Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

QUI A COMPOSÉ LA CHANSON MOKOLO NA KOKUFA ?

 

Chers Mbokatiers !!!


Depuis l'apparition de la chanson "MOKOLO NAKOKUFA",jusqu'aujourd'hui...Tout le monde sait que cette oeuvre est de Tabu Ley Rochereau. La chanson a fait un grand succès non seulement au Congo ,mais aussi en Afrique et même en dehors de l'Afrique. ALors lá chanson est classée parmi les meilleurs tubes de Rochereau Tabu Ley de tous les temps ou même parmi toutes les chansons congolaises .

A Kinshasa on a vécu plusieurs cas sur les chansons .Telle ou Telle chanson faisant fureur ,avec le nom apparaissant sur la plaque...Etait finalement d'une autre personne inconnue de tous ,et dans la plupart des cas jusqu'a sa mort. Je ne sais pas ,si cela se passe seulement a Kinshasa de RDC.Ou dans d'autres parties aussi dans le monde.

Parmi les cas on peut citer:
1-L'ENTENTE entre deux personnes.
Ici le compositeur (musicien ou non musicien) confie sa chanson a un grand musicien pour le succes de son chant, puisque lui-meme n'est pas capable de faire régner la chanson. Comme aux débuts de L'orchestre "VIVA LÁ MÚSICA " ,avec l'entente Papa Wemba et Koffi Olomide.Koffi compose,Papa Wemba chante.
L'entente entre CHIKO MAWATU et MADILU. Chiko compose ,MADILU chante ,et le disque sort au nom de MADILU.

Mais il eut aussi les cas ,ou le compositeur non musicien vend sa chanson au musicien tout simplement et s'en débarasse.

2-LES "MBUAKELA"

Les Mbuakela ce sont les chansons satiriques,s'attaquant a telle ou telle personne.Soit un grand homme politique ,soit un rival (pour probleme d'amour),soit un rival musicien.... pour  mieux se dissimuler  ,le compositeur (musicien ou non musicien) prefere l'anonimat alors le chanteur met son nom.Mais parfois aussi,pour tromper la vigilance des auditeurs.Soí- disant que "SI MOI JE CHANTE CÁ ,TOUT LE MONDE VÁ COMPRENDRE DE QUOI IL S'AGIT "...Alors il finira par passer la chanson au nom d'une autre personne,et qui faira parfois un grand succès...

3-L'USURPATION

Dans  d'autres cas ,il S'agit d'une usurpation volontaire ou involontaire.Volontaire ,signifie que le grand ou l'ami prend le chant et fait paraitre le disque en som .Soit involontaire,donc par une erreur de l'editeur ou usine mettant precipitemment le nom sur disque sans bien se renseigner comme dans le cas de la chanson MOBANGU de Maku (un ancien chanteur de Eboko Ley) qu'on attribua a Sam Manguana ,sans demander l'avis de lui-meme Sam Manguana qui fut l'element principal du succes du disque.
Et revenant a l'ENTENTE entre deux personnes,on finit par mettre sur la plaque les deux noms (par Maku et Manguana et leur ensemble).Bien que la chanson fut de Maku,il y eut entente.

4-PARTICIPATION dans la chanson
Il y a aussi cas de participation :l'un met les Paroles ,l'autre la musique,la meme personne ou une autre chante.Soit l'un compose seul ,et un vieux intervient Pour arranger la chanson comme ce fut le cas de Jeannot Bombenga qui composta et le grand Kalle Jeef arrangea.Une telle colaboration est suivi d'une entente soit le chant sort au nom du compositeur inexperimente soit alors du vieux qui arrangea le chant.Et chacun peut se considerer comme vrai compositeur.Mais sur disque le nom du vieux experimente a plus de chance d'apparaitre ...par megarde,soit par consideration au vieux ou alors par entente entre les deux ,mais aussi parfois par usurpation apres Service rendu ,donc l'arrangement du chant (si le vieux veut s'imposer).C'est pourquoi les blancs sont prudents et mettent dans de tels cas :Paroles de telle personne et musique de telle personne .Soit auteur-compositeur telle personne et arrangement de telle personne.Chose qui n'existe pas en Afrique.

Revenant a la chanson :"MOKOLO NA KOKUFA",c"est connu depuis notre enfance que c'est l'oeuvre exclusive de Tabu Ley ,a l'epoque Rochereau.Si aujourd'hui on entend que ce n'est pas lui ,mais c'est Izeidi ,je demanderai aux Mbokatiers ,pour les arguments que je Viens de citer en haut d'ecouter tout d'abord lá personne.
On ne peut pas etre trop presse sur risque de plus rien entendre, alors que parfois c'est la verite.La question qu'on doit poser est celle-ci:
COMMENT ? QU'EST CE QUI S'EST PASSE AU JUSTE ? ENTENTE ?ERREUR DE L'EDITEUR ou USINE ? USURPATION ?ou PARTICIPATION DANS LA CHANSON ?ARRANGEMENT PAR TABU LEY ?

On ne peut pas etre presse a cause des tout ce qu'on a vu a Kinshasa.Le probleme est que nos musiciens qui sont les acteurs ,parfois ne nous aident pas.Nous nous somes des temoins,nous racontons ce qu'on a vu,ce qu'on a vecu,ce qu'on a entendu....etc.C'est aux acteurs de nous donner des precisions de ce qu'on a vecu.Mais Pour des raisons inconnues les acteurs se taisent ou parfois camouflent ou meme nier la chose.

