Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

Hommage à Mukeba, « Djerba wa Djerba »

 

 

Chers amis mbokatiers,

 

Le récit sur la carrière du boxeur Djerba wa Djerba s’est déroulé conformément à notre esprit de complémentarité. Pour lui rendre hommage, nous allons reprendre tous les commentaires jusqu’à celui qui annonce sa mort, tout en demandant à Claude Kangudie de nous procurer sa photo, afin de l’immortaliser sur notre site.

MSG..

 

Référence : http://www.mbokamosika.com/article-qui-connaissait-le-boxeur-loboko-ya-samba-114482838.html

 

Esengo mingi komona ba kombo ya ba boxeurs basalaka succès. Kasi kombo monoko na retenir makasi ezali ya MUKEBA DJERBA wa DJERBA. Azalaki binga ya mobali, kasi soki awuti entrainement tango akodamer sima soki afaser eta tremblement de terre esalami akoyoka rien. Un jour alalaki avec sa famille, ba voleurs baye kokotela bango, bayibi  biloko nyonso. Na tongo balamuki batala ndako etikali à moitié vide. Biso nyonso tozalaki alarmés, to wana, tobandi kokamua: Mutu makasi boye bayibi ye ndenge nini? Dépuis jour wana topesaki ye kombo  "ndunda". Bana ya yolo-nord bayebi lisolo oyo!

Il n'était pas un bon boxeur, mais na quartier komeka kosakana naye te, noki okocompter minu nayo na mabele. Donc azalaki gentil mais très cholérique. Et puis lingala na ye ezalaki n'accet makasi ya Tshiluba. Tangu Jimmy-cliff ayaka na kin azalaka garde du corps na ye, ayebisaka biso, tango Jimmy amonaka ye mbalo liboso, akeyi kobombana na sima ya nzete, vu corpulence ya Djerba. Alobi petit, musicien yango tala muke lokola soldat ya kamanyola!

Ah, les bons moments du passé, soki tokokaki ko zongisa temps na Kisasa kiesse yaya! Est-ce que mutu moko akoki kozala na nouvelles naye(Djerba)? Est-il toujours en vie?

Commentaire n°6 posté par ju hier à 20h35

 

 

Mukeba DJERBA WA DJERBA

Ndeko Ju

Malgré tozo lobela le boxeur Samba .Nasepeli mingi koyoka kombo oyo ya DJERBA WA DJERBA .Wana aza moko ya ba vieux na biso tango tozalaki koyekola Boxe na Parc de la revolution na époque ya entraineur national Ngunza.

Djerba wa Djerba azalaki na succès na ba entrainements.Soki akomi salle d'entrainement wana ba cri ebandi "DJERBA WA DJERBA !!!" "DJERBA WA DJERBA !!!".Mais natikalaki koyeba te soki azalaki kofanda wapi ?

DJERBA azalaki mbinga , très courageux ,pe azalaki kobangisa !!!Je me souviens un jour il a fallu asala combat ,alors le vieux Djerba aye na entrainement ,abandi kolakisa biso ndenge akobetela adversaire na ye...Abandi kobeta ba coups dans le vide ,alors tobandi koganga "DJERBA AAA ,DJERBA WA DJERBA AAA !!!"Mais nayebi lisusu te soki combat yango esalamaki.

 

Tozalaki ngai na un certain HAMIDOU ,les deux plus jeunes boxeurs ya salle.Nazalaki na peu d'experience ,nakoka ko definir te soki azalaki un bon boxeur to mauvais.Et puis na wumelaki te noko apekisi ngai kosala Boxe.Mais une chose seulement ,Vieux Djerba azalaki munoko makasi ,lokola Muhamed Ali,soki oza adversaire na ye okoki kobanga pe okimi.

 

En tout cas ngai pe naza curieux nayebi soki azali en vie ,un mbokatier de bonne volonté asalisa biso !!!

 

Commentaire n°5 posté par LUSED hier à 22h20

 

Ju & Lused,

Djerba wa Djerba était un impressionniste hors pair, avec une grande gueule, son arme favorite.

