Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

ADRIEN STERVOS NIARCOS LE N’GANTSHIE (NKOLO MABELE)

2614486848 2

 

Nostalgie personnelle, par Niarcos

 

Il s’appelle Adrien Mombele Samba N’gantshie Strervos Niarcos Mukaravia Eddie-Barra Niarka Kouroubio, Papa na Mathy Gianni Versace. Il est né le 31 mai 1952 à Léopoldville-Kinshasa. De son  vrai nom Adrien Mombele Ngantshie, Niarkos naquit dans une famille où le papa fut ministre de l’éducation dans le gouvernement Lumumba. Son père Pierre Mombele était le président de l’Union des Bateke (Unibat) et a participé à la Table ronde de Bruxelles en 1960[.].

Il avait notamment plaidé pour que les Bateke qui avaient été déplacés de Kingabwa puissent avoir un quartier où s’installer. On donna son nom au quartier Mombele à Limete et à l’avenue Mombele.

Petit fils du Roi Ngaliema, roi de Bateke de la RDC, Niarcos était plus connu pour ses exploits dans la société des ambianceurs et des personnes élégantes, une espèce de religion dont il était considéré comme le " pape " avec autour de lui ses disciples ou acolytes, les " prêtres " et " grands prêtres". La religion Kitendi prône l’élégance et la propreté, mais une élégance vraiment prestigieuse. C’est ainsi dans une de ses chansons, il s’exclamait : «Ah petit frère yebisa Papa Wemba Kitendi ! Botika te. Wana eza religion na bino. Petit frère, botika te, botika te».

Niarcos aimait bien des habits coûteux et des voitures hors séries. Dans une interview, le Nkaka de Ba Nkaka Koko Waya, un de ses grands amis avait déclaré que depuis son jeune âge, Niarcos roulait dans la voiture de marque Impala que le gouvernement congolais offrait à ses ministres. Il fut d’ailleurs le premier à amener la voiture Porche à Kinshasa. Il sied de signaler que les jeunes du Congo Brazzaville étaient les premiers à s’inspirer de ce mouvement avant qu’il ne devienne une idéologie. Leur leader est connu sous le nom de «Djo Balard», Roi de la sape. Je ne voudrais pas m’étendre là-dessus, parce que Messager avait consacré tout un article sur la sape dans ce blog.

Je voudrais plus particulièrement souligner ici ses talents d’auteur-compositeur. Je m’abstiens  ici de parler de sa vie privée pour avoir été en prison ou pour ceci ou cela. Je m’en tiendrai strictement sur le plan culturel pour parler de l’héritage qu’il nous laisse avec ses œuvres dans le domaine de la musique. Hors mis ses exploits dans le domaine de la sape, Niarcos s’est révelé comme un véritable auteur-compositeur. Déjà jeune, Niarcos fredonnait quelques airs et aimait beaucoup chanter. Ce talent va exploser lorsqu’il fera la rencontre des artistes musiciens de notre pays, à l’instar de Papa Wemba, Bozi Boziana, Evoloko Jocker et j’en passe. Il lance la chanson «Toutou» qui sera interprétée avec succès par le grand-père Bozi Boziana avec l’orchestre Zaiko Langa-Langa.

Un «grand prêtre du nom de José Kadima Kula Mambo Mvuatu Kumvuata, originaire de Kwamutu et vivant à Kinshasa avait aidé Niarcos à s’embarquer mystérieusement à bord d’un avion en destination du vieux continent alors qu’il était recherché pour des accusations graves qui pesaient contre lui.  Ce «grand prêtre est mort au début du mois d’avril 1985 et  a été enterré au Cimetière de Kitambo. La nouvelle de son décès a résonné comme un coup de tonnerre, une foudre qui a frappé les oreilles de Niarcos. En signe de reconnaissance, N’gantshie lui dédia la chanson «Nostalgie personnelle» dont je vous propose d’écouter ce jour. Mais avant tout, prenez connaissance de cette de Kula Mambo avait racontée à Niarcos et les autres Nkaka. N’est-ce pas nostalgique ?

