Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Chers Amis et compatriotes du blog,

 

A la suite de l’entretien avec le vieux Bolhen et l’égard des questions posées par certains d’entre nous, je tiens à dire que le vieux ne m’avait jamais confirmé ce différend avec son cher voisin d’Eyala, et je n’osai pas lui poser la question sur ce point. Comme vous le saviez tous ; la vérité sort de la bouche des enfants, cette révélation de Mama Bolhen, m’a été confirmé par un de ses fils qui en était traumatisé.

Revenons sur l’entretien : BMM avait ses confidents au sein de l’orchestre ; Gaspy et moi. Après cet aparté avec son aîné, j’en ai parlé à Gaspy, ce dernier décida de retenter la démarche que Franco n’a pas appréciée, en lui disant  « okozala responsable soki likambo ». Selon les confidences de Gaspy, BMM aurait surpris Youlou avec Marie-Josée avec la R16, il avait juré de la récupérer auprès de son aîné pour lui montrer qu’il en avait plein droit « nakokata yé ngala, azali kodonda na motuka ya kodéfa, nakozua yango » J’ai aussitôt compris son insistance pour acquérir la R16.

Franco ne voulait pas que son cadet fasse la musique comme lui, il voulait le décourager, BMM a fui Kinshasa pour le Bas-Congo, il en était revenu suite aux menaces proférées de leur maman à l’égard de Franco « S’il lui arrive un problème au Bas-Congo, je te tiendrai comme responsable ». Pour apaiser la situation, il a prié BMM de regagner Kinshasa, son autre frère Dereck est resté sous les ordres de Franco. Une fois à Kin, il lui a fallu montrer à leur mère, qu’il n’y avait plus de différend, il me l’a confié avec un soutien logistique conséquent. Dans la musique, il faut savoir que tout musicien a le droit de pratiquer son culte ou de se vouer à Satan sans que ses compères soient au courant, je ne peux pas affirmer que BMM avait un talisman ou fétiche…  Du moins, nous formions une famille, il y avait des affinités tel avec tel autre ; BMM me considérait comme son vieux et faisait part de certains de ses problèmes ainsi qu’à Gaspy qui lui était très proche sur ses conquêtes.

Mais vieux, comment expliquez-vous les chansons mélancoliques de BMM, parlant de sa mort prochaine liée à la sorcellerie familiale ? Nous savons tous que nos familles renferment certaines réalités qui restent sécrètes, mais tout reste possible, pour les chansons, certaines étaient parfois finalisées au cours de répétitions, d’autres composées avec de strophes très dures à l’endroit d’une tierce personne ; prenons exemple « YO JEAN-K » il voulait que nous la chantions en entier pour humilier le concerné, mais nous avons joué à la modération pour éviter les retombées néfastes de notre entourage. Il y avait des dissensions au sein de leur famille, il était jeune beau, jeune et élégant, il attirait les femmes de toute sorte, sans exagération, il remplissait à lui seul la moitié de nos spectateurs lors de nos concerts. Il arrivait parfois à la répétition avec une chanson bien ficelée ainsi que les accords que chacun devait jouer, chacun pouvait améliorer à sa façon. Parfois, je lui posai la question « Qui chantons-nous ? Ne penses-tu pas changer le texte de la chanson ? », il me répondait, vieux parfois il faut mokili eyéba nani wana tel ou telle, ndenge toyémbi. Il était tellement convaincant en ajoutant une note d’humour pour faire passer son message. Pourquoi la disparition de l’orchestre après la mort de BMM ? Après le deuil, nous avons décidé de continuer en le remplaçant par Dercy mais BMM reste BMM. Nous avons connu une campagne de dénigrement de nos pairs musiciens, l’occasion était bonne pour nous nuire, nos soutiens nous laissèrent tomber, nous faisions le plein jadis à chaque concert, nous nous sommes retrouvés qu’avec nos proches, certaines personnes prenaient l’orchestre pour source de la mort de BMM, de clubs BMM se dissociaient de l’orchestre, mes musiciens étaient courtisés par certains ténors de la place, une mauvaise publicité à notre égard suivie d’une concurrence déloyale s’installait, certains contrats furent supprimés avec certains dancings kinois en particulier Kimpwanza, chasse aux hommes était lancée ; Gaspy et moi furent les cibles principaux.

