Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Prince Baudouin, par Lufungula Alphonse

 

 

Prince Baudouin, par Lufungula Alphonse(1953-'54)

 

 

 

« Prince Baudouin » est le titre que  porta le futur souverain belge Baudouin  1er avant son intronisation en 1951.

 

Au Congo Belge, « Prince Baudouin » fut aussi le nom d’une célèbre artère de Léopoldville (Kinshasa) , asphaltée au début des années ’40.  La  renommée  de cette avenue  fut telle que l’on finit par assimiler « Prince » à toutes les artères principales à Kinshasa.

 

Mais « Prince Baudouin » fut également une chanson, mieux une merveilleuse poésie réalisée en son temps par  Lufungula Alphonse  pour vanter la beauté, l’architecture et surtout l’ambiance qui régnait sur cette avenue aux heures de pointe.

 

Nous proposons cette chanson aux mbokatiers pour prouver que le recours aux thèmes autres que ceux liés à l’amour ne date pas d’hier

 

Messager

 

.

Leo St.Pierre'50s aerial (wikinshasa) Reine Astrid

Un aspect de L'avenue Prince Baudouin durant les nnées '50

.

Commenter cet article

Richard MAWETE 27/05/2012 07:27


En regardant bien cette photo,on voit qu'à l'époque,la ville de Léopoldville se limitait juste à la rivière du pont Gaby.Au delà,il n' y avait pas encore des constructions.Donc cette photo doit
dater des années 40. 

Saint-Jean 24/05/2012 02:30


PRINCE BAUDOUIN to NZELA YA MINO


Tango tozalaki kokola, soki ba mama na biso bazali kosuana, puisque ezalaki courant na tangu wana, ya komona ba mama mibale tangu nionso kaka kosuana, ezala na nzela ya zando, ezala na molongo ya
pompe ya mayi ya bala-bala etc...


bongo soki ba malheur moko ya ba mama azali na nzela ya mino wana ememi ngambo epayi ya bafingi, okoyoka Ah longuela batu kuna, tala kabakata ya PRINCE BAUDOUIN na monoko... ekosuka se bitumba.


Chef de quartier esika akozua mosala, akosambisa bango puis bakokatela provocatrice amande 

Samuel Malonga 23/05/2012 21:38


Quelle nostalgie! C'est dans les parages du Prince Baudouin et du stade Reine Astrid que j'ai passé ma tendre enfance.