«Ah! Nkaka ozako se rappeler encore na lisolo wana ya Vieux Kula?

Bakendeki nanu koluka madame Cotiledón, bakoma kuna bapesi bango

nzungu ya Pondu. Bon, balambi Pondu pona nini, football Petit-frère.

Groupe epanzani, heureusement Mama bakangama lupangu atekaka ba Makaku

Makaku pe etikalaki moko ya suka, balambi pe baleyi batondi, mais

ndambu etikalaki lobi na tongo Vieux Kindukutu aye alie yango asanzi

petit-frère. Goût naye te nasala nini kasi? Ah! Bakende Kuamutu na makolo

bazonga. Baliya mitu ya Makaku, Petit-frère, lelo oyo batonga ba immeubles

ba Sheraton naba mboka lokola ba Miami ba Texas.

Ah! La mort kuani tina, tina kuani.

Ah! Petit frère yebisa Papa Wemba Kitendi! Botika te, wana eza religion na

bino Petit frère, botika te botika te!» 

Une autre de ses compositions s’intitule «Dernier coup de sifflet», un album qui a connu un franc succès et qui a bénéficié de la collaboration de Bozi et de Papa Wemba au chant.

Il ne s’arrêtera pas là, car il va allonger la liste de ses compositions avec «Kinshasa-Brazzaville», «Kinshasa village natal», «Proclamation», «Matebu»,«Epaka», «Chérie Ade», «Besange», «Koseka», «Champs Elysées», «Kouroubio», «Bateke» et la liste n’est pas exhaustive. Ces chansons sont citées pêle-mêle et non en ordre chronologique. 

1436643491 1

Stervos Niarcos a vécu entre Kinshasa et l’Europe. Il est décédé le 10 février 1995 à Paris, Hôpital Salpêtrière alors qu’il était détenu à la prison française de Fresnes pour une affaire de drogue. Chaque année au mois de février, les sapeurs de tout bord, Kinshasa, Brazzaville et Matadi se donnent rendez-vous au cimetière de la Gombe à Kinshasa pour commémorer l’anniversaire de leur idole.

Personnellement, je n’avais pas fréquenté Niarcos de son vivant, mais j’avais seulement eu l’occasion d’assister à son inhumation au cimetière de la Gombe à Kinshasa. Ceci dit, je suis conscient que ce récit est partiel et imparfait. Il reste à vous de le parfaire avec vos anecdotes, vos souvenirs et vos connaissances sur Strervos. Je laisse le temps aux commentaires et  aux rectifications. Bonne lecture !

Zéphyrin Kirika Nkumu Assana

 

Commenter cet article

Denis 10/08/2017 05:21

Niarkos reste un personnage hors du commun de la musique congolaise...Un auteur compositeur de très haute facture

Docteur LIDOVIC 16/09/2016 19:00

Bande mwa lisungi moke, soki tozosala ba commentaires en ligne tolinga mongi ko informe ba ndeko que toloba ba sentiment ndenge yo, oyoka lingaka mingi topesa information ndenge ezali que ndenge oyebi, mbala mosusu oyebi yango mais mabe, papa Wemba nde asunga Nyarkos ayebana pe Nyarkos asalisa Papa Wemba mingi pona maintenance ya mosapo

Stervonce 18/08/2016 01:10

merci pour votre info,mais je voudrais savoir l'étymologie du nom stervos

yaya 08/05/2016 00:18

J Ai Bcp Aimé Car Je Me Demandais Qui Etait Vraiment Niarcos Car À sa Mort Je N Avais Que 6ans.

Jean René matala 30/04/2016 09:06

Merci pour les infos

Jean René matala 30/04/2016 09:06

Merci pour les infos

anglebert 08/07/2011 21:04



Ndeko Marcellin, kk ndenge olobi, Nyarka tolingaki musique oyo azalaki kosala kasi ki bomoto bwa ye te!


Mutu oyo afuli yo, olingi olekela ye esprit! Ezalaka te!


