Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Et Dieu créa Tabu Ley   

 

« Et Dieu créa Tabu Ley », tel est le titre du film d’un peu plus deux heures qui vient d’être réalisé pour les 70 printemps du seigneur Ley. Ledit jour, le chanteur est entouré  par sa famille, ses amis et les journalistes. Sinamoyi fête son anniversaire. La presse lui donne la parole. Il s’entretient même avec sa mère qui l’appelle depuis  Kinshasa.

On peut constater que le chanteur parle de façon réfléchie et lucide bien. On n’y apprend les facilités que lui accordent le gouvernement du Congo Brazzaville et son ambassade à Paris. Le samedi 13 novembre, l’idole d’ébène souffla ses 70 bougies  dans une ambiance sobre et familiale, loin de ses mélomanes, loin de la foule, loin des ovations, loin de la scène qui l’a rendu célèbre. Il aurait bien voulu fêter en pompe ce grand événement. Mais la maladie l’en a empêché. Ce sont les aléas de la vie.

Les grands absentS de ce samedi mémorable furent surtout ses amis artistes et le monde de la culture. Ils étaient heureusement représentés par un inconditionnel : Dino Vangu. L’anthropologue Anicet Mobe a profité de cette occasion pour nous faire une rétrospective de la carrière deTabu Ley en particulier et de la musique congolaise contemporaine en général. Très intéressant. Visionnez ce documentaire sur ce lien  http://www.dailymotion.com/video/xfni6r_dieu-crea-pascal-tabu-ley-l-icone-africaine-70-ans-d-age_news. N’oubliez pas aussi de lire le texte qui l’accompagne et qui est écrit par Anicet Mobe Fansiama lui-même. C’est un hommage vibrant rendu à ce monument vivant de la musique africaine.

Samuel Malonga

Commenter cet article

Théthé 27/12/2010 19:55



C'est super génial j'apprécie énormement! C'est la même question qui revient; la prise en charge de Tabu ley Rochereau, pas en tant que musicien mais en tant qu'homme politique tombé
malade lorsqu'il était en fonction!!!


Théthé