Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Les confidences de la République sur le transfert  de Lumumba et ses  compagnons

 

​​

Léopoldville, mi-janvier 1961, une correspondance particulière s’établie entre les différents personnages-clés de la république. Des lettres confidentielles sont écrites et passent d’une main à l’autre, d’un bureau à l’autre, d’une ville à l’autre dans le plus grand secret. Les différents corps de l’État sont en effervescence.

 

 Dans le plus grand secret, des tractations se font en coulisses et l’heure est grave. La capitale est pourtant calme mais les dirigeants sont agités. Ils doivent résoudre l’équation Lumumba, un caillou dans leurs chaussures. Le premier ministre déchu croupit en prison dans le camp Hardy de Thysville avec ses neuf amis d’infortune.  L’histoire retiendra les 14 et 15 janvier 1961 comme étant des journées décisives dans le transfert des "colis" vers une autre destination.

 

 Trois lettres sont écrites en deux jours, deux par Kasa-Vubu lui-même et l’autre par Victor Nendaka, l’administrateur en chef de la sûreté. L’une des deux lettres du chef de l’État a pour destinataire l’abbé-président Fulbert Youlou du Congo Brazzaville à qui Kasa demande d’accepter le transit des prisonniers dans son pays. Quelques jours plus tard, trois des dix prisonniers de Hardy sont transférés à Elisabethville où ils sont froidement assassinés. Ci-dessous les trois lettres qui ont scellé leur vie.

 

Samuel Malonga

Le transfert de Lumumba

Le transfert de Lumumba

Lettre de Joseph Kasa Vubu à Victor Nendaka

Lettre de Joseph Kasa Vubu à Victor Nendaka

Lettre de Joseph  Kasa Vubu à Fulbert Youlou

Lettre de Joseph Kasa Vubu à Fulbert Youlou

Lettre de Victor Nendaka au commandant de 4e Brigade à Thysville

Lettre de Victor Nendaka au commandant de 4e Brigade à Thysville

LE TELEGRAMME DE  MINAF

LE TELEGRAMME DE MINAF

Mobutu regardant Lumumba et ses compagnons dans le véhicule militaire, après leur arrestation.

Mobutu regardant Lumumba et ses compagnons dans le véhicule militaire, après leur arrestation.

Le supplice de Lumumba, sous le regard de Mobutu

Le supplice de Lumumba, sous le regard de Mobutu

Les trois mousquetaires  à la résidence de l'ambassadeur américain

Les trois mousquetaires à la résidence de l'ambassadeur américain

Commenter cet article

BIRINDWA RAMAZANI 01/02/2015 16:47

Beaucoup a été dit et se dit encore de nos jours malgré les nombreuses années passées. C'est dire que le peuple congolais est traumatisé par le sang de ses fils et filles versé pour l'indépendance. Ne connaissant pas la vérité sur ces macabres tragédies politiques, nos mémoires, pour ceux qui avaient jubilé, très jeunes qu'ils étaient, enfuient ce traumatisme et du coup la politique n'a plus de sens. Dans la recherche des responsabilités et des responsables de la tragédie qui nous hante, je me pose toujours la question de savoir qu'adviendrait à Lumumba et ses compagnons de fortune si le Président l'Abée Fulbert Youlou, à qui Kasa-Vubu avait sollicité le transit sur son territoire pour leur transfèrement au Katanga chez Tshombe ? N'était-ce pas dans l'esprit du président de l'époque de chercherà épargner les infortunés et éviter ainsi leur exécution programmée et téléguidée de l'extérieur ? Souvenons-nous qu'en janvier 1960, le pays n'était qu'un nourrisson né il y a à peine à 6 mois et demi ? C'est à dire rien n'était encore ainsi politiquement sur les bases solides pouvant supporter le poids de l'ensemble du pays et avec les velléités séparatistes du Katanga et du Kasaï et la main mise des occidentaux qui craignaient de perdre la poule aux œufs d'or. Le Katanga lui-même était en proie de division entre le Nord et le Sud. Toutes les commandes étaient encore entre les mains des belges et en Bruxelles. Dans le contexte du moment, en se référant aux déroulements de la Table Ronde, Bomboko, Ndele, Nendaka et Mobutu étaient déjà dans les arcades des services secrets, peut-être que Lumumba et Kasa-Vuvu l'ignoraient ou ne prenaient pas en compte les informations qui leur parvenaient à ce sujet par excès de nationalisme, probablement. Je me rappelle des conversations que mon frère avaient avec Lumumba avec mon frère. Lumumba disait au sujet des rumeurs sur Mobutu agent des occidentaux que : Joseph agit ainsi parce qu'il n'a pas d'argent, mais quand le moment sera venu, il s'en détachera." Il faudra, pour que le Congo se débarrasse de sa mémoire, toutes ces âmes qui errent à travers le territoire sans abri faisant des SDF errants et invisibles à l’œil nu. Il nous faudra aussi des politiciens courageux qui devront s'amender au nom l'état car ces crimes sont des crimes d'état, commis volontairement par l'état congolais.

Fratello Paul Emile Okoka 18/07/2014 06:39

il n'y a pas du salut en aucun autre, car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes par lequel nous devions etre sauvés(Actes 4:12), ces paroles sont les paroles veritables de Dieu au sujet du salut, tout le reste c'est du mensonge, en effet Jésus-Christ: n'est rien autre que l'accomplissement(Jean 19:30) et la continuité(Jean 8:32) de la science divine du peuple africain noir 5000 ans avant Christ(www.africamaat.com, www.shenoc.com, www.africavenir.org), racine de son épanouissement spirituel et scientifique, jusqu'à sa rencontre avec ce christianisme criminel qu'on lui a imposé dépuis cinque siècles jusqu'aujourd'hui à travers toutes ces églises ou ministères institutionalisés et organisés qui lui ont apporté l'amour de l'argent, racine de tous ces maux.

Puisse Dieu faire de vous un veritable leadership politique(Matthieu 6:33), un veritable leadership économique(2Corinthiens 8:9) et un veritable leadership en medecine(Matthieu 10:8) en Jésus-Christ, et cela ne depend pas de votre volonté, ni de votre connaissance spirituelle, scientifique, théologique et biblique, ni de votre connaissance en politique, ni de votre connaissance en économie, ni de votre connaissance en medecine, ni de votre intelligence, ni de votre capacité, mais à cause de la grace de Dieu(Ephésiens 2:8-10) et à cause de la puissance surnaturelle de Dieu: c'est le Saint Esprit ou l'Esprit de Christ qui habite en vous(Actes 1:8), parce que cela est la volonté de Dieu à votre égard, je me demande alors: le christianisme d'aujourd'hui est-il conscient de ces paroles veritables de Dieu?

Pourquoi le nouvel ordre politique du gouvernement mondial: est Jésus-Christ(Matthieu 6:33), le nouvel ordre de l'économie mondiale: est Jésus-Christ(2Cor. 8:9) et le nouvel ordre de la santé mondiale: est Jésus-Christ(Matthieu 10:8) tardent-ils à se réaliser?