Tshikobele Mongombe@ "Nourbatchek" Canada mboka te



Marcellin 08/07/2011 15:57



Mbuta muntu ya Canada mboka te olobi solo, ngai nazalaki na esplanade, ba fans to wololaki ye Niarka mpe ayebaki soki vieux Bokul azali nani. Alingaki aboma nioka mpe nioka esui ye na lokolo.
Tobosanaka te e te azalaki alanga nzembo ya mua bien, mokomi ba nzembo ya bien kasi azalaki idole mpo vieux Bokul alingaki ye azala idole mpe vedette mpo vieux Bokul alingaki ye azala vedette,
realite ekotikala kaka realite ye azalaki voyou, moyibi mpe deliquant, tokumisa mindule na ye kasi ye moto te.


Mwan'a Joburg.



anglebert 07/07/2011 22:55



Stervos Nyarkos fut un grand sapeur et parolier! Si j'ai  une bonne collection, la premiere descente de ngatshie fut en ete 1988, Stervos Niarkos fut un mythe pour la jeunesse, en fait Papa
Wemba fut celui qui amplifiait ce mystere a travers ses chansons et la sape! En bref c'est papa Wemba qui fit la promotion agressive et vendit le nom de Stervos Nyarkos au public!


Certes Nyarkos fut un grand sapeur mais c'est son language acerbe et tres peu diplomatique qui ecourtat son mythe!


Premier coups fatal, Stervos Nyarkos passe a la tele accompagne de son disciple Moule-Moule(un Congolais de Brazza), on lui demande ses avis sur les sapeurs de Brazza, notament Djo Balard, voila
par manque de diplomatie ou tout simplement par ignorance, il ouvre sa bouche pour crier: Djo Ballard c'est un taureau, ayebi kolata te! D'ailleurs kutu Moule_moule azali Congolais, akoki
kolobela yango. Voila moule Moule, tel un perroquet repete et confirme qu'effectivement Djo Ballard c'est un taureau k ayebi kolata te! C'etait un emoi, bon vu la concurrence avec les
Brazzavillois, les spectateurs ont laisse passe.


Deuxieme question, Stervos Nyarkos olati nini? Il ouvre encore sa bouche pour expliquer de haut en bas, et le journaliste de rencherir:"Ebongo oyo papa Wemba alataki lobi nakati ya palais du
peuple ezalaki nini?" Le voila qui replique de plus belle: "wana ezalaki Matsduda, ba griffes ya kalaaa!!!" C'etait la goutte d'eau qui avait deborde la vase, en un clicque, la perception qu'on
avait sur Nyarkos avait change, le publc avait trouve en lui une arrogance et insolence egales a son envergure de grand sapeur! Nyarkos venait de cracher sur la main de papa Wemba qui l'avait
aide a s'hisser aux coeurs des melomanes!


Pour se rattraper, Nyarkos profitera au concert qui etait livre a l'esplanade pour porter la marque matsuda, tout en rectifiant au public que c'etait la marque a la mode, neamoin, Bozi Boziana
avec sa marque de cobra cuir en fit les frais! tout au longs du concert, Bozi Boziana etait a sa risee par toutes sortes de moquerie et provocation en son endroit!


Apres ces incidents, le public compris qui etait reellement Nyarkos! Duant son deuxieme voyage en 1989, Nyarkos devint comme un simple citoyen se pavanant dans sa porsche pour attirer l'attention
des gens mais le coup fatal porte contre Wemba resonnait encore dans les tetes des melomanes!


Pour ce qui concerne la voiture porsche, si j'ai bonne memoire, Koffi Olomide fut le premier musicien a rouler sur ca, suivi de Stervos Nyarkos!


 


Tshikobele Mongombe@ "Nourbatchek" Canada mboka te



Sikitu 06/07/2011 02:34



Je voudrais tout simplement porter à la connaissance du public que José Kula Mambu Kadima était le fils d´un grand juriste au barreau de Kinshasa, Papa Kadima était orginaire du Mai-Ndombe
dans le Bandundu. Quant à Niarka, fils d´un délégué à la table ronde de Bruxelles, ministre, chef coutumier etc... Vieux Prof Manzila avait un grand-frère qui était garde du corps du général
Kikunda Ombale de la Faza...