Le juif qui devait nous offrir l’équipement musical, a changé d’avis, le peu qui m’était resté, reste, ne répondait plus correctement, malgré mes efforts, certains musiciens se désolidèrent du groupe en créant Négro National subventionné par un grand mécène de la place. D’autres ont commencé à revendiquer la paternité de telle ou telle chanson ; le monde musical nous tournait le dos (Gaspy et moi), tout était triste pour nous … tu vois par exemple, ZOZO a réédité les chansons de l’orchestre sans me consulter, il y a détournement de droits, que faire… J’ai perdu tellement d’énergie pour se maintenir, je dois sauver les miens aujourd’hui et vivre à mes dépens, éviter des affrontements inutiles.

 

Lucien le neveu de vieux Bolhen qui vit en France lors de son séjour au pays, le vieux lui  remit une procuration ainsi que tous les documents nécessaires pour lui effectuer les démarches de ses droits auprès de SABAM et SACEM. Ses démarches ont abouti selon Lucien, le vieux a pu récupérer ses droits (une bonne somme) qui lui revenaient de plein droit.

Le vieux nous a quitté après une longue maladie et entouré de sa famille sans assistance de ses pairs comme d’habitude.

 

BMM a connu ce drame avec Marie-Josée courtisée par Youlou et non avec Lucie courtisée par Jean-K. les gens confondent Marie-Josée et Lucie, celle qui a été amputé de deux jambes, c’est bien Marie-Josée, elle habitait Kitambo avec qui BMM a eu un enfant. Elle avait voyagé avec OK JAZZ tout étant toujours copine de BMM. Comme nous pouvons nous en rendre compte, BMM était attaqué sur ces deux tableaux par les protégés de son aîné, à chacun d’analyser cette situation et de comprendre le rôle qu’il devait jouer par calmer l’atmosphère qui aurait épargné son cadet. Mais le destin reste insondable, celui de BMM l’idole de toute une génération BANA 15 ANS,  était au rendez-vous cette nuit-là du 05 août 1970.

 

YA MOTI

Commenter cet article

Billy 04/09/2010 10:34



A propos de Jean-K , on soupsonnais la pesonne de Jean Kembo , Le leopard champion d'Afrique 1968, veritable vedette chasse-tout pour les femmes libres. Jean Kembo, devenu rivale  briant de
BMM, avais , autre le style de coiffure et eclairssissement de la peau avec "Ambi", le titre officiel de meilleurs buteur de V-Club, donc une carte e visite sans précedent. Souvenons nous du
comportement des certaines "femmes libres" à chaque victoir au championat de football de Kin : un laisser-faire à la promiscuité sexuele et sans pudeur dans les rue de Kin à coté du Stade de
"20-mai" actuel t...i à tout les supporteurs "Bana ya Vea" , qui se présentaient et qui le souhaitaient.


En bref , malgré son succés musical, BMM n'etait pas le sel Don Juan de Kin...


Salut à tous..


Billy



Juvénal Rubemb 20/08/2010 12:15



Si j'analyse bien les causes de la mort de Bavon Marie Marie, j'écarte de loin la thèse d'un accident fatal. Il s'agit bien d'un suicide dû à une déception et d'une blessure incurable dans ses
sentiments.


