Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

FRANCO & EDO NGANGA : DEUX VIEUX COMPLICES


En abordant  le nouveau chapitre sur les Brazzavillois de l’OK-Jazz , ceux qui ont de l’intuition ont compris que nous venions d’introduire une histoire dans la vaste histoire de cette grande formation musicale.


Il ya quelques jours, nous avons présenté quelques œuvres  des années ’60 de Nganga Edo au sein de l’OK-Jazz. Avant de passer à un autre artiste Brazzavillois de l’OK-Jazz, nous avons jugé nécessaire de relever un détail sur la carrière d’Edo Nganga à Kinshasa, à savoir, sa complicité avec Franco.


Dans son commentaire sur notre dernier article consacré à Edo Nganga dans l’OK-Jazz, Clément Ossinonde a précisé qu’Edo était revenu  vers  1962 dans l’OK-Jazz deux années  après son enrôlement dans les Bantous à Brazzaville.


D’autre part, dans son interview à la Radio Centraal  de 2008 , répercutée par notre blog, Verckys Kiamuangana affirme que lors de leur fameux voyage de 1967 en Europe, il avait été délaissé par Franco et son ami Edo qui étaient partis négocier avec  un producteur parisien à son insu. Nous connaissons la suite. Verckys après quelques acrobaties, avait fini par vendre quelques chansons au même producteur ,après le départ de Franco et Edo pour Kinshasa. Ce qui lui avait valu sa révocation de l'OK-Jazz.  



Au regard de ces quelques faits, il ressort que Franco et Edo ont fait une longue route ensemble. Ce qui expliquerait leurs affinités. N’est-ce pas là le nœud du retour d’Edo dans l’OK-Jazz en 1962, et plus tard vers 1966?


Nous vous proposons en guise d’illustration deux chansons : Bikunda , lorsque Nganga Mongwelo et non Edo Nganga et Franco étaient dans le groupe Watam ; et Lisano ya Kronembourg, dans laquelle Franco et Edo dialoguent en tant que deux vieux complices.


N.B. D'après Clément Ossinonde, ce Nganga qui chante dans Bakunda n'est pas Edo Nganga.Il s'agit de Nganga Mongwelo dont nous dispons encore de quelques chansons, et sur lequel nous reviendrons un jour.

 

Messager

 

 

1.Bikunda, par Dewayon chez Loningisa, vers 1955

2.Lisano ya Kronembourg, par Franco et l'OK-Jazz, vers 1967

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zembe 28/05/2011 06:43



Je suis totalement d'accord avec vous, Simba Ndaye. Je pense que nous (les intervenants sur ce site) devons nous mettre ensemble pour ecrire une anthologie de la musique congolaise moderne.
Ce n'est pas l'expertise qui nous manque. Qu'en pensez-vous?


Zembe



Simba Ndaye 22/05/2011 07:33



Toute petite précision à l'intention de Zembe. Si le couplet de la chanson ''Djemelasi'' est bien chanté en duo paér Youlou et Lola
Checain, le refrain par contre est un trio: Youlou bien-sûr au solo vocal et Lola Checain et Michel Boyibanda au duo de reprise. Et si ma mémoire est bonne, Djemelassi
est une composition de Francis Bitshou, dit Céli Bitshou, bassiste de l'Ok Jazz. Cordialement. Simba Ndaye.



zembe 21/05/2011 00:19



Voici encore quelques duos celebres de l'OK Jazz: et quelques chansons ou l'on peut les ecouter; Edo-Vicky; Vicky-Franco (Samba Tokosamba); Rossignol-Franco (Marie Catherine); Vicky-Micheaux
(Matinda); Kwamy-Mujos (Como quere); Franco-Micheaux (Yayi); Rossignol-Edo; Rossignol-Vicky; Youlou-Checain (Djemelasi); Mangwana-Checain (Nganda Ma Campagne); Youlou-Franco (Dede Kabola Mikolo).
  



JP BOUCK 20/05/2011 20:42



UNE QUESTION UN PEU HORS DE CE SUJET, JE M'EXCUSE.


Je viens tomber un peu par hasard dans Youtube sur un video souvenir de CAN-1972 au Cameroun. Un CAN remporté par le Congo-Brazza.