Zephyrin Kirika Nkumu Assana 06/07/2011 01:52



James et Mwan’a Jobourg,


Niarcos était une personne très respectueuse, toujours soucieuse des autres. Il était un véritable «Yanké». Koko Waya définit ce mot comme une personne qui ne veut pas voir l’autre souffrir. Il partage le peu qu’il a avec les autres. Ce mot a été déformé d’après lui. Aujourd’hui, ce
mot a pris une toute autre connotation.


Niarcos était vraiment très reconnaissant envers tous ceux qui l’avaient aidé dans sa vie et en particulier envers José Kadima
Kula Mambo qui l’avait tiré des griffes de la justice congolaise.  Voilà pourquoi, il voulait que l’assistance observe une minute de silence en sa
mémoire. Si pour le ministre, cette période de silence n’avait aucune signification, Niarcos voulait témoigner sa grande reconnaissance envers ce grand Yanké José Kadima Kula Mambo qui dans le
langage kinois «Ye nde sala Niarcos azala». Personnellement, je n’aime pas ce langage. Je préfère dire à ma manière que Nzambe nde asalaka biso tozala.


Niarcos était un grand parolier et il savait écrire des belles chansons. Il nous laisse une œuvre très abondante.
«Toutou» fut sa première composition interprétée par Bozi Boziana et Ya Lengos. Il faut souligner Bozi était le premier musicien à faire connaissance de Niarcos depuis l’orchestre Yoka
Lokole avant qu’il élargisse ses horizons avec beaucoup d’autres comme Papa Wemba, Evoloko Jocker pour ne citer que ces deux. Il est bien vrai qu’après le succès récolté par la
chanson «Dernier coup de sifflet» , Niarcos décida d’aller au Congo pour entreprendre une tournée  qui le mènerait de Kinshasa à Matadi, Boma puis Moanda avec Bozi
Boziana, Papa Wemba et Kester. Papa Wemba s’était retiré très tôt après le concert du Palais de peuple pour une affaire de «Griffe»  (Vivendi). Papa Wemba était habillé tout en «Matsuda», une griffe que Stervos avait niée lors de son passage à la
télé. Cela avait donné un coup de froid dans leur relations.



Marcellin 04/07/2011 17:41



Ba mbuta muntu lisolo ya Matsuda ya vieux Bokul ezali lisolo kitoko mpo tango ye Niarka atioli manzaka ya vieux Bokul ebongo likambo niniesalamaka na esplanade ya palais du peuple? Vieux Bokul: "
Niarka kasi o presenter ba peuple linzalka te". Niarka: "Bolingi linzaka", ba melomanes:" soloooooo", Niarka:" bon pantalon..., simizi ezali nde ya Matsuda", ba melomanes ba gangi:"wooooooooow",
wana na sima naye vieux Bokul aliye mbembo na ndenge ya somo. Kasi ba nzembo na ye kitoko mingi, nzembo ya adeline eza classique.


Mwan'a Joburg


 



James 02/07/2011 22:43



Cher frère Zephyrin, salut.


Mon intervention concerne les critiques portées contre Niarkos par beaucoup des Zaïrois à l'époque lors de son séjour à Kinshasa en 1984 ou 85, séjour durant lequel il a livré un
concert au palais du peuple.


D'abord son accueil triomphal avec comme escorte les véhicules de la Bralima (organisatrice de l'événement) et le bain de foule à travers quelques artères de Kinshasa ont été à la
base des lamentations de certains qui disaient : pourquoi ce voleur et assassin est accueilli de cette manière au lieu d'être arrêté et jugé pour des crimes qu'il aurait commis avant
son exil en Europe.


