi sur ngai mpo ezali na ba erreurs mingi. Muntu azalaki Bourgmestre ya Ndesha ezalaki Papa na ngai Nzuzi Henri Kamande Tshipuka, aponamaki Bourgmestre ya commune ya Ndesha na ba elections oyo ba belges basalisaki na 1958, avant l Independance.Ngai nakokaki kozala Bourgmestre na 1958 te mpo nazalaki kaka na 14 ans.

Mpo na conflit na ngai na Vunduawe, nayebi que sango etambola que nabetakiye, que tobundaki naye, ezali lokuta monene, okoki kotuna ba anciens membres ya comite' centrale oyo bazali vivant, bakoki ko temoigner yango, tosuanaki pamba mais tobunda jamais. Ngai natalaka mingi makambo ya dignite' na ngai, la dignite' est une charge, nakoki ko brader yango mpo na kanda te.

Mpo na maicofroid, ezali abréviation ya maison industrielle de commerce et du froid, nazali présidente ya société' wana, ngai moko na creyaki yango, nazalaki na malchance monene mpo ba pillaki yango 2 fois, na pillage ya 91 mpe na 93, mpe tozwaki dedommagement lokola ba mususu te.!!!!Gouvernement na biso eyebi ko soutenir investissement ya ba Nationaux te, ezali mawa trop. mpe na tango ya ba demonetisation ya donna beja, maicofroid azalaki parmis 27 operateurs économiques oyo Banque centrale na Gouvernement basengaki mpo batekela ba fonctionnaires na ba militaires, policiers biloko na bango, lokola bazalaki kofutama na monnaie wana, mpe banto mususu bazalaki kobomba biloko na bango. Te lelo, Maicofroid azwi naino mbongo naye nyonso te, malgre' service asalisaka na Banque Centrale. Malgre' jugement oyo e exiger la Banque Centrale mpo nakofuta mbongo ya Maicofroid, Banque Centrale ezali kaka ko trainer les pieds.  Soki peut etre nazalaki etrangere nde balingaki kofuta? Na congo tout est fait pour decourager les bonnes volonte's!!!! Bazali koluka ba investisseurs ya ba etrangers, mais ba Congolais bazali ko négliger bango. Na tabgo ya kala, ezalaki soki okeyi nz aneza, fec lelo,tozalaki komona ba Lusakivana, ba Mavuzi, ba Kansebu, ba Moleka Liboke, ba Mbemba Saolona,ba Dokolo, Ndanguele Petrus, ba Kisombe, ba Tangi et frères, ba Kinduelo, ba Andre'  ba Nzuzi ,Motors, ezalaki esengo ya komona que economie ezalaki na maboko ya ba ziroia congolais, kasi lelo? okotanga ba nani ? ezali mawa trop, toboyi ba etranger te, mais leta na biso il faut eyeba ko soutenir ba entreprises ya ba nationaux ndenge tomonaka na ba mboka misusu.

Natondiyo botondi na mosala ozali kosala, mpe Nzambe apesayo makasi na bwanya mpo misala nayo ekoba seko.

 Maman Nzuzi wa Mbombo

 

 

 

Par respect pour vos lecteurs, nalingi kopesa precision na commentaire no 2

Kombo ya Nzuzi Henri ezali kombo ya Papa na biso,mpo na province ya ba congo tozali na liens makasi na province wana banda kala mpo papa na biso azalaki mpe na kisantu na école ya ba assistant medical indigene, mpe azwaki diplome naye kuna.

