Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Cher Mongombe,

Je vois que vous maîtrisez les événements politiques dans votre mémoire. Pourriez-vous nous fixer sur deux points:
1. Quelle fut la motivation politique du refoulement des congolais de Brazzaville en 1964 par le premier ministre Moïse Tshombé?

2. Pourriez-vous nous donner l'identité de ce congolais qui avait ravi le bâton du Roi Baudouin le 30 juin 1960, et nous expliquer le sort qui lui fur réservé?

Messager





 RÉPONSE DE TSHIKOBELE MONGOMBE

Très cher messager, merci une fois encore pour avoir mis en notre disposition ce blog qui nous permet de reconstituer et de réécrire notre propre histoire tant bien que mal.
Cette tache de re-evaluer l'histoire de notre pays est un devoir patriotique afin d'aider la génération future de comprendre les erreurs commises par nos aines pour éviter de retomber dans les mêmes erreurs du passé.

juste une précision, c'est Tshikobele Mongombe et non Mangombe.

En ce qui concerne celui qui avait ravi la cane du Roi Baudouin, je n'ai aucune information pour lui présentement mais je vais essayer de fouiner dans les anales de notre passe.

Pour ce qui est de l'expulsion des Congolais de Brazzaville par Tshombe, cet acte était purement politique. Le regime en place de l'autre cote de la rive etait de tendance communiste avec comme leader Massamba Debat.

Mais j'aimerai bien entrer en profondeur et étudier ensemble avec vous les hypothèses qui ont aboutit a cela.
Nous devrons savoir que tout a commence bien avant, l'expulsion de 1964 n'était que la conséquence de faits passes.

Parmi ceux qui ont contribue a la mort de Lumumba, l'abbe Fulbert Youlou du Congo-Brazza, fut l'un des partisans. Il était anti-communiste, anti-Lumumba mais pro-Kasa-Vubu et pro-Tshombe, la preuve en est que lorsque Mobutu neutralisat Kasa Vubu et Lumumba en Septembre 1960, malgre que la radio nationale etait coupee, Kasa Vubu etait autorise par le gouvernement de Fulbert Youlou de faire passer tous les messages emanant sur la destitution de Lumumba via Brazzaville.

Mais en réalité, l'abbe Fulbert Youlou fut un proche de Tshombe que de Kasa Vubu, son gouvernement apporta un soutien de taille a la sécession Katangaise par l'entremise de la "radio makala" a partir de Brazzaville qui diffusait les messages de soutien a l'endroit de Moise Tshombe.

L'abbe Fulbert Youlou fut parmi les membres qui organiserent le conclave de Lovanium qui rassembla tous les leaders politiques a l'exception de Tshombe qui venait d'être relâché récemment pour avoir tenu de propos discourtois envers le président Kasa Vubu.

Pourquoi ce support farouche que l'abbe Fulbert Youlou tenait a l'égard de Tshombe?
Parmi les hypothèses nous suivrons une piste a peu pres plausible notament sur une affaire des traffics d'arme avec moise Tshombe.
Juste apres avoir déclaré la sécession du Katanga, Moise Tshombe passa la commande de 9 avions de chasse Fouga magister de type CM-170.
Le 15 fevrier 1961, 3 Fouga Magister dénommé "la tortue siffleuse" arrivèrent au Katanga pour servir de reconnaissance a l'aviation de l'air Katangais et dissuader les forces de l'ONU. Ces avions opererent  du 14 au 19 septembre 1961 avant leur destruction totale par les forces de l'ONU en décembre 1061.

En octobre 1961, les six autres Fouga arrivèrent par Pointe  Noire pour être livrés au Katanga par l'entremise du gouvernement Fulbert Youlou. Cette tentative de livraison fut bloquee grace a l'embargo de l'ONU impose au Katanga.
Des lors quelques supputations furent mises à crédit, notamment l'achat de ces avions par Fulbert Youlou lui-même au service de l'armee et quelque temps plus tar, ces avions furent revendus a la Tunisie.
Une chose est sure et certaine en est que la secession Katangaise avait le soutien du gouvernement  Fulbert Youlou.