Ensuite, ce concert qui avait connu la participation de plusieurs dignitaires du régime Mobutu comme invités, a été marqué par un fait qui a deçu plus d'un spectateur suivant
l'émission qui était transmise en direct par Télé Zaïre. Niarkos avait demandé à l'assistance de se lever pour une minute de silence en mémoire de kula Mambu. Qui était ce monsieur pour
qui une minute de silence avait été observée demanda un ministre. On lui repondit que c'est un ancien brigand décédé à Kinshasa.  


Enfin, en présentant les habits portés par Papa Wemba sur le podium, Niarkos declara ceci : "Oyo Wemba alati ezali pe Matsuda mais collection ya kala". Dans l'entourage de
Papa Wemba, on a parlé de frustration de leur idôle qui l'a poussé à chanter "place vendôme ekotikala ya mindele".


Je vous remercie.


James



Messager 02/07/2011 15:46



Je pense que durant la première legislature, Pierre Mombele fut député ou Senateur. Mais ce dont je suis sûr est qu'il fit partie de la
délégation du Parti National du Progrès (PNP) à la Table Ronde de Bruxelles,
aux côtés de Jean-Marie Kititwa et Jérôme Anany.


 


Messager



Zephyrin Kirika Nkumu 02/07/2011 14:58



Bonjour mon frère Jean  Moanda,


Il n’y a pas de tabou dans Mbokamosika. Chacun est libre d’exprimer son point comme si tu l’as si bien fait. Ne te sens pas
frustré par les réactions des autres à ton commentaire. C’est leur point de vue. Tu peux toujours répliquer si un commentaire ne te convainc pas.


Comme je l’avais si bien dit dans mon article : Je voudrais plus particulièrement souligner ici ses talents d’auteur-compositeur. Je m’abstiens  ici de parler de sa vie privée pour avoir été en
prison ou pour ceci ou cela. Je m’en tiendrai strictement sur le plan culturel pour parler de l’héritage qu’il nous laisse avec ses œuvres dans le domaine de la musique.


Lorsque j’écrivais, je me mettais à la place de mes lecteurs et je m’imaginais leurs réactions.
Raison pour laquelle j’avais dit ce qui précède. Je ne pourrai jamais consacrer tout un article pour parler de la vie privée d’une personne. Qui suis-je pour le juger ? Dieu est le seul juge suprême.


Mbokamosika est un site culturel. Je ne vois vraiment pas de mal de parler de l’héritage culturel que Niarkos nous laisse. Il a
fait la joie de mélomanes par ses bonnes compositions, il est mort et ses œuvres sont encore parmi nous. Je voudrais vous apaiser en vous disant que je n’ai pas et je n’avais aucune intention de
faire la promotion des crimes de Niarkos. Si je l’avais connu personnellement et que je voulais mettre ses crimes en relief, ce serait dans le sens d’aider nos jeunes à ne pas marcher sur ses
pas. Si François Villon a écrit la Ballade des pendus, ce n’était pas pour faire l’éloge de ses crimes, mais pour se repentir et demander à
tous ceux qui vivraient après lui de ne pas suivre ses traces. C’est un véritable repentir (Frères humains qui après nous vivez. N’ayez les cœurs
contre nous  endurcis.  Car si pitié de nous pauvres avez, Dieu en aura plus tôt de vous
mercis)


Je remercie en terminant mon frère King pour sa vigilance et pour la correction. Certaines archives parlent de Pierre Mombele,
ministre de l’éducation nationale et d’autres par contre disent qu’il était le Chef héréditaire de la tribu des Batékés et Ministre des Travaux Publics du premier gouvernement congolais
indépendant. Un autre document parlait de Ministre provincial des Travaux publics et Communications du
gouvernement provincial de Léopoldville, présidé par Cléophase Kamitatu. Mon frère Clément pourrait bien nous aider
ou toute autre personne qui l’a connu personnellement.



king 02/07/2011 14:00



merci pour la richesse de cet article. une petite correction néanmoins: dans le gouvernement lumumba, le ministre de l'éducation c'était pierre mulele et non le père de niakos qui n'en faisait
probablement pas partie



