Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Les hommes de pouvoir ont toujours été attirés par le sexe .

De  nombreux commentaires sur les femmes de Patrice Lumumba nous ont poussé, en tant que modérateur du site, à  éclairer nos lecteurs sur les penchants de grands hommes vers le sexe.

En effet, ce que révèle notre ami Samuel Malonga n’est pas un cas singulier ,  ni une attitude particulière d’un grand homme, en l’occurrence Patrice Lumumba envers les femmes. Depuis l’antiquité, les hommes et les femmes de pouvoir ont toujours étés attirés par le sexe.

Ne dit-on pas que le pouvoir est un « aphrodisiaque ». Les différents rois et empereurs en passant par Catherine II  de la Russie , Mao Tse Toung, Kennedy, Valérie Giscard D’Estaing, Mitterrand,Bill Clinton, Kadhafi, Berlusconi, DSK… n’ont pas fait exception à cette règle.  Un coup d’œil sur les liens  ci-dessous vous édifiera davantage.

Tous ces exemples donnent raison à Freud qui avait annoncé que "la vie, c'est le sexe". Même nos pasteurs et beaucoup d'hommes d'église ne l'ont pas contredit à travers leur façon de vivr.

Notons par ailleurs que ce que l'opinion retient d'un politique c'est son bilan. Sa sexualité a toujours été considérée comme un-à-côté, mieux un fait divers

 

Messager

 

 

 

 

Quelques liens sur la vie sexuelle de grands hommes.

 

http://www.lefigaro.fr/politique/2011/05/21/01002-20110521ARTFIG00004-sexe-pouvoir-et-dependance.php

http://savatier.blog.lemonde.fr/2013/01/22/catherine-ii-et-son-cabinet-erotique/

http://vidberg.blog.lemonde.fr/2009/10/09/la-vie-sexuelle-des-hommes-politiques/

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-sexe-et-pouvoir-des-liaisons-nombreuses-10914.asp?1=1

 

 

 

 

Catherine II de Russie

Catherine II de Russie

Commenter cet article

Albert Maketo 17/01/2015 00:00

Depuis quelques années,l´actualité mondiale a braqué ses projecteurs sur plusieurs affaires mêlant étroitement le sexe et le pouvoir.Il y a bien sur l´affaire DSK,celle de Georges Tron,le procès de Berlusconi,Bill Clinton et l´affaire Monica ou encore Francois Mitterand et Jacques Chirac,reputés hommes à femmes ,le Président israélien reconnu coupable de viol,le Président sud -africain Jacob Zuma, accusé de viol sur une femme séropositive etc.....Les hommes de pouvoir sont généralement de grands prédateurs sexuels.Leur statut de dominant leur donne l´occasion de pouvoir assouvir leur désir et ils deviennent frénétiquement des obsédés sexuels.La faisance est un moyen pour eux d´evacuer le stress et la pression.Les femmes, êtres généralement faibles, sont toujours attirées par les mâles dominants ou qui occupent les postes de responsabilité.C´est la loi de la nature.Tous les politiciens ne sautent pas sur une femme de chambre ou une collaboratrice,les exceptions existent.Les Présidents Kasa-Vubu et Massamba Debat ne juraient que par leurs épouses,ils n´ont pas fait parler d´eux pour les histoires sexuelles(à défaut d´être fidèles,ils étaient plus discrets.L´histoire nous dit qu´aucun homme politique congolais de l´époque ne pouvait s´égaler à Papa Bomboko qui était un redoutable prédateur sexuel.Mobutu,le roi du Zaire,ne s´intéressait qu´aux femmes de ses collaborateurs.

Iyolela 17/01/2015 14:12

Ah ! voilà, ndeko Albert Maketo, oniati penza : à défaut d´être fidèles, ils étaient plus discrets. Tozalaki na vieux moko azalaki kofanda na rue Elila na commune ya Lemba, azalaki agent ya sécurité ya président Kasa-vubu, avant président Kasa-vubu akoma na mboka moko donné, bango batu bazali ko précéder président, voire une semaine avant, toyoka mua mingi, kasi ya mabe te.... En bref, ba vieux bayebaki ko se comporter lokola bakolo ya batu, bayebaki ke bango nde bazali modèle, ndenge balobaka Tata azalaki kobima toujours le premier na classe, Tata azalaki zoba te na classe...

