Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Bavon, comme l'a si bien souligné Claude Kangudie, est notre Elvis. Sa notoriété continue à se manifester même  40 ans après sa mort tragique. Les témoignages ses succèdent. Avec quelques imprécisions sur certains détails. Mais unanimes sur l'émotion  créée par ce décès.


Après vous avoir livré les témoignages de plusieurs mbokatiers, voici les extraits des interviews de Bohlen ,ancien patron et chef de l'orchestre Negro-Succès, et de Mauro Maurice, saxophoniste à l'époque du même ensemble, que nous a envoyés Papatoto. Vous y apprendrez certains détails troublants et pathétiques tant sur les circonstances de sa mort, que sur ses dernières heures avant son accident.


Selon nous, le succès de Bavon n'est pas dû seulement à son charme et son look à l'époque, Bavon était avant tout un bon compositeur qui avait créé en sus un style particulier de jouer la guitare solo. Il avait une instauré une façon agressive de pincer les cordes de sa guitare. C'est un aspect qui passe souvent inaperçu. Il suffit d'auditionner les trois morceaux choisis pour vous en convaincre.

 

Messager


securedownload

Bolhen et Bavon, lors d'un concert du Negro-Succès.


INTERVIEW DE BOLHEN

INTERVIEW DE MAURO MAURICE

TROIS INOUBLIABLES OEUVRES DE BAVON

 

 

MALOU, par Bavon et le Negro-Succès

Yalimbisa Bijou, par Bavon

Bongisa Ndako, par Bavon

Commenter cet article

Claude Kangudie 11/08/2010 19:40



Bonjour Ya Moti. Merci de revenir sur le conflit de Kiam Georges et Bolhen. Je dis bien "Kiam Georges". S'il nous lit, il saura lui même avec quels papiers il se promenait ici en Europe dans les
années 1990...ce monsieur s'est enorgueilli pendant des années de sa "victoire" sur Bolhen en lui faisant souffrir tout un calvaire quant Bolhen habitait avenue Eyala à Kasa-Vubu. Aucune pitié
pour la catastrophe que nous venions de subir avec la mort de notre Siongo Bavon Marie Marie...On doit aussi s'interroger sur cette absence de reportage aux infos télévisées lors du décès de
notre feu Siongo, notre regretté...Verckys, "Kiam Georges", hormis son talent de musicien, c'est  un individu toxique et sans moral...Parmi les combats stupides qu'il livra à ses pairs
musiciens, celui contre Bolhen est celui de la honte et du sacrilège...Salutatiopns patriotiques à tous.



YA MOTI 10/08/2010 15:36



Chers Amis et compatriotes du blog,


Le qualificatif "Elvis du Congo"' a été bien trouvé pour Bavon Marie Marie l'idole de Bana 15 ans. Personne n'aurait pu imaginer le drame de celui qui faisait le bonheur de toute une génération.
Je me souviendrai toujours de ce jour où nous restâmes collés devant le petit ecran pour regarder les images de Bavon sur son lit de mort; rien... à part les informations confirmant sa mort, le
lieu du deuil impossible d'y accèder pour les jeunes ados que nous fûmes. Au JT du soir, pas d'images non plus suivi d'un combat de boxe organisé retransmis en direct au parc
de la révolution, nous le suivîmes jusqu'à la fin dans l'espoir de voir les images du défunt du dernier JT de la soirée présenté en direct par Dieudonné KWEBE au milieu du ring
montrant qu'une photo de l'illustre disparu... encore une déception.


Les racontars et supputations battirent leur plein et nous découvrâmes les images du défunt dans la presse écrite, ce numéro de jeunes pour jeunes a été un numéro spécial BMM vendu comme de
petits pains.


Mais j'ai eu l'occasion d'en parler quelques années plus tard avec le vieux Bolhen qui habitait la parcelle familliale sur la même rue que nous à Barumbu. A la suite de la mort de BMM, ce vieux a
vécu un calvaire, réjeté de tous, humilié par ses pairs, il a fini par vendre sa parcelle d'Eyala collée à celle de Verkys car ce dernier lui faisait de misères, des humuliations inhumaines;
selon la femme de vieux Bolhen, Verkys dont la maison était en étage par rapport à la leur, leur jetait de pièces de Sengi ou Makuta sur leur toîture, en insultant le vieux Bolhen, le
qualifiant de "pauvre", il urinait parfois sur leur maison, bref des actes incompéhensibles qui poussèrent le vieux Bolhen à quitter le lieu pour rejoindre la parcelle
familliale où habitait encore sa mère à l'époque.