On se débat qui compose "niama ya zamba",l'un dit Kwamy ,l'autre dit c'est Dewayon qui est ecrit sur la plaque.Dewayon parfois vivant ne dit rien et n'explique rien tout.
Qui a compose INDEPENDANCE CHÁ CHÁ ?Tout le monde dit Kalle ,d'ailleurs c'est écrit sur la plaque. Quelques uns (Musiciens) ripostent ,c'est nous tous .Comment ? les musiciens n'expliquent rien ,tout en etant vivants.
L'un dit Emile Soki n'a jamais chante dans Super Bella Bella,l'autre dit :mais c'est la voix de Emile Soki qui chante.On attend Mbayabu Bosco pour donner des précisions.Mbayabu Bosco ne dit rien.

A L'epoque on commencait a speculer sur charque chanson de Viva la Música.Peut etre ça ,c'est pour l'Etudiant Koffi Olomide (encore étudiant a L'epoque).Papa Wemba ne précisait rien, Koffi a commence la musique ,il ne précisa rien aussi.Tous ces chants du debut de VIVA LA MÚSICA sont reste de Papa Wemba pour l'Eternite.

Jully Cuivre dit que les 3/4 des chansons de MADILU appartiennent a CHIKO MAWATU.Madilu vivant ne dit rien,Chico aussi ne reclame rien...On entendit que "Nazoki " n'appartient pas a Pepe Kalle ,Ni Dilu ,Ni Matolu personne ne dit rien.....

A Kinshasa,Saak Sakul voulut nier que ce sont les 3 Mousquetaires (Franco,Tabu Ley, Kimuangana) qui sont a la base de la disparition de leur orchestre Sosoliso te lê trio Madjesi. Heureusement qu'il était accompagne,alors l'homme a cote de lui cracha la Verite telle que nous la connaissons. Alors Sakul ne dit plus rien.Alors que Tabu Ley ,l'ors de son passage en Angola ,lui-même confirma la chose a la Télévision de Luanda.

C 'est pourquoi nous disons a nos musiciens :"COMPRENEZ NOTRE EMOTION "

Maintenant cette fois-ci, voici la question:
QUI A COMPOSE LA CHANSON "MOKOLO NAKOKUFA ?"
Tabu Ley Rochereau ? Faugus Izeidi ?ou  Roger Izeidi ?Soit les deux Rochereau et Izeidi (Pour ne pas dire les 3).Soit l'un a mis les Paroles,l'autre la musique ? Soit l'un a compose ,l'autre a arrange ?...etc.

Qu'est ce qui s'est passe au juste ?On ne peut pas eviter les debats lá ou vivent les HOMMES.Mais ceci ne peut pas nous empecher de dire ce qu'on a dans le coeur.

Surtout a vous nos Musiciens !!!




LUSED

 

Mokolo nakokufa,par Rochereau et l'African Fiesta National

.

.

Commenter cet article

Samuel Malonga 28/10/2013 17:21


Cher tous,


Si l'on jette un coup d'oeil sur un article qui est paru dans Mbokamosika en hommage à Max Mongali, on trouve bien "Mokolo na kokufa" sur la liste des chansons qu'il a composées et qu'il avait
cédées à Rochereau.


http://www.mbokamosika.com/article-hommage-a-max-mongali-41530035.html

Sans Commentaire 22/10/2013 23:43


Hein ! ata yo moko Ndeko na ngai Mwenze, loba naino.

MWENZE 22/10/2013 16:48


Mon frère Joseph PULU,lokola moto tovandaka ndako moko ayébi ngai malamu,c'est ce qui vient effectivement de m'arriver,ces bonds de trois mètres qui m'obligent de me précipiter hic et nunc sur
l'ordinateur.Mais non,où est le sérieux dans tout ceci?Le 13/10/2013,Claude KANGUDIE affirmait ici-même à 12H03mn que (celui donc de la paternité de la chanson "Mokolo na kokufa")privant notre frère Zacharie MUEPU de son sommeil il y a trois jours pour bondir sur son ordinateur à son tour et
nous révéler à 03H53mn !Sacré nom de Dieu,il y a un problème!Comment donc une famille peut-elle se réunir pour examiner un problème
dont les belligérants,Rochereau et Faugus,ne seraient même pas les auteurs?Ne trouvez-vous pas que l'on commence ici à tourner au ridicule?Dans la rubrique "Les quatre grandes chansons de la
musique congolaise",je rapportais le différent SILICE-Jeannot BOMBENGA sur le même problème,concernant cette fois-ci la chanson "Zaïre éboya yé" (une année après la sortie de "Mokolo na
kokufa")auprès de la Sonéca et tranché en faveur de SILICE.Et tous les disques qui parurent après la décision de la Sonéca furent signés SILICE sur ladite chanson.Ce litige fut même
porté à la connaissance du grand public dans l'émission "PLACE AUX VEDETTES".Pourquoi donc,avec tout le respect que je lui dois,le doyen FAUGUS ne suivit-il pas la démarche juridique de SILICE à
l'époque?Vieux Ignace MUKENDI n'a-t'il pas raison en affirmant que

Joseph Pululu 19/10/2013 10:24


Mokolo nakokufa, une composition de Max Mongali?


je dois vous avouer que depuis quelques jours, j'ai réservé mes commentaires autour de Mokolo nakokufa, mais le commentaire de Zacharie Muepu est une bombe que je m'empresse de contrôler: Max
mongali, auteur ou compositeur de Mokolo nakokufa, alors même que l'on n'a pas fini de se déchirer autour de Faugus et Rochereau, qu'il nous faut prendre en compte ce troisième larron. je vous
avoue que Papa Mwenze doit faire des bonds de trois mètre entre son canapé et son fauteuil de Mzé pour avaler cela. La stupeur passée, j'ai retrouvé mes esprtits pour analyser froidement,
chansons à l'appui cet élément nouveau.