Samuel Malonga 14/01/2015 11:11

Le sexe attire le pouvoir; tout comme le pouvoir attire le sexe. Les deux sont intimement liés. L’un ne va pas sans l’autre. Nous l’avons vu à travers les commentaires des mbokatiers tout comme dans les liens que le Messager nous a donnés. Le pouvoir avec ses honneurs, son opulence, sa puissance et ses fracas a besoin du sexe pour se confirmer dans la société, car le sexe lui-même a besoin de la grâce de l’argent et de la concupiscence du pouvoir pour s’affirmer. Si aux États-Unis, le poids d’un homme est en rapport avec son compte bancaire, le poids d‘un homme du pouvoir est aussi en rapport avec sa capacité à avoir plus de femmes dans l’ombre. Dans tous les continents et de tout temps, la majorité des hommes du pouvoir ont leur harem connu ou secret. L’appétit du sexe leur permet de se défouler et de se débarrasser de leur stress. Pouvoir a toujours rimé avec sexe.

Claude Kangudie 14/01/2015 07:42

Bonjour...je crois que ce que notre frère Pandha veut dire, est que les présidents Massamba-Debat et Kasa-Vubu ne prenaient pas les femmes de leurs collaborateurs ni d'autrui. Ils avaient une morale de ce côté là. Les champions des hommes politiques, en matière des femmes tout court, vont de Mobutu en passant par Jhon Kennedy, Berlusconi alias bunga-bunga, Nangi de Bosca Sarkozy dit Paul Bismuth l'incruste en terminant par l'homme au casque Hollandais. Elikia na biso ezala na mboka na biso, Rd Congo, Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Pedro 14/01/2015 06:34

Donc Massamba-Debat et Kasa-Vubu ne se sont pas distingués par leur extrême masculinité!

Iyolela 14/01/2015 07:17

Donc vieux Kasavubu na président Masamba-Débat, bazalaki na ba MAKANGU te, c´est trop dire, peut-être BA BOTAKI bana libanda te, wana tokoki kondima, mais à dire Bazalaki na obele Mama Moko, en tant que "africain" et surtout génération na bango, il faut bo revoir copie na bino.

Messager 13/01/2015 22:02

Mon cher Depandaert,
Ce qui vient du fond du coeur ne saurait être du brouillon. Moi j'aime les propos émis spontanément .
Comme vous le dites si bien, le débat est lancé.

Messager

Pandha Depandhaert 13/01/2015 20:49

C'est si facile à comprendre, cher messager. La première personne qui a eu à dominer son semblable, ( entendez: excercez le pouvoir, avoir de l'ascendant sur l'autre), C'est Adam. Il l'a fait de prime abord par le sexe. L'homme exige que la femme lui donne ce qu' elle a de plus cher: son intimité. Il s'en est suivi une inexorable rapport "domination-soumission" parmi les humains par le biais du sexe. Un homme politique imbu de son pouvoir cherche toujours à s'affirmer par la conquête de ses collaboratrices, puis par les épouses de ses collaborateurs, etc. Cela tient en fait d'un abus de pouvoir manifeste, dicté par un vrai de complexe de supériorité. Des hommes politiques posés comme Massamba-Debat ou Kasa-Vubu n'ont eu pareils travers. C'est un peu du brouillon, ce que j'écris de facon aussi ramassée. Mais le debat qui est lancé ne fait que commencer.

Pandha Depandhaert

Messager 13/01/2015 19:06

La liste est très longue mon cher Claude.

Messager

Claude Kangudie 13/01/2015 18:50

MSG, à cette liste, il faut ajouter l'actuelle reine d'Angleterre. Toute mariée qu'elle est, elle une grande femme carnassière et dévoreuse d'hommes. Rd Congo, mboka ya Denis Mukwege, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.