Quand Tshombe prit les rennes de la primature, en guise de mécontentement il expulsa les Congolais de Brazzaville pour la simple raison que le gouvernement Massamba-Debat était communiste et pro-Lumumbiste.
Parmi les griefs tenus en l'encontre de Fulbert Youlou par le gouvernement Massamba-Debat etait entre autre sa participation a la mort de Lumumba ainsi que son caractere pro-secessioniste Tshombe avec l'installation de la "radio makala", ainsi que pour trafic d'arme.

Quand l'abe Fulbert Youlou réussit a s'évader de sa prison en Mars 1965, Moise Tshombe alors premier ministre Congolais était le premier a lui accorder le droit d'exil a Leopoldville en guise de remerciement pour son soutien a sa  cause anterieure(Secession Katangaise).

Fulbert Youlou demeura a Leopoldville jusqu'à la demission de Moise Tshombe et réussit a s'enfuir de nouveau vers Madrid en 1966.

En ce qui concerne le scénario du stade tata Raphael sur la traite arabe, je dirais que c'était une autre distorsion de l'histoire.
Je ne dis pas que la traite arabe n'a pas eu lieu, au contraire elle a bel et bien eu lieu, nous savons qui avaient participe a la traite et ses origines.
Une récupération politique de mauvais goût tout simplement.


Tshikobele Mongombe@

Canada mboka te, malili hein!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MOSINZO 25/12/2009 21:58


Tango ya ba evenement oyo ya refoulement, nazalaki na environ 15 ans, pas plus, nazali mwana ya Leo II te, kasi nabandaki ko frequenter Ngembo trop, puisque vieux na biso azali mwana ya Mangembo,
abotama mpe akola na Kintambo, a heritaki lopango ya Noko na biso, tangu a decidaki azonga na mboka na 1957, eloko natikala na yango souvenir makasi, ezali situation ya famille ya LOKO MASENGO
alias DJESKAIN, ya orchestre Sosoliso, famille na bango mobimba bayebi ngai, ngai mpe nayebi famille na bango, bakola, babotama sur rue LUSAMBO na Kintambo, en face ya wenze, pembeni na musicien
moko ya tango ya ba NKOLO MUZIKI, vieux LOMPONGO JEAN, instrument na ye ezalaki trompette, bazalaki mpe kobenga ye Vieux Jean Trompette. Bon tangu ya ba refoulement, famille ya ba vieux Djeskain
bazongaki na Brazzaville te, selon batu ya Kintambo, puisque bango tout bayebani, na Leo II, lisolo to radio trottoir ezalaki makasi trop, elobamaki boye, la famille LOKO ne pourra rentrer a Brazza
puisque bazali bandeko ya Abbe Youlou Fulbert, batu misusu babakisaki ete Moto na Simisi Molayi (pretre) azali NOKO na bango.


Messager 25/12/2009 00:56


Cher ami,

Le refoulement des congolais en 1964 fut une mesure purement politique prise par un premier ministre ami de Fulbert Youlou dans l'espoir de pouser les réfoulés à créer de troubles pouvant entraîner
la chute de Masamba Débat.
Sinon les Lari comme on les appelait à Kinshasa est un peuple frère aux nombreux bakongo qui peuplent Kinshasa. Ils furent contraints de vendre précipitamment leurs biens mobiliers et
immobiliers. Il n'y avait pas d'animosité entre ces peuples. D'ailleurs, sur pression des sportifs et des mélomanes, une dérogation avait été obtenues grâce à Bomboko pour les musiciens et les
joueurs de football. L'ok-Jazz était plein de congolais de Brazzaville. Ils furent d'abord cachés dans une frerme ,avant qu'ils ne décident d'eux-memes, par solidarité, de rentrer à
Brazzaville.comme leurs compatriotes.
Youlou était en très bon terme avec l'ancien premier ministre Moïse Tshombe. C'est par ses soins qu'il fut enlevé à Brazzaville oû il était en résidence surveillée par les services secrets de
Léopoldville, où il donna une conférence de presse immédiatement après avoir traversé le fleuve,comme pour narguer les autorités d'en face.