Je peux même insinuer que son grand frère y a contribuer pour bcp. Je sais que Franco faisait partie du grand staff de Vita Club. Il en était d'ailleurs le grand Ténor. Il a blessé son frère dans
son amour propre en utilisant une vedette comme Jean Kembo, sûrement en payant des factures énormes à cette femme pour Kembo. En tout cas il n'a jamais eu de fumée sans feu. Une main de Franco
est visible, quelle que soit une autre façon de tuer.



James 20/08/2010 02:18



Depuis la publication de l'article sur la mort de BMM, les langues se délient d'une façon contradictoire (les versions de ceux qui se disent proches de cet artiste même le dernier jour avant sa
mort) et sans toutefois nous apporter la vérité sur les causes réelles de sa mort. On parle de Franco qui ne s'entendait pas avec son jeune frère et même de la R16 qui était un cercueil roulant
qu'il aurait vendu à BMM. A mon sens, Franco aurait alors vendu cette voiture envoutée à son frère pour faire croire aux uns et aux autres qu'elle ne l'était pas. Nous devons savoir que ladite
voiture venait de Brazzaville en compensation des malversations financières connues par Franco de la part de ceux qui géraient sa maison d'édition des disques. Une fois à Kinshasa, cette voiture
a été remise à Emma Lulendo, alors deuxième femme de Franco à l'époque et récuperée après un problème de jalousie. C'est vrai que les problèmes ne manquent pas dans une famille comme celle de
Franco et BMM mais il est un fait que personne n'en connaissait l'ampleur. Depuis 40 ans, tout le monde savait que le succès et la mort de BMM avaient une seule et même cause càd que sa mort se
sentait à travers ses chansons. Il y a une chanson de BMM en kikongo qui disait (étant de la même tribu que lui, je vous fais la traduction de certains passages) :" ma mère m'avait interdit de
toucher aux fétiches et ces gens veulent me tuer parce que je fais de la musique et mon nom est mamona mbwa, mafuila ku mbundu (ce que le chien voit reste
secret). Ensuite il disait que vos fétiches vont pourrir malgré votre orgueil. Voilà quelques extraits bien que je n'ai pas le texte de la chanson devant moi pour tout traduire. Il y a bien des
choses qui resteront un mystère tant pour nous les mélomanes que pour la famille de BMM sur sa mort. A vous la parole.


James



Papatoto 19/08/2010 19:13



Monsieur Zéphyrin Kirika Nkumu Assana,


J’ai toujours respecté les droits humains et surtout suis partisan farouche de la liberté d’expression, d’opinion,…etc. Je suis toujours contre la pensée unique.


 


Primo, j’ai donné mon point de vue sur la mort de Bavon Marie Marie et n’ai pas empêché les autres d’exprimer les leurs. Mais j’aurai
souhaité avoir une explication logique avec des preuves palpables aux partisans de l’hypothèse que Bavon Marie Marie a été envoûté.


Je ne crois pas que je cherche à imposer mes pensées aux autres. Je ne suis pas par un gourou, ni un pasteur de vocation tardive d’une église de sommeil qui contrôle la pensée et la
conscience de ses adeptes.


 


Secundo, l’histoire de mon cousin a été corroborée par son oncle, ses autres cousins et d’autres personnes du village de sa mère. Ce
n’est pas un récit imaginaire mais plutôt un fait réel. A ce propos, j’ai dû édulcorer certains passages. En outre, il fut un bill au lieu d’un malfaiteur, il y a une grande nuance.


 


Tierso, je t’affirme que la magie, c’est la prestidigitation. Et, le fait de mettre la main sur ton cœur a un sens pour toi, c’est
bien, ça ne me concerne pas du tout, tu fais une généralisation.


Par contre, je suis un peu interpellé par tes phrases suivantes. "La Bible me dit que Satan existe". "Je veux que tu comprennes que la sorcellerie existe mais en tant que Chrétien, nous devons savoir
que la puissance de Dieu prédomine tout".


Ce bloc est consulté par les athées, les agnostiques, les fous de Dieu, les chrétiens, des musulmans…, etc. Le fait de croire en Dieu ou de ne pas croire fait parti de la sphère
privée.


