Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

La pédale wah-wah

 

Mbokamosika a déjà fait allusion aux différents  instruments qu’utilisent nos artistes. Pour honorer les instruments à vent, hommage a par  exemple été rendu aux cuivres et les noms de plusieurs souffleurs dont certains étaient inconnus furent rendus public. Mais jusqu’ici, omission avait été faite sur  l’existence d’un tout petit accessoire qui à une certaine époque avait introduit un timbre nouveau dans notre musique : la pédale wah-wah. A l’instar de la guitare hawaïenne utilisée presque exclusivement par Docteur Nico et Depoutrou de Grand Micky de Matadi, nos artistes n’avaient malheureusement pas beaucoup fait usage de cette pédale à effet qui souvent ressemble à une grande agrafeuse. Elle sert de support acoustique pour la guitare électrique (basse ou solo) aussi pour tout instrument électriquement amplifié comme le violon, le saxo avec Miles Davis, le piano avec Duke Ellington voire même la grosse caisse. La wah-wah de  la guitare est remarquable par sa sonorité caractéristique et les effets acoustiques commandés par la pédale. C’est un petit appareil électronique qui applique un effet au son émis par un instrument de musique. Elle est placée à même le sol et le guitariste en cas de besoin y pose son pied et l’actionne de bas en haut  comme le levier d’une voiture ou comme la pédale d’une machine à coudre. Le son distinctif qui en sort ressemble à une voix humaine qui dit oua oua.

 

pedale-washa.jpg

Pédale wha-wha pour guitare

 

Les origines de la wha-wha

La sourdine wah-wah dite mécanique est une invention des trompettistes et trombonistes de jazz américains qui dans les années 1920 voulaient donner plus d’expression aux cuivres. Ces souffleurs avaient réussi àplacer devant le pavillon de la trompette ou du trombone une ventouse de déboucheur d’évier. Ils variaient aussi le degré de son ouverture pour en modifier le son et ainsi créer l’illusion comme si l’instrument pleurait, couinait, miaulait ou même criait. La wah-wah de la guitare électrique dite électronique fut inventée par hasard en novembre 1966 par Brad Plunkett. Alors qu’il travaillait sur le développement du booster de medium qui équipaient les amplis de la marque Vox, il découvrit un potentiomètre qui lui permit de piloter quelques circuits modifiés, réalisant ainsi les premiers sons oua oua. Au départ, cet ingénieur américain pensait contrôler l’effet avec la tige de vibrato d’une guitare mais la mise au point s’avéra difficile. C’est après avoir installé l’électronique dans le boîtier d’une pédale de volume que la wah-wah prit forme. Le joueur de guitare électrique par excellence à l’avoir constamment utilisée  est Jimi Hendrix. Il l’a popularisée et lui a donné ses lettres de noblesse. Cet engin qui s’adapteà toutes les musiques est devenu accidentellement un accessoire de la guitare. Il joue encore aujourd’hui un rôle important dans le rock.

 

sourdine washa

Sourdine wha-wha pour trompette

 


 

La wha-wha dans la musique congolaise

Les livres sur la  musique  congolaise moderne sont presque muets sur l’utilisation de la pédale à effet sonore. On a plus écrit sur les autres instruments que sur l’apport de la wah-wah dans notre chanson. Bien que son passage soit éclair, son impact n’est pas passé inaperçu car elle a laissé des traces indélébiles à travers plusieurs compositions majeures. Elle est introduite vers les années 1973-1974 par l’artiste d’ébène Tabu Ley à la recherche de nouvelles sonorités. Ce levier en vogue en Europe et surtout aux Etats-Unis a permis à l’orchestre International Afrisa de mettre sur le marché du disque des œuvres d’anthologie comme Liloba na litoyi (Mavatiku Visi) Malelisa Moleka, (Mujos Mulamba) ou encoreAon-Aon et Lal’ a by (Tabu Ley). Arrangée par Rochereau, la chansonLal’a by est l’interprétation en kiyanzi de Let it be de Paul McCartney avec les Beatles. Devenu soliste et digne  remplaçant d’Attel Mbumba, Michelino Mavatiku était l’homme qui maniait habilement la pédale magique. Il balançait ainsi avec virtuosité ces altérations qui ont apporté un nouveau timbre à notre art en y ajoutant de façon élégante une particularité bien singulière. Dommage que la sourdine wha-wha n’ait jamais été utilisée par nos souffleurs. Quels nouveaux sons auraient alors été introduits dans notre musique si les as des cuivres, les bassistes et les drummers l’avaient placée dans leur instrument de prédilection? Ils nous auraient sûrement balancé des sons merveilleux pour le plaisir de l’oreille. Au début des années 70, la contrebasse céda sa place à la guitare basse. Aujourd’hui, l’utilisation de plusieurs accessoires, supports et instruments comme la guitare hawaïenne (Nico et Depoutrou), la sanza (Antoine Moundanda), le sifflet (Lita Bembo), l’harmonica (Béjos), l’accordéon (Feruzi), le maracas (Izeidi et Gaspy), la cloche (Mambo Ley), le lokolé (Isifi et Viva la Musica), le saxo, la trompette, le trombone (Vévé, Madjesi), l'orgue (Verckys), la guitare à double manche (Manuaku), le piano (Ray Lema) ou même la wah-wah ont depuis bien longtemps disparu du paysage musical de notre pays. Lentement mais sûrement, ils sont tous remplacés par le synthé.

