Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

 

Un réveillon particulier à la maison.

 

Notre rôle de "communicants" ou "messagers" nous pousse à raconter aux autres comment avons-nous vécu tel ou tel événement. Comme aucun mbokatier n’a pas encore daigné nous relater comment a-t-il passé les deux réveillons, je m’en vais m’acquitter de ce devoir.

 

En effet après presque 20 ans d’exil,  j’ai passé deux réveillons des plus sobres de ma vie, sans un verre d’alcool, pour des raisons de convenance personnelle. Durant la veillée de Noël, moi et ma femme étions entourés de nos cinq enfants, dont certains sont revenus à la maison pour fêter en famille. Comme à son habitude, ma moitié, aidée par ses filles s’est surpassé à la cuisine. Le menu a été à la hauteur de l’événement. Nous l’avons dégusté avec appétit jusqu’aux petites heures. Le lendemain, les deux grands enfants qui se sont réveillés tard sont partis effectuer une promenade à travers le quartier, avant de revenir bavarder toute la nuit en famille.

 

Mais le réveillon de nouvel an a été particulier. Les grands enfants étant déjà rentrés fêter avec leurs collègues chez-eux. Ceux qui sont à la maison ont préféré le passer en compagnie d'autres jeunes de l'Église. Nous étions alors seuls, moi et mon épouse au salon, à l’occidentale, bavardant et visionnant des bandes vidéos, dans un quartier désert et réduit au silence. J’ai compris pourquoi de nombreuses personnes âgées isolées se suicident durant les fêtes de fin d’année.

Ce matin, mon épouse dont le réveillon a coïncidé avec son anniversaire, a pris le TGV très tôt matin en compagnie des deux enfants pour une grande métropole européenne, à l'invitation de l'une de nos filles. Je suis resté presque seul, mais pas tout à fait. Une occasion de peaufiner les documents à traiter  sur mbokamosika en 2013.

 

Durant le réveillon d'hier , nous avons manifesté notre préférence pour King Emeneya en ressortant ses vieux DVD, réalisés pendant que nous n’étions plus au pays. Donc des clips qui nous ont rappelés le Congo et surtout l’ambiance chaude des réveillons à l’africaine, lorsque nous fêtions il y a 26 ans avec nos voisins aujourd’hui presque tous disparus. L'autre artiste dont nous avons l'habitude de visionner les clips avec plaisir est Défao, en raison de ses qualités particulières de danseur. Mais durant cette St. Sylvestre, le tour est revenu à Jo Kester.

 

Parmi les clips d'Emeneya que nous avons visionnés hier avec nostalgie , j’ai choisi "Milonga Kwango" et "Gi" où la mélodie est en harmonie avec la chorégraphie. Vous aurez préféré les clips des autres artistes, mais ne dit-on pas que les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

 

Bonne année 2013 à tous les mbokatiers, particulièrement à tous ceux qui m’ont présenté les voeux et auxquels j'ai déjà répondu par mail.

 

Messager

.

.

 

Commenter cet article

Claude Kanghudie 02/01/2013 13:01


Moi, j'ai beaucoup écouté les anciens succès..Niama ya zamba, Ngonda, Maze et surtout Aurelie du Géant Katalogue à la Muzungu, j'ai cité Siméon Mavuela alias Cheik Vuelas et l'anti choc Tout Choc
Zaïko LL...Pour la petite histoire, dans cette chanson, c'est Andy Bimi qui jouait la batterie...Les envolées du Grand Magicien Pépé Felly à la guitare solo...ah Congo na biso. Dressons nos
fronts longtemps coubés...ET pour de bon prenons le plus bel élan. Ata ndele...eyemba mbuta Adou Elenga...


Claude Kangudie.