Quant à la bible, tu fais allusion à la quelle, je suppose  à celle de Ben Tera qui stipule que nous sommes issus de douze tribus d’Israël.
Cette sainte bible est mise en difficulté par celle dite dévoilée.


Avant l’apparition de la sainte bible, il y avait plusieurs évangiles. En outre, le mot bible en grecque fait référence à la bibliothèque. Et pour tant, cette bible qui était apparue entre
le deuxième ou le troisième siècle de notre ère, avait écartée certains évangiles qui n’étaient plus reprises dans cette sainte bible qui voulait être une bibliothèque.


Pour ce qui me concerne, la sainte bible est controversée, elle doit être re- écrite car elle a falsifié l’histoire de l’humanité. Les éminents savants  sont d’accord de reconnaître que la civilisation est née en Afrique. Mais cette sainte bible nous casse les oreilles en nous martelant  qu’Adam et Eve sont nos premiers parents, c’est OK mais qu’ils ne sont pas des africains, ça c’est vraiment une histoire incroyable. Mais pourquoi dit- ton que
l’Afrique est le berceau de l’humanité ?


Au lieu de se contenter de lire la sainte bible uniquement comme un perroquet, je conseillerai à mes compatriotes de faire des recherches pour découvrir comment les ayatollah comme Irénée
évêque de Lyon avait commencé à manipuler cette sainte bible pour le compte de leur propre congrégation.


 


Comme les Africains en particulier les congolais ont une mémoire courte


A ce propos, je leur enverrai au discours du roi Léopold II, lu par son ministre des colonies Mr Jules Renkin en 1930.


En écoutant ce discours, les colons qui avaient apportés la sainte bible aux noirs, savaient que ces derniers connaissent déjà Dieu depuis leurs ancêtres. "Et que tuer, voler, coucher avec la femme d’autrui, calomnier, insulter était mauvais". Ce ministre s’adressait aux pasteurs, prêtres que "vous ne venez pas apprendre aux noirs ce qu’ils savaient déjà". Il avait dit aussi : " il faut apprendre aux élèves (sous étendu noirs) à croire et non à raisonner".


 


Alors si la bible te dit que satan existe, si tu crois à ça, c’est ton problème personnel.


Je préfère réfléchir sans cette sainte bible.


Aujourd’hui, vu la situation économique chaotique  en Afrique en particulier au Congo, il est tout à fait normal que le satan et ndoki (sorcier)
constituent un fond de commerce  pour les pseudos pasteurs des églises de sommeil qui empêchent leurs adeptes de raisonner.


 


Quarto, dans un pays normal, il est tout logique de connaître la raison pour laquelle une personne est morte dans son lit. C’est dans
le souci de savoir si cette personne n’a pas été assassinée ou empoisonnée. A ce propos, je te citerai l’exemple du DR Petiot (en France) assassinait ces patients c’est dire ces derniers
entraient dans son cabinet et n’en ressortaient jamais. Il fut un criminel qui était fasciné par les thèses nazies.


 


Cinco,


Heureusement, que l’inquisition n’existe plus si non les personnes acquises à tort de sorcellerie allaient être condamnées comme Galilée le fut en 1663 pour
avoir dit que la tourne autour du soleil.



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 19/08/2010 01:11



Monsieur Papatoto,


Si tu ne crois pas que Baon avait été ensorcellé, c'est ton droit le plus légitime. Personne ne peut t'empêcher. Laisse aux autres croire à ce qu'ils veulent croire. C'est comme dans le monde, il
y a plusieurs religions et chacun est libre de pratiquer la religion qu'il veut. On ne peut pas imposer. Je vais te dire que celui pratique la sorcellerie, la magie et consorts est adepte de
Satan. La Bible me dit que Satan existe. Si tu reconnais que Satan existe, par ricochet le mal existe. Le mal, c'est la sorcellerie, la magie, la prostitution, le vol, le
meurtre... Dieu symbolise le bien et Satan symbolise le mal .Pourrais-tu nous affirmer  la main dans le coeur  que la magie n'existe pas? Et la magie,c'est quoi d'après toi?