Samuel Malonga


  

Liloba ya litoyi, par Michelino Mavatiku et l'Afrisa


.

Commenter cet article

delman 30/10/2013 23:19


Bonsoir! 


 Dans le lien fourni, Abumba utilise comme effet la "distorsion" que l'on peut obtenir grace aussi a une pedale ou bien sur certains amplis "vintage" grace a un reglage de celui-ci et il
utilise de temps en temps le tremolo de sa guitare.


en ecoutant certaines chansons d'Abeti dont "motema pasi", je me rends compte de l'utilisation de cette pedale wah-wah.


sa disparation est due au fait que les effets pour guitares et autres instruments sont vendus aujourd'huis en "kit".


ainsi un guitariste ou tout autre instrumentiste n'a plus besoin d'avoir differentes pedales pour les differents sons utilises: il n'utilise qu'une boite qui peut peux produire ce dont il a
besoin ou aujourd'hui un Ipad grace auquel il peut piloter les effets desires avec tous les softs imaginables qu'on peut trouver dans le milieux musicale.


faute ya progres technique mais, pour notre cas c'est plutot l'inaccessibilite de tout cela par manque de moyens materiels et d'information.


dans un pays ou un simple mediator est un luxe sans parler d'un jeux des cordes il n'est pas etonnant que nos instrumentistes ne soient pas aussi bien que equipes que leurs homologues vivant en
occident! 

Samuel Malonga 22/10/2013 19:53


Cher Abdel,


Je crois plutôt que le regretté Abumba avait utilisé le tremolo  (vibrato) de sa guitare pour produire ces sons dont tu parles. Ceux  qui sont produits par la pédale wah-wah sont
différents comme en témoigne ce lien. Les guitariste peuvent aussi me compléter.


http://www.dailymotion.com/video/xpmfvg_aboumba-masikini-abeti-masikini-kinshasa-1974-mpeg2video_music. 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Abdel 22/10/2013 16:47


Cher Samuel Malonga,


Si ma memoire ne me trahit pas, je crois que feu(?) Abumba Masikini a aussi utilise' cette pedale. Que des souvenirs lointains.


Bonne journee. 

Joseph Pululu 21/10/2013 14:51


pour compléter samuel malonga,


Zaiko langa langa a depuis les années 80 essayé" plusieurs instruments traditionnels pour améliorer son sebene. Ainsi est arrivé le Jazz des Atalaku avec Nono Munzuluku et Bébé ditutala, suivi du
Ngongi, toujours emprunté au folklore humbu/téké/kongo avec les lasers (année 90) au départ joué par nseka (restzé en Europe) et aujourd'hui par le fils de Vieux Bingema (Big Emma) sur bande
d'annonce.
Iol est intéressant de souligner les initiatives de Grand Kallé de substituer aux guitares des violons et autres instruments à vents (trompettes, saxo et flutes) avec son african team dans les
années 70/73. il avait déjà innové ebn chantant sur le piano de Charles kibonge et Joseph Manjala Deboth dans les années 55/60.

Zacharie Muepu 19/10/2013 04:06


Je suis content que l'on parle d'un instrument que les jeunes de maintenant ne connaissent pas.Honneur  a Tabu Ley qui introduisit la pédale wha wha dans notre musique,et il fit ainsi de
Michelino un  grand soliste,alors qu'il était connu comme guitariste rhytmique(accompagnateur) ceci se passe en 1973.Pour la guitare a deux manches,nous devons rétablir la vérité,ce le vieux
Bokelo dont je salue la mémoire qui fut le premier a l'utiliser à l'époque au Zaire en 1975.