Ne savez-vous pas que le monde entier aujourd'hui avec sa Spiritualité sans conscience(Religion) ou sa Science sans conscience(Politique, Economie et la Medecine) est sous l'influence de satan: est le prince du mal?, c'est sur ce que je vous prends congé et desire vous lire à ces sujets.

Fraternellement en Christ;

Frère Paul Emile Okoka(Afro-italiano Du Congo RD)

Ministère prophétique évangélisation mondiale
Proclamation du plein évangile de derniers jours
Via Marconi,21
25020San Paolo(Brescia)
ITALIE/TEL: 030-9979319 & 339-1792321
www.penielcitymission.com

Claude Kangudie 25/05/2014 13:42

Je propose ce lien...voici pourquoi PE Lumumba a été tué. Lui, Thomas Sankara, Félix Moumié et Ruben Um Nyobe avaient eu le courage de dire non...

https://www.youtube.com/watch?v=yfqYR5sDcvw

Claude Kangudie.

okokaemile 26/04/2014 08:48

Je suis ravi de joie de faire votre illustre connaissance à travers le Net et je salue votre contribution dans cette oeuvre de Renaissance Spirituelle et Scientifique de l'Afrique noire dans ces derniers jours, en effet Jésus-Christ est l'unique Réalité et Verité scientifique de toute chose, par la foi en Jésus-Christ je suis Juif et Fils de Dieu, ces paroles sont les paroles veritables de Dieu(Galates 3:26-29) et ne sont pas seulement Esprit et Vie mais ne sont rien autre que verité scientifique de mon identité et il n'y a pas de mensonge contre la verité, tel que mon nom le revele, dans ma langue du Congo RD, mon nom OKOKA n'est rien autre que la parole de Dieu: c'est Jésus-Christ dans Phil. 4:13 et Ps. 139:6-9, en effet je suis celui qui peut et connait tout, cela est la verité.

A aucun instant je n'apporte aux gens un message pour les pousser à me suivre, à les seduire ou à se rattacher à mon ministère, à se rallier à mes croyances ou pour fonder un cercle, une organisation ou une église, je ne me soucie pas de ces choses, il n'y a qu'une seule chose à laquelle je voudrais parvenir pour etre satisfait: c'est de voir s'établir une relation spirituelle véritable entre Dieu et l'homme noir par laquelle il devienne une nouvelle créature en Christ, en étant rempli de son Esprit, pour vivre conformément à sa parole et sortir de son esclavage spirituel par la religion organisée et chrétienne, de son insécurité, de sa peur, de sa misère, de sa haine envers son prochain, de l'orgueil de son moi(égo) et Re-devenir un Mu-Ntu cela veut dire celui qui possede l'Esprit de son créateur Dieu et vit selon l'éthique et morale de Dieu(Jésus-Christ) , que nous rencontrons uniquement en Jésus-Christ c'est le vrai et unique type de l'homme qui a vecu sur cette terre, et qui représente pour nous le vrai modele parfait, autrement toute notre étude, instruction, éducation ou pensée ne sera que de la connaissance du bien et du mal donc c'est vanité de vanité, ne portera aucun changement de l'interieur de notre ame ou de notre coeur donc aucune croissance spirituelle est envisagée..

Mon enseignement n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé donc c'est de Jésus-Christ, comment pouvez-vous expliquer que logos ou théologie(science) me soit accordée alors que je n'ai pas bcp étudié ou instruit, à tel enseigne que meme les grands savants de ce monde ou de grands théologiens ne reussissent pas à me convaincre le contraire?, c'est exactement ce qui est arrivé à Jésus-Christ, c'est de l'intelligence spirituelle que l'homme naturel: celui qui vit selon son ame ou logos(raison) ne peut concevoir, car elle est une folie pour lui et il ne peut la connaitre.

Je ne crois pas à la religion, je ne suis pas Bibliste parce que je n'ai pas étudié la Bible, mais je crois par la Foi à la Bible comme l'absolu de Dieu, je ne suis pas Musulman, ni Témoin de Jéhovah, ni Kimbaguiste, ni Catholique, ni Protestant, ni Evangélique, ni Pentecotiste étc..., je parle souvent de l'éthique et morale de Dieu, qui sont de valeurs communes à tous les etres humains, et qui representent l'humanité de l'etre humain, celui qui possede une ame, possede automatiquement l'Esprit de Dieu, il est alors divin par sa nature et son caractère, il se rassemble à son créateur, il passe de l'homme naturel à l'homme spirituel, il devient un Mu-ntu: celui qui possède Logos(Théologie, doctrine, raison, enseignement étc...) et Rhema(L'Esprit du créateur), et ne vit plus dans un faux moi(égo), il decouvre sa vraie identité, son origine et sa source, ce qui manque au peuple noir: "le peuple noir connait la vérité qui est Jésus-Christ, seulement il ne l'aime pas, ne la vit pas et ne la pratique pas donc il ne sera jamais libre dans l'esprit, l'ame et corps", il sera incapable de se prendre en charge et se gerer lui meme, au dedans de lui il y a un conflit d'interet, il fait ce qu'il ne veut pas faire et ce qu'il peut faire, ne le fait pas: "vouloir c'est pouvoir et pouvoir c'est la capacité"

Je ne suis pas pasteur, mais suis plus que pasteur parce que en moi habite l'humanité et divinité de mon créateur Jésus-Christ, je preche sur online dépuis 2002, je n'ai aucune église organisée, et aucune église organisée, ni religion organisée m'a ouvert sa porte par volonté de Dieu qui veut me proteger contre l'esprit du peché ou celui de l'amour de l'argent qui est la racine de tous les maux dans toutes les églises et religions organisées et chrétiennes dans ces derniers jours, je travaille comme tout le monde, suis ouvrier et suis delegué syndicaliste, père de famille avec cinq enfants en charge, seulement ma vie sur cette terre je la vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui meme pour moi, donc Dieu m'aime en Jésus-Christ et me prend en charge, il me fait manquer rien: le juste vivra par la foi, il m'a établi pour vivre sur cette terre libre de maladie, de misère étc..., il m'a envoyé le Saint-Esprit( L'Esprit de Dieu ou l'Esprit de Christ) pour etre mon pasteur, mon enseignant, mon guide et mon consolateur, si Dieu est avec moi, que peuvent-ils me faire les hommes?, je viens de decrire certaines realités spirituelles qui manquent au sein du peuple noir à cause de son esclavage spirituel par la religion organisée et chétienne, qui veut toujours que le pasteur, ou pretre soit son mediateur entre Dieu et lui c'est de l'idolatrie, car il y a un seul Dieu et aussi un seul médiateur entre Dieu, et les hommes le Christ-Jésus homme, le jour où le peuple noir réalisera ce principe spirituel dans son esprit, c'est alors il deviendra réellement libre en esprit, ame et corps, et toutes les églises organisées et chrétiennes disparaitront pour laisser la place à Jésus-Christ homme de Galilée regner sur eux.

