Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

GENERAL BOBOZO, COMMANDANT EN CHEF DE L'ARMEE NATIONALE CONGOLAISE (ANC).

 

Il y a peu, nous avions écrits un article sur les anecdotes qui  se disaienty1p4d1RJJfASXryA2ZG0BI1nZ4z8H4Xb5q6N73ZyZ9TplH-1CEKrZQw2 Ap sur le nom du général Bobozo : http://www.mbokamosika.com/article-le-general-et-les-anecdotes-autour-de-son-nom-57011912.html. En parcourant, le livre de Daniel Monguya, nous avons découvert des histoires similaires. Elles paraissent quelque peu en contradiction avec le personnage et les fonctions qu’il avait occupées. Notons que l’auteur fut pendant longtemps gouverneur de province.

Samuel Malonga

 

image001
 

Umba di Lutete, les généraux Bobozo et Masiala

image002

image003

image004

Daniel Monguya Mbenge, Histoire secrète du Zaïre

Commenter cet article

Marcellin 05/11/2011 14:21



Na tangi na esengo e te ye Bobozo lokola atanga te azalaki na likanisi ya malamu ya kofongola ecole na Bujala mpe azalaki kobunda makasi soki mbongo ya kasunga ecole oyo ebimaki te. Boni na kati
ya ba oyo bazali kotiola ye basala eloko oyo. Longonia.


Mwan'a Joburg



Serge, Kongo na biso 04/11/2011 20:02



A mon humble avis les Congolais n'étaient pas formés
pour diriger une armée mais juste pour servir les colons, comme l'indépendance est venu brusque ou n'a pas était préparé par
les noko qui peut être croyaient qu'ils resteront éternellement au Congo, dans cette contrainte Lumumba a commencé à nommer n'importe
qui à n'importe quelle fonction et à n'importe quel grade. Une des raisons que Mobutu avait poussé sur son arrestation : «...exemple: il
se permettait d'aller dans un camp militaire et nommait un tel soldat à un tel grade a mon insu et il a fallu mettre de l'ordre..." Et
Lumumba durant sa résidence surveillé a dit: «... personnellement je ne comprends pas son geste, il était mon attaché de presse à
Bruxelles, j'ai le fait venir ici étant mon secrétaire particulier et voilà... »  C'est Kasa vubu qui a bombardé Mobutu Lieutenant
Général, même grade que le roi Baudouin de Belgique et 6 six jours après il a été renversé. Bref, nos généraux
des pacotilles ont commencés bien longtemps et ça continue jusqu'à ce jour avec comme exemple typique le Kadogo "Joseph Kabila". Tobotama po tomona pasi.


Serge, Kongo na biso



historien 04/11/2011 06:41



bobozo azalaki noko ya mobutu te ndenge moko na litho.comme preuve,tango akufaki bakundaki ye na village naye na abuja.na tango ya ba belges azalaki congolais oyo azalaki nagrade ya
likolo.azalaki adjudant en chef.donc quelque part pe ameritaki kokamba ba soda nabiso po azalaki na mental ya 1vrai soda.namakomi ya ndeko anglebert azalikolobela absence ya tenue protocolaire
ndenge asimbaki umba ,bongo omoni na bilili te bill richardson chez kamhere asubaki na pantalon.wapi oyo ezali soni.



anglebert 04/11/2011 00:51



une observation pertinente sur la photo! Observez comment le general Louis de Gonzague tient par la main mr. Umba Dilutete sans tenir compte de regles protocolaires, ceci nous prouve a suffisance
, hormis ceux qui etaient formes dans l'academie, que les militaires de la force publique avaient une formation limitee aux tactiques repressives.


Cette photo dit tout, plus precisement les petits details dont on a tendance a les survoler.


 


Tshikobele@ Mongombe "Canada mboka te!"



Samuel Malonga 03/11/2011 16:56



Monguya avait aussi expliqué dans le même livre comment (selon lui ?) Lumumba avait nommé Mobutu au poste de patron de l'armée. Ces extraits seront publiés prochainement.



adei toko 03/11/2011 13:27



Dans ces histoires il y a des choses approximativement vraies mais beaucoup de faux. Qu'à cela ne tienne reconnaissons que presque tout le monde qui avait un peu étudié ne voulait pas de l'armée.
L'armée était l'apanage des vaillantes gens de l'Equateur ou du Haut Zaire et les grades se donnaient par ancienneté. Mobutu lui même a été recupéré in extremis par Lumumba pour devenir le
commandant en chef de l'armée naissante;devenu président il va continuer à diriger l'armée par son oncle Bobozo interposé;question de confiance tout simplement. Tous ces généraux d'avant 60
étaient presque illetrés pour ne pas dire analphabètes.



Africana 03/11/2011 10:03



Malheureusement le vieux Monguya Mbenge Daniel n´est plus de ce monde, sinon j´allais lui lancer en face : ce n´est pas Bobozo qui a gâté l´Afrique ni le Congo. Où en sommes-nous avec l´armée des
Universitaires... partout en Afrique c´est pareil, on fait toujours appel soit à l´Onu, à l´Otan, maintenant que Nicolas Sarkozy commence à montrer ses biceps, alors laissez le vieux général en
paix.



Mr Carlos 03/11/2011 08:39



Mais qui était le Général Bobozo par rapport au chef de l’état Mobutu ?  On nous parle toujours des oncles, est ce qu’était il le frère de mama Yemo ou une parenté ?  Dans tout ça Mr
Daniel Monguya voulait nous insinuer que le général Bobozo était un illettré ou un analphabète ?  Si cela était le cas je me demanderai si Mobutu
avait vraiment souci de ce grand pays au cœur de l’Afrique aux pieds d’argile. 


Mr Carlos