Kombo na ngai ya jeune fille ezali Nzuzi Catherine Marthe, naye kobala mr Madimba Symphorien, nakomi mama Madimba Nzuzi. Tango Président Mobutu asali politique ya Authentcicite', ngai moko nakomi mokanda mpo nakoloba que, makambo ya kozwa kombo ya mobali ezali ya mindele, ngai grand mère na ngai babengakiye mokolo moko na kombo ya koko ya mobali te. Yango wana nalongoli kombo ya papa Madimba , na ya Cathérine Marthe, nazwi kombo ya authenticite' ndenge banto nyoso basalaki, nakomi na kombo ya mama Nzuzi wa MBombo.   Nazali Nationaliste, nalingi province nyonso ya congo, bazali bandeko na ngai .Nakomaki na kin nazalaki na 19 ans. Nasaki carrière na ngai politique nyoso na kin, mpo na Bas Congo ezali Province e adoptaki ngai nakoki kobosana yango te, ba amis na ngai mingi mpe bazali originaires ya ba Congo mpe ba kinois, mais na ba province nyonso, je me sens chez moi, je ne suis pas tribaliste.

A bientôt.TKM.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sebop 17/02/2014 03:43

Bonjour,

Merci et félicitations à Mama Nzuzi wa Mbombo d'avoir pris de son temps pour intervenir personnellement sur cet espace et apporter quelques précisions sur tout ce qui nous reste comme sources historiques chez nous les congolais, le recoupement des rumeurs et les approximations d'idiotes polémiques. Il est plus que temps que toutes les personnes qui ont fait les pages de l'Histoire de notre pays puissent se manifester et se mettre à l'écriture de leurs mémoires. Que nos historiens en fassent autant car, nous ne pouvons continuer à vivre dans un pays aux archives inexistantes. Nous avons besoin de la création d'un grand service des archives nationales avec des bâtiments aux normes et au personnel qualifié, un grand Institut de l'Audiovisuel où nous pourrions trouver documents sonores et audiovisuels etc...

Que Maman Nzuzi wa Mbombo s'attelle donc à l'écriture de ses mémoires car l'Histoire de notre pays a besoin de son témoignage.

Bonne continuation à cette lucarne de la richesse congolaise qu'est MbokaMosika.

Messager@ 23/11/2010 06:44



J.P Bouck,


Merci pour ces détails sur l'origine du nom Mampuya. J'estime que cette information mériterait un sujet à part, vu son originalité. Je ne pense pas qu'elle était à la portée de tout le monde.


Messager



JP BOUCK 22/11/2010 19:03



Une erreur de frappe: ci-dessous, lire plutot MANPOWER, au lieu de MAMPOWER.



JP BOUCK 22/11/2010 18:16



Au Messager:


 


Au Congo-Kinshasa, les personnes portant le nom MAMPUYA son en majorité du KASAI. On retrouve aussi quelques MAMPUYA en ANGOLA (j'ignore quelle tribu), chez les Kongo, et sans
doute au Bandundu ou ailleurs. 


Comme RAPHAEL BATSIKAMA ba MAMPUYA ma NDAWLA, un des fondateurs de l'ABAKO et auteur d'un livre riche et original sur le ROYAUMA KONGO. C'est lui d'ailleurs qui ecrit que le nom TSHIMBALANGA
(dans les ecrits Portuguais sur le KONGO) vient de NSI A MBALANGA (Mbalanga etait une Province ou Region du Royaume Kongo). On connait tous aujourd'hui que les TSHIMBALANGA se retrouvent en
majorité dans les deux KASAI.


 


La diversité du nom MAMPUYA n'étonne pas. Ethymologiquement, ca vient de l'Anglais ou Neerlandais MAMPOWER (main d'oeuvre ou masse laborieuse). Au KASAI, beaucoup de premiers MAMPUYA etaient
de gros bras, (mots anglais) SERVANT ou WORKMAN pour les Europeens. En Anglais, MAMPOWER se prononce Ma-N-Pawe ou Ma-N-Pa-uha. Chez les Africains du 19eme Siecle, cela se prononca facilement
Ma-N-Pu-ha, et finalement MAMPUYA ou MAMPOUYA.


 



i 21/11/2010 18:59



merci mama NZUZI WA MBOMBO na rectificatif o apporter. Ngai nayebeli makambo na lolenge olobi.


