Publié par Messager

 

 

L’historique des services de renseignements en RDC sous Mobutu

 

A l’occasion du décès de l’ambassadeur Atenda, un des anciens responsables des services de renseignements en RDC, nous reproduisons le récit sur l’historique de ces services, que notre mémoire vivante, Emmanuel Kandolo, avait publié en 2019 sur notre blog, en réponse à la question que le  mbokatier « Willy » lui avait posée sur le parcours de Seti Yale.

 

Nous retracer le parcours et aussi évoquer un peu les souvenirs  d un monsieur qui mieux que tout le monde a réussi a rester dans l ombre alors qu il aura joue un rôle clé sous le régime de mobutu : Monsieur Seti yale.

 

Jean Seti yale abotami le 21 juillet 1943 na secteur ya Yakoma, na territoire ya Yakoma, na district ya nord Ubangi, na Province ya Equateur. Asali ba kelasi na ye na Molegbe epayi ya ba sango Scheutistes na ba Capucins na Molegbe. Tango asilisi kuna, akeyi kotanga na université ya Lovanium ya Kinshasa. Kuna abimi licencie en sociologie ya faculté des sciences sociales na 1969. Pendant que azali étudiant, Jean Seti, azalaki mpe membre ya parlement ya ba étudiants ndenge ebandaki kosalema à l’époque na Lovanium mpe azalaki membre ya Association générale des étudiants de Lovanium (A.G.E.L.). Moninga na ye Edouard Mokolo wa Mpombo azalaki élu en 1967 président ya Congrès ya Association générale des étudiants de Lovanium (A.G.E.L.) na 1967. Tango wana, mingi bayebaki te que Edouard Mokolo azali leki ya papa Molegbe, époux ya mama Molegbe, meilleur amie ya mama Antoinette Mobutu. Mama Molegbe nde akolisi Edouard Mokolo. Donc, ndenge azalaki na Lovanium wana azalaka déjà recruter na sureté nationale comme informateur en Chef sur l’universite. Yende abandaki ko superviser ba informateurs banso ya Lovanium. Na cadre wana nde a recrutaki ami na ye Jean Seti. Kuna on retrouver mingi mingi batu ya Equateur. Mokolo na Seti bazalaki proches kasi bazalaki na différence monene na kelasi : Mokolo azalaki très brillant par contre, Seti azalaki un etudiant passable. D’ailleurs, elobamaka mingi que Seti doit son (mémoire) travail de fin d’études à Mokolo mpo asungaki ye mingi.

 

Avant kutu Jean Seti asilisa université, ayebaki malamu que akosala carrière na ye na sûreté nationale. Tango asilisi  université, mbala moko akomi kosala na présidence de la République en qualité ya conseiller. Kuna na présidence azalaki na Sûreté nationale mpo banda novembre 1965, Président Mobutu atiaki Sûreté nationale na responsabilité directe na ye, conformément na décret présidentiel nº 5 du 29 novembre 1965. Yango wana ezalaki na présidence de la République.  Kuna nde Jean Seti na ba collègues na ye mosusu bakeyi formation na ba pays occidentaux mpo nayekola gestion, organisation mpe fonctionnement ya services de renseignements. Sima ya kokende na ba formations na mikili , azongi na pays mpo na ko occuper ba fonctions ya responsabilités en tant que agent secret.

 

Yambo totala etamboli ya Seti, esengeli toyeba que kobanda tango Président azui pouvoir le 24 novembre 1965.

AVEC SINGA BOYENGE MUSAMBAYLe 29 novembre 1965, Colonel Alexandre Singa (général d’armée  Alexandre Singa Boyende Mosambayi) akomaki  Administrateur en Chef ya Sûreté nationale. A remplacaki Victor Nendaka Bika. Ye akomaki Ministre ya Transports et communications. A partir ya Novembre 1965, Sûreté nationale ekomaki administrer na ba militaires. Nawuti kotanga Colonel Singa.  Le 7 janvier 1969, Lieutenant-colonel Pierre Efomi akomi Admnistrateur en Chef ya sûreté nationale en remplacement ya Colonel Singa. Ye akomaki ambassadeur na Nairobi, yambo akende ko continuer ba études supérieures ya gendarmerie na Académie Royale militaire ya Belgique. Na nomination ya Colonel Efomi, Sûreté nationale ekomi kobengama Centre National de Documentation. Sima ya Efomi, Colonel Albert Tuzuku (Général Albert Tukuzu  Gusu Wo), Colonel Tukuzu asalakai moins d’une année wana.