ESSEME Luc 02/07/2011 13:40



Jean MOANDA Vita est parci ceux qui déisrent retenir dans l'histoire que ce qui est blanc et sans tâche - Dans toute histoire, notamment d'une personne quelconque, il y a toujours le bon et le
mauvais - Vouloir en parler et éventuellement donner une bonne note sur  ce qu'on peut retenir de positif n'est pas proscrit. Enecore que ZEPHIRIN a ressorti le négatif de  NIARCOS. -
Tirer un trait sur le passé de NIARCOS n'est pas réaliste. Il a quand même écrit quelques lignes sur les pages de la musique congolaise et pourquoi pas sur ce que l'on tendance aujourdhui de
récuper comme une trouvaille des 2 Congo : LA SAPE


D'ailleurs, j'aurais souhaité que Mr OSSINONDE Clément qui  a un lien dans cette famille de Mombele, puisse éventuellement apporter quelques complément sur l'évocarion de ZEPHIRIN



Serge Kongo na biso 02/07/2011 10:14



Mbote ba ndeko,


Je ne vois aucune promotion des antivaleurs dans cet article parce que le vieux Zéphyrin l’a si
bien souligné qu’il avait besoin que de parler de la vie artistique de muana Mombele, Mayela.   Même OZRT
sous la reigne de Mobutu qui était très censuré on continuer à jouer ces chansons parce qu’il était un bon auteur compositeur.  Je ne partage pas
vraiment cet avis.   Quoi qu’on dise de lui, j’ai eu des témoignages qu’il avait un grand cœur donc très généreux envers son prochain.
   Tenez : « Nayebaki kulutu moko Salim azalaki
Lieutenant, bafandaki quartier moko na ba Niarcos na Kin, ye ayebisaki biso ke « soki olobi na ba mama ya quartier na biso ke Adrien azalaka moyibi, ba ko ndimela yo te, pona bango Adrien
aza muana moko atonda courage pe aza muana ya botosi, kasi bino nde boza ba fainéants, azalaki des temps en temps kosombela ba mama na ba papa ya quartier masanga »   Pe na Dernier coup de sifflet atuna biso nionso « wapi cimetière ya moto oyo nga na boma ?  kombo
ya mobulu, bapakola nga na nzoto se ya pamba po nazalaka amoureux ya kitende »  Nani alakisa ye lilita ya mutu oyo ye aboma ?   C’est comme on disait de Verckys « Atekaka mitu ya batu yango nakoma na mbongo» le monde parle toujours mes frères, bakoko baloba « Makaku
soki alembani kobuka mbuma na nzete, akosaka ba ninga na ye ke mbuma yango ezali bololo. »   Un jour
après son séjour à Brazza, Niarcos attendait son bateau pour regagner Kin la poubelle, soudain il voit son ami de longue date, un citoyen Zaïrois qui travaillait comme muana imbua au port de
Brazza et pour une histoire d’argent on l’a surnommé Méridien (le Mr X alokotaki malette ezalaki na mbongo, na Beach ya Brazza, fallait asala voyage ya poto ndenge azalaki ko rêver dépuis, ye ake
ko louer chambre na Hotel Méridien de Brazza pendant plus ou moins un mois jusqu’à ce que mbongo esilaki ye.  Une fois qu’il me demanda un pain
beurré, les amis m’ont dit qu’il ne faut plus lui donné car akobonga lisusu te na vie).  Niarcos a préféré laisser son bateau repartir de l’autre côté
du fleuve juste pour tailler bavette avec Méridien que le garçon de Beach trouvaient moins important comme ils faisaient tous le même boulot de porteur. »  


NB : Là, Niarcos voyait l’homme, son ancienne connaissance et non ce que son ami faisait ou
son rang sociale.   On se souviendra de lui comme un artiste musicien et un compositeur ou mieux un
parolier que ceux que le raconteurs nous ont racontés.


Boboto esika bozuami.


Serge Kongo na biso.