Après avoir appris sa verve oratoire par un ami qui habitait la zone de Limete, je l'ai connu un jour à Bandalungwa où il m'avait abordé pour lui indiquer l'adresse d'un trafiquant qui comptait organiser un combat à Mbuji Mayi auquel Djerba devrait prendre part. En m'abordant, il a ajouté qu'il était tellement en forme qu'il cherchait à se battre avec un arbre, faute d'un adversaire valable. Est-il que sa carrure faisait peur.

Un jour, j'ai eu la chance d'assister à son combat contre Mudimbi, le roi des KO à la maison des Anciens Combattants. Vu sa grande gueule, tout le monde tenait à voir Djerba à l'oeuvre. Les deux, Mudimbi et Djeba étaient des poids moyens, mais Djerba était plus corpulent  que Mudimbi. 

Dès le coup d'envoi, Djerba s'est avancé avec décision, mais Mudimbi l'a immédiatement touché à la figure avec un direct de droite. Djerba s'est écroulé comme un enfant sur le tapis, en présence de son épouse Nzeba. Pour sauver la face, Djerba s'est mis à vociférer en ces termes: "petit oyo okotaki ndako ya molili", pendant que sa femme très déçue, le désapprouvait publiquement du geste de la main.

Voilà comme la légende de Djerba s'est terminée un jour à la maison des anciens combattants.

 

Messager

 

Merci bcp à Lused et Messager pona lisolo bino.

Naseki mingi surtout na lisolo ya Messager ya combat na maison ya ba ancients combattants ndenge babetaka wa Djerba. Mais munoko naye ekangamaki te. Azalaki ndenge b'anglais balobaka "man of the people", partout abandaki koleka ou bien kozala, batu balingaki ye trop en même temps batu babandaki ko banga ye. Courageux et mangungu ndenge Lused alobi.

Vers les années `80, nabandaki ko gérer mua "b'affaires" na ye na yolo-nord pe nayebi lisusu te soki épouse na ye Nzeba oyo Messager a évoquer soki azalaki la même femme oyo azalaki ko vivre naye avec 2 enfants.

Cousin nangai ayebisi nga ke, Wa Djerba asalaki makambo moko boye, alors gouvernement a éliminaki ye. Qqu'un peut le confirmer? Na banzi ndeko Serge-Congo na Biso azalaka pe na masolo ya kitoko akoki koyaba pona acompleter.

Commentaire n°3 posté par Ju aujourd'hui à 11h38


A PROPOS DE MUKEBA WA DJERBA

 

Wa Djerba to decouvraki ye na loyenge na ye azalaki kosala na modèle ya Edingue moto na ngenge: ba exhibition kili kili na ba nzela...azalaki na accolyte na ye ya dimi oyo azalaki ko accompagner ye na ba scène na ye mpe ba exhibitions na ye wana. Même na 20 mai, il n'était pas rare de voir Wa Djerba, en combinaison rouge, na ba mi-temps ya ba match, kosala show na ye na ka mua boxeur na ye wana ya dimi.

MSG: combat oyo ozali kolobela entre Wa Djerba na Mudimbi « le roi des KO », wana ezalaki combat revanche. Combat ya liboso, A LA GRANDE STUPEUR GENERALE DE TOUS, Wa Djerba « le mpumbua wenu » avait battu Mudimbi par KO.

→ Dans le milieu des années '80, Wa Djerba était rentré à Mbuji-Mayi. Avec la bande de boxeurs de Mbuji-Mayi: Tshimpaka Vintchoum, Tshimbombo Thomson, Malengela Le Mauvais et d'autres, ils écumaient toutes les mines de diamant du Kasaï. Ainsi de Boya à Kanienga Mibala en passant par la mine de Tshibujitu ou la mine « Dix Zaïres », ils faisaient la loi. C'était une activité très rentable. C'est pour cette raison que Mukeba wa Djerba, le « mpumbua wenu », avait disparu des écrans radars kinois.