 

Le 27 janvier 1971, ordonnance nº  71/014 fixant les attribution et organisation du C.N.D. ebongoli makambo. Kobanda wana nde C.N.D. eyaki kokabuana na départements mibale : Département ya documentation intérieure (C.N.D.-D.D.I.) na Administrateur général Colonel Raymond Omba mpe EDOUARD MOKOLO WA MPOMBODépartement documentation extérieure (C.N.D.-D.D.E.) na Edouard Mokolo comme Administrateur général. Kobanda awa, nde ba universitaires oyo bazui formation requise na matière ya sécurité et renseignements bakomi kozua ba postes ya haute responsabilité.

 

Ba attributions ya Département ya documentation intérieure ezalaki boye selon texte ya loi :

 

1. Recherche, interprétation na diffusion ya ba renseignements politiques, économiques, sociaux, culturels na nionso oyo ezali ko intéresser sûreté de l’Etat

 

2. Recherche na constitution ya ba infractions contre la sûreté de l’Etat, surveillance ya batu suspect oyo bakoki ko exercer activité de nature ya ko porter atteinte na sécurité de l’Etat

 

3. Identification dactyloscopique (I.D.) ya ba congolais, l’émigration.

 

4. Police des frontières

 

5. Exécution na mabele ya Congo ya ba lois na règlements oyo etali immigration na émigration

 

6. Application an liaison na ministère ya Affaires étrangères ya législation na réglementation ya ba conditions de séjours ya ba étrangers na Congo

 

7. Recherche ya ba malfaiteurs signales na organisation internationale ya police (Interpol)

 

 

 

Département ya documentation intérieure ezalaki na Secrétariat générale ba directions 6.

 

Direction ya contrôle des nationaux, direction ya ba services spéciaux, direction ya exploitation, direction chargée ya ba provinces « Prodoc » Documentation province.

 

Na 1973 nde Jean Seti ayaki kokoma Administrateur général ya département documentation intérieure en remplacement ya Colonel Omba, nommé secrétaire particulier ya Chef de l’Etat. Avant wana, azalaki Secrétaries général ya (C.N.D.-D.D.I.)

 

Tango Jean Seti akomi wana, lutte ya influence ekomi makasi na Edouard Mokolo bien que ba départements na bango ezalaki autonomes mpe esengelaki esala mosala en collaboration. Suka suka, Seti ayaki kolonga mpe le 18 octobre 1976, Ba départements nionso mibale ya D.D.I. Na D.D.E. esangani na eloko moko : Centre national d’Intelligence (C.N.I.) na Seti Yale comme Administrateur général. Mokol wa Mpombo akeyi na Abidjan  en tant que ambassadeur ya Zaïre kuna.

 

Na C.N.I. nde Seti asengaki na ba juristes na ye projet ya ordonnance ya création ya Conseil National ya sécurité. Yango esalemaki sima ya ba guerre ya Shaba oyo e relevaki faiblesse ya renseignements ya Zaïre. Suite na yango nde ba reformes ya minene esengelaki esalema. Mpe ba reformes yango eyaki kosalema na impulsion ya Seti yale.

 De gauche a droite Seti Yale Vundwawe TP et Kpama Baramoto

  De g à dr:          Seti Yale, Vundwawe TM et  Kpama Baramoto


Le 6 mars 1979, Conseil National de sécurité (C.N.S.) eye kosalema mpe Président a nommer Seti Yale comme conseiller spécial à la présidence en matière de sécurité. Mpe ordonnance nº 79-055 eye kosala C.N.D nouvelle formule na Administrateur général Mokolo wa Mpombo assisté de deux administrateurs délégués na documentation intérieure : Nkema Iloo mpe na documentation extérieure Atenda.

 

