Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samuel Malonga

.

Le football à Bukavu

Mobutu ne cessait de répéter que Kinshasa n’était pas le Zaïre. Le maréchal n’avait que partiellement raison car en matière de sport, les deux grandes villes du Congo s’octroient la part du loin. Kinshasa et Lubumbashi représentent la quasi-totalité de toutes les victoires congolaises sur l’échiquier national et continental. Ces deux villes sont les seules à pourvoir de façon continue et permanente l’équipe nationale en effectif. Les autres chefs-lieux des provinces se partagent le reste. Mais on peut constater sans l’ombre d’un doute que plusieurs joueurs venus de l’intérieur ont influencé le football kinois et lushois. En dépit des conditions difficiles dans des arènes qui n’ont de stade que de nom, plusieurs joueurs sont sortis du lot et ont fait la fierté de leurs provinces. Beaucoup sont partis à Kinshasa ou à Lubumbashi pour se faire un nom. Nous pouvons pêle-mêle citer Romain Bamuleke, Mokili Saïo, Senge Senge, Wusu-Wusu Kipulu, Lokondo, Kembo, Kidumu, Ndaye, Ntumba Pouce etc. Bukavu n´a pas échappé à ce phénomène sportif. Cette grande ville a donné au pays plusieurs grands joueurs de renom dont certains sont allés jouer dans la capitale du cuivre.

 

Mwananteba Mwanatos

Les trois grandes équipes rivales de l´ancienne Costermansville sont sans conteste Olympique Bande Rouge, Espoir Football Club (Bukavu Dawa ou BUDA) et Union Sport d’Or (OC Muungano). Bande Rouge se fait surtout remarquer sur le plan national lors du tournoi final de la Coupe du Congo en 1970. Cette équipe se révèle comme étant une formation redoutable. Elle est décomplexée devant les grands clubs kinois ou lushois. Organisée pour déterminer le champion national, cette phase finale se joue sur les bords du lac Kivu entre Saint-Eloi de Lubumbashi (tenant du titre), Union Mbuji-Mayi, V.Club de Kinshasa et Olympique Bande Rouge de Bukavu. Un joueur s´est particulièrement distingué. La révélation de ce tournoi à quatre est Bonaventure Mwananteba, Mwanatos pour les intimes. Il a été tout au long du tournoi le maître à jouer de l’Olympique. Avec ses dribles déroutants, ses passes lumineuses, ses démarrages fulgurants, ses appels de balle et ses tirs tendus, il a donné du fils à retordre aux défenseurs adverses. Ce bombardier capable de tirer à 30 m, est passé du stade de vedette locale à celui de vedette nationale. En finale, les champions de la ville hôte battent le  club vert-noir par 1 but à zéro. L’unique réalisation est l’œuvre de Guillaume Samba Kaputo dit Lentement. Le futur professeur a acquis ce sobriquet à cause de son jeu d’une lenteur remarquable. L´Olympique est sacré champion du Congo sur son terrain. L’équipe fait le tour du stade en brandissant la coupe. Mais  24 heures plus tard, la Fécofa se rétracte et retire le titre. Cet imbroglio sportif est qualifié de "foire de Bukavu" par les médias. La presse est très critique car la fédération n’arrive pas à sanctionner les auteurs de ce cafouillage. Le ministre des sports intervient et envoie tous les protagonistes à Kisangani pour y rejouer la même phase finale. Mais le replay se solde à nouveau par un fiasco. Comme en 1969, le Congo n’a pas de champion en 1970. Entretemps Mwananteba qui a été au sommet de son art fait l’affaire des dirigeants de Mazembe. Auréolé par sa prestation, il va atterrir dans la capitale du cuivre au terme d´une grosse polémique consécutive au refus des dirigeants de l’Olympique Bande Rouge de laisser partir l’idole de Bukavu. Mwanatos va porter les couleurs des Corbeaux de 1970 à 1975. En octobre 2014, il tire sa révérence à 65 ans............................................................................................................................................................

 

Ndume Pelé

Un autre joueur bukavien s’est fait remarquer par son talent et  l’élégance de son jeu. Il s´agit de Prosper Ndume dit Pelé. De taille dépassant à peine la moyenne, ce jongleur de ballon est un fin tacticien. Il endosse les couleurs de l’Union Sport d’Or de 1967 à 1972 et se place parmi les meilleurs joueurs du championnat local. Le temps de décrocher son diplôme d’État, le voilà parti pour Lubumbashi afin de parfaire ses études universitaires. Il est alors transféré dans Mazembe. Là, il retrouve une vieille connaissance, Mwananteba, ainsi que plusieurs autres footballeurs venus du Kasaï comme Ntumba Pouce, Mutombo Pelé ou Tshamala Machine. Devenu une valeur ajoutée chez les corbeaux, le Pelé de Bukavu va laisser son empreinte indélébile dans la capitale du cuivre à l’instar de tous les grands joueurs de sa trempe.

 

Les joueurs bukaviens

Comme dans toutes les villes du Congo, Bukavu a aussi connu ses grands joueurs. Ils ont par leur jeu soulevé des foules et ont vibrer le stade de la Concorde de Kadutu. Nous retrouvons les noms de ces artistes dans le livre "Contribution du football au cosmopolisme de la ville de Bukavu (1950-2010)" de Pascal Kashema. Il s’agit de Prosper Ndume, Bonaventure Mwananteba, Célestin Chishibanji, Louis Tshika, Jean-Jean Kizungu, Jean-Jean Rwima, Emmanuel Sanginga, Gérard Nzirirane, Léon Mateso, Salumu Pronto, Georges Nzirirane Zoos, Ngunza Shang Lay, Henri Mukamya, Paulin Tshishimbi, Lifofa Sentiment, Guillaume Samba Lentement, Vava Kyalondawa, Kyalondawa Chawa, Alingi, Mutumungu, Kpalawele, Kiza Mutonji, Belmondo, Rugoboza, Antoine Muluvia, Ndagano Laty, Peter Kombe, Jules Nate, Saidi Majaliwa, Fifi Seko, Boniface Okete, René Balowa, Venant Zagabe Kapata, Chrysostome Muzendele Tom, Jean Katabana, Henri Katabana, Matadi, Damali Eusebio, Mafwala Brésilien, Ekendieme Rochereau et tant d’autres.

 

Équipes championnes de Bukavu de 1952 à 2009

 

Alberta -Katanga

1952,1953

KEFC

1956, 1958

Olympique / CS Bande Rouge

1960, 1961, 1963, 1964, 1970, 1971, 1978, 1982,

1997-1998, 2003-2004

Union Sport d’Or/OC Muungano

1979, 1980, 1981, 1984, 1993-1994, 1994-1995,

2002-2003, 2003-2004

Espoir Football Club/OC Bukavu Dawa

1962, 1966, 1967, 1975, 1976, 1977, 1998-1999,

2000-2001, 2001-2002, 2004-2005, 2005-2006, 2007-2008, 2008-2009

FC Zaïre Banque

1973

FC Bralima

1965

Aigle Sport Makasi

1968

FC IRSAC Lwiro

1965-1966

FC Hydro Sport/As Ruzizi

1972

FC Regisport Mayomoto

1983

US Bilombe

1996

US Safari

1992-1993

Source: Contribution du football au cosmopolisme de la ville de Bukavu (1950-2010)

              de Pascal Kashema.         

Samuel Malonga

Commenter cet article