Première question: peut-on trouver un lien entre la ligne mélodique de Mongali et Moklo nakokufa ou Maze? la réponse est OUI. Peut-on au délà, trouver une trâce de l'ADN Mongali sur Etape? la
réponse est OUI. cela suffit-il pour dire que Moklo nakokufa et Etape aurait le même compositeur? la réponse est moins affirmative et serait ...Peut être! Tout comme on peut trouver un lien entre
la ligne mélodique de Mabele et Mongali alors que l'on sait pertinemment que ici, nous avons affaire à deux compositeur confirmé. Mais d'où proviendrait ce lien, cette trâce ADN qui traverse
toutes les chansons "Lolaka"? Tout simplement de la trame mélodique de "Marie Louise" de Wendo Kolosoy. Les conpositions rumba interprêtées en solo répondent toutes au modèle Marie Louise. Dire
que Max Mongali (coincidence, il est de Maindombe comme wendo) est le compositeur de Mokolo nakokufa n'est pas une hérésie. Aujourd'hui d'ailleurs nombreux sont ceux qui reconnaissent l'empreinte
de Max Mongali jusque chez Franco (matinda mama nabalaki yo na tango ya lomumba, na congo lipanda).


Si d'autres chercheurs peuvent démontrer la paternité de Max mongali sur Mokolo nakokufa, ce serait génial. Cela démontrerait au moins la caractère désintéressé de cet auteur-compositeur prolixe.
Max Mongali Mongaliait finalement le chaînon manquant, pour compléter Mwenze, dans l'évolution de la rumba congolaise, puisqu'il se situe à la croisée des écoles Odemba, Fiesta et Zaiko. cette
dernière étant un peu l'enfant batard de Conga (le style originel de Dewayon), dont le Ngwasuma était déjà une révolution dans les années 50 avec le Rock-a-Mambo.
Une chose est sûre, on n'a pas fini de mettre à nu, les énigmes de la rumba congolaise.


 


 

Zacharie Muepu 19/10/2013 03:53


Mon cher messager voici bientôt 2 ans et demie que je m'interdis de participer au débat


qui consiste a rétablir la vérité sur l'auteur de la chanson mokolo nakokufa;eh bien je crois que je veux jeter un paver dans la marre,n'en déplaise à notre ainé Faugus Izeidi,cette chanson
est belle et bien l'oeuvre de Max Mongali chanté par le seigneur Ley je le sais et je le dis haut et fort le vieux Max nous l'avait dit en 1983,il sortait avec une fille dont je tais le nom par
pure courtoisie, pcq je ne sais pas si elle est toujours en vie,elle habitait le quartier kinsaku dans la zone de Matete a kinshasa.voici ses propos:"j'ai donné beaucoup des chansons a Pascal qui
est pour moi le plus grand chanteur de tous le temps,parmis ces chansons,il ya mokolo nakokufa,mongali,mimi ley,etc..."Il pretendait avoir donner des chansons a d'autres artistes tels
que:Franco,et les musiciens de zaiko.loin de toute polémique,je ne fais que rélater une conversation qui se tenait autour d'un verre de bière chez une femme.


Votre dévoué Zacharie Muepu

Messager 18/10/2013 21:20


Mon cher Musa,


J'avais préparé une réponse à ton interrogation su sujet de mes remarques, malheureusement je ne peux pas accéder à l'administration du blog actuellement.


En bref, tu peux te tranquilliser. Lorsque je fais des observations, je tiens compte d'un bon nombre d'élements et de réactions de divers intervenants. Je garde toute ma sympathie à ton égard et
à ta contribution pour l'évolution du blog.


Nous nous retrouverons dès que l'accès à l'administration sera réglée.


 


Messager

Abdel 18/10/2013 19:54


Ndeko Sans Commentaire,


L'example de la chanson Kamulangu que tu viens d'evoquer est, a mon avis,  une parfaite illustration du fait qu'un detenteur du droit d'auteur d'une chanson n'est pas necessairement
l'auteur de ladite chanson. Dr. Nico n'est pas l'auteur de kamulangu. L'argument de Mr. Mukendi est un bel argument juridique, mais il ne nous aide pas a repondre a la question posee par
LUSED.


Bonne journee.    

adei toko 17/10/2013 23:38


Ils diront ce qu'ils voudront mais Mokolo Nakokufa c'est Tabu Ley et le Fiesta  National. Nous  étions là en 1971 quand Continental a bouffé cru le Fiesta Populaire sans aucune
composition de ceux qui se réclament des grands compositeurs aujourd'hui. 

Sans Commentaire 17/10/2013 22:42


Cher JPK,


Longonia mpe Oyée d´abord na Vieux na biso tout MUKENDI, ensuite nakoyebisa yo ndeko JPK, il faut savoir que dans la vie : ON NE DEFEND PAS UNE CAUSE PERDUE, personne akobima awa mpo na ko
assumer ba nzembo ratés.


Kaka mpo nakolanda logique ya vieux Mukendi, tangu Rochereau reéditaki nzembo ya KAMULANGU à la gloire du Guide éclairé na Afrisa, Soneca ayebisaki Tabu Rochereau ke nzembo wana ya
Kamulangu, bien que ezali chanson populaire, ezali déjà déclarée na première édition na yango par le Dr Nico Kassanda, et Rochereau a du s´incliner na décision ya société ya droit d´auteur,
donc tous les droits étaient revenus na vieux Nico. 