Jean Moanda Vita 02/07/2011 05:04



François Villon a écrit les plus belles œuvres de la poésie française du moyen Age. Mais malgré son extraordinaire talent (lire la BALLADE DES
PENDUS), très peu de place lui est réservée dans l’anthologie de la littérature française. C’est que faire son apologie risquerait de donner un mauvais exemple aux jeunes à cause du parcours très
mouvementé de sa vie. François Villon était un associée des grands brigands et criminels. Ceux qui ont bien connu Niarkos doivent certainement se rappeler ses nombreuses démêlées avec la justice
à cause de ses accointances réelles ou supposées avec des milieux criminels de Kinshasa. Faire ses éloges dans un espace qui se veut d’excellence comme Mbokamosika ne reviendrait-il pas à
promouvoir des antivaleurs ?  



Clément OSSINONDE 01/07/2011 23:43



Merci ZEPHIRIN, tu sais , par modestie, il est toujours difficile de parler d'un parent, en l'occurence NIARCOS. Aussi, tu as  bien fait de faire cette évocation à ma place.


Maintenant tu es certainement pas loin de savoir de quel feu je me chauffe, lequel illumine les deux rivages. Ce Mr, en dépit de ce tout ce qui a été dit sur lui avait de la grâce.



Muana Ngaba 01/07/2011 22:29



Juste avant voyage ya Niarka pour l´Europe namona ye une fois epayi ya vieux Prof MP MANZILA na Camp.Mombele (Ngaba), azalaki accompagné na Kula Mambu Kadima, kasi vieux Prof azalaki kobenga
vieux Kula Mambo na kombo ya Sekula, avant liwa ya vieux Kula Mambo abandaki kozala mingi na vieux Prof na Ngaba, epayi babetela ngai lisolo ke motu oyo namonaka bango un jour kala-kala ezalaka
bongo Niarcos.



Serge Kongo na biso 01/07/2011 20:54



Mbote ba mbokatiers,


Lisolo kitoko po miingi elobama pona muana Mombele, ye moko aloba ke azuaka kombo ya Stervos Niarckos na roman moko atangaka.
 Akamua même tango ayoka ke Jean Paul Belmondo azalaka koluka comme un flic alors ke azalaka policier te kasi un acteur ya cinema (tuba tuba ya ki
zaïrois.)  


“Nakutana na ye na 1987 na CIRCO, azalaki na jeune moko na Porsche na ye, ayaki koluka leki na ye ya mobali bakangaki ye mais
bayebisaki ye ket fallait akende na cachot ya Kalumu, ba ebele bayaki ko entourer ye y compris ba officiers de la gendarmerie juste pona ko saluer ye.”  Toujours na idéologie ya vieux Kula Mambo: «Pas des contacts na n’importe
qui.»  King Kester abeta lisolo oyo : « Dikando muana Kin akabelaki Emeneya elamba tango basalaki voyage ya na bango ya liboso na poto pe
ayebisa Emeneya boye (chemise oyo tangu okolata yango, okokende koluka petit nzele na yo kasi akozala te, tango akoya akotuna petit frère na ye : nani ayaki awa ?  akoyebisa ye : muana mobali moko boye.  Il était comment ? 
Bien coiffé, bien rasé et bien parfumé.) Tango Niarckos ayokaki sango yango asiliki, mais comment bino il faut bo lancer Dikando ?  Dikando c’est
un taureau, il n’a pas d’allure ! Emeneya akamua ke mutu Niarckos akomi kobenga moninga mutu Ngombe.»   


Tango asalaki descente triomphale na Kin na Brazza, escorter na ba motars pe na b’acclamations
ya ba fanatiques kasi esengo yango ezalaki ya mukuse tango le vieux Makoko Musheni a critiquaki Niarckos na information, makambo nionso mabonguanaki. 
Na ba compositions, azalaki makasi po atako ye moko azalaki penza na mongongo lokola baye ba ndeko na ye ba musiciens te.  Muana na ye aloba ke atika
ba nzembo mingi oyo nanu ebima te, kutu Koko Waya akenda kosala mua mobulu kuna po bapesa ye ba nzembo yango.


Losako na bino nionso.