En sa qualité ya conseiller spécial na présidence en matière de sécurité Seti Yale akomaki très proche collaborateur ya Chef de l’Etat et Président de la République. Na yango, esika wana ezali esika ya mutu oyo azali na confiance munene ya Président de la République mpe mutu oyo ayebi malamu ndenge systeme ya service de sécurité ya ekolo ezali mpe na lolenge etambolaka mpe esalaka. En tant que Principal conseiller (conseiller spécial ou « spécial ») na matière ya sécurité Seti akomaki automatiquement personnage important ya régime compte tenu ya fonction stratégique et politique abandaki ko occuper. Na yango a contribuer directement na indirectement na régime ya dictature mpe ya terreur ya Maréchal Mobutu. En tant que conseiller spécial, na ebandeli, Seti azalaki na rang ya ministre, Sima aye kokoma na oyo ya vice-Premier ministre. Conseiller spécial azali mpe Secrétaire général ya Conseil national de sécurité. Seti azalaki na pouvoir ebele mpe azalaki incontournable na makambo mannso ya République du Zaïre. Azalaki na droit na accès na informations mpe dossiers nionso mpe na niveau nionso ya l’Etat sans exception aucune. Azalaki na centre ya nionso :  ba décisions importantes oyo etali ekolo, ba nominations na ba révocations nionso, ba questions militaires, stratégiques, diplomatique, économiques , financières, politiques et administratives, etc., nionso, makambo ya vie privée ya Président de la République, makambo ya ba nganga, ba kisi na basi  na ba makango ya Président nionso tee na ya ba corruptions na échelon nionso. Makambo ya logistique, kosomba ba immeubles ya president  mpe kotongisa ba ndaku ya Président, intendance, etc. Eloko ata moko te ebandaki ko échapper na contrôle na ye.

 

Conseil national de sécurité ezali composer na : Président de la République, premier Commissaire d’Etat, commissaire d’Etat na Affaires étrangères, Commissaire d’Etat na administration du territoire, na Secrétaire d’Etat na defense (Président étant ye moko ministre ya défense), Conseiller spécial na présidence en matière de sécurité, Chef d’Etat major ya F.A.Z., Chef d’Etat major ya Gendarmerie, na administrateurs général ya C.N.D.

 

Sima ya ba mbula tango ba Commandements Division spéciale présidentielle (D.S.P.) na ya Service d’action et de renseignements militaires (SARM) na Président General ya garde civile, tango esalemi, bakoti na kati  kosalema

 

Na 1986, Seti ayaki kotika ebonga na ye na Nkema Iloo. Akomaki secrétaire particulier ya Président mpe influence na ye etikalaki kaka makasi mpo abandaki ko agir na cadre ya ba missions ebele ya Président mpe ye nde mutu asimbaki makambo yana ye mingi : exécuteur testamentaire ya Président, ye mutu akendaki koluka ba mercenaires na ex-Yougoslavie, ye nde ayebi ba secrets nionso ya Président na domaines nionso mpe ye nde mutu abandaki kosalela ye makambo mpe asimbaki carnet d’adresse na ba relations minene na mokili oyo.

 

 

 

Seti azali un homme d’affaires mpe azali na tête ya ba compagnies ebele : SICOTRA, AEROLEASING, etc.  A investir esika nionso amoni que mbongo ekoki kobota mbuma.

 

Seti azali na muasi na ye ya ndaku mpe azali na bana ebele dont Bienvenu Seti. Ye  moko abandi kosala politique mpe azali na M.L.C.

 

Seti alingaka kaka ba nzele ya vierges. Soki azui muasi, abotisi, apesi ye nionso alingi. Sima akosimba ye lisusu te mpe abuakisi ye. Ye azali na bilanga ebele.

 

Azali très proche ya Léon Kengo mpe akomaki asangisaki Jeannot Bemba na Léon Kengo  tango babandaki koyokana te

 

Azali tres discret mpe ouvert na milieu privé. Asalisa batu ebele mpe asimba famille na ye élargie na ndenge ya muke te. Seti azali na force na sens nionso ya terme. Awa na poto azali na ba relations makasi na milieu politique, ya services secrets mpe ya finances na affaires.

 

Na ba dossiers oyo ye a géra : coup d’Etat manqué ya 1975, procès du siècle na 1978 (procès des terroristes), attaque na guerre ya Shaba I na Shaba II, massacre ya Idiofa, etc.

 

Nabanzi que nayanoli mua moke na mituna mia yo mibale.

 

 

 

Patriotiquement,

 

 

 

Emmanuel Kandolo 

.

Commenter cet article

zenga mambu 23/07/2012


Tout ce qui vous avait sur SETI YALE , le fils naturel d'un portugais est vrai; mais il ne faut pas encenser ses assassins de congolais. Les métis se croient supérieurs aux noirs
congolais que nous sommes. SETI et MOKOLO ont gaché la vie de beaucoup de congolais, les massacres des étudiants de louvanium et les exécutions de KALUME et consorts , et la purge des officiers
"du coup monté et manqué , sont des exploits diaboliques. Lorsque je vois SETI YALE, MOKOLO et KENGO continuaient à régenter des affaires politiques au Congo, cela m'énerve  terriblement.
Comme on avait manqué de tuer Mobutu, Congolais , vengeons-nous sur ces énergumènes qui se moquent des congolais noirs. Ces métis,quarterons sont des batards.