Pona ba investisseurs congolais pona nini mboka na biso ezosala boyé vraiment??? Ebongo ebimaka comme si les congolais sont des bon à rien...


Merci à toi Messager de rappeler que votre site ne fait pas de " discrimination"...  


Bonne continuation et merci



Jean 21/11/2010 11:32



Même en lingala, on dit ZUZI le mot francais JUGE, qui n´a rien de commun avec les jumeaux Nsimba et Nzuzi, Mbo na Mpia, Mbuyi na Kanku, Maboso na Mangongo etc...



Claude Kangudie 21/11/2010 09:57



Bonjour Anaclet. Pour votre information, je dirai aussi que les Bimbadi sont aussi installés au Kasaï-Oriental. Plus précisément à Lupatapata, chez les bakua Nsumpi. Entre le clan de Bena Ditutu,
chez le chef Nyanguila wa Kabeya et les bakua Mulumba. Mutambayi André Motor est serait de cette descendance. Bon wk à tous.



JP BOUCK 19/11/2010 20:06



Je me rappelle bien que la toute premiere fois que j'ai entendu parler de NZUZI WA MBOMBO, elle s'appelait bien Mme Catherine NZUZI WA MBOMBO. A l'epoque, elle etait Gouverneur du Bas-Congo ou
Bourgmestre de la ville de Matadi.


 


Ce qu'on a vu quelques années apres c'est que les originaires du Kasai, surtout parmi les jeunes et intellos, ont commencé a faire cette correction que c'etait plutot NZUJI (en Tshiluba) et
non NZUZI.


 


Revenons a l'intervention de Maman NZUZI WA MBOMBO. Il y a un point qui a attire un peu mon attention: lorsqu'on parle des INVESTISSEURS au CONGO, pourquoi le Businessman Congolais est toujours
OUT-OF-THE-PICTURE? Pour dire qu'on y pense meme pas.


Je me suis toujours aussi posé cette question. N'y a-t-il pas des Congolais pour investir 10 ou 50 ou 100 millions de Dollars en RDC? Evidemment, il y a le probleme d'accès au grand credit
qui se pose a bcp d'Africains (on ne prete qu'aux riches, en plus d'autres discriminations qui justement maintiennent les gens au bas de l'echelle). Et au Congo, on n'a pas vraiment de grandes
Banques qui peuvent preter des sommes colossales au Congolais. En dehors de Kinshasa, du Katanga et du Bas-Congo, il y a des provinces entieres qui n'ont pas en ce moment une Banque digne de ce
nom. 


Quand on a pas suffisamment des sous, on se met ensemble, comme Actionnaires,  pour faire des affaires. Y a-t-il une bourse d'investissement, une bourse des affaires a Kinshasa ou ailleurs
au Congo? Je ne le pense pas.



YA MOTI 19/11/2010 16:17



Cher Jerôme et chers mbokatiers,


Il nous appartient tous d'étoffer notre mémoire collective à travers nos vécus et expériences. J'avais anticipé le correctif sur l'origine du nom Nzuzi à la suite de l'article de notre Kandolo
national. Cette information que je détiens depuis une trentaine d'années par le biais du frère cadet de Ya Cathy Nzuzi mon collègue et ami d'école. Il nous l'avait bien dit que leur nom de
famille Nzuzi avait une origine bakongolaise, en lisant les correctifs de Ya Cathy Nzuzi, elle a abondé dans le même sens "leur famille avait de liens très forts avec le Bas-congo sans aller dans
le détail". Une seule certitude se dégage sur ce nom; il n'est pas Nzuji de Baluba mais plutôt Nzuzi de bakongo, un point c'est tout, que cherchons-nous encore ? Cher Jerôme, à mon avis, il est
très important de doser nos propos pour le bien collectif. Nous avons écrit tant d'articles sur les personnalités tant politiques que mondaines, il est rare de les voir apporter les correctifs
sur nos écrits, les éclaircissements dignes de foi. Souvenez-vous le l'interview de Claude avec Mukendi, kalonji ... nous nous sommes posés de questions si vraiment nos aïnés avaient le
souci de nous faire bénéficier leur vécu, la vraie histoire de notre pays. Que Ya Cathy NZUZI ait de visées politiques, nationalistes ou autres, acceptons-la comme notre aïnée, nous sommes tous
de la même famille; celle de Mbokamosika, qu'elle partage avec nous son histoire, ses regrets et souhaits pour le bien-être de la mémoire collective.


