Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

LES BRAZZAVILLOIS DE L’OK-JAZZ : (4) CELI BITSHOU

celi-bitshou-souci-ya-bolingo-108547206

Céli Bitshou, de son vrai nom Francis Boniface Bitshoumanou , né le 14 mai 1943 à Doba au Tchad a intégré l’OK-Jazz en 1966, après avoir évolué respectivement dans les Bantous et le Cercul-Jazz de Brazzaville.


Bassiste attitré, Céli Bitshou est venu dans l’OK-Jazz comme s’il était venu remplacer son aîné Daniel Loubelo, de la Lune. Jouant le même instrument que Ya Luna, Céli Bitshou s’est aussitôt révélé  comme étant également un auteur compositeur très doué. Mais avant tout, il a prouvé de quoi il était capable en donnant le meilleur de lui-même dans les enregistrements des chansons "Tango ya ba Wendo", "Course au pouvoir", "César aboya yo"…


Dans l’OK-Jazz, Céli  Bitshou a réalisé des véritables tubes : Infidélité Mado, Mokolo ya pasi, Nazali kitoko mingi, Nzoto na makanisi, faisant de lui une machine à tubes.  Malheureusement,  suite au non payement des droits de ses œuvres, il  va claquer la porte de l’Ok-Jazz en 1973, après une forte dispute avec Franco. Entraînant dans sa rébellion son jeune compatriote Youlou ,quelques moments plus tard.


Après l’OK-Jazz, Céli Bitshou a évolué successivement dans Lovy du Zaïre et Vévé avant de former quelques groupes d'accompagnement. Qui oublie ses tubes,Muana Mbourou et Souci ya Bolingo ?

Nous attendons d’être complétés par notre excellent aîné Clément Ossinonde qui en sait plus sur Céli Bitshou ,particulièrement sur sa position actuelle.

 

 Messager

 

TROIS OEUVRES DE CELI BITSHOU DANS L'OK-jAZZ


Infidélité Mado, par Céli Bitshou et l'OK-Jazz (1970-1972)

Nzoto na makanisi, par Céli Bitshou et l'Ok-Jazz (1971-'72)

Mokolo ya Pasi, par Céli Bitshou et l'OK-Jazz (1970-'72)

Commenter cet article

Messager 25/05/2011 19:13



J'aprouve totalement ce qu'écrit Anto Nickel à propos de Céli Bitshou. On dirait qu'il avait lu le premier texte resté au niveau de brouillon. Effectivement Céli Bitshou a par après évolué en
solo, en raélisant plusieurs chansons. C'est l'époque des Mayaula, ya Tamba etc, etc.


Comme on se complète sur ce blog.


S'agissant de Dje Melasi, comme l'a indiqué Anto C'est l'oeuvre de Fanfan, qui était le deuxième soliste de l'OK-Jazz. D'ailleurs j'aimerais que nous fassions des recherches ensemble pour
dénicher les compositions de l'OK-Jazz où Fanfan joue la guitare solo. A vous Anto, Simba Ndaye, Clément Ossinonde, Samuel Malonga ainsi que tous les mélomanes.


Essayons de revaloriser tous les artistes ayant évolué dans les différentes formations. On a tendance à ne parler que de chefs de d'orchestres.


 


Messager


 



Simba Ndaye 25/05/2011 12:07



Cher Antoine NICKEL, il n'y a que les imb...qui ne se trompent pas... et ne veulent pas le reconnaître. C'est vrai que l'auteur de Djemelassi est bien Mose FAFAN. Merci de
l'avoir rappelé. Simba Ndaye.



Antoine NICKEL 25/05/2011 11:45



Bonjour Messager,


En parlant de talent d'auteur-compositeur de Celi Bitshou, il me semble qu'il avait produit un grand nombre de tubes en solo vers la fin des années 70 ou début des années 80. Je ne me rappelle
d'aucun, mais je crois que ce fut à l'époque où plein d'artistes avait entamé des carrières solos ou des trios : je pense à Ya Tamba, Freddy Mayaula, Trio Mamaki, Bumba Massa, etc.


A Simùba Ndaye : je peux me tromper mais je crois que la chanson Djemelassi est de Fanfan Mose. 


 


 



Simùba Ndaye 25/05/2011 11:25



Merci Messager, pour cette autre page de la saga des musiciens Brazzavillois dans l'Ok Jazz. Je me rappelle, comme si c'était hier, que nous avions la chanson ''Mokolo ya
passi'' à la maison. Elle était, comme toutes les autres, sur 45 tours, mais les mentions étaient gravées sur une étiquette bleu violacé. J'écoutais cette chanson en boucle. C'est vrai
que Francis Bitshoumanou est un grand compositeur. L'une de ses plus grandes réussites  est ''Djemelassi'', qui date de 1972, l'année qui précède le départ
de Céli Bitshou de l'OK Jazz pour le Lovy du Zaïre. Simba Ndaye.



James 24/05/2011 19:58



Suite au départ de Celi Bitshou en 1973 pour le Lovy du Zaïre, Franco fut très affecté de perdre non seulement un bon bassiste mais aussi un grand compositeur. Raison pour laquelle, il demanda à
Simaro de lui trouver un très bon bassiste afin de combler le vide laissé par Celi Bitshou. Et ce dernier lui proposa le défunt vieux Decca (Mpudi-zi-Kinsala) en rassurant au
grand maître qu'il ne sera pas déçu de sa prestation. Voilà le début de celui que beaucoup aimaient appeler "Mamou" dans l'Ok Jazz.



mwenzé 24/05/2011 17:44



Il est à noter que Céli Bitsou est effectivement le neveu de De La Lune.Il fit également un passage dans l'orchestre Los Batchitchas de Brazzaville,de 1964 à 1966,aux côtés de Sam Mangwana
qui a toujours occulté cette page de sa biographie,avant d'intégrer l'OK-Jazz.