Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Andrade confirme le passage de Simaro, Madiata, R. Brainck K . dans Micra-Jazz

Nous avons publié dernièrement  un article de l’artiste musicien des années ’50, Andrade André, fondateur de l’orchestre Micra-Jazz. Son témoignage comprenait  entre autres le trophée remporté en 1956 lors du concours « Wapi Vedette » et le passage des artistes de talent comme Madiata, Simaro, Kalonji Raymond Brainck, Tangli,dans l’orchestre Micra-Jazz.

Ce dernier point a soulevé un certain scepticisme parmi nos membres, notamment Adei Toko  qui  a estimé que notre « papa » aurait fait une certaine confusion , vu son âge avancé ,en arguant que les vedettes sus mentionnées notoirement, connus comme ayant évolué dans Kongo-Jazz auraient aussi fait partie de l’ensemble Micra-Jazz.

Suite à cette réticence, certaines membres , particulièrement Serge Kengo Na Biso ont souhaité qu’une enquête soit menée afin de rétablir la vérité.  C’est ce que nous avons essayé de faire en tentant d’entrer en contact avec notre octogénaire vivant actuellement à Lyon. Après plusieurs tentatives, nous l’avons eu personnellement au téléphone pendant une heure le samedi 27 avril 2013 à 21 heures, après avoir préliminairement parlé avec son fils André Nteto.


Voici l’essentiel de notre entretien qui s’est déroulé dans une ambiance chaleureuse.

Dans un premier temps, il a réitéré ce qu’il avait lui-même écrit d’une manière brève dans notre blog, avant de souligner qu’il fait partie d’une grande famille musicale. Mbuta Mashakado est son neveu. Son grand père Lemvo, qui avait traduit  la bible en Kikongo lors de son voyage de 1867 en Angleterre, jouait du violon. Lui-même continue à faire des récitals de piano, instruments qu’il maîtrise depuis son enfance.

En ce qui concerne l’orchestre Micra-Jazz, il m’a affirmé qu’après avoir remporté à trois reprises le concours « Wapi vedette », sa formation avait signé un contrat avec la Maison Ecodis et avait procédé à l’enregistrement de plusieurs chansons.  Ils ont perçu seulement un montant de 1000 Fr. et beaucoup de leurs œuvres ont été volées par d’autres orchestres. Il m’a fredonné certaines chansons que je n’ai pu malheureusement   enregistrées, faute d’appareils adéquats .

Après cette introduction, je lui ai posé clairement la question de savoir si Madiata, Kalonji Raymond Brainck , Simaro…  avaient réellement évolué dans Micra-Jazz dans la mesure où tout le monde retient que ces artistes ont joué dans Kongo-Jazz.

En guise de réponse, Andrade m’a  dit :" Lorsqu’il avait remporté le concours, ces trois artistes n’étaient  pas encore là.  C’est  suite à la notoriété consécutive à ce succès que les artistes s’étaient bousculés dans Micra-Jazz : Madiata, Simaro, Kalonji Raymond Brainck, Emalo, Brazzos,Tangli, etc, etc."

Il  m’a révélé un détail intéressant à propos de Kalonji RaymondBrainck : C’est lui qui a inventé le terme  YUMA , qu’il balançait à chaque musicien incapable de suivre le tempo lors des répétitions. Donc le terme yuma est d’origine musicale.

Il a poursuivi que c’est par la suite que Madiata, Kalonji Raymond Brainck et Simaro ont intégré Kongo-Jazz qui jouait au Bar Kongo-Bar , et ont même effectué une tournée en Europe.  A leur retour, plusieurs musiciens dont Simaro ( qui avait travaillé chez SEDEC) ont été recrutés par d’autres formations .

A la question de savoir si Papa Noël  n’avait pas évolué dans Micra-Jazz, il m’a répondu par la négative, malgré leurs solides liens d’amitié depuis l’enfance et le fait que c’est lui, papa Noël qui avait initié Kalonji Raymond Brainck à maîtriser la guitare.

Il m'a révélé par ailleurs qu'à leur époque, les musiciens bénéficiaient de plusieurs droits entre autres des droits publics. Lors des prestations publiques, ils étaient rémunérés selon le comptage d'une machine, en fonction de l'intensité des applaudissements.