JPK 17/10/2013 18:05


Monsieur MUKENDI


Je partage votre analyse et me réjouis du rapport KALLE-NICO que vous évoquer pour le succès de la chanson Indépendance CHA-CHA.Celle-ci est l' une des oeuvres les plus abouties de AFRCAN
JAZZ du point de vue de l' orchéstration et du chant.


AFRICAN JAZZ doit son succès à la rencontre d'un grand chanteur interprète KALLE  et d'un guitariste de génie NICO.


J' aimerais entendre ceux qui réclament la paternité de telle ou telle chanson à succès de nous parler de chansons interprétées par ROCHEREAU, KALLE ou PAPA WEMBA mais qui ont été des 
échecs .Il faut savoir assumer ses échecs aussi.

Claude Kangudie 15/10/2013 21:44


Bonsoir Claude,


Cette question trouvera sa réponse dans le domaine de droit d'auteur. Toute oeuvre d'esprit peut avoir son auteur ,son parolier ainsi que la personne  qui  a composé et arrangé la
musique et enfin l'oeuvre appartiendra à la personne qui en a fait la déclaration à l'organisme de droit d'auteur , dans ce cas c'est Rochereau, il n y a pas de doute son nom est inscrit sur le
disque. 


En pratique lorsqu'un musicien présente sa chanson en répétition il y a souvent un concours des autres qui amènent des idées etc jusqu'à la finition de l'oeuvre, les musiciens ne se disputent pas
le titre. Une chanson comme Kelya est une oeuvre de Rochereau mais c'est Kallé Jeff qui l'a déclarée comme sienne, de même la chanson Ya Gaby de Sam Mangwana c'est Rochereau qui l'a déclarée . La
célèbre chanson Indépendance cha cha est une oeuvre de Kallé Jeff il y a eu des erreurs qu'elle appartiendrait à Izeidi Roger ce qui est faux et d'autre l'apport de Dr Nico dans la composition
musicale a donné à cette chanson une très grande dimension, mais Kallé l'a déclarée à la Sabam et la chanson lui appartient.


Evitons des polémiques inutiles. Sincères salutations.


Ignace MUKENDI

Rocca 15/10/2013 18:36


Bandeko,


Faugus alobaki, rochereau azali koloba te. Moyen a se defendre ezali te. Maintenant, nous les juges, que nous devons faire? Je suggere que nous puissions analyser, revisiter le repertoire de Tabu
Ley Rochereau et celui de Faugus. Repertoire ya moto ezali lokola chromosome na ye to ADN na ye. Tokomona ba genes to ba alleles na ye na ba nzembo na ye. Bato mingi basala ba paintures lokola ya
Picaso, kasi apres examen ya faux  ezalaka toujours detecte. Beaucoup d'experts en differents domaines lisent ce site et certainement ils vont nous aider a trancher.Moi, j'ai auditioner
quelque chansons de Faugus, je n'y ai pas trouve une quelconque resemblance de n'importe qelle nature avec Mokolo Nakokufa. Par contre, Mokolo na Kokufa entre belle et bien dans la moule, le
style, la philosophie,la personalite,le lexique,la rythme et le genre de Rochereau. Ecoutez par example, la chanson Mongali. Mais, c'est Mokolo Nakokufa, il n'y a que les paroles
qui sont differentes. La chanson Mokolo Nakokufa est de Tabu Ley. Chers freres, ecoutez beaucoup de chansons de Rochereau, vous y trouverez des bouts de Mokolo Nakokufa, soit sous forme de
parole,soit sous forme de rythme, soit sous forme d'idee. Faites de meme pour Faugus.Faugus est encore vivant, qu'il nous apporte une preuve materielle ou qu'il nous indique un seul element dans
son repertoire qui le lie a Mokolo Nakokufa.


Rocca.

historien 14/10/2013 19:28


mbote a tous les mbokatiers


lobi nazalaki na kulutu bruno BONYEME peo na 2eme phase ya mituna oyo ezali koya,na profitaki ye pe sur compositeur ya mokolo na kokufa.


na lisolo ayebisi ngai que ezali dictature na kati ya musque.soki vieux faugus alobi que ezali  ya ye akoki kozala na raisonpomiziki biso bato ya libanda toyebi ba coulisses na yango te pe
atalisaki ngai grandeur ya vieux faugus queye moto ayaki na makambo ya  mi solo kolanda nzembo na  lindanda .muiziki ezalaki kobetama avec 3 guitaristes ti ekomaki avec un 4 eme cad mi
soliste grace na ye .tozala patients po akobimisa oyo bango bamonaki ndenge moko na kulutu faugus selon ye akoki na ye kozala kolo nzembo totia tembe te po makambo ya molili ezali ebele.boboto
kati na biso