Richard MAWETE 23/07/2012


Mobutu avait un complexe vis à vis des metis,surtout ceux de sa region l'équateur,à tel point qu'il leur avait confié à tous des responsabilités de premier plan,malgrès leur incompetence notoire.


A bien y regarder,ces sont ces metis,qui ont bien enfoncés le pays,surtout sur le plan économique.Chose étonnante,parmi les Mobutistes de premier plan,ils ont moins souffert de la perte de leurs
biens accumulés illegalements durant la deuxième république,comparativement à d'autres.  

Ekonginda 23/07/2012


A ma connaissance MOKOLO WA POMBO Edouard n´est pas métis mais plus noir que feu le président Idi Amin Dada. Mobutu n´avait pas de complexe vis-à-vis aux métis mais plutôt par stratégie, pour
accéder au trône il fallait être né de père et de mère CONGOLAIS, il y avait aussi des métis noirs mais ceux de la peau blanche étaient d´office écartés de la course à la présidence pas comme
aujourd´hui, voilà tout.

Messager 23/07/2012


J'ai lu avec intérêt les commentaires de Nzenga Mambu, Richard Mawete et Ekonginda sur les métis.


Fidèles à notre tradition, nous devons éclairer les jeunes mbokatiers sur l'histoire de la RDC, notre cher pays.


Sachez que Seti et Kengo sont des métis à deux niveaux: Seti a du sang congolais de  sa mère Ngbandi, c'est son père qui était portugais. Kengo a été adopté comme Kabila, il est de père
Polonais et de mère Rwandaise , épousée plus tard par un chef coutumier Ngbandi avec lequel elle a eu d'autres enfants. Donc il n'a pas du sang congolais, comme Joseph Kabila qui fut adopté par
Laurent Kabila.


Mokolo est congolais de mère , une Libinza de l'Equateur. Son père est Ouest Africain. C'est un des métis noirs difficiles à identifier par les gens non informées.


Lorsque Mobutu disait que pour être président de la République il fallait être de père et de mère congolais, il s'attaquait à Kengo. Et ce dernier en répliquant qu'il existe aussi des métis
noirs, il faisait allusion é Mokolo, Engulu et à d'autres.


Vous avez évoqué le complexe de Mobutu. Sachons que Mobutu est issu d'une sous-région défavorisée à l'époque coloniale, l'Oubangi. Son amitié avec Kengo a commencé à Mbandaka, à la colonie
scolaire. Les deux étaient défavorisés et devraient s'appuyer sur les gens de bonne volonté, comme les parents de Eketebi et surtout le père de Jules Sambwa qui fut un ressortissant du Nord
ubangi comme eux.


Lorsque Mobutu a pris le pouvoir, il a demandé à Kengo de parfaire ses études de droit en Europe pour l'aider à diriger le pays et à se venger sur le passé pénible de Mbandaka. Mais en dehors de
cette solidarité, Mobutu savait que Kengo n'avait pas de sang congolais et ne pouvait jamais constituer un danger pour lui.


Ce que nous reprochons à Mokolo est le fait qu'en tant que congolais(de mère) et ancien chef des renseignements, il aurait pu aider le pays à se débarasser des envahisseurs. Comme le fait Ngbanda
malgré son passé. Mais Mokolo a préféré profiter pour s'en mettre pleines les poches et s'adonner à l'ambiance .


Nous y reviendrons.


 


Messager


 


 

king 23/07/2012


Bonjour kulutu Messenger,


merci pour cette info sur Mokolo. ils (mokolu et seti) sont pourtant ignorés du grand public. ils continuent à couler des jours paisibles en rdc et ne seront certainement jamais inquietés...en
passant, Mokolo est le père d'un chanteur rnb, coupé-décalé, zouck, etc nommé kaysha...: "kaysha on dit quoi...on va gater le coin..."

