Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Cet article de l'AFP nous a été envoyé par Richard Kasongo

 

 

 

Une congolaise enceinte morte dans un congélateur, son conjoint en fuite à Kinshasa

 

article_photo_1322331068791-1-HD.jpg 

L'entrée de l'appartement où a été retrouvé dans un congélateur le corps d'une femme enceinte de huit mois, le 26 novembre 2011 à Villeneuve-le-Roi, dans la région parisienne FRED DUFOUR AFP.COM

FAIT DIVERS - La victime avait 25 ans et était enceinte de huit mois...

Elle avait 25 ans et était enceinte de huit mois: son corps a été retrouvé dans le congélateur de son appartement sur les indications de son compagnon qui s'est accusé du crime en téléphonant à la police depuis la République démocratique du Congo.«J'ai frappé ma femme, elle est morte», a lancé un homme se présentant au téléphone auprès des policiers comme le conjoint de la victime, a relaté ce samedi une source proche de l'enquête. Dans ce coup de fil, l'homme a pris soin de préciser qu'il s'était enfui vers la République démocratique du Congo (RDC), son pays d'origine et celui de sa compagne tuée.

Sur ses indications, les enquêteurs ont retrouvé vendredi le cadavre d'une jeune femme, enceinte de huit mois, dans le congélateur de leur appartement de Villeneuve-le-Roi. L'autopsie, qui devait avoir lieu samedi, a été repoussée à lundi, selon la source proche d'une enquête confiée à la police judiciaire de Créteil. Il y a plusieurs jours, le premier enfant du couple, âgé de 18 mois, avait été confié à une voisine par le père. Le garçonnet a été placé dans un foyer sur décision du parquet de Créteil.

D'après des voisins rencontrés par l'AFP, le couple vivait depuis plusieurs années à Villeneuve-le-Roi, dans cet immeuble très délabré de trois étages, coincé entre une avenue et un quartier résidentiel, près d'une station de lavage de voitures et d'un centre commercial. «C'est choquant. Cette nuit je n'ai pas pu dormir», souffle Anastasia, 24 ans, une des voisines. «Samedi (dernier), elle est venue me demander du sel, elle était très fatiguée, elle avait du mal à monter les escaliers. Lundi, son mari m'a appelé pour me dire que sa femme était en observation (à l'hôpital).

«Il est parti en flèche!»

Elle devait accoucher à la fin du mois ou début décembre», raconte Gabriel Eleli, 52 ans, qui habite l'appartement voisin. «Mardi, j'ai sonné à la porte. D'habitude, je suis son confident. Mais là, il m'a reçu à la porte, il était bizarre, nerveux», poursuit-il. M. Eleli, également originaire de RDC, raconte que ce sont les policiers qui lui ont annoncé la macabre découverte et montre les traces du passage des enquêteurs dans la cage d'escalier en piteux état. Mais le voisin n'arrive pas à s'expliquer ce meurtre. «Je trouve ça odieux. Je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête. C'est terrible de voir ça. Abandonner un enfant, une femme en grossesse, c'est terrible».

«Lui, je l'ai vu mercredi soir. Il est parti en flèche!», témoigne une autre voisine, Anastasie. Mais une chose intrigue cette femme: «Comment a-t-il pu la mettre dans le congélateur? Elle était très forte, lui, c'est un mec chétif».

 Importé par 20minutes.frAFP

Commenter cet article

Athanase 30/11/2011 07:38


 l'homme a perdu  control, surtout quand il commencait a se rappeler de son autorite qu'il exercait sur sa femme Au Congo. c'est DOMMAGE,qu'il a tue sa femme dans un moment de rage il
le regrette maitenant et l.acte le hantera a jamais.Tout est question de Moeurs, l'homme Africain veut un control total sur sa femme, et une fois en occident, ou dans un pays ou les droits de la
femme font legion. la femme noire se sent liberee,et parfois exapere l'homme  par sa nouvelle conduite dans une liberte mal comprise! ainsi sur 10 couples d'emmigres africains   en
Europe ou aux Ameriques,7 finnissent par divorcer due aux nouvelles attitudes de l'epouse. Regardez nos enfants  en Occident sont ils l'image de nos coutumes et traditions ou produits
hybrides?

Serge, Kongo na biso 28/11/2011 09:47


Natangaki lisolo oyo lobi, mais il faut basala naino ba enquêtes po awa na poto tomonaka
makambu ebele, likambu ya koboma pe kobomba nzoto na ba congélateurs ezalaka mingi na ba mindele mais on ne sait jamais.  Tokanisa likambo ya
« Omar m’a tué » na Mme Marshal na France (un vrai coup monté).  Toutefois kobeta muasi eza bizaleli ya malamu te.  Suka suka tokoyeba kaka vérité nani asali likambu wana pe esalamaki ndenge nini.  


Double meurtre, mama na muana.  Soki ye mutu
abomaki muasi, akimi pe aza kobengele na Kin, abosani ke musala ya interpol ?

Marcellin 28/11/2011 09:09


Violence na ba nama mpe bana na mibali Kongolais ezali likambo ya mikolo nioso. Toyokaka yango tango nioso, "discipliner mwasi na yo", "mwasi azali lokola muana il faut ko corriger ye, na
makofi", "matata bitumba ezali ba epices ya libala" etc... Nioso oyo kaka mpo na ko justifier violence na ba mama. Tokamwa te soki ekomi tii na liwa, violence suka suka se ememaka liwa. Tango
ekoki mpo na ba mama ya Kongo batelemela bizalleli mabe ya mibali mpe ba zuwa de gre ou de force ba droits ya kimoto na bango, ba rejecter sans compromis ba phrase lokola "lokumu ya muasi ndako
ya libala", "lizanza libonga na langi, muasi abonga na ndako ya libala". Nioso oyo kaka mpo na ko assujettir ba mama.


Mwan'a Joburg