YA MOTI



Messager@ 19/11/2010 07:06



Jérôme,


Je vous ai parlé en grand frère. Nous sommes lus par le monde entier. Plus nous serons corrects à l'égard des témoins de notre histoire, plus ils se confieront à nous.


En ce qui concerne les noms, et sans vouloir répondre à la place de l'intéressée, je crois avoir déjà écrit sur ce blog que notre pays est constitué par un mélange de populations. On trouve au
Kasaï une population d'origines diverses, et les noms ne sont pas toujours à 100% kasaiens.Qui ne connaît pas le professeur MAMPUYA à la
faculté de droit au Campus de Kinshasa. Il est Kasaien , et pourtant son nom sonne Mukongo.


Tous les nons Kasaîens KATSHABALA sont une déformation du nom angolais CAXTEIRA.Ce nom
provient des angolais venus avec des missionaires catholiques vers le 19e siècle fonder des missions catholiques et qui se sont dilués dans la population Kasaïenne.


Nous sommes un peuple pudique, certaines personnes ne veulent pas étaler toutes leurs origines après s'être intégrées quelque part. D'autres personnes ont reçu les noms des amis de famille venus
d'autres provinces. Bref, les raisons qui font que certains noms n'ont pas de rapport avec le lieu sont multiples.


 


Messager


 



Jérôme Nzembele 18/11/2010 22:08



Cher Messager,


J'ai bien compris l'idéologie de notre site et cela dépuis aussi très longtemps. Je n'ai jamais été systematique contre les autorités de la deuxième république. Mais seulement, Au contraire, je
les aime bien surtout dans la messure où elles veulent bien nous raconter très dignement le passé. Si par hasard, je trouve qu'une nouvelle ne m'a pas convaincue, vous comprendrez que je puisse
manifester mon desaroi. Dire de quelqu'un qu'il ne vous a pas convaincu ne devrait pas rélever de l'indisposition ni du manque de respect.


Je pense qu'il serait quand même judicieux pour notre site de n'apprendre rien du tout de qui que ça soit en lieu et place des ragots.


Mes salutations.



Messager@ 18/11/2010 21:50



Jérôme,


C'est votre droit de ne pas supporter les personnalités de la deuxième République. Mais mbokamosika en tant qu'un média a besoin des témoignages de tous ceux qui ont fait notre histoire. Que nous
les aimions ou pas.


Le devoir d'informer nous oblige à nous placer au-dessus de tout sentiment. Nous n'avons pas à donner l'impression que notgre blog est devenu une sorte de tribunal pour les anciens politiciens.
Tout comme nous n'avons pas comme mission d'indisposer tous ceux qui cherchent à témoigner sur le passé.


A ma connaissance, le rôle de juger ceux qui s'étaient compromis dans l'exercice de leurs fonctions incombait à la Conférence Nationale et Souveraine. Pas à un organe de presse.


N'oublions pas que les médias , à travers leurs enquêtes arrivent parfois à accorder la parole aux criminels les plus détestés par la société.


Sur ce blog, nous ne jouerons jamais le rôle de censeurs, mais plutôt celui de médiateurs .


Critiquer objectivement les opinions des uns et des autres oui, mais indisposer systématiquement ceux qui viennent témoigner sur un blog dont le but principal est le travail de mémoire, NON NON.