L'histoire de ton cousin est un conte à dormir debout. Elle est comparable à un malfaiteur qui opère clandestinement sans se faire ramasser par la police et qui commence à chanter
partout que personne ne peut l'attraper. Je veux que tu comprennes que la sorcellerie existe mais en tant que Chrétien, nous devons savoir que la puissance de Dieu prédomine tout. Si j'ai la foi
en mon Dieu, satan peut me chercher partout et il ne m'aura pas parce que celui qui est en moi est plus fort que tout. Satan ne peut pas se mesurer à Dieu. La mort tout comme la sorcellerie sont
un mystère. La science ne peut pas l'expliquer. C'est pourquoi le code pénal ne prévoit pas de sanction pour tout ce qui est sorcellerie.


D'autres soutiennent que la mort d'une personne, c'est son destin. Il est bien vrai que le destin existe . Comment expliquer alors que lorsqu'une personne meurt, on cherche à connaitre la cause
de sa mort au lieu de l'attribuer directement au destin?. Ce n'est pas seulement en Afrique que cela se fait, c'est dans le monde entier. Si tu meurs aujourd'hui dans ta chambre pendant la nuit,
on fera croire à l'état que c'est le destin. Ne fera-t-il pas l'autopsie pour trouver la cause? BMM est mort peut-être par suicide, par excès de vitesse, d'alcool, de
stupéfiant ou simplement envoûtement. Laissons aux gens la liberté de se prononcer comme ils l'entendent. N'empêchons personne pour dire non c,est le destin  ou ceci ou cela. Qui dit
vrai parmi tous ces fanatiques? Dieu seul sait. Ne cherche pas à imposer tes pensées aux autres. C'est mon opinion.



Papatoto 18/08/2010 20:26



Chers compatriotes


Primo, Nous savons que Franco ne souhaitait pas que son petit frère joue dans l’OK Jazz car il craignait que Bavon Marie Marie  lui fasse le même coup que Nico, Rochereau et Izeidi avaient fait au grand Kallé.


Secundo, Franco avait fourni des instruments à Bolhen à condition que ce dernier incorpore son petit frère dans son orchestre(Négros
succès).


Tierso, je me demande si Bavon Marie Marie avait obtenu son permis de conduire par la voie légale c’est-à-dire en passant par une auto-
école.


Nous ne devons par perdre de vue que Bavon Marie Marie conduisait très mal. A ce propos, les mélomanes et autres connaissances demandent à Bolhen de lui prodiguer de conseils pour qu’il puisse
bien conduire.


Quarto, si nous avions le pouvoir de jeter de mauvais sort aux autres personnes, nous serons déjà craints dans le monde entier.


Même les Etats-Unis allaient avoir peur du peuple congolais qui pourrait jeter un mauvais sort au peuple américain.


Par exemple, j’ai un cousin qui était un bill, il fut envoyé dans le village de sa mère. Ce cousin à son arrivé, faisait la loi, il était devenu le dieu le père. Personne ne pouvait aller au
champ, à la rivière, à la chasse sans son autorisation, il tabassait même sespropres cousins au village. Dans ce dernier, il y avait de soi-disant sorciers qui jettent de mauvais sort aux autres.
Ce cousin avait réquisitionné les garçons du village pour aller vandaliser  les maisons de sorciers. Son propre, oncle avait peur de son propre neveu.
Ce cousin m’avait dit mon petit, je ne crois pas à la sorcellerie, j’avais fait tellement des dégâts chez les sorciers, ils ne m’ont jamais un mauvais sort.