Telle que la Bible demontre, coroboree par l'Histoire en tant que discipline scientifique, les Peuples Noirs sont les batisseurs du Monde et les pioniers de la civilisation universelle, dépuis Nimrod qui a construit les premieres Villes, la meme thèse fut soutenue aussi par quelques uns de nos savants et prophètes africains tels que le professeur Cheick Anta Diop(Senegal) , l'écrivain Jean Philippe Omotunde(Guadeloupe ), le prophète Papa Simon Kimbangu(Congo RD) étc...

Les Blancs n'ont fait que recuperer la situation, distordre la verite pour nous acculer au fatalisme et en meme temps justifier leur exploitation- domination. Aux Peuples Noirs de se resaisir et de renouer avec leurs origines a travers la maitrise de l'histoire, un peuple sans passé, n'a pas d'avenir, nous devons récuperer notre valeur éthique et morale de Dieu(C'est l'unique vrai modèle de vie que nous rencontrons chez Jésus-Christ) : un peuple sans éthique et morale de Dieu, est un peuple qui a vendu son ame et destiné à disparaitre.

Que le Dieu Tout Puissant, le seul Createur de toutes choses, en presence de Qui nous marchons combre Son Peuple a travers le Monde de Ses surabondates Benedictions au majestueux Nom de Jesus-Christ, Sauveur de l'Humanite et Redempteur du Monde.

Fraternellement en Jesus-Christ,

Frère Paul Emile Okoka(Afro-italiano Du Congo RD)

Ministère Prophétique Evangélisation Mondiale
Proclamation Du Plein Evangile De Derniers Jours
Via Marconi,21
25020San Paolo(Brescia)
ITALIE: +39-030-9979319 & +39-339-1792321
www.penielcitymission.org

Messager 23/04/2014 06:32

Cher Nzembele,

Je suis ravi de vous revoir sur notre site et vous remercie pour votre apport à l'article. Je vous suggère de lire aussi l'organisation et le fonctionnement des commissaires généraux. Vous verrez que la table ronde n'avait servi qu'à arracher l'indépendance, le reste fut organisé par les services secrets depuis l'occident.

Messager

Messager

Jérôme nzembelé 21/04/2014 23:05

Cher messager,
C'est juste pour répondre à la petite question que tu t'es posée sur le refus de Albert Kalonji de recevoir Lumumba est ses amis.
En effet, si les colis n'ont pas transités par Bakwanga, c'était indépendamment de la volonté de Kalonji. Au contraire, ce dernier l'aurait même regretté, tellement il jalousait Lumumba.
La vérité est que les vrais commanditaires en avaient décidé autrement pour des raisons de sécurité d'après eux. Tous les comploteurs qu'ils soient nationaux ou étrangers, avaient tous la même obsession, celle de voir Lumumba revenir sur la scène politique. C'est pourquoi tout devrait être mis en œuvre avec parcimonie de sorte à ne pas compromettre l'exécution de l'ancien premier ministre. Et c'est dans cette optique que le transit à Bakwanga avait été éliminé car il y avait un grand contingent des casque bleu de ghanéens à l'aéroport. Le Ghana par son président N'krouma était proche de Lumumba.

Claude Kangudie 11/04/2014 19:31

Bonjour cher tous.
Le Justin Marie Bomboko est parti avec tous ses secrets...et ses multiples trahisons contre le siens, les compatriotes de Simon Kimbangu. N'érigeons pas cet individu en modèle positif. Ce fut un mal permanent qui a détruit notre pays. Je donnerai juste deux faits qui caractérisent le "bonhomme", dixit Mobutu, le kuku ngbendu wa Mabanza:
1. En 1960, PE Lumumba, en tant que Premier Minsitre forme le premier gouvernement démocratique du pays. Dans ce gouvernement, Justin Marie Bomboka est pressenti au ministère de Sports et Jeunesse. Aux Affaires Etrangères, c'est Mr Lengema. Bomboko va supplier, flatter Lumumba pour qu'il le nomme aux Affaires Etrangères. Soulignant même que les Tetela et les Mongo sont des frères, ce qui, du reste, est vrai. Lumumba restera de marbre...mais Bomboko insistera toute une nuit et Lumumba finira par céder et le nommer ministre aux Affaires Etrangères...
2. En septembre 1960, c'est le même Bomboko qui va trahir "son frère" tetela. Ils seront avec Delvaux Mafuta Kizola, les seuls deux ministres à signer la lettre de révocation de Kasa-Vubu contre Lumumba...un bon traitre et un ambitieux sans foi ni loi.
Bomboko a evolué toujours en eau trouble contre notre pays. Que retiendrons-nous de positif, en tant que homme politique de notre pays ? Espérons que nos ancêtres seront sans pitié avec lui, surtout à cause du sang de Lumumba...RDC, Congo mboka ya Jean Pierre Finant na Mbuyi, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Kacheche 12/04/2014 05:20

Claude Kangudie, tout en remerciant l'editeur de cet article avec des photos a l'appui, j'admire votre votre courage et j'insiste le Zairois, je n'aime plus le nom de 'Congolais' je laisse ca aux rwandais envahisseurs, je disais donc le Zirois doit connaitre toute la verite sur cette sale affaire. Mais il est bien Claire que la presidence a ete donnee a Mobutu sous forme de cadeau pour son travail dans l'elimination de notre hero...

Samuel Malonga 11/04/2014 14:17

Erratum
Une erreur de frappe s'est glissée dans dernier mon commentaire. Il fallait lire : " Ils l'épiaient à son insu ".

Samuel Malonga 11/04/2014 14:15

Erratum
Une erreur de frappe s'est glissée dans mon dernier commentaire. Il fallait lire : "Ils l'épiaient à son insu".