 


Messager



Jérôme Nzembele 18/11/2010 20:58



Bonjours à tous les mbokatiers,


L'homme ou la femme entant que tel, participe à plusieurs institutions et dispose pour cela de plusieurs statatuts selon son institution d'appartenance. Lorsqu'un élève parle à son maître, les
rapports qui devraient les departager seraient ceux d'un enseignant à son élève, peu importe leurs âges respectifs. De l'autre côté, les rapports entre un vendeur et un acheteur devront être ceux
régis par les lois du marché et non ceux d'une famille où le père devrait avoir une ascendance totale sur le reste de la famille. Enfin, lorsqu'un homme ou une femme d'une certaine âge se risque
dans le métier de la politique, il ou elle devrait s'attrendre à être contrédit par n'importe qui sans reférence aucune à la génération ni au niveau matériel de vie. On n'est père ou mère chez
soi dans sa maison et devrait accepter d'être contrédit par plus jeune que soit sans pour autant brandir l'argument africaniste du plus âgé donc qui connait tout.


Jai voulu introduire ainsi mon commentaire en réation de l'appel de se la jouer calme nous lancer par Le Messager. Je pense à mon avis que contrédire une personnalité dans l'art d'un débat ne
constitut en rien une impolitesse. Nous partageons tous le même soucis, celui de savoir la vérité.
Sous cet angle comme je l'ai toujours dit, les personnalités de la deuxième républiques ne sont pas prêts à nous divulguer certains de leurs souvenirs ou annecdotes. C'est à nous même, par la
critique systématiques de leurs dires, d'aller chercher la vraie information où elle se trouve au risque même de les (acteurs politiques d'hier et d'aujourd'hui) rendre plus réticents et muets à
notre égard. C'est peut-être une obstination pour moi, mais c'est comme cela que je suis : Critiquer l'information d'ou qu'elle vienne avant de l'adopter.


Avec tous les respects que je dois à Mama Nzuzi wa Mbombo, j'ai la nette conviction que son intervention n'est digne de confiance car elle me semble trop politique que soucieuse d'apporter une
certaine vérité. Elle dit au début de son intervention qu'elle allait corriger un certain nombre de faits mais en réalité, elle n'a presque rien dit sur tout.


A commencer par son patronymie. Elle cherche à faire gober aux grands garçons que nous sommes, l'orthographe Bas-congolais de son nom de famille. Nous savons tous qu'elle a encore des projets
politiques et pour cela elle cherche à raser très large dans toutes les provinces du Congo. C'est ce qui explique d'ailleurs sa frustration d'être énumerée parmis les kassaïens de Kinshasa. Elle
très loin jusqu'à se dire nationaliste et non Kassaïenne comme si les deux notions s'excluaient automatiquement. Pour ces mêmes raisons, elle se veut bien Kinoise que Kassaïenne, allant jusqu'à
relater son âge d'arrivée à Kinshasa.  C'est qui peut être d'ailleurs compréhensible comme démarche. Mais elle a aussi l'obligation de ne pas tordre une vérité historique. Les Kassaïens
n'ont pas de Nzuzi. Elle et son père s'appeleraient bien NZUJI. Notre chroniqueur Emma Kandolo n'est pas le seul à le savoir. 


Dans l'affaire qui l'avait opposée à son ministre de tutelle, là aussi notre Mama ne m'a pas donné l'impression de vouloir dire vrai. Toujours pour des raisons politiques, elle ne cherche pas à
heurter le vieux TEPE.


Enfin, de la même manière que nous nous jetons des éloges lorsqu'un article est bien rédigé, il va de soi que nous acceptions aussi des critiques quand c'est le contraire qui se reproduit. Je
n'ai pas du tout aimé le commentaire de mon ami et frère Muana Ngaba. J'ai eu l'impression d'avoir voyagé dans le chantre du mobutisme des années soixante-dix.