Vir ce film sur ce lien: http://www.youtube.com/watch?v=5v5ZVlihaco


 


A partir de 3'49" du film commence un petit extrait du match de poule ZAIRE-CONGO (RDC-Congo Brazzaville) a Douala. Adelard MAYANGA s'echappe sur la droite, et fait
une longue passe en retrait. A la reception, un attaquant Zairois (No 9) fait une tete plogeante. Il rate de peu la balle, mais cogne dangereusement contre le poteau adverse
dans son plongeon. 


QUI ETAIT CET ATTAQUANT? NTUMBA POUCE, GARY NGASEBE ou RAOUL KIDUMU?


 



Messager 20/05/2011 19:32



Je remercie Simba Ndaye et Clément Ossinonde pour leurs interventions. Elles me permettent d'effacer les doutes que j'avais sur ce Nganga qui joue dans Bikunda.


A ce propos, je reveindrai un jour sur ce Nganga dans la mesure où je dispose encore ses très belles oeuvres.


A Ndaye particulièrement je dirais que j'ai remarqué dans son commentaire quelques points sur lesquels j'invisageais de revenir prochainement. Qu'il se tranquillise. Le récit se poursuit. D'autre
part sa remarque sur la date des chansons sera prise en considération. Je vais d'ailleurs essayer dater les dernières chansons.


 


Messager



Clément OSSINONDE 20/05/2011 15:43



Dans mon commentaire ci-dessous, au n°6, j'ai annoncé deux duos qui ont marqué l'histoire de l'OK Jazz (malheureusement en un temps très court) Il s'agit des duos chant : Vicky LONGOMBA - LANDO
"Rossignol (Juin à Décembre 1956


           Vicky LONGOMBA - Edo GANGA (1956-1959/1962-1964


Certes, le duo MULAMBA "Mujos" - Jean KWAMY n'était pas des moindres



Simba Ndaye 20/05/2011 15:02



Grand merci, cher Clément, pour toutes ces informations précieuses que vous seul pouvez nous donner. On peut mieux situer nos artistes dans le temps et dans l'espace, sur les deux rives. Merci
encore. Simba Ndaye



Clément OSSINONDE 20/05/2011 14:49



Pour votre information cher SIMBA NDAYE, le chanteur Edouard GANGA "Edo" est né le 27 Octobre 1933 à Léopoldville.- Etudes primaires et professesionnelles (dessinateur industriel, option bois) à
Brazzaville- A travailler à Brazzaville et à KiN (Sarma-Congo) Je vais dès que possible vous faire sa biographie complète.



Clément OSSINONDE 20/05/2011 14:33



1 -Cher MESSAGER, Il faut s'en tenir à mon dernier commentaire en ce qui concerne Edouard GANGA "Edo". Ce dernier a intégré l'OK JAZZ en Décembre 1956 en même temps que Célestin KOUKA et Nino
MALAPET, tous les trois venaient de l'orchestre NEGRO JAZZ de Brazzaville, qui  venait de se disloquer en Décembre 1956 à Kinshasa. D'ailleurs, tous les trois avaient déjà regagnés
Brazzaville, lorsque Vicky LONGOMBA a eu la mission de l'éditeur grec PAPADIMITRIOU d'aller les chercher, pour combler le vide laisser particulièrement par ESSOUS (clarinettiste) , le kinois
LANDO "Rossignol" (Chanteur), PANDI (batteur) partis aux éditions "Esengo". Encore que l'absence de PANDI n'a pas posé de problème, compte tenue de la présence d'un 2ème batteur depuis la
création de l'OK Jazz, en la personne du kinois : Nicolas BOSUMA "Dessoin"


 2 - Né en 1954 à Brazzaville, le NEGRO JAZZ s'est installé à  Kinshasa à partir de Janvier 1955 sous la mouvance d'Henri BOWANE et avait élu domicile le célèbre bar dancing kinois "Air
France" (croisement Itaga-Prince Baudouin - Aujourd'hui Kasavubu.)