Nyanguila 11/04/2014 14:03

valider

Nyanguila 11/04/2014 14:03

Monsieur Zenga Mambu,bonjour,excusez-moi de porter à votre connaissance que,contrairement aux dires souvent répètés depuis l'indépendance du Congo,en 1960 il n'y avaient seulement pas 12 universitaires!Si le 1er universitaire fut Thomas-Kanza en 1956,en Psycho,mais,dejà en 1957,il y avaient des dizaines ensuite toujours en Belgique!Et que dire de la première promotion de Lovanium,creé en 1954,en 1958 toutes facultés confondues?Des dizaines voire des centaines et 1959,1960 avant le 30 juin?Souvenez-vous de la période de rotation académique et universitaire qui est de 4 ans?Que dire de la promotion de l'université officielle du Congo d'Elisabethville,U.O.C bâtie en 1956,sortie en 1960?En 1958,il y avait le début de l'université libre du Congo à Stanleyville et la 1ère promotion était attendue en 1962!Enfin,mon cher,il y avaient déjà des centaines des diplômés universitaires en 1960 avant la date mythique du 30 juin!Ceci est un constat dont on n'a jamais reconnu aux Congolais et ceux-ci méritaient plus de considérations que des méchants colons voulaient à chaque fois rabaisser!Et bien à vous pour la bonne compréhension et salut à notre cher Messager.

zenga mambu 10/04/2014 22:29

Faut comprendre dans quel contexte socio-politique ce drame se déroula.MOBUTU fut le cerveau, le catalyseur,le planificateur local,l'acteur principalet patenté,la main noire utilisée par les méchants maîtres du monde mués en décideurs du monde pour nous confisquer notre indépendance et notre souveraineté cherèment acquises avec le sang répandu par nos Compatriotes le 4 janvier 1959. Cétait lui qui fut choisi et formé comme tête de pont employé par les forces du mal pouir anéantir notre espoir dans notre démarche de bâtir un Congo beau et prospère.Notre espérance de concrétiser le voeu pieux de faire du Congo le centre du rayonnement de l'homme noir est morte le jour cet individu appelé Mobutu est arrivé dans la sphère politique congolaise. L'avenir radieux promis aux filles et fils congolais était annihilé à l'apparition de cet homme ange de la mort qu'était Mobutu.A chaque coup d'état, nous devons nous poser la question : "à qui profite le coup?".En septembre 1960,Mobutu s'illustra par le coup d'état de velours qu'il voulut faire en neutralisant le Président Kasa vubu et son Premier Ministre Lumumba.c'est lui qui avait mis en place le collège des commissaires généraux dirigé par justin marie Bomboko mort ,aujourd'hui, en belgique loin de son Congo natal qu'ils ont détruits.ô c'est triste, mon Congo!!! mobutu , formé à la filature par les Belges,il n'a jamais été journaliste comme voulut nous le dire un de ces biographes le journaliste français Jean louis Rémilleux dans "mobutu roi du Zaïre.Les kasa vubu, nendaka n'étaient que des comparses de Mobutu dans cette tragi-comédie.Mobutu pour exécuter tous ces projets,ne recourrait qu'aux conseils de ses amis belges et à la CIA.Mobutu n'était pas capable d'imaginer tous les scénarii.Pour éliminer Lumumba toute l'Europe occidentale et l'amérique ( Canada et USA) ont participé à ce coup.Le Congo , avec 12 universitaires seulement, ne pouvait pas conjurer à ce plan maléfique concocté par l'ogre euro-américain plus malin et intelligent que le congolais encore naïf à l'aube de la proclamation de l'indépendance.Kasavubu, en bon Nekongo, avait compris que le rapport des forces était nettement inégale entre les congolais et les blancs attirés par les richesses alléchantes de la surface et du sous-sol congolais.Raison pour laquelle Kasavubu fit un discours flatteur envers le Roi des Belges en le caressant au sens du poil.Les Belges cragnaient beaucoup le nationalisme de Kasavubu,très tôt,cherchaient à ébranler les Belges au Congo(cfr au discours sur le 1°occupant en 1946 à assanef et les évènements de janvier 1959).Les colons belges avaient tellement peur de kasavubu au point même de lui d'acquérir la nationalité belge avec ses amis Kanza et les autres.Le MNC , parti crée sous l'impulsion des catholiques belges en mettant les idées dans la tête du Feu monseigneur Malula de l'époque dans le plan d'étouffer les véillités indépendantistes de Bakongo.Kasavubu et Lumumba ne s'avouaient pas une haine mortelle.Le premier a été mis le dos contre le mur par les Belges et la CIA au travers des gens comme Mobutu, Bomboko.Par instinct de survie,Kasavubu ne pouvait faire autrement que de s'exécuter pour éliminer Patrice. C'est comme dans la guerre, quand on vous oblige de violer votre mère que d'être tué. En 1990, derrière la concession de Kibassa maliba, les '4 ténors de l'UDPS tenaient un point de presse, j'étais présent moi ZENGA. A une question posée à TSHISEKEDI, pourquoi il avait attendu que les années 80 pour commencer à combattre Mobutu. Tshisekedi avait duit ceci : " Mobutu était très fort soutenu par toutes les puissances occidentales , la CIA en tête,on ne pouvait pas se sacrifier ;il fallait attendre que la situation pourrisse pour s'élever...... Donc, Kasavubu était le dos contre le mur . Lumumba assassiné, c'est triste,corrigeons nos erreurs d'hier pour chasser Kanambe le Rwandais aujourd'hui.

Messager 10/04/2014 21:01

Claude et Samuel,
Je viens d’ajouter la photo des trois mousquetaires. En ce qui concerne Mobutu, rappelons qu’en tant ancien indicateur de la sûreté belge, tous ses actes provenaient des laboratoires secrets. La décision d’éliminer Lumumba est tombée après son discours du 30 juin 1960. Pour éliminer Lumumba, il fallait légaliser l’acte. Cette histoire du communisme n’est qu’un alibi.
Par ailleurs, la photo de Mobutu regardant Lumumba arrêté explique tout. Pourquoi est-on venu présenter à lui , et non à Kasa Vubu ou Nendaka Lumumba après son arrestation ? C’était donc lui le véritable chef, après l’éviction de Lumumba. C’est ce que Kasa-Vubu et les autres politiciens avaient tardé à réaliser, jusqu’à ce que Mobutu les a tous éliminés, un à un.
Voilà pourquoi il faut se méfier des dirigeants téléguidés de l’extérieur comme celui qui est en train de rééditer la longévité de Mobutu. Ils opèrent selon des plans conçus par des officines sophistiqués.
Pendant que l’opposition congolaise se dispute, ils savent comment la diviser davantage en vue de favoriser leur pion.
L’histoire est train de se répéter en RDC.

Messager

Samuel Malonga 10/04/2014 20:35

Je peux encore verser d'autres documents. Il n'y a pas de messages écrits parMobutu. Mais, c'est lui qui donnait des ordres à Nendaka. J'ai retrouvé ses traces dans une lettre de l'administrateur de la sécurité nationale de l'époque. Les Belges s'acharnaient sur Lumumba car il était pour eux un communiste. Lors de la Table Ronde, ils l'épillaient à son insu, suivaient tous ses contacts, bref ils l'espionnaient.

