Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Nous sommes persuadés que le samedi passé vous avez été nombreux à rechercher en vain la sélection musicale. Nous nous excusons pour vous avoir faussé compagnie. Ce wek-end, nous sommes de retour, pour  effectuer un retour dans le temps. Pour vous permettre de réécouter les mélodies originales d'une certaine époque.


Nous commencerons par la chanson TIKA NAMEKA, de Tabu Ley, que nous avions promis de diffuser, en vue de dissiper la confusion provenant de l'article de notre ami Emmanuel Kandolo.

 

TIKA NAMEKA, par Tabu Ley et l'Afrisa

Après, nous traverserons le fleuve pour auditionner Massamba M.J. de Fidèle Zizi et le Mando Négro de Brazzaville.

 

MASSAMBA M.J, par Fidéle Zizi et mando Négro

Notre retour à Kin nous introduira au studio de Verckys où les orchestres KIAM et Zaïko Langa Langa(sociétaires de l'écurie VEVE à l'époque) clôtureront la partie.

Nous ne saurons terminer sans avoir une pensée pieuse pour la tante de notre ami Zéphyrin Kirika Nkumu, décédée la semaine passée à Lubumbashi, et dont les funérailles devraient avoir lieu ce week-end. Nous lui réitérons nos condoléances les plus attristées. C'est avec plaisir que les mbokatiers retrouveront ses  écrits dès la semaine prochaine.



IFANTU, par KIAM

MAKOKO, par Lengi-Lenga et le Zaïko L.L

MSG
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 12/10/2010 00:58



YA MOTI,


Quoi de plus rassurant que tes gentils mots qui me vont droit au coeur. Tes allusions à la parole de Dieu sont des plus réconfortants et je t'en sais grand gré. Merci pour ces souhaits que
tu formules à ma personne. Que le Seigneur t'assiste aussi dans toutes tes entreprises.



YA MOTI 11/10/2010 12:59



Cher Mbokatier Zephyrin,


Prière accepter mes sincères condoléances, qui sommes-nous pour différer cette fin voulue par le tout puissant ? Nous sommes que poussières, au moment voulu et fixé par notre créateur, nous
retournerons à la poussière, telle est la loi suprême.Courage à toi et bonne continuation dans toutes entreprises particulièrement sur Mbokamosika.


 



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 09/10/2010 23:24



oungari et Samuel,


Un vieux dicton dit: "C'est dans des circonstances difficiles qu'on reconnait les véritables amis". Vous venez juste de me le démontrer. Que puis-je vous dire sinon vous réitérer mon message de
remerciements. Je vous porte dans mon coeur et que le Tout-Puissant vous bénisse.



Samuel Malonga 09/10/2010 17:13



A Zéphyrin,


Dans ces moments difficiles que tu traverses, puisses-tu trouver en ces quelques mots le réconfort dont tu as besoin. Que ton âme ne se trouble-toi pas, ne s'alarme pas. Confie tout entre les
mains du Très-Haut.



soungari 09/10/2010 13:59



MERCI,MERCI,MERCI beaucoup à MESSAGER pour cette chanson que je n'avais pas dans ma discographie, vous m'aviez promis que le moment venu vous la passerez. J'avais réagi dans le temps sur la
confusion rélative à l'article du vieux KANDOLO sur la chanson mokitani ya wendo, après avoir lever l'équivoque, vous aviez promis de la passer et aujourd'hui je vous remercie pour avoir tenu
promesse. J'en profite pour passer mes condoléances à monsieur ZEPHYRIN pour le décés de sa tante, longue vie à MBOKA MOSIKA



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 09/10/2010 13:53



Merci Claude pour ces mots de réconfort moral. J'apprécie ton geste et je t'en suis infiniment reconnaissant.



Claude Kangudie 09/10/2010 09:43



Salut Kirika "Zéphi". Je te présente aussi mes condoléances pour le décès de ta tante. Souviens-toi: les morts ne jamais morts, les morts ne sont jamais partis. Ils sont dans l'ombre sous la
case...(Le souffle, Birago Diop).



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 09/10/2010 01:33



Je voudrais présenter mes remerciements les plus sincères à Messager, à tous les Mbokatiers et en particulier à mon excellent confrère Clément Ossinonde pour votre assistance morale durant
cette dure épreuve. Merci à vous tous qui m'avez soutenu par vos messages d'encouragements, vos prières et vos messages de condoléances. La mort de ma tante maternelle m'a beaucoup affecté. J'ai
passé une grande partie de ma vie à ses côtés et voici qu'elle a choisi de me quitter au moment où je m'attendais le moins. Ma seule consolation est qu'elle avait complété plus de 90 ans d'âge
sur cette terre des hommes. Paix à son âme.


Je voudrais en profiter pour vous informer que la levée du corps de la morgue a eu lieu ce matin et que les cérémonies d'inhumation se dérouleront demain samedi. A vous tous qui
appréciez mes écrits sur Mbokamosika, je vous promets qu'avec la grâce de notre Dieu, vous me lirez la semaine prochaine.