Serge - Kongo na biso 14/10/2013 12:35


Mbote,


Si l’adage qui dit : « Il n’est jamais trop tard dans la vie » est vrai
alors je ne vois pas pourquoi dans toute précipitation on doit condamner notre kulutu Faugus qui revendique la chanson Mokolo na kokufa. Epayi mosusu ezalaki ndenge y’Afrisa Int ya kokitisa ba
musiciens n’avion (lokola cas kulutu Faugus ndenge ndeko Sans Commentaire akomi) pe batika Bialu Madilu n’aéroport ya  N’djili mais après emonanaki ke
« la pierre qui a été jeté par les bâtisseurs était devenue celle de l’angle principale et cela n’est-il pas une merveille à vos yeux ? » ndenge Yesu alobaki na ba Yudasi, Franco
azuaki Madilu, amatisaki tii na sommet ya musique, na biso comme on dit « à quelque chose le malheur est bon. » Na Mbokamosika tolobelaka makambo oyo eleka, totiolaka maladie ya ba
ndeko te, mutu moko te azali kosepela na maladie ya Papa Tabu Ley, kasi tozali koluka kotiya nzungu na nzungu na mufinuku na yango, likambo na likambo na esika na yango, ezali nango sujet tabou
te, toza pe contre mutu te, ezali posa ya koyeba. 68 ans apres 2e guerre mondiale ba Nazis basambaka toujours, na Vietnam ba Crémers Rouge basambaka tii lelo sauf na Congo – Zaïre
lokola tomesana kotiya makambu na nse ya mbeto yango wana pasi ezali ko perdurer, ba MPR bazuaki etumbu te, lelo bazali ko continuer koyiba esika ba sukiselaki. Tabu Ley, Franco, Gd Kallé, Wendo,
Bowane etc resteront toujours des grands, des mythes, des phénomènes des tops pour ce qu’ils ont fait mais cela ne dit pas que ceux qui ont été des témoins oculaires n’ont pas droit de nous dire
comment les faits se sont passées, qui a fait quoi et comment, pourquoi ? Oyebi kala copine na nga atunaki nga question, lokola nazalaki na kanda na ye na répondre te, alobi na nga
« tala Zaïrois, soki otuni ye motuna azangi réponse, omona ye asiliki. » Malgré kanda na nga ezalaki na question na ye te mais ndenge alobelaki yango, tosekaki pe kanda esilaki.
Batuni : nani asalaki nzembo ya Mokolo na kokufa ? Soki toza na eyano te totika kulutu Faugus asalisa biso, simple. Nga nazalaka kokanisa ke Tabu Ley mutu asala nzembo ya « Nakeyi
Nairobi » tii Mbilia Bel tango alekaki na Face B ya Paulin Mukendi alobi ke mutu asala yango azalaki ami ya Tabu Ley, ayembelaki moninga na ye ya bomuana po akomaki na pasi na Nairobi kasi
mutu yango (compositeur) asi akufa. Est-ce que eza problème ?
Soki Manu Dibangu alandela mbongo epayi ya King of Pops Michael Jackson te nani alingaki koyeba ke “amusala musala makusa” ezalaki ya ye? Est-ce que e dimunuaki Michael Jackson? Non! « Ce soir sur la rivière, je chante ma prière… » bayebisaki nga ke Président
Cedar Senghor mutu akomaki yango sima apesaki Tabu Ley ayemba yango na mongongo na ye ya kitoko. Ba discours lokola « 1) Le président fondateur n’est pas un magicien. 2) Tout comme le soleil
se lève… 3) Tout va changer, tout doit changer… » Me Nimy Mayidika Ngimbi mutu asalaki yango tango azalaki Directeur ya cabinet ya Président Fondateur. Eza na yango makambu esalemaka na ba
domaines nionso, yango wana ndeko Pedro alobaki mokolo mosusu ekozala malamu tomeka naino kolobela likambo ebengami « atteinte à lèse majesté » po on dirait yang onde mutu ezali ko
déranger. Ba ndeko tozali ya kokabuana na makanisi kasi na kindeko te. Débat ezalaka pona komona lumière oyo ebombami na suka ya tunnel. Insha’Allah, Eid Mubarak na ba mbokatiers musulmans
nionso.


Boboto o mboka bino banso. Serge – Kongo na biso

Michel Kinzonzi 13/10/2013 23:33


Bonsoir Ndeko sans commentaire natangi commentaire na yo malamu pe nakoloba na yo boye oyebi masolo na bozindo pe tu viens de corroborer ba faits oyo Kulutu Faugus akomaki na livre na ye na
ndenge bazalaka debarqués na avion na yango na kosenga na yo otanga buku pe na sima osala commentaire to critique na yo.C'est vrai que na livre alobeli bi suekamo oyo ezalaki koleka na ndako
Fiesta national mais y compris mabe oyo amonaka po na Kulutu na ye Roger Izeidi abimisi yango.Boboto o mboka na yo!

Sans Commentaire 13/10/2013 21:46


Ba Nkoko baloba seka oyo akufi, kasi oyo akobela ndeko keba, mpo mokolo ye akobika okoloba nini.


L´histoire nous apprend que Augustin Faustin Izeidi Mputu (sous d´autres cieux Landu), n´a jamais quitté l´Afrisa de son propre gré mais plutôt IL A ETE CHASSE  de l´orchestre et comment
BAKITISA YE NA AVION na plaine ya N´djili, d´ailleurs ni Faugus ni Guvano, personne n´est retournée dans l´Afrisa, comme Sam Mangwana qui faisait le Nkwenda-Vutuka comme bon le semblait, qui ne
sait pas que c´est Guvano MOTU AYAKI NA LISOLO YA "Festival des Maquisards" na kati ya mouve, entendez African Fiesta National. Le patron des Maquisards lui aussi n´est pas éloigné de Kasongo
Rochereau, car le petit-frère du Capitaine avait fondé une famille avec la petite soeur de Madame Ya Bébé, mwasi ya vieux Roger Izeidi.