DIERTO 23/07/2012


Quel fantasme morbide!! "ye alingaka kaka ba vierges" na etat oyo bakomisaki mboka wana ou est- ce qu'il s'approvisionné des vierges? peut etre au village ou bien carrement azali pédophile po été
ba vierges na congo ya plus de 18 ans bazali espèce en voie de disparition par la faute de nos politiciens qui ont étiolé  l'autorité parentale en la depouillant du pouvoir d'achat un
élement clé dans l'encadrement et l'éducation des enfants. A la lumiére de cette revelation je suis convaincu de l'existence d'un reseau de pourvoyeurs des filles mineures(vierges) à ces pervers
du styles DUTROUX en RDC qui sont toujours actifs. Je déplore seulement la légèreté avec laquelle l'orateur nous a gratifier ce scoop surtout que dans d'autres foroum le vieux Kandolo été monté
sur ses grands chevaux pour vilepender l'artiste musicien EVOLOKO qu'il vouait aux gémonies pour detournement de mineure. Bon la justice n'est pas la meme pour les riches et pour les pauvres.
Nonobstant cette parenthèse j'ai beaucoup apprécié ce pan de notre histoire socio historico politique encore une fois merci les grands Kandolo, Messager et tous les mbokatiers.


NB/ Fantasme a n'est pas copier nga nayoka ke SETI azala ka kolinga kaka kobima na ba religieuses oyo to bengaka ba ma soeur (catholique) peut etre yango nde ezalaki bilanga na ye ba "ngondo".

king 23/07/2012


la rumeur selon laquelle seti serait en couple avec Bobi Ladawa (on l'a entendu il y a qqs années), est elle vraie? si tel est le cas, Bobi Ladawa serait elle l'exception qui confirme la règle?

Richard MAWETE 23/07/2012


La première fois où j'avais vu la tete de Mokolo,c'était au debut des années 70,lorsqu'il était devenu conseillé à la presidence,donc je ne peux pas ignorer qu'il ne soit pas metis.


Neanmoins,à propos de metis de l'entourage presidentiel,je sais de quoi je parles car ces sont d'autres dignitaires Equatoriens de la deuxième république,qui se plaignaient de la primauté de
leurs opinions,par rapport aux autres membres du premier cercle.


La meilleure illustration de ce clan des metis,meme s'il n'était pas de l'Equateur,c'est le general Kikunda.Ce type,dans un pays organisé,il n'aurait pas depassé le grade de capitaine,qu'il
aurait été mis à la retraite anticipée.


Malgrès son incompetence ainsi que le mauvais comportement qu'il affichait en public,il avait gardé la confiance du president Mobutu jusqu'à la fin de son regne.

Messager 23/07/2012


J'aimerais souligner un fait vérifiable sur Seti. C'est l'un des métis à avoir épousé une femme totalement noire. Sa femme est une Ntomba de Mai Ndombe. Son beau père menait une vie  de
pacha,avec de nombreuses maîtresses. Quant à ses relations avec Bobi Ladawa, je n'ai pas des preuves à mon niveau, mais il semble que Bobi ladawa aurait reconnu ces relations , établies sur ordre
du vivant de Mobutu. Il va sans dire qu'il s'agirait des relations d'intérêts.


Messager


 


Messager

Messager 23/07/2012



SALUT AUX MBOKATIERS


liwa ya moto esalaka toujours pasi surtout na ba proches.napesi ba
condoleances na libota ya defunt,mais awa tozali na mboka mosika nakokabola lisolo oyo mowei azalaki impliqué sans que echoqué baye bayebaki ye pe nasengi bolimbisi d'avance mais lisolo oyo il
faut ebetama.


tozali bongo dans les années 79 tango ya kuku dindon.deux jeunes bawutaki
geneve,midjo na wilema.ba nostalgiques ya viva la musica bako se retrouver po attention ezalaki braquée sur bango surtout coté vestimentaire,tango ya takeo kikuchi.wilema azalaki kovanda na
kasavubu na av force publique.na moment na ye ya gloire azalaki kobima na une des maitresses ya défunt.likambo yango ekomaki na matoyi ya mokolo maitresse.po na ko punir mbanda na ye apesaki
mibeko que wilema akoki kozonga lisusu suisse te.azalaki fiché na ndjili,beach ngobila.asala nionso,rien.voir meme que azalaki na muasi ya mondele akita kin po amatisa mobali na ye mais rien
kaka.nayebi ndenge esukaki te po ngai pe nayaki kotika mboka.muana ya kasa vubu oyo ayebi lisolo oyo akoki kopesa suite.na baye bayebaki moweyi bolimbisa


Commentaire n°2 posté par historien hier à
22h32



 

historien 23/07/2012


MESSAGER


grand merci po na mosala ozali kosala.nasengaki transfer ya ba commentaires na ngai elongua coté nécrologique.pas meme 5 minutes osali yango .elakisi osalaka penza sans que toyeba.longonia