Un jour, je voulai savoir s'il avait les chansons de Négro-succès pour les copier, il les avait sur son REVOX, je n'ai pu les copier par manque de câble approprié, à la fin de
l'audition, la nostalgie aidant, je lui pose les questions "Vieux mais ndenge nini, na sima ya liwa lya BMM, bokokaki té kocontinuer lingomba, ti ekufi kaka boyé ?" Nini vraiment elaka
? Liwa lya BMM lizali kisi na yé to bato baboma yé ? En écoutant l'interview de Mbokamosika, il s'est retenu de révèler certaines réalités dont BMM lui faisait part. Il me dit, mon petit, la mort
de ce jeune homme m'est restée à la gorge, j'ai été cloué  par terre, les gens pensent que nous n'avons rien fait pour aider BMM à travers ses déboires. J'ai été voir en aparté son frère
pour essayer de dénouer les choses, je lui ai fait part de mon souci sur l'ampleur de choses, j'ai sollicité son intervention, à la fin de mes dires, il me répondit, "Bolhen, je t'ai ecouté avec
attention, mais à ma connaissance, à moins que je me trompe, BMM n'est pas marié, je suis son grand frère d'accord mais je ne suis pas le maitre de sa débauche" Je connais le type, s'il ne veut
pas poser un acte pour un proche, il coupe court. Les gens doivent savoir que les deux rivaux pourrissant la vie de BMM, sont ses deux ouailles; Youlou son musicien préfére et Jean Kembo son
joueur (Etant Président d'honneur de Vclub), qu'il s'agisse de l'un ou l'autre, il suffisait qu'un ordre de sa part pour qu'ils arrêtent leurs comédies au risque de disparaître dans le
circuit de la notoriété. Il était très puissant au point de faire regagner Youlou son pays natal et Jean K son village natal avec l'aide du président de l'époque mais rien... Négro-Succès a
été crée avec la bénediction de Franco et Vicky, nous jouissions de privilèges d'utiliser les mêmes instruments musicaux que OK JAZZ ainsi que d'autres aides parce que BMM en faisait partie. Il
me confia BMM parce qu'il ne voulait pas l'intégrer dans son ensemble, ou il voulait le voir se casser les dents plus tard, je me suis toujours posé de questions; le succès de BMM l'a surpris ?
Si nous avons accepté de jouer le lundi chez Kimpwanza à sa demande, parce que Négro était le seul orchestre qui faisait le plein du lundi à dimanche sans publicité, et surtout manifester
notre reconnaisance pour tout ce que Franco faisait pour nous et il était le grand frère de BMM car le lundi était un jour de repos pour toutes les formations musicales
de l'époque, nous avons fait exception pour BMM. Si nous avons joué ce même lundi comme d'habitude, crois-moi BMM ne serait pas mort cette nuit-là... BMM était très content de son
scooter, tout le monde l'interpelait lorsqu'il roulait avec, il s'arrêtait pour discuter avec ses fans, il était souvent en retard aux rendez-vous car il devait malgré lui, faire plaisir aux
mélomanes et fanatiques, tout d'un coup, il convoite la voiture de son grand frère ramènée de Brazza, l'orchestre pouvait lui offrir une voiture neuve sans l'apport de son
frère, mais il était obnubilé par la R16 de son grand frère. Franco avait un parc automobile important, utilisé parfois par ses proches ou musiciens. J'ai compris que BMM voyant Youlou ou
Jean se pavanaient parfois avec les véhicules de son aîné, il voulait les montrer qu'il avait beaucoup plus de droits qu'eux comme l'accoutumée chez nous, à ce titre, il avait demandé à son
frère au départ de lui céder la R16. Ce dernier comprit le jeu de son frère, il lui faisait marcher durant un certain temps pour lui avouer qu'il lui céderait moyennant
l'argent. Lorsqu'il est venu me voir pour cette voiture, j'ai pensé d'abord que son frère voulait formaliser les choses à titre symbolique pour responsabiliser son petit, devant le
refus catégorique de lui céder la dite voiture à un moindre coût, je ne comprenais plus rien du tout, car j'avais prévu 250$ devant ce refus, j'ai appelé BMM en aparté, je lui ai dit qu'au délà
de cette somme, il pouvait s'achèter une autre voiture toute neuve, mais il tenait à cette voiture, il en était possédé, étant un pillier de l'orchestre, je ne pouvais lui refuser son voeux. Je
m'arrête ici pour la 1ère partie de l'entretien que j'ai avec le vieux Bolhen, et d'ici là, je vous dirai la suite.


Je recherche le neveu de vieux Bolhen Lucien qui peut me joindre via le site s'il ne connait pas mon pseudo, j'ai essayé de le joindre mais son numéro a changé.


YA MOTI   


    


 



Curieux Omanga 09/08/2010 15:04



EST-CE QUE BMM AvAIT CONFIE QUELQUES SECRETS A SES AMIS BOLHEN ET GASPY ? C´EST LA QUESTION QUI VIENT A L´ESPRIT, APRES AVOIR LU TOUS LES COMMENTAIRES AU SUJET DE L´EMOTION PROVOQUEE A
L´ANNONCE DE LA MORT DE BMM.


 


Curieux Omanga