Revenons à nos moutons, quand Faugus a été débarqué de Libumu ya Ndeke, pardon de l´avion, il avait monté son African Fiesta Populaire, alors c´était une belle occasion pour ridiculiser Nazali
Mobali ya Tété, en reéditant ce fameux Mokolo na Kokufa, mais malheureusement Augu avait raté cette occasion, et voilà aujourd´hui mbula ntuku mitano, même le maréchal qui n´appréciait pas ce
Mokolo na Kokufa n´est plus de ce monde.


Qui parmi nous oubliera que c´est MOUSSA TETE qui fut la chanson fétiche à l´Olympia de 1970, heureusement Kudia Nsusu alias Michelino lui n´a pas l´habitude de faire de polémique, et la Mama
Moussa Tété en véritable mwana ya Mbuji-Mayi, azali na ye cool, pas de makelel inutile.


Alors la question que je me pose, POURQUOI toujours kaka yo, Vieux Kasongo asala yo koto nini ? eloba ba LOKELE. Même Polo Ndombe, qui pouvait le crore, reviendra au bercail soit dans l´Afrisa,
bongo Faugus na Guvano mpo na nini bazonga te, leur seule facon ya kozongo MOKOLO NAKOKUFA ezali ya biso, internet Oyéee


Linga ngai na mokolo mbala moko


tika kosalaka hypocrite....

Caman S. 13/10/2013 15:55


Pourquoi avoit attendu si longtemps avant de se réclamer auteur de telle ou telle autre chanson? Pourquoi avoir attendu que Rochereau soit diminué pour faire des revendications? Même si Mokolo Na
Kokufa revient à Faugus, sera-t-il aujourd'hui capable de la chanter avec autant de talent que Tabu Ley. Frères Zairois-je préfère ce vocable à celui de Congolais- il y a des choses plus
importantes à faire qu'à se bouffer le nez. L'orizon musical n'est pas entrain de se refermer mais ce sont les diificulté économiques et politiques de nos pays qui engendrent cette mise en
veille. Ceci est une passe et l'Afrique s'éveillera. "Congo Nouveau, Afrique Nouvelle" est aussi un chef-d'oeuvre. Qui en est l'auteur?


Succès est un mot vulgaire chez Tabu Ley tant ses oeuvres sont partout plébiscitées. Souhaitons prompt rétablissement au Seigneur Ley et attendons de voir.


 


 

Michel Kinzonzi 13/10/2013 13:06


Bonjour Mbokamosika et merci à Ya Claude-Kangudie pour ce commentaire ô combien pertinent je dois juste ajouter ceci Maman Anna est  la mère de Vx Faugus et tante du Vx
Type-K.RDC  libanga ya Talo eloba yo moko.

Claude Kangudie 13/10/2013 12:03


Bonjour cher tous. Mon frère Musa May, je crois que ton article n'est pas à incriminer. Moi, je l'ai très bien pris. J'estime qu'il était une très belle introduction aux chansons de tout les
temps de la musique de deux Congo. Comme tu le sais sur notre blog, il arrive souvent qu'un sujet en cache un autre et qu'on se retrouve dans un échange souvent enrichissant...ceci de fois sur un
thème loin du sujet d'un article. C'est moi qui avais écrit que la chanson "MOKOLO NA KO KUFA" est de Faugus Izeidi. C'est à partir de là que nous sommes partis dans les échanges sur la paternité
de cette chanson. J'ai suivi tous ces échanges. Voici ce que j'ai à dire: avant que FAUGUS IZEIDI n'écrive son livre auquel Messager fait référence, il avait déjà, sur ce blog, souligné dans
quelles conditions il avait composé cette chanson. En citant le Vieux Guvano comme témoins. Rappelons, à ceux qui ne le savent pas, que Guvano et Faugus Izeidi étaient à cette époque, guitaristes
soliste et accompagnateur dans l'African Fiesta National de Rochereau. Une chanson a toujours des circonstances qui l'entourent pour sa création. Faugus a tout expliqué. Nous savons très bien
entre nos musiciens comment ce chapitre se déroule. La chanson "Luta" de Bella Bella fut attribuée à Emile Soki à sa sortie. Mais c'était une chanson de Bosco Mbayabu. Nous supposons que ce deux
là trouvèrent arrangement à la question...Pour revenir à "Mokolo na ko kufa", il serait mieux de regarder les faits en face et d'analyser les choses sans passions. Il me semble que Faugus Izeidi
n'a pas sorti cette réclamation aujourd'hui. Que ceux qui le découvrent ne pense pas que c'est parce que Rochereau est réduit sur le plan de la santé que Faugus en profite pour le salir. D'abord,
je rappellerai à ceux qui ne le savent pas que Faugus Izeidi et Rochereau Kasongo Sinamoya sont de la même famille...et pas très éloignée. Rappelons-nous un titre de Muana ya Tabou, "Anna Mokoy",
c'est la soeur à Faugus Izeidi et à Rochereau. J'ai parlé, il y a un an, avec Richard Kasongo et un membre de la famille de Izeidi Faugus dont je tais le nom. Il me semble que, ce problème là, a
été abordé au niveau de leur famille bien très longtemps. Chose normale car nous sommes africains, et des problèmes graves se doivent, d'abord, d'être résolus en famille. Mais la solution n'a
jamais été trouvée...La faute à Faugus ? La faute à Rochereau ? Nous le saurons un jour. Mais dans une de ses adresses à Mbokamosika, Faugus disait que Rochereau est resté rancunier et refuse
toute entente. Regardons un peu les choses autrement: on peut être grand frère et prendre la chanson de son petit frère, ça peut aller. Si ladite chanson rapporte beaucoup d'argent et de rénommée
comme "Mokolo na ko kufa", ledit petit frère n'a-t-il pas aussi droit à une part ? Le petit frère doit-il vivre que d'eau et d'amour familial ? Nous savons tous qui est le phénomène Rochereau,
l'idole d'ebène, un des compositeurs de talent et des plus prolixes de notre musique. Donc soyons mesurés dans nos échanges, c'est la vérité que nous recherchons...Botala kaka, ye moko vieux
Faugus Izeidi aloba ye mpe azali moto ya bindrou...soki otie libaya...tembe te, ye mpe akotiya libaya. Bon dimanche à tous. Elikia na biso na mboka na biso RDC Congo, Libanga ya Talo.