Claude Kangudie 10/04/2014 20:29

MSG,
Je crois que pour être plus complet, dans les prochains documents liés à ce sujet, il faudrait que tu ajoutes la photo de Mobutu, Nendaka, Bomboko et l'ambassadeur américain. Cette photo montre ces trois messieurs en compagnie du commanditaire suprême de la mort de PE Lumumba et ses compagnons. Ils étaient partis faire rapport de satisfaction pour "la bonne mission remplie" au profit des Belges, Américains, Français, Anglais et Allemands. J'ai une autre suggestion à faire: jusque là nous avons souvent abordé l'histoire de notre pays, sans s'intéresser à ce fameux groupe de Binza. Son organisation, sa hiérarchie, ses buts officiel officieux. Nous avons toujours effleuré ce conglomérat de Binza. Je sais qu'il sera difficile de percer ce rideau...Les conflits Mobutu/Tshisekedi, Mobutu/Bomboko, Mobutu/Nendaka, Mobutu/Ndele doivent être mis dans le contexte de ce groupe. Ce fut une lutte de leadership. Les Bomboko, Ndele et autres Tshisekedi, estimaient que Mobutu avait une importance, dans ce groupe, qui était inversément proportionnelle à son instruction. En effet, Mobutu était le moins instruit de ces messieurs...mais le plus rusé et ayant le moins de scrupules pour ses ambitions. L'histoire montrera plus tard que Mobutu Joseph Désiré avait un égo hors norme et une propension à l'épicurisme et à la jouissance d'un pouvoir personnel hors limites. Les Congolais et les Congolaises n'ont pas encore fini de payer les dégâts causés par ce monsieur. La situation actuelle de notre pays est dans la droite ligne de la destruction du Congo entamée par Joseph Mobutu. RDC, Congo, mboka ya Jean Pierre Finant na Muzungu, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

zenga mambu 10/04/2014 19:36

C'est Mobutu qui avait tout corsé sous l'instigation belge.

Messager 10/04/2014 10:42

Chers amis ,
L’assassinat de Lumumba reste le plus mauvais coup que l’occident et ses pions congolais ont fait au peuple congolais.
Avec la mort de Lumumba, les belges et les américains, par traîtres congolais interposés, avaient arraché l’indépendance acquise le 30 juin 1960. C’est ce que les autres politiciens n’avaient pas compris. Car depuis cette date, la RDC a perdu sa souveraineté.
La traîtrise de Mobutu a empêché à la RDC d’être dirigée comme l’avait conçu Lumumba. En se battant pour l’indépendance, Lumumba avait un plan que l’occident n’a pas accepté qu’il soit mis en œuvre.
Mobutu ne pouvait jamais tenir tête face à Lumumba. Pour lui permettre de diriger, on a éliminé Lumumba dans le but de laisser le chemin à Mobutu qui s’est mis à écarter tous les autres politiciens.


Messager

Claude Kangudie 09/04/2014 21:16

En lisant ces documents, je ne peux m'empêcher, comme mon compatriote professeur Emongo, de dire que sur ce site, il y a parfois d'excellentes surprises en termes d'éclairages sur l'histoire...

Claude Kangudie.

Claude Kangudie 09/04/2014 21:13

MSG,
Ton analyse est pertinente. Pour le cas de Tshiskedi dans cette affaire, c'est la désinformation , la falsification et la jalousie politique pour lui faire porter un si gros chapeau. Mais n'oublions pas que le cheval de Troie des Américains, Belges et autres occidentaux au Congo, à cette époque, fut le fameux groupe de Binza. Et Tshisekedi faisait partie de ce groupe. Donc, quelque part, d'une manière collective, au niveau de ce regroupe, il a aussi une responsabilité. D'ailleurs les relations/antagonismes de Tshisekedi et Mobutu doivent plutôt être analysées sous ce prisme. Mêmes les conflits Mobutu/Nendaka, bien avant Mobutu/Tshisekedi. Que ceux qui ont des yeux pour lire et chercher la vérité, le fassent...Mon frère LUSED: Mobutu avait fini par faire de la question de la disparition de Lumumba une affaire personnelle...Sur youtube, il y a des interviews de Lumumba lui-même en personne. Quand on emmène, à Mobutu au Camp Tshatshi, Lumumba, Mobutu interpellera Lumumba avec dédain "ozalaki koloba nini ? Loba lisusu"...il n'y a pas plus clair...RDC, Congo mboka ya Mpolo na Okito, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Messager 09/04/2014 20:05

Lused,
Vu ces documents, vous avez raison d’avancer que c’est Kasa-Vubu et non Mobutu qui avait tué Lumumba. Mais si on y regarde de près, Kasa Vubu avait été forcé de coopérer pour sauvegarder son fauteuil. Mais en tant que nationaliste, il avait la possibilité de refuser. Quitte à perdre son poste et à entrer dans l’histoire . Un acte de courage qui l’aurait porté au rang de héros au Congo.
L’élimination de Lumumba avait été orchestrée par les américains en accord avec leurs pions (le groupe de Binza). Vous remarquerez que Mobutu, très malin ne signe pas la lettre adressée au commandant de 4e Brigade. Normalement en tant que chef d’Etat major de l’Armée, il lui revenait de donne des ordres au commandant de Thysville. Mais il s’était dérobé. Pourtant lorsque Lumumba et ses compagnons ont été arrêtés, on les a d’abord emmenés à la résidence de Mobutu.
Personnellement, les acteurs clés dans la mort de Lumumba sont Mobutu, Nendaka, Kasa-Vubu ,en tant que président, Tshombe et Munongo. Parmi ces personnes, Kasa Vubu et Tshombe ont porté le chapeau par manque de courage.
Celui qui tenait à écarter Lumumba c’est Mobutu, pour prendre le pouvoir, poussé par les américains. Les autres politiciens, Kasa Vubu et Tshombe, Kalonji avaient été très naïfs., Tous craignaient Lumumba.
Je vais devoir ajouter d’autres documents et certaines images
Messager

LUSED 09/04/2014 15:43

Erratum:
Par erreur de frappe de l'iPad j'ai mal écrit le nom en haut ,en écrivant. " L'user ".

Veuillez lire comme en bas : " LUSED "

LUSED

L'user 09/04/2014 12:15

SELON VOUS QUI TUÉ LUMUMBA ? MOBUTU ou KASA VUBU ?

Quels documents importants !!!
Merci pour le Messager et Sam Malonga pour ces documents confidentiels reveĺés !!!

Voici ma question adressée à tous les Mbokatiers et a tous les lecteurs:

-POURQUOI CONDAMNONS-NOUS LE PRÉSIDENT MOBUTU ?
-DE QUOI NOUS ACCUSONS-NOUS MOBUTU,CONCERNANT LA MORT DE LUMUMBA ?
-QUI A TUÉ LUMUMBA ? MOBUTU ou KASA VUBU ?

Ces documents prouvent bien que LE PRÉSIDENT KASA-VUBU ,lui même en personne qui fut le cerveau moteur de tout.

MOBUTU , NENDAKA , TSHOMBE ,d'autres personnes accusent aussi TSHISEKEDI de complicité ...etc

Tous n'étaient que des exécutants qui pouvaient perdre leurs postes ou même leurs vies pour moindre refus de l'ordre supérieur du Président KASA VUBU .Ils étaient censés exécuter ,sinon ça leur tournerait mal.

