Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

« Agatha » : la stigmatisation de l’infidélité à travers l’humour.

 49 00 19 01

Francis Bebey

Agatha

Il y a quelques jours, nous avons été ravis de réécouter la chanson « Kinshasa » de Francis Bebey, envoyée par notre ami Michel Kinzonzi.

 

Aujourd’hui, nous revenons sur ce grand artiste camerounais pour vous présenter sa biographie tout en auditionnant une de ses œuvres intitulée « Agatha », autant prisée à l’époque que la chanson « Kinshasa ».

 

Dans cette chanson, Francis Bebey, en grand artiste, use de l’humour pour stigmatiser l’infidélité de certaines femmes africaines qui ont eu le malheur de tromper leurs maris avec des amants blancs. Un sujet sensible mais atténué par la subtilité et la dose d’humour de l’auteur. Une qualité qui fait défaut à beaucoup d’artistes africains de la nouvelle génération.

 

Messager

 

 

Vous pouvez consulter la biographie de Francis Bebey à travers ce lien :

http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=3412

.

 

 

 

.

 

.

Commenter cet article

Pedro 26/06/2013 14:25


Ecoutez la chanson de Zao qui dit SONGOLA MON FILS, MOI JE VAIS TE MANGER, et vous verrez que le rythme,  la voix, l’alternance des paroles et du chant, les rires et le train
d’humour viennent de la même plate-bande que cette Agatha de Francis Bebey.