 


Claude Kangudie.


 

Musa May 12/10/2013 13:10


Cher Messager,


« Dans votre mise en garde ci-haut vous avez attiré l’attention des
mbokatiers sur le comportement de certaines personnes qui « veulent nous ramener aux pratiques des sites décriés en confondant totalement la valeur artistique des uns et des autres en
dressant des comparaisons hasardeuses, pour ne pas dire ridicules »


Peut-être avez-vous  voulu faire
allusion à l’article « les quatre grandes chansons de la musique congolaise » qui a entrainé la discussion que beaucoup ont lue. Bien que je ne trouve rien de mauvais en la
contradiction, je voudrais rappeler que cet article n’avait rien à voir avec une quelconque comparaison. Le Mbokatier LUSED l’a très bien résumé. La discussion n’a commencé qu’avec une question
d’un autre mbokatier. J’espère qu’il n’est pas interdit aux gens de donner leur avis personnel et que personne n’est obligé de s’aligner sur l’opinion des autres. Autrement, la démocratie ne
serait qu’un vain mot. Je crois humblement que si l’Afrique n’avance pas c’est parce qu’on veut que tout le monde pense comme tout le monde. Ne dit-on pas que « si tout le monde pense la
même chose c’est que personne ne réfléchit suffisamment » ? Mais je m’incline à la philosophie de Mbokamosika.


Avec tous mes respects.


Musa May

Messager 12/10/2013 08:27


 


 



Chers amis,


 


Ceux qui ont lu l’interview de Bruno Bonyeme  ont constaté qu’il a stigmatisé le comportement de ceux qui prétendent tout connaître.


Depuis la création de ce blog, nous avons toujours opté pour la
complémentarité. Ceux qui ont plus d’éléments édifient les autres. C’est ce qui a fait le sérieux de mbokamosika par rapport  aux autres sites
congolais où règnent  l’insolence et la polémique.


Depuis six ans, nous nous sommes forcés de diffuser aux maximum le plus
d’œuvres rares de presque tous nos artistes musiciens, dans le but de permettre aux lecteurs d’avoir une vue d’ensemble sur le répertoire de notre musique. Nous avons exhumé les chansons de
Paul Kamba , Jean Bosco, de l’Orchestre Harlem Band, les premières chansons d’Opika, Ngoma. Nous avons auditionné  les voix de Marie Kitoto, Lucie
Eyenga, Mwanga Paul….. à travers les raretés offertes les personnes de bonne volonté.


Mais constate-t-on ? Au lieu de profiter de l’abondance de ce répertoire
pour mieux connaître nos artistes, certaines personnes veulent nous ramener aux pratiques des sites décriés en confondant  totalement la valeur
artistique des uns et des autres et  en dressant des comparaisons hasardeuses ,  pour ne pas dire
ridicules.


L’histoire de la musique congolaise a déjà été écrite. Notre objectif à
travers ce blog est de mieux la vulgariser.. Ne tentons  pas de la déformer au gré des goûts personnels. Si quelqu’un  n’a pas bien connu un artiste, qu’il pose la question comme le font beaucoup de mbokatiers. L’exemple de Serge Kongo qui s’est toujours référé aux aînés
 est plus qu’édifiante.


Personnellement  j’ai un faible
pour Emeneya dont j’ai toujours apprécié les œuvres et la manière de chanter parmi le jeune génération, mais je le comparerais pas pour autant aux monuments de notre musique que sont Kallé et
Rochereau, pour rester dans la même famille musicale.


Chers amis, évitons de nous écarter du principe qui a placé ce blog parmi les
sites  les plus recommandables sur le net.


 


Messager

jpk 12/10/2013 01:33


Il n' y a pas de règle écrite quant aux modalité de cession d' une autre oeuvre musicale en RDC.Selon la tradition et les habitudes des musiciens au Congo, toute nouvelles recrue présente ses
composition au chef et cède l' une ou l' autre chanson au groupe.Cette oeuvre dans la plupart des cas est retravaillée par lensemble des musiciens qui vont l' enrichir ou l' adapter au style du
groupe.Franco , selon JEAN-PIERRE NYMI  reprenait certaines  chansons de yeye national qu ' il rejouait à la manière l( OK JAZZ.Allez-vous me dire que dans MOKOLO MOSUSU  c' est
TABU LEY  qui a crée ce célèbre accompagnement?Ce n'est pas GUVANO  qui a à mon avis dit à TABU LEY  comment incarner le chant .Au final une chanson congolaise est l' oeuvre de l'
ensemble des musicien et chanteur.Il faut noter ausii qu' il ya des chansosn ratées dont personne ne réclame paternité.