Toutes mes salutations distinguées à toute cette grande famille qu'est mbokamosika.



Mwana Ngaba. 18/11/2010 14:41



Mama na biso Nzuzi wa Mbombo,


Mama Nzuzi wa Mbombo, ya liboso ezali esengo mingi ya koyeba ete ozali na bomoyi, ya mibale nakosenga na Nkolo Nzambe epesa yo bomoyi bolayi mpe nzoto makasi.


Nazali na mingi ya koloba te, kasi nalingi kaka na rappeler yo likambo moko, na tangu ozalaki Gouverneur ya Bas-congo, na ville ya Matadi, tomonaki bongo na TV animation ya makasi na kati ya
Stade ya Matadi, Président Mobutu na Mama Antoinette bazalaki, mpe ndenge ya animation oyo ezalaki pour la première fois na histoire ya Congo-Kinshasa Mobimba, kaka ndenge tozalaki kolanda na
télévision animation yango, ba kulutu nionso balobaki, eloko "Mwasi oyo asali ezali likambo monene", ba gouverneurs ya ba provinces misusu bameli mpema.


Nabanzi na Kinshasa, soki nabosani te, ezalaki bongo Gouverneur Ndjoku Eyo Baba, mpe na mikolo elandaki tomonaki ndenge ba Groupes Choc ya Animation politique etombokaki  d´abord na
Congo mpe na sima na Afrika Mobimba.


Tangu ozuaki likanisi oyo ya kosala "groupe choc ya animation politique kuna na Matadi", nayebi okokaki kokanisa te ke, ekokoma likambo monene na Afrika Mobimba.


Ya Mibale nayebi ozali parmi ba Mama oyo babundaki mingi mpo na "émancipation ya la femme congolaise", nazalaki présent na Commune ya Limete, na place commerciale, tangu wana ozalaki
Bourgoumestre ya Kintambo, ba policiers ya roulage bakangaki voiture na yo, okiti na voiture mpe obandi kosolola na ba policiers oyo, kasi bango balingaki koyokela yo te, moko na bango alingaki
kolakisa ko mobali, kasi yo oyebisaki ye, ndeko policier tokomi na tango ya Homme Nouveau, Femme Nouvelle, wapi alingi koyoka te, puis bayebisi policier oyo, yo oyebi te ye azali Bourgoumestre ya
Kintambo, na maloba maye ndeko policier abandi kosenga yo pardon, kasi olobaki na ye kaka a changer ezaleli, abanda mpe kokumisa ba Mama, biso nionso tobetelaki yo maboko.


Ya misato, na cadre ya ba affaires commerciales obundaki makasi, ndenge kaka olobi, okomaki ko gérer ba sociétés mua mingi, kasi makambo oyo ekueyaki na mboka, ezongisa ba affaires mingi sima.


Motuna na ngai ezali boye Mama na biso, est-ce que BOKASI wana ya molunge na makambo ozali na yango kaka to osili olemba.


Nasuki awa, Mama Nzuzi wa Mbombo, lisusu na kombo ya ba Nkoko na biso ya Congo Mobimba, Nkolo Nzambe abatela yo.


Mwana Ngaba.



Messager@ 17/11/2010 18:56



Maman Nzuzi Wa Mbombo,


Na kombo ya blog mbokamosika matondo mingi na ndenge osali correctif yo moko na maye ndeko Kandolo akomaki sur biographie na yo.


Tosepeli mingi ndenge yo moko opesi lumière sur origine ya kombo na yo.


Tokosenga na ba mbokatiers oyo balingi ko commenter babosana règle ya botosi te ndenge ekambaka biso na blog na biso. Topesa posa na bakulutu mpe ba maman lokola maman Nzuzi wa Mbombo bakoka
koyebisa biso maye maleka.


To rater occasioin oyo te ba mbokatiers.


 


Messager