 

zenga mambu 23/07/2012


Oui, effectivement, il y a eu des métis blancs et métis noirs qui ont travaillé pour consolider le pouvoir de Mobutu.Dans les services de sécurité de Mobutu, beaucoup d'étrangers étaient
employés pour étouffer toute véilleté de fronde de vrais congolais, càd du peuple. Les ouest-africains ( chercheurs des pierres précieuses) travaillaient comme  des informateurs des services
de sécurité, les indo-pakistanais aussi, ainsi que des blanc et des libanais. C'est ainsi qu'ils sont intouchables jusqu'à ce jour, car ils continuent à surveiller les congolais pour les trahir à
ce KABIRA comme à l'époque de MOBUTU. Pour leur sécurité rapprochée, les deux dictateurs utilisent les israëliens et en retour, ces derniers contrôlent toute l'exportation des diamants congolais.
NB : les Rwandais sont des suppôts de ces deux régimes de Mobutu à KABILA dans la sécurité. Ce sont eux qui zigouillent les congolais. Nous avions été toujours infiltrés.

MPAKA LOSAKO 24/07/2012


Mr KANDOLA , MON DIEU AVEC TOUTES  VOS CONNAISSANCES, POURQUOI N'ECRIVEZ VOUS PAS UN LIVRE MON DIEU?


QUANTS AUX METIS AUTOUR DE MOBUTU, IL ME SEMBLE QU'ON EXAGERE UN PEU LEUR FORCE DISONS LEUR INFLUENCE POUR EN FAIRE UN MYTHE... AU FAIT COMBIEN ETAIENT ILS? ILS ME SEMBLE QUE C'EST SEULEMENT
KENGO ET SETI QUE L'ON MENTIONNENT LORSQUE L'ON PARLE DES METIS AUTOUR DE MOBUTU. KIKUNDA ETAIT LE PILOTE DE MOBUTU ET PLUS TARD CHEF D'ETAT MAJOR DES FORCES AERIENNES. PLUS TARDS IL Y A EU
ENDONDO. QUANT A CARDOSO LOSEMBEMBE BATWANYELE, IL AVAIT ETE ECARTE LORSQU'IL ETAIT MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE . IL AVAIT TROP PIOCHE DANS LA CAISSE DU GOUVERMENT POUR SE FAIRE CONSTRUIRE
CE QUI EST DEVENU LE "PALAIS DE MARBRE" ACTUEL QUE L'ETAT ZAIROIS LUI AVAIT CONFISQUE.


OU SONT LES AUTRES METIS DANS L'ENTOURAGE POLITIQUE DE MOBUTU.

Richard MAWETE 24/07/2012


Kengo wa Dondo et Seti Yale,à eux deux,ils ont beaucoup plus influencés la prise des decisions politiques durant la deuxième république,que l'ensemble des acteurs politiques de l'époque.Je
pourrais rajouter Bisengimana Rwema,qui avait aussi joué un role bien au delà de sa fonction de directeur du cabinet du president de la republique.

king 30/07/2012


mboté!


nako sala demande mosusu na kulutu emma kandolo. après lisolo ya espérant djenga k., est ce que ekozala possible abetala biso mpe lisolo ya président Tshisekedi (avec tous les détails possibles):
genèse to jeunesse naye (abotami wapi, akoli wapi, baninga nini ya akoli na bango), atangi ba kelasi naye wapi? était il un élève brillant? baninga naye ya kelasi nde ba nani? mbula nini abandi
politique, ndenge nini akutana na président mobutu? abali na année nini? azali tata ya bana boni? qu'elle a été réellement son influence na ébandeli ya pouvoir mobutu? ba rumeurs qui courent sur
lui (tellesque: lettre oyo soit disant akomela albert kalonji sur lumumba) est ce que ezalaka ya solo? ba réalisations naye na 2 portefeuilles a occupa: ministère ya intérieur na justice? tango
ya zaïrianisation, est ce que a héritaki mpe na biloko? to relation naye na mobutu esi ebebaki...NB: en relisant sa biographie telle que nous la connaissons, j'aurai tendence à dire que relation
entre ye na mobutu ebandiki ko beba déjà na 1969 tango ba écarter ye na gouvernement...bref, kulutu emma kandolo (to pe kulutu mosusu, soki bokoki ko songola ba leki na bana bongo (cerveau) na
likambo oyo ekoza malamu mingi

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog