Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samuel Malonga

Fruits et légumes sauvages de nos forêts

 

Référence: http://www.mbokamosika.com/article-zamba-ya-sykin-96655930.html

 

L’article  sur Zamba ya Sykin nous a donné l’idée de parler des richesses de nos forêts et savanes. Si le bois constitue l’essence primordiale, beaucoup d’autres richesses se cachent dans la jungle congolaise. L’homme n’a pas seulement apprivoisé les animaux aujourd’hui devenus domestiques mais aussi la végétation. Nos maraîchers cultivent des légumes qui constituent la base de notre alimentation. Mais d’autres cultures et arbres fruitiers sont restés sauvages échappant ainsi à la main mise de l’homme sur la nature. Les peuples de la forêt en raffolent. Aujourd’hui, certaines espèces végétales sauvages disparaissent à cause de la déforestation. L’extension de la ville de Kinshasa se fait au détriment de la flore et au bouleversement de tout un écosystème. Les environs de la capitale se sont considérablement transformés. Les murs bétonnés et l’asphalte ont remplacé la nature et la verdure a cédé sa place aux tôles ondulées. La forêt qui couvrait l’ancien Camp Renkin où les enfants allaient cueillir des matonge, le fameux zamba ya Synkin, les alentours de Kimbanseke, de Masina ou de Mbinza ont tous été dépouillés de leurs essences et se sont vite mués en cités habitées. Pourtant, il y a un pu plus d’un demi siècle, la forêt kinoise aujourd’hui disparue, offrait à la population une panoplie des fruits sauvages. A côté de ces délices s’ajoutaient des légumes bios que dame la nature a bien voulu gaver nos forêts et savanes. La présentation de ces plantes sauvages étant une nécessité, nous avons essayé de dresser une liste à laquelle se trouvent quelques fruits rares dont certains sont cultivés.

 

Fruits comestibles :

  • Litonge, nom scientifique : landolphia lanceolata.
  • Mbuma makaku, mbendi mbendi en kikongo, nom scientifique : rubiaceae. L’arbuste mesure 12 m en forêt.

- Mbila esobe, mfungu mfungu en kikongo, nom scientifique : anisophyllea quangensis. L’arbuste mesure de 20 à 60 cm.

  • Makalakonki,  coque globuleuse contenant de pulpes rouge acidulées mais moelleuses et juteuses. On l’appelle malombo au Congo Brazzaville.
  • Tondolo, nom scientifique : afromomum meleguetta, maniguette en français. C’est une plante vivace qui produit une gousse brune qui contient de nombreuses petites graines.
  • Ekoti ya monseigneur, nom scientifique : bellucia pentamera naudin (melastomataceae), néflier de Costa Rica en français.
  • Manga ya sende, prune de Cythère en français. Le prunier de Cythère qui donne ce fruit peut atteindre 12m de haut. Son nom scientifique est spondias dulcis.
  • Malombo, nom scientifique : saba senegalensis.

 

Légumes :

  • Kikalakasa, nom scientifique : psophocarpus scandens. Il est communément appelé pois carré africain
  • Mfumbwa (Koko au Congo Brazza), nom scientifique : gnetum africanum
  • Misili ou fougère
  • Champignon
  • Minkeni (kikongo), nom scientifique costus phyllocephalus (costaceae)

 

Racines sauvages :

  • Nzete ya mino (tige pour faire briller les dents)
  • Tangawisi (gingembre)
  • Kimbiolongo (fortifiant sexuel)

 

Fruits rares :

  • Mbuma liboto
  • Paka-paka
  • Mondenge ou cœur de bœuf dont le nom scientifique est annona  reticulata.
  • Pain de singe, fruit du baobab, arbre dont la longévité peut dépasser 1000 ans

Au Congo Brazzaville, l’Office National des Postes et Télécommunications du Congo avait en 2002 émis des timbres sur les fruits sauvages congolais dont le bamou, le tsia et l’ikami.

Que mes frères Bantadu me pardonnent. J'ai en effet oublié de mentionner un piment sauvage qu'ils raffolent et qui s'appelle "NDUNGU ZI NTENDI". Luambo l'avait immortalisé dans sa chanson polémique " Luvumbu ndoki ".

Samuel Malonga

 

Commenter cet article

Samuel Malonga 22/01/2017 20:05

Que mes frères Bantadu me pardonnent. J'ai en effet oublié de mentionner un piment sauvage qu'ils raffolent et qui s'appelle NDUNGU ZI NTENDI. Luambo l'avait immortalisé dans sa chanson polémique " Luvumbu ndoki ".