KASA VUBU voulait tout simplement venger son premier Ministre qui donna un discours contradictoire par rapport à son discours le jour de la proclamation de l'indépendance du Congo devant tout le monde en présence du Roi Beaudoin ,premier motif.

Et un premier Ministre qui refusera la destitution déjà anoncée par le Président KASA VUBU,ayant l'audace ,lui a son tour d'annoncer la destitution du Président KASA VUBU ,deuxième motif.

KASA VUBU en tant que Président était l'unique à riposter contre les blancs contre l'élimination de LUMUMBA.En tant que Président ,il pouvait ne pas accepter cette complicité avec les Belges,les Américains et consorts...Il pouvait refuser et rejeter cette proposition ,protégeant ainsi son Premier Ministre.

Mais il ne pouvait pas le faire ,puisqu'il avait déjà de la haine contre son premier Ministre voulant le venger au lieu de le protéger .Et aussi ne voulant pas aussi risquer une coupure des relations avec les blancs ou même courir un risque d'un assassinat possible de la part des ennemis de LUMUMBA.

Nous devons avoir le courage de l'avouer que MOBUTU n'a pas tué LUMUMBA ,c'est KASA VUBU pour les raisons énumérées dessus.C'est KASA VUBU le commendant ,le cerveau moteur des toutes les opérations au profit des blancs.Les autres comme MOBUTU ,n'ont fait que profiter de ce mal nécessaire autorisé par le Président.C'était tout simplement une brèche ,une occasion a profiter ,puisqu'ils accusaient LUMUMBA de s'ingérer dans tous les domaines.Il commendait partout ...Alors le Président a permis ,c'est bien aussi....


LUSED

Claude Kangudie 09/04/2014 12:07

Bonjour chers tous...
En lisant ces documents hier, mon sang n'a fait qu'un seul tour...c'est de la dynamite après plus de 50 ans de désinformation. Certains se rappelleront de la lettre attribuée à Tshisekedi qu'il aurait écrite à Kalonji pour lui annoncer l'arrivée de Lumumba à Bakwanga...Nous voulons savoir l'histoire de notre pays telle qu'elle s'est passée exactement. Il ne s'agit pas de défendre qui que ce soit...Une comparaison entre les en-tête de ces lettres, à elle seule, montre une tentative de falsification grotesque de la vérité. Mr Lusanga Ngiele, ancien compagnon de Tshisekedi aujourd'hui devenu son pire ennemi, qui se répand sur les réseaux sociaux, peut-il nous expliquer ces courriers et nous dire s'ils sont faux ou pas ? Nous n'avons jamais cessé de dire que la mort de Lumulmba (et tous les leaders du MNC) est un complot des occidentaux ayant trouvé appui sur des relais nationaux...Mais le brouillage est encore intense, souvent pour des raisons obscures d'ambitions personnelles. Tobosana te ke mitolo na biso ekundama na RDC, Congo mboka ya Lumumba Patrice, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Pedro 09/04/2014 09:31

Je vois qu’en 1961, l’Administration de la Sûreté Nationale se servait encore du papier en-tête de l’époque coloniale. Le dernier stock imprimé vers 1955 ne prévoyait pas l’indépendance avant au moins 1965 et il fallait continuer à l’utiliser pour faire des économies.

Samuel Malonga 09/04/2014 09:24

Cher Nyanguila,
En effet, la déclassification de plusieurs documents secrets ou sensibles a permit leur consultation et leur exploitation par tout le monde (journalistes, historiens, chercheurs etc). Pour montrer le poids de l'ingérence belge dans cette sordide affaire, je viens d'envoyer au Messager un télégramme du Minaf (ministère des Affaires africaines) à Henri Créner, consul général de Belgique à Elisabethville, dans lequel le ministre Aspremont Lynden insiste personnellement auprès de Moïse Tshombe pour que Lumumba soit transféré au Katanga dans les plus brefs délais. Ce message date du 16 janvier 1961.

Messager 09/04/2014 07:03

Cher Nyanguila,
Avant que Samuel Malonga ne réagisse, je vous rappelle que nous avons l’obligation de ne pas révéler nos sources.
Comme vous l’avez noté, après une période donnée, beaucoup de documents secrets sont déclassifiés. Mais de toutes les façons, la presse peut toujours révéler les faits, à n’importe quel moment de l’histoire.
Ces documents démontrent la lâcheté et la fourberie des autorités de l’époque. Si le pouvoir de l’époque reprochait quelque chose à Lumumba, il n’avait qu’a organiser un procès en bonne et due forme sur son territoire , et le condamner. Mais en l’envoyant dans une province en rébellion, il a commis une grande stupidité qui a fini par éclipser les auteurs de cet assassinat au profit de celui qu’ils avaient trahi.
Je me souviens encore des images de Victor Nendaka se lavant les mains devant les caméras en déclarant que son rôle s’était limité à Kitona, oubliant qu’en envoyant Lumumba à Elisabethville, c’était une condamnation à mort.
Je voudrais faire remarquer à Samuel Malonga que la lettre de Kasa Vubu à Youlou n’était pas une ruse dans la mesure où la première destination de Lumumba et ses compagnons fut Bakwanga. C’est suite au refus de Kalonji que Léopoldville avait fini par envoyer la patate chaude à Tshombe. Mais il est curieux de constater que le même Kalonji qui avait refusé d’accueillir Lumumba avait accepté d’exécuter ses compagnons, croyant que leur peu de notoriété allait alléger son crime.
P.S. La photo de Lumumba que j’ai jointe à l’article de Samuel me semble adaptée. Je voulais mettre l’autre photo Lumumba en compagnie de ses compagnons.

Messager

Fratello Paul Emile Okoka 18/07/2014 06:46

PATHOLOGIE : ALIÉNATION CULTURELLE ET SPIRITUELLE CHEZ LE/LA NOIR(E).

[VIDÉO] : http://m.youtube.com/watch?v=UK10IjmMu2M

LES DIFFÉRENTES FORMES D' ALIENATION PAR PROF. DOCTEUR JEAN PHILIPPE OMOTUNDE LE GRAND SAVANT AFRICAIN NOIR.

"Il va donc progressivement s'abandonner au complexe d'infériorité. Et pour masquer son état, il va s'occidentaliser et agir avec dédain envers ses frères de "race". Ses arguments sont dignes d'un névrosé inculte. " Mais les blancs ont tout inventé, tu ne le vois pas ", me lança un jeune étudiant africain inscrit à Sciences Po. Moi, je vois surtout l'état de son ignorance.

Le conflit social : le sujet confronté à la négrophobie sociale ambiante, choisi l'esquive. Il devient l'apôtre du métissage, de la mondialisation, de la vie en couple mixte. Pour lui, c'est la solution du problème du monde. Il a intégré l'hostilité de la conscience agressive mais refuse de l'affronter.
Le conflit idéologique : Le sujet considère que la culture africaine et Afro-caribéenne sont dépassées par la culture occidentale qui représente la modernité. Son histoire, sa culture ne l'intéresse plus, c'est pour lui du passé. Il étudie la Renaissance européenne mais sourit lorsque on lui parle de la Renaissance Africaine.