Messager


lukombo 25/12/2009 00:20



Intéressant cette discussion.Cela me rappelle ma propre histoie familiale...


J'étais enfant à l'époque, mais je sais que l'oncle de ma mère a fait partie de ces refoulés.


Il était parti de l'autre côté de la frontière et à kin depuis la fin des années 1920; il était parti jeune et célibataire, puis avait fait venir, plus tard, du village sa femme lorsque sa
situation matérielle se fut stabilisée. Bref, il avait fait donc sa vie là-bas.


Il a dû revenir à la suite de ces évenements, déjà vieux. D'ailleurs il n' a pas fait trois ans à brazzaville lorsqu'il est mort.


Il a tellement vécu à kin que ses enfants y sont restés jusqu'à ce jour  d'ailleurs !


Alors, sans rien préjuger, je ne sais pas pourquoi ceux-ci sont restés à kinsasa si les congolais en étaient chassés ? Avaient-ils donc le choix ? la pression était-elle diffuse et ressentie
différemment selon les individus ?


Toujours est-il que dans la société brazzavilloise actuelle, on trouve énormément de mes compatriotes qui sont nés à kin ; certains parlent  des violences exercées sur eux dans les quartiers
par la population locale. Je ne sais pas si elles étaient réelles ou ressenties, car je précise que c'étaient des enfants en 1964.


Peut-etre que des lecteurs de ce blog pourraient me donner quelques éclairages critiques  ?



Crispin-Régis Lukoki 21/12/2009 04:46


Ba ndeko,
Selon les informations que j´ai eu d´un des évadés,plus précisément du Chauffeur particulier de Fulbert Youlou.L´évasion était préparée depuis Léopoldville avec la complicité des gardiens.Celle-ci
se produisit le jour même de l´anniversaire de Youlou.Une petite fête était organisée,et les gardiens de tour étaient invités à un verre pour les endormir,pendant que les complices faisaient le
reste.D´après mon ami Albert,un comando venu de Léopoldville attendait quelque part au bord du fleuve pour la traversée.Jusqu´aujourd´hui cet ami vit encore à Madrid.
Crispin-Régis.  


ABISINA 20/12/2009 18:12



Ndeko Tshikobele Mongombe,
Ya liboso mbote na yo, makomi ma yo mazali sukali mingi, soki moyen ezali okoki mpe kotiela biso photo oyo ya Abbe Youlou Fulbert, na Madrid na salle d'attente ya aeroport, alali bongo likolo ya
banc, surement tangu alonguaki na Kinshasa, destination KI NGUNDA, na monaka photo oyo il y a 25 ans epayi ya cousin na ngai, kasi ye azali citoyen ya Brazza, ngai nazali citoyen ya Kinshasa,
lokola yo moko oyebi colonisation ekabola ba familles africaines. 



Richard Kasongo 20/12/2009 16:53


Merci mingi na kotanga ndeko Tshikobele n'aricle naye  oyo , nazwi kaka moke:
Parmi ceux qui ont contribue a la mort de Lumumba, l'abbe Fulbert Youlou du Congo-Brazza, fut l'un des partisans.Na entretien oyo ndeko ya Patrice  Lumumba , qui est le vieux Albert Onawelo ,
aloba pe ndenge wana que Youlou azalaki pe ARTISANT monene ya Liwa ya LUMUMBA...(selon lui ba reunions esalema mingi sans que Lumumba ayeba ...) Merci.- Richard Kasongo.-