Les sorciers, les féticheurs existent uniquement dans la tête si vous êtes faiblement mentalement. Car ils jouent sur l’esprit des autres personnes plus faible d’eux.


Je mets quiconque au défi de venir nous expliquer d’une façon logique avec des preuves palpables que Bavon Marie Marie avait été envoûté.



Vieux Imana 18/08/2010 14:45



Ndeko BANA LEO,


lisolo na yo epesi ngai lisusu makanisi, ezalaki na 1981, si je ne me trompe pas, lokola nazalaki ko travailler na editions Super-Contact ya Papa Ngoma, jour yango tokendeki kobimisi ba disques
na Mazadis na Limete, devant portail ya Mazadis na 13eme rue, tokuti vieux Gaspy na mwasi moko, ya ba âge oyo akoki kozala, ba mère oyo bazalaki kokota miziki ya Négro-Succès, lisolo ezali
kobetama na KIMONGO, tangu basilisi, mère oyo akeyi na ye, natuni vieux Gaspy soki azalaka mongo, alobi na ngai, ye abotama na Mbandaka, yango batu mingi bakanisaka azali mongo, père na ye
azalaki soda.


Après wana vieux Gaspy ayebisi biso, tangu ya Négro-Succès, ba jeunes mingi babandaki koya na miziki ya Négro-Succès po nakoluka basi, soki bazui basi, après babandi koboya komema les mêmes
basi oyo bazuaki na miziki ya Négro na ba concerts na biso ya Négro, sous prétexte ke BMM na Gaspy babotolaka batu basi.


Alors ke na tangu wana, po na ba filles miziki ya Négro ezalaki lokola fin du monde, ba beaux garcons, ba belgicains na tangu ya ba vacances.... Tala lelo oyo, n´importe qui akoma koloba, c´est
la vie.


Nzokande Grand Maitre Fuala Franco azalaki na kati ya usine Mazadis, tangu azali kobima na voiture, bafungoli portail, Franco amoni vieux Gaspy, alobi, ah, boni Gaspy, namonaki yo mokolo wana,
ozali koleka na liboso ya UN-DEUX-TROIS na makolo na se ya moyi makasi. Vieux Gaspy ayebisi Franco, alobi, ah ndeko na nga, nga nakoma na nga, kowaya waya kaka boye.


Franco a démarrer voiture na ye, nabanzi ezalaki peugeot 504 pic-up ya pembe, soki nabosani te, ye moko Franco na volant.


Na ndenge natangeli masolo ya liwa ya BMM, na comprendre ke ezalaki LITIO to KOTIOLA motu, maloba ya Grand Maitre epayi ya vieux Gaspy.


 


Vieux Imana.



YA MOTI 18/08/2010 11:52



Mon sentiment personnel profond sur la mort de BMM est celui de BANA LEO. Lorsque le vieux Bolhen me racontait la transaction de la dite voiture, j'ai eu ce flash au fond de moi, je me disai
"si cette voiture a été trafiqué ou envouté par son frère", qui peut la confirmer ? si de Brazza où nous savons tous, les grands fêticheurs y résidèrent, certains artistes musiciens y
allaient souvent pour de raisons occultes; cette voiture était-elle un guet-apen pour BMM ? Même le vieux était surpris de l'attirance de BMM sur cette voiture, lui qui roulait en scooter... BMM
aurait fait mieux en demandant à son Boss de lui offrir une voiture neuve, il aurait eu beaucoup plus d'impact psychologique sur son rival, même s'il avait surpris son rival avec Marie-josée
se fricotaient dedans. Tout est enigmatique pour les mélomanes que nous sommes, à l'époque surtout, si vous associez les dernières chansons, la vie familiale et les
déboires sentimentaux de BMM, il ne pourrait pas tenir longtemps, toute patience a de limites dit-on.


Merci à nos cadets pour leurs compliments sur les efforts que nous deployons pour partager avec eux nos témoignages et vécus sur l'histoire du Congo aussi bien le petit et le grand Congo.


YA MOTI  



Claude Kangudie 17/08/2010 20:36



Bonjour à tous...Nalingi nabakisa mua commentaire moke na oyo natangi sur Bavon Marie Marie. J'ai pu lire "que BMM était bagareur, momeli bangi etc...". En 1996 ou 1997 si ma mémoire est bonne,
Bernard Lama était gardien de but titulaire indiscutable de l'équipe de France de football et Fabien Barthez son remplaçant. On sortit une "histoire" comme quoi Lama avait était pris en flagrant
délit en train de fumer du canabis. Sur cette accusation "abracandetesque", Bernard Lama fut écarté de l'équipe nationale. Un seul homme eut le courage de le défendre haut et fort. C'est Yannick
Noah. Il dit ceci:" tout ça 'est fait pour écarter Bernard des Bleus. Tous ces hommes politiques, pendant leurs campagnes font trois, voire quatre meetings par jour. Ce rythme de campagne, les
tiennent-ils seulement en buvant du lait ou de l'eau ? Qui va, après chaque meeting, leur demander de pisser dans un petit verre pour les controler s'ils ne fument pas du canabis ???". Ma
question, ces messieurs sont-ils des voyous pour autant ??? Autre point, je crois que c'est mon frère bien aimé Jérôme Nzembélé qui dit qu'il n'y a rien de surnaturel dans la mort de BMM, Franco
n'y est pour rien. Je crois que c'est un point de vue défendable sur le plan purement cartésien. C'est qui est des ténèbres n'a pas d'explication de lumière. Je dirai seulement ceci à mon frère:
dans les années 1990, Lukunku Sampu avait fait une interview ave ya Fuala Franco à Bxl. Il lui posa une question: "Maître, toyebi que kombo ya maître wana ezali kaka mpua na guitare te. Ndenge
nini maladie ekomi kotungisa yo boye, ba mystique ekeyi wapi ?" (les mots ne sont exactement les mêmes, mais le sens de la question est celui là). Et voici la réponse de Franco: "Lukunku oyebi
soki ozali na biloko wana bato nionso bazali kobanga yo. Ba oyo nazalaki konionga tangu wana babalukeli nga. Depuis natika makambo wana, nazua nzela ya losambo. Sikoyo bango nuonso bakoma
kosakana na nga, bazali koya ko taquer nga butu nionso". A chaque de comprendre....J'ai pu lire aussi que Siongo aurait eu un caractère léger, heureusement que la nouvelle génération des Wenge
est venue moraliser les choses. Ah...avec les "angata muan'enu" et les "sima ekoli" ? Il y a qyelques années, je suivais une émission sur "Radio 21". Il y avait un de cette bonne génération qui
passait en direct. Comme l'émission était en français, il était complétement atteint de constipation verbale et pourtant, les questions portaient sur la musique, son domaine de prédilection...Si
cette émission était en lingala, c'est sûr, il aurait eu la diarrhée verbale...Autre chose, Franco n'avait pas fait des études avancées. Mais son métier exigeait de maîtriser le français...ce fut
un de meilleurs autodidates que je connaisse. Pour terminer, l'appelation "bana ya 15 ans", c'était une véritable révolution. Pas d'incitation ni d'appel à la débauche...seulement, "nous voici,
nous les nouveaux talents, ceux de la nouvelle vague des 15 ans"...Mbote losako na bino nionso. Bolingo ya Congo na biso à tous.



adei toko 17/08/2010 16:57



Je suis très content de l'éclaircissement fait par YA MOTI sur la femme qui était aux côtés de BMM le jour de son accident; parce que Lucie n'avait jamais été amputé des jambes et c'est
une dame qui Habitait sur la rue Tshuapa ou Lac Moero à Linguala et qui a connu bien des difficultés à cause de son image collée à celle de BMM. A un certain moment elle avait voulu
vendre la parcelle familiale, c'est MOLEKA NZULAMA(en campagne) qui remboursera d'ailleurs à ces gens là pour sauvegarder ladite parcelle.
Je confirme aussi qu'il est mort un mercredi parce que ce jour là, on n'avait pas cours l'après midi, nous autres qui étudions à l'époque à l'Institut Notre Dame du Congo de
l'ère Père Paul van BOKSTAEL et autres abbé MICHEL (Pécarie)


je remercie tous les mbokatiers pour le travail compléméntaire qu'il réalise pour la reconstitution de la vérité



BANA LEO 17/08/2010 16:06



Il ne faut pas être un Marabout Sénégalais pour comprendre que la mort de BMM avait été téléguidée, la R16 avec laquelle BMM roulait, n´était qu´un cercueil déguisé, cette voiture a été
travaillée à Brazzaville avant d´atterir à Kinshasa pour l´éxecution du plan bien tracé, BMM verra dans ladite voiture sa préférée Mi-josée avec le don juan Youlou Mabiala Gil, désormais les yeux
de BMM seront rivés vers cette bagnole qui en réalité n´était qu´un SANDUKU YA EBEMBE.


Les vieux Bolhen et Gaspy feront comprendre à Franco : en cas de problème, il sera tenu pour responsable, devinez la suite des événéments...


Quelques semaines avant sa mort, BMM fera le voyage de Lubumbashi, à sa mort, les gens raconteront qu´il était parti voir un Marabout Lushois, pour lui éviter cette mort prématurée, mais le
Marabout Lushois lui dira que tout est déjà consommé, son péché mortel est d´avoir utilisé cette R16, de retour à Kinshasa BMM deviendra si mélancolique à tel point que Tout Kinois
constatera  que LIKAMBO YA MABE EZALI KOYA.


Pourquoi BMM avait attendu si longtemps avant de régler son compte à Youlou ou cet autre larron qu´était Kembo, c´est simple à déviner, pour la survie de l´orchestre Négro-succès d´abord, et par
respect à son grand-frère Franco ensuite.


Comme vous les savez tous, Kembo était originaire de la commune de Matete à Kinshasa, à ce titre, BMM ne pouvait prendre le risque de l´affronter corps à corps, tous le Yankés de Matete dit Onu
Britanique allaient se mettre sur le dos de BMM et partant de l´orchestre Négro-Succès; mêmement pour Youlou, originaire de Brazza.


Tous ces facteurs ont beaucoup joué dans la prise de décision de la part de BMM, sentant sa fin prochaine peut-être, BMM a voulu léguer à la postérité la vraie histoire qui traduit FAMILLE OYO
MOTEMA MABE, BONDOKI EKOMA MOSALA.


Même si Youlou parlera aujourd´hui, puisque tous les ténors ne sont plus de ce monde, que nous racontera-t-il, rien que de la foutaise autrement dit FOUTOU.


 


BANA LEO



Messager 16/08/2010 18:58



C'est pourquoi tout est à écrire sur notre mémoire. Nous avons du pain sur la planche.


 


Messager



Mayanga 16/08/2010 18:08



Le jour du décès de BMM mérite éclaircissement. Le 5 Août 1970 est un mercredi et je m'en souviens encore très bien. J'ai vérifié sur le calendrier de cette
année-là.


Or, dans leurs témoignages, Bohlen et Moreau Maurice parlent du Lundi, qui était le seul jour où les orchestres faisaient relâche sauf le Négros Succès . Dans le même témoignage, Moreau M. fait
allusion au concert de Conga ce même soir, où ils se sont rendus et ont été rejoints par BMM.


Il semble qu'il y a pour le moins une confusion qu'il faut dissiper pour l'histoire. Si BMM est bien décédé le 5/8/70 , c'était donc un mercredi et non un lundi.