Le conflit éducationnel : le sujet va tout faire pour que ses enfants agissent, pensent et parlent comme de parfaits européens. Il choisira méticuleusement les jouets et les livres qu'ils auront à la maison. Il fabrique ainsi de véritables bombes psychologiques à retardement. J'ai vu, par exemple, une jeune femme noire se faire convoquer à l'école pour expliquer pourquoi sa fille noire, avait catégoriquement refusé qu'un petit garçon noir, vienne s'asseoir à côté d'elle en classe. Dans le même ordre d'idée, une vaste enquête menée aux USA a révélé qu'offrir des poupées blanches aux enfants noirs crée des névroses. La poupée est le prolongement de la maman qui doit normalement lui ressembler, ne l'oublions pas.

Le conflit historique : Le sujet a été persuadé par la conscience agressive que ses ancêtres sont passés du stade de sauvages cannibales non civilisés à celui d'humains civilisés en raison de l'esclavage et de la colonisation ( mythe du sauveur blanc). Pour lui, les invasions européennes et arabes ont apporté à l'Afrique, bon nombre de techniques que celle-ci ignorait. Au delà, il croit devoir sa liberté, plus à l'esprit " humaniste " des occidentaux ( Schoelcher ) qu'à celui de ses ancêtres. Tel est le résultat de la falsification de l'histoire du continent noir, de l'esclavage et de la colonisation. C'est cette constatation qui pousse encore Aurélie a déclaré : " Le silence sur la période esclavagiste s'accompagna du silence sur l'héroïsme des esclaves! Si bien que de l'abolition de 1848, on ne retint ainsi que l'idéologie Schoelchériste, le mythe du sauveur blanc, de la France émancipatrice et misécordieuse ". Ainsi, un jeune déclarait dans le France-Guyane de décembre 2005 , que la colonisation avait apporté l'eau aux africains ??? Cette démarche irrationnelle se nourrit toujours d'une imagerie fantasmagorique distillée par la conscience agressive.

Le conflit culturel : Le sujet pense que la culture et la vision occidentale sont supérieures aux autres cultures. "Nous sommes tous Grecs. Nos lois, notre littérature, notre religion, nos arts prennent tous leurs racines en Grèce."(...)

Le conflit intellectuel : Faute d'investigation historiographique et en raison du silence de l'école, le sujet a fini par croire que sa couleur de peau était un obstacle à l'intelligence humaine. La conscience agressive, en faisant croire aux Nègres que leurs ancêtres n'avaient été qu'une bande de bons à rien, a entraîné l'écroulement de leur " Moi Africain ". Pour le constater, il suffit d'aborder la question des inventeurs et savant noirs.

Le conflit de valorisation : le sujet recherche un terrain de valorisation sociale pour masquer sa filiation africaine. Cette démarche peut prendre la forme d'une expression en langue française très sophistiquée, d'une classe obsessionnelle d'une âme sœur occidentale, d'une grande maîtrise de la littérature occidentale, du choix d'une voiture de gros gabarit alors qu'il vit dans un taudis, du choix exclusif de tenues vestimentaires de grande marque, etc...

Le conflit religieux : C'est le plus désastreux car la logique, la rationalité de la pensée sont aux abonnés absents. Le sujet est persuadé que c'est le Dieu de l'autre ( blanc de préférence ) qui sera sa planche de salut. Il ne perçoit pas l'universalité des croyances, ni l'universalité de Dieuais ne voit que l'uniformité, la conformité et la soumission à un dogme religieux extra-africain, qu'on lui a généralement inculpé depuis l'enfance. Seul son passé d'ex-colonisé et son ignorance peut expliquer un tel comportement. Pour lui, la religion africaine n'est que sorcellerie ( résultat de l'action des missionnaires ) et n'a jamais ou faire germer l'idée d'un Dieu unique, créateur du ciel, de la terre et de des hommes. Nous y reviendront plus loin car l'aliénation culturelle dans ce domaine est astronomique.

Le conflit physiologique : le sujet cherche à fuir tout ce qui peut lui rappeler sa négritude d'où la phrase soulignée par Aurélie en avant propos : " Ah non, je ne suis pas noire, t'as pas vu que ma peau est moins foncée que la tienne! ". Ouvrez un magazine " black " vendu chez les marchands de journaux et vous comprendrez les dégâts du conflit physiologique. Vous y trouverez un nombre incalculable de publicités pour des produits de blanchissement de la peau, des tissages, des lentilles pour les yeux, du défrisant, etc. Dans une émission de télé-réalité sur M6, une belle jeune femme noire originaire de la Guadeloupe déclara en souriant au " Bachelor " qu'elle avait des origines asiatiques et européennes. Notre négresse fuit ses originaires africaines trop lourdes à porter. Comme le dit encore Aurélie : " Honte de ses origines. Honte de descendre d'Africains.

Complexe d'infériorité. Manipulation. Trouble identitaire. Aliénation de la réflexion. Assimilation à deux revers ". Mais comment ne pas raconter cette anecdote ? Lors d'une conférence animée par Prof. Docteur Doumbi-Fakoly à Paris, un monsieur lui posa une question qui failli me faire mourir de rire. Très sérieusement la question était en substance la suivante : " Mr Fakoly, si vous pensez que la réincarnation était l'une des composantes de la spiritualité africaine ancestrale, pensez-vous que je pourrai un jour me réincarner en Blanc ?"."

[ Prof. Docteur Jean Philippe Omotunde, Discours AfrOcentriste sur l' Alienation Culturelle, P. 34,35,37]

"Mon commentaire:

Le seul médicament contre cette maladie que nous trainons et que nous héritons à chaque fois de nos aînés, la connaissance de son histoire et de soi. Uhem"