→ Nous sommes en 1989. Je crois croise un costaud à la gare du Nord à Paris, c'est le « mpumbua wenu », Wa Djerba...Comprenez mon émotion, moi qui croyait le gars dans les mines de Mbuji-Mayi... « Claude wetu, etsthi disanka kayi » (quelle joie de te retrouver mon cher Claude) etc...émouvantes embrassades. On s'est fréquenté pendant 1 an. Le Mpumbua wenu (votre grand bouc), n'était plus d'age à faire la boxe. Il accompagnait ainsi les boxeurs congolais dans leurs combats, dont Kayumba. Ceux qui suivaient les combats de l'excellent Kayumba sur Canal+ peuvent bien se souvenir d'une grosse voix qui beuglait et dominait tout: « umupike sana, umupike nguvu...s'étaient les encouragements de Mpumbua wenu Wa Djerba à Kayumba. A cette époque, Wa Djerba se battait pour faire voyager sa nouvelle femme. Belinda, muana ya bodine 2, à la Miba de Mbuji-Mayi. Il s'était déjà séparé avec Nzeba. Belinda finira par venir. Mais hélàs, en quelques mois, elle va décéder d'une maladie qu'on a jamais identifiée...mystère d'Afrique. Je peux vous assurer que Mukeba wa Djerba adorait et aimait sa femme. Je l'ai vu plusieurs fois pleurer.. Belinda wangu...mutoto wa Miba, pelurait-il à chaudes larmes. Normal, le visas se faisait attendre. Alors quelques mois à peine arrivée, la Belinda de Wa Djerba décédait...Wa Djerba était complétement détruit. On a raptrié le corps comme l'éxigeait Wa Djerba. Il tenait à accompagner sa femme jusqu'à Mbuji-Mayi. Nous lui avions expliqué, que n'ayant pas des papiers en règle, c'était très risqué pour son retour. Mais il n'a voulu rien entendre. C'est ainsi que le Mpumbua wenu accompagna la dépouille mortelle de Belinda à Mbuji-Mayi. Et il revint plus à Paris.

→ Nous sommes en 2000. Je suis à Mbuji-Mayi. Je demande à un des mes cousins s'il n'aurait pas entendu parler de Wa Djerba. Il me répond que oui. Il me dit que le gars est devenu fou depuis la mort de sa femme, il n'entrepend plus rien. « En plus, il prétend qu'il était à Paris, en France » me dit mon cousin...Sur ce, je dis à mon cousin que c'est vrai. Il était à Paris avec moi et que le destin l'accablé. Malheureusement les contraintes familiales étaient trop lourdes et je n'ai pu voir Mukeba Wa Djerba « Le Mpumbua wenu ». Donc je peux dire que jusqu'en 2000, Wa Djerba était vivant à Mbuji-Mayi. Tobosana te Congo nde mboka na biso. Mitolo na biso ekundama kuna.

 

Claude Kangudie.

 

 

Djerba wa djerba avait été déjà assassiné par les assassins des Rwandais de KABILA. Il avait été attaqué avec des armes sans raison par des hommes de sécurité de KABILA qui le soupçonnaient un pro-tshisekedi et Kasaien et c'était le motif pour lequel il aurait été abattu par la police secrète terroriste. Comme il était grand et eux de chétifs,, ils l'auraient abattu gratuitement. Vérifier l'infos.

Commentaire n°1 posté par zenga mambu aujourd'hui à 13h30

 

.

Commenter cet article

Francois Kalonji 16/02/2014 15:57

Oui , mon Frere Kangudie , je me souviens encore de cette groupe de boxeurs quand ils sont venu a Mbuji-Mayi avec Bully Sunza, Beya Mwepu ,Djerba , Malengela Mauva et les autres boxeurs du katanga. j ai habite ensemble avec Bully, Mauva et Beya chez mon oncle Bulanda Simon( kasaien du Katanga) qui etait ingenieur de la MIBA , sur avenue de commissaire de region dans la ville de MIBA, c etait exactement en 1980.

Lused 19/01/2013 20:50


Merci au Messager pour cet hommage


Je me demande s'il n' a pas laissé d'enfants !!! Voir ses enfants serait une consolation !!!