Certaines personnes sur ce site cherchent à minimiser le rôle des chanteurs comme GRAND KALLE? WEMBA? TABU LEY  en écrivant qu' ils reprenaient  les compositions de leurs collègues.Je
suis convaincu que sans un bon interprète une chanson a peu de chance de percer

Michel Kinzonzi 11/10/2013 23:10


Merci Messager pour l'éclaircissement.Je tiens aussi à souligner que Kulutu Guvano est joignable à ce numéro 00243815027309 il est disposé pour apporter sa version des
faits.

Messager 11/10/2013 20:14



Chers amis mbokatiers,


Notre aîné Faugus a publié un livre dont le titre est « Les
coulisses de la musique congolaise ». Sa promotion a été assurée à travers mbokamosika. Dans ce livre, Faugus a révélé beaucoup de choses 
qu’il avait vécues de l’intérieur.


Je constate que beaucoup ne l’ont pas encore lu.


Le chapitre 20 de ce livre est consacré à la chanson Mokolo nakokufa, son
origine et comment elle a été conçue. Selon Faugus, deux autres musiciens à savoir  Rochereau et Guvano avaient été associés par lui  en tant qu’ initiateur à imaginer les paroles d’une personne qui sent sa mort proche. 


Comme il revendique paternité de l’œuvre , il serait convenable qu’il entame
les démarches, tant que Tabu Ley est encore en vie, afin qu’il soit reconnu comme l’auteur de Mokolo nakokufa.


C’est l’unique voie légale pouvant  rétablir la vérité.


 


Messager

Serge - Kongo na biso 11/10/2013 20:03


Mbote ndeko Lused,


Une chose est sûre mingi kati ya ba musiciens bazalaka obligé bapesa ba nzembo po bazua
yo na orchestre, Djo Nolo aloba ke apesa ba nzembo mingi na ba leaders ya b’orchestre po babimisa ye na TV lokola Hit – Parade, VSS etc mais sauf Bozi kaka nde mutu akokisaki promesse na ye. Papa
Wemba amemaki enregistreur na ye te mukolo ya liboso bakutanaki na Félix Wazekwa sinon Félix alingaka azuela yango mabe, oyo maloba ya Wazekwa. Ezalaki kosalama mingi ke okeyi ko proposer ba
nzembo epayi ya musiciens, tango oza koyemba po ayoka yango, aza pe ko enregistrer yango sans ke yo oyeba. Oui ba nzembo mingi toyokaka ezali ya kosomba mais est-ce que bafutaka ba
compositeurs ? Tomonaki yango na Kin tango Le Nkuru (Viva la Musica) na  Djanana (Langa Langa Stars) babimisaki « Zuzu eee mokolo
tokobuanaki na yo… » tii lelo baloba te soki balotaki ndoto moko, bazuaki révélation esika moko to boni boni… na radio trottoir elobama ke compositeur alembaki kozela mbongo na ye tango
jusqu’à l’infini epayi ya client numéro 1, désespéré, yango atekaki yango na client numéro 2. Nani 1erclient
pe nani 2e client dossier wana etikala tii na moyi ya lelo classé comme « Music top secret. »
 Eza pe na ba vérité mususu ndenge balobaka makambu mususu oyo toyebi te ezalaka bénédiction mais na ndenge ya kobombama. Jour Canta Nyboma alobaka ke
ye mutu azalaki kosala mungongo ya likolo ya Bella Bella oyo batu nionso bazalaki kokanisa ke ezalaki Emile Soki, esalaki choc pe mutu na mutu azuelaki yango na ndenge na ye. Mais nani asala « Mokolo nakokufa ? » wana nde naza na réponse te.  Boboto o mboka
bino.


Serge – Kongo na biso

Sans Commentaire 11/10/2013 18:32


Ndeko Lused,


Mela mayi ya mpio, tala kaka na mokili depuis obotama tii okokisi 50 cinquante ans, entretemps mama na yo mpe asili akufa, kasi père na yo azali vivant, ba frères na ba soeurs na yo mpe bazali
vivants, bongo TATA LEKI na bino alobi yo ozali muana na ye oyo ye abotaki na nkondo Mama na bino, alors ke Père ya leki oyo na vie na ye mobimba abota na ye muana na muasi mosusu te, donc batu
nionso bayebi Papa leki abota na ye te.


Donc na mibu ntuku mitano olongua muana ya père na bino mpo okoma muana ya Tata leki, oyo famille mobimba bayebi azalaka na ye na muana te.


Tala soni apesi d´abord na mémoire ya Mama oyo abota yo mpe na famille na bino mobimba.


Tangu Papa na bino azalaki kofutela yo ba minerval, lopitalo etc... KOBOKOLA MOTU ezali mama ya likambo, ye Père ya leki azalaki wapi, ata ko balukaka makambo, kasi ya modèle ya boye te.


Papa leki abota na muasi ya kulutu na ye, bongo ye moko Père na bino boulot na ye ezalaki nini, puisque aboti bino ebele na nkondo Mama na bino.


Bongo soki ezalaka ete osila kokufa, mbele alingaki ko réclamer yo ndenge nini, ke muana oyo akufa azalaki nde muana na ngai, na mokili tozalaka mpe na mua respect na ba valeurs morales, puisque
ezali ko sala bomoto ya moto na mokili.


Oyebi soki okeyi kosamba okoki kozala na raison, kasi ndenge ya kosambela to ya ko présenter likambo na yo, ekoki mpe kotiya yo na libulu.


Motu soki alingi batiya ye cas, ako provoquer likambo moko oyo ekoningisa mboka.


OLUKAKA MAKAMBO EEE ..... OKOZUA EEE.....