Nyanguila 10/04/2014 01:16

Chers Messager et Samuel Malonga,bonsoir et merci d'avoir répondu à mes questions.Si je me suis permis de chercher à savoir les sources,l'origine ou la souche de ces documents,c'est le fait que,dans des affaires graves de ce genre,les acteurs,qu'ils aient été mandants ou mandataires,ont souvent fait d'effacer toute trace pour faire un vide afin de ne rien laisser apparaître à la postérité!Et comment ont-ils laissé de tels documents au point qu'ils allaient se faire compromettre!Mon questionnement peut-être exigeant voire osé car on a déjà eu par le passé,des cas où on nous vendait des carnets d'Hitler,lettres et documents dits originaux des années 30 et début 40,mais,par après,en 1984,les enquêtes avaient permis de révéler que c'étaient des faux et que des malins avaient trouvé un fonds de commerce en la matière et ces derniers avaient fini par reconnaitre leur ruse.Mais dans le cas des événements du Congo,j'espère que tout est juste et vrai.Encore,merci au Messager et à Samuel Malonga pour tout votre travail!Enfin,ce deuil que nous portons depuis ce temps,auquel nous nous référons souvent,est aussi le fait de l'imprudence de tous ces messieurs-leaders politiciens de cette période tant leur engouement pour occuper le pouvoir,sous couvert d'indépendance,était grandissant.S'ils étaient patients,une période de transition de 30 ou 40 ans en union avec la belgique,notre Congo s'en sortirait beau,fort,prospère et grandi à tel point que le feu Lumumba même après la vie,par le fait que nous sommes tous mortels,aurait eu une sépulture fixe et connue!Mais par la précipitation,on a vu ce qui nous est arrivé!Souvenons-nous du crédo de notre Vadio-Mambenga quand il nous disait "qu'il n'est jamais trop tard na mokili"et qu'il préférait être"au caméléon na mombembe",c.à.d en lieu et place de toute bousculade!Et pourtant il le disait en 1976,soit 16 ans après le début de notre deuil!Et le Congo,avec ses 2.345.870km²,qui l'avait creé?Nous avions le temps de nous approprier le Congo mais,dans la précipitation et le fait de vouloir arracher le Congo des mains de ceux qui l'avaient bâti,il fallait s'y attendre à des coups fourrés contre nous de la part du colonisateur.Le Congo,avant le choc pétrolier de 1973,était un des seuls Etats combinant tant des richesses stratégiques qui faisaient que son indépendance allaient attiser des convoitises des deux grands à tel point que le sang devrait couler et son administration serait paralysée pour longtemps!De toutes ces menaces qui pesaient sur nous,ces messieurs-leaders étaient informés et avertis par les bons offices du roi mais,au lieu de tenir compte de cet avertissement,ils avaient choisi de jouir de leur égoïsme!Résultat?Nous sommes toujours en deuil!Après le choc pétrolier,les pays producteurs de pétrole sont devenus,en plus,des lieux stratégiques et leurs revenus se chiffrant en plusieurs milliards de dollars!Nous,avec nos abondantes ressources minières,nos revenus à l'export dépassent difficilement les 2 milliards de dollars et,peut-être d'ici peu de temps à venir,notre pétrole pourra devenir aussi abondant et nous pourrons aussi compter encaisser des dizaines des milliards de dollars! Mes chers,de tout ce récit,c'est pour illustrer la souffrance de mon peuple qui est battu,humilié,expulsé de certains territoires comme un peuple malpropre et tué alors que son avenir aurait pu être positif et prometteur.Espérons que notre Congo sera bien portant demain.Et bien à vous.

Nyanguila 09/04/2014 03:47

Chers Malonga et Messager,bonjour,merci pour avoir porté à notre connaissance des tels documents confidentiels que nous n'espérions point pouvoir lire,un jour ou à l'occasion,tellement que le secret a toujours entouré ce drame qui est nôtre!Enfin,ma question est que:Comment êtes-vous entré en possession de ces documents?Et s'agit-il d'un fait de déclassification desdits documents?En attente,bien à vous!

Fratello Paul Emile Okoka 18/07/2014 06:43

Je désire vous partager ce petit commentaire inspiré au sujet de l'aliénation des intellectuels(Science) et ministres de Dieu(Spiritualité ou Esprit de Dieu) africains noirs formatés dans un système de pensée occidental dépuis cinq siècles jusqu'aujourd'hui, cela constitue la cause fondamentale de notre sous developpement politique, spirituel, scientifique et moral.

En effet, arriver à intuire la vérité toute entière n'est pas absolument l'oeuvre de la science et de la saine doctrine, mais c'est absolument l'oeuvre de l'Esprit de vérité: "J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les comprendre maintenant, quand il sera venu Lui l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité, car ses paroles ne viendront pas de Lui meme, mais il parlera de tout ce qu'il aura entendu et vous annoncera les choses à venir, Lui me glorifiera parce qu'il prendra de ce qui est à moi et vous l'annoncera, tout ce que le Père a, est à moi, c'est pourquoi j'ai dit qu'il prendra de ce qui est à moi et vous l'annoncera"(Jean 16:12-15), et cela est Vrai et Absolument Don de Dieu, cela veut dire que c'est embrasser le sens de la Foi: Hebreux 11: 1-2 "la foi c'est l'assurance des choses qu'on espère, la démonstration de celles qu'on ne voit pas, c'est à cause d'elle que les anciens ont reçu un bon témoignage, c'est par la foi que nous comprenons que le monde a été formé par la Parole de Dieu, de sorte que ce qu'on voit ne provient pas de ce qui est visible: le naturel ou le visible(science) provient de surnaturel ou invisible(Dieu ou Esprit), sentir la force pour l'appliquer dans votre propre espérience personelle.

L'Esprit emporte ou renverse tout parce qu'IL ne connait pas les barrières de régles que mettent la Science(savoir ou connaissance) et la Saine Doctrine(enseignements bibliques et spirituels) et pousse à considerer comme l'unique barrière, celle de la Vérité de Dieu, comme l'unique urgence celle de pouvoir dire que cette Vérité de Dieu s'appelle Jésus-Christ: c'est la science spirituelle(l'éthique) et morale de Dieu, c'est le patrimoine culturel du peuple Africain noir, c'est alors sa religion 3500 ans avant Christ, source de son épanouissement spirituel, scientifique et morale jusqu'à sa rencontre avec ce christianisme moderne dépuis cinq siècles jusqu'aujourd'hui à travers toutes ces églises et tous ces ministères chrétiens institutionnalisés et organisés qui lui ont apporté l'amour de l'argent, racine de tout son mal et de son manque d'épanouissement spirituel, scientifique et morale, lorsque la spiritualité ou divinité(c'est le surnaturel) est reduite à une organisation ou uniquement au savoir c'est de l'idolatrie.

Ce n'est pas possible de comprendre et de définir l'Esprit si ce n'est que dans sa fonction d'accompagnateur, de guide, d'enseignant et de consolateur, c'est l'Esprit qui ouvre à la conaissance entière de la Vérité, IL aide à porter le poids, à surmonter tout, à convaincre le péché, le vrai péché c'est le manque de foi, à convaincre ce qui nous semble trop grand, impossible, absurde et impensable: "Car rien n'est impossible à Dieu"Luc(1:37)

Si je crois que j'ai la pensée de la Vérité(savoir ou connaissance de la Vérité) et l'Esprit de Vérité repose à moi, cela me suffit, suis un homme complèt et réalisé, toute autre pensée m'est inutile.

Fraternellement, en Jésus-Christ

Frère Paul Emile Okoka(Afro-italiano Du Congo RD)

Ministère prophétique évangélisation mondiale
Proclamation du plein évangile de derniers jours
Via Marconi,21
25020San Paolo(Brescia)
ITALIE/TEL: 030-9979319 & 339-1792321
http://www.penielcitymission.com