Bien avous tous et portez vous bien


Votre frère et mbokatier Zacharie Muepu


 


 

Serge - Kongo na biso 13/10/2013 10:05


Mbote kulutu Samuel,


Kosala article ezali musala munene, yango wana biso batangi tomekaka kobakisa oyo mokomi
azangaki kotiya nakati pona ko enrichir makomami. Mingi mingi bokesani na biso n’article ezalaka pona bokeseni ya ndenge moko na moko ayebeli likambo to na ndenge ye azalaki koyebela yango,
nionso oyo nde ezali kosala makasi ya mbokamosika.


Pona ba ndeko nionso :


Bokeseni na biso na masolo : « ba vérités, ba contre-vérités, ba
contradictions, ba diversités, ba différences d’opinions, b’étincèles na ba discussions, ba clashes… » ezali kaka pona kobimisa epayi ya baninga maye basusu bayebaki te, tozali pe totikala
na ki bondeko na biso, binemi na mbokamosika ezali te, ezali na yango kaka masolo. Mama na biso azalaki koseka nga na mista na nga po tozalaki ko discuter mikolo nionso mais totambolaka kaka
nzela moko. Mukolo moko atuni mista nga « bowelaka nini ? » Mista na nga ayebisi ye « towelaka eloko te, wana ezali ambiance y’amitié na biso. » Voilà ! Kulutu Roger
d’Hawaii aza kobimisa vraiment ba sons ya Dr Nico. Boboto o mboka bino banso.


Serge – Kongo na biso  

Samuel Malonga 12/10/2013 22:33


@ Ndeko Serge, mbote na yo mingi


Ya solo, Roger d'Hawaï mpe  abetaka guitare hawaiènne. Na article tango mosusu ezalaka mwa pasi pona kotanga kombo ya bato banso. Tala ye na lien oyo elongo na Kester: http://www.dailymotion.com/video/x1r61y_roger-d-hawai_music

Samuel Malonga 12/10/2013 18:20


@ Ndeko Michel Kinzonzi,


C'est vrai, Zaiko avait aussi utilisé la pédale wah-wah dans Sentiment Awa.

Serge - Kongo na biso 12/10/2013 13:30


Ndeko Historien,


Nayoka kombo ya Kalmery Sobrada autrement dit Brada So, il paraît azalaki koloba lingala te, mbala ya liboso alobaki Lingala ezalaki na concert oyo Viva la Musica  abetaki na voyage ya Visa
80 ba poto, selon Djo Kester mukolo yango ba murs ya bar etokaki pona plein. Nayebaki te ke azalaki soliste,  po Kester azalaki koloba kaka masta ba bido Brada So.


Boboto o mboka mosika.


Serge Kongo na biso

historien 12/10/2013 06:56


salut aux mbokatiers


mbala ya liboso nayoka  pedale  wawa ezalaki  na viva la musica.bazalaki na soliste moko kombo na ye ezalaki so KALMERI.


abeta banzembo lokola samaritain pe le meme artiste azalaki kobeta na vieux na ngai ya quartier feu jackson,bana kasa vubu na matonge bayebi na orchestre moko genre kaka ya bobongo star kombo na
yango ezalaki ndoki  machine.le vieux jackson  na so bazalaki kobimisa ba sons ya jimmy HENDRIX.drummer na bango ezalaki  richacha BALENGOLA ex drummer ya papa WEMBA pe lelo akoma
kobeta na ba  wailers ya bob  MARLEY.


oyo nazalaki na yango yango wana.boboto kati na biso

Michel Kinzonzi 11/10/2013 22:55


Merci pour l'article Kulutu Sam mais reveillez un peu ma mémoire Zaiko Langa Langa par le biais du Magicien Pepe Felly avait utilisé aussi cette pédale dans la chanson Sentiment Awa dans ma
reminiscence je revois encore les images de l'emission Kin Kiese.J'attends la confirmation d'un autre Mbokatier.Bonne soirée à tous.

Serge - Kongo na biso 11/10/2013 21:06


Mbote ndeko Samuel Malonga,


Mbala ya yambo namona instrument oyo ezali lelo, nayebi yango te. Nayebi nde pédale oyo
ba drummer ba niataka na grosse caisse kasi oyo ezali ezali eloko ya sika pona nga, merci na explication pe clip otiye, esalisa nga nayeba tina na yango, ya solo ozali molakisi
monene.  Pona guitare Hawaiienne otangi batu mibale kaka bazalaki kobeta yango, bongo Vieux oyo babengaka Roger d’Hawaii ? Natikala koyeba ye te kasi namona ye na répétition ya Victoria Dream Tean – Dream Band. Nkua mambu alobaki ke ye pe azalaki kobeta guitare Hawaiienne.


Boboto o mboka bino.


Serge – Kongo na biso