Le premier musicien brazzavillois à quitter le Negro Jazz au cours de l'année 1955 est  ESSOUS, pour intégrer Les éditions Loningisa du grec PAPADIMITRIOU dans lesquelles se trouvaient déjà
LUAMBO Franco, BOSUMA "Dessoin"...etc et  les brazzavillois PANDI et LOUBELO "De la lune" qui vivaient déjà à Kinshasa avant l'arrivée du NEGRO JAZZ. C'est précisement ces musiciens du
groupe Loningisa qui ont commencé à évoluer à OK BAR (Oscar Kashama) avant de former l'OK Jazz. OK BAR se trouvait sur Itaga à l'opposé de "Air France". Au point où les deux bars ont connu une
concurrence effrenée avec NEGRO JAZZ chez "Air France" et le groupe Loningisa, ( OK JAZZ) chez "OK Bar"


3 - IMPORTANT : le chanteur GANGA du groupe WATAM d' EBENGO "Dewayon" n'a rien à voir avec GANGA Edo de l'OK Jazz. Celui du groupe WATAM s'appelle précisément  GANGA MONGWELO, avec lui les
autres chanteurs MUTOMBO et BIKUNDA.


4 - Encore un autre point important : Sur quelques disques de Loningisa, du groupe WATAM (1954-56) il est porté le nom du  saxophoniste DIEUDONNE : Il s'agit de Dieudonné Nino MALAPET qui à
cette époque accompagnait les groupes au studio Loningisa avec un autre saxophoniste français HENRIOT


5 - Pour recenir à GANGA Edo, il faut noter qu'il est né à Kinshasa et a grandi à cheval à Kin et à Brazza. Avant d'aborder la chanson, il a fait la percussion. On lui doit la percussion jouée
dans "Parafifi" de Joseph KABASELLE qu'il a connu très jeune. Avant d'aborder la musique professionnelle, il a également travaillé dans la menuserie industrielle à Brazza et à Sarma-Congo à
Kinshasa. Ses relations avec FRANCO ont été des plus solides. Au point où après l'expulsion des musiciens Brazzavillois de Kinshasa en 1964. FRANCO crée une entreprise à Brazzaville dont une
édition musicale  pour permettre à EDO  de vivre décemmment, le temps de se réinssérer. Cette entreprise avait 3 Administreurs et avec comme  nom :  "LULONGA"
(LUAMBO-LONGOMBA-GANGA) Une entreprise qui avait son siège au centre ville et  qui a fait son temps, avant de se dissoudre quelques années après.


6 - Dans  l'OK Jazz, deux duo a particulièrement marqué son histoire



Simba Ndaye 20/05/2011 00:24



C'est vrai, cher Messager, que cette saga des musiciens congolais de Brazzaville dans l'Ok Jazz est tout-à-fait une histoire dans la grande histoire de la musique congolaise. Je
ne cesse de m'en féliciter depuis que tu l'as lancée. L'angle est judicieux. Et l'apport de notre cher Clément Ossinondé est fort précieux pour mettre en perspective ce qui
apparait réellement comme une fusion originelle. Car, l'objectif de ces pionniers était évident: l'interpénétration, à travers les hommes, de nos deux cultures, traditions, us et coutumes. Dès
lors, une question inévitable se posera à la fin de saga: que reste-t-il de l'oeuvre de ces pionniers? Mais j'anticipe. Et j'ai sans doute tort. Juste deux préoccupations cependant: j'ai dû avoir
écouté Bikunda tout jeune et j'ignorais que Franco et Edo en avaient assuré les choeurs. Cet enregistrement date de quelle année, puisque tu le
situes avant la formation de l'OK Jazz? Par ailleurs, quelle est la date de naissance d'Edo Nganga? Quant à Lisano ya Kronenbourg, je crois savoir qu'il date en effet de 1967 ou début 68. Cela me
fait penser à ma proposition d'il y'a quelques mois: celle d'arriver à dater, autant que faire ce peut, les différentes chansons que tu nous fais le bonheur de nous proposer. C'est important
pour suivre l'évolution de nos artistes qui ont souvent butiné d'orchestre en orchestre.En tous les cas, encore bravo pour cette magnifique et instructive initiative. Simba
Ndaye