Parmi les derniers points évoqués, Andrade m’a appris qu’après sa formation de Micra-Jazz, il s’était totalement investi dans l’encadrement des artistes aveugles. Certains passaient dans des programmes télévisées  à Kinhasa vers les années ‘70 . L’autre, nommé Mvula a chanté durant la Conférence Nationale et effectué un voyage en Belgique.

 

D’autres preuves du passage de Madiata, Simaro et Raymond Brainck dans Micra-Jazz

 

Après l’entretien téléphonique avec notre papa  Andrade, j’au eu le réflexe de consulter d’autres sources pour en avoir le cœur net.

Voici ce que j’ai trouvé dans « La musique conolaise du 20e siècle » de Mfumu Fylla Saint-Eudes.

Page 111 . « Simaro » est recruté dans Micra-Jazz  (1958)

Page 113 . « Micra-Jazz acceuille Madiata, aux côtés de Raymond Brainck  (guitare), Simaro Lutumba, José Magnol, Tachodi, Tangli…. Il n’y est resté que peu de temps, avant de rejoindre le groupe Conga-Jazz de Dewayon…………Madiata fait ensuite un rapide passage dans l’OK-jazz, avant de créer son propre orchestre Kongo-Jazz, sur l’initiative de Kongo Georges.  Dans cet ensemble, Checain, Raymond Brainck, Lutumba Simaro sont ses partenaires.

 

Suite aux  propos d’Andrade et à ce que j’ai lu , je me suis rendu compte non seulement de la véracité des déclarations faites par écrit et réitérées au téléphone par cet octogénaire, mais surtout sa lucidité est encore intacte. Il m’a pressé de le rencontrer à Lyon avant qu'il ne soit trop tard, vu sa âge. Et je lui ai souhaité longue vie tout en lui rappelant que si Dieu à permis à une bibliothèque vivante comme lui de vivre jusqu’à présent , c’est pour continuer à transmettre la mémoire aux plus jeunes.

 

Messager

Mema Nga Na Table Ronde, par l'African-Jazz

 

.

Commenter cet article

Serge - Kongo na biso 30/04/2013 12:00


Mbote,


En lisant les lignes de ndeko Lused, une idée me vient
en tète, ceux qui sont intéressés peuvent envoyer leurs questions sur mboka64@yahoo.fr
ou soit l’écrire ici sur l’espace réservé aux commentaires comme on avait fait pour Nkolo Kwanga Lita Bembo quelques deux ans passées. C’est un vieux loup qui peut
nous révéler du tout et de rien sur la musique congolaise et africaine insha’Allah.


Boboto o mboka bino.


Serge – Kongo na biso

LUSED 30/04/2013 02:16


Je me souvient encore de ce jeune garçon ,grand pianiste aveugle à Kinshasa.J'ai perdu son nom ,je ne sais pas si c'est celui là dont il parle.


 


Si c'est lui ,quel est som nom ? Qu'est-il devenu ?Qu'il nous aide encore.


 


Lused


 

LUSED 30/04/2013 02:10


Chers Mbokatiers


Voila un autre candidat digne d'être décoré avec Jeannot Bombenga.Un véritable vieux loup vivant.Un jour je me suis étonné d'entendre que Jeannot Bombenga est encore vivant.Alors je me suis dit
peut être ,il y a encore un autre...en voila un...


Je peux répéter comme ndeko Serge ,que ces musiciens qu'il cite étaient encore des jeunes musiciens ,pendant lui gagnait dejà des trophées...Donc un vieux loup en silence ,bien oublié de tous
...Rescussité par Mbokamosika.


 


L'etape suivante est que le Messager lui demande ses photos de l'époque ,de lui-même ,de Miccra Jazz et la photo actuelle.Et nous parler de la musique de cette époque avant l'independance,surtout
vis à vis des Belges.


 


En avant Mbokamosika  !!!


Lused

Serge - Kongo na biso 29/04/2013 13:13


Longonia kulutu Messager,


Mosala kitoko bo momesano, ekozala malamu kosala mua
portrait pona kulutu Andrade na musala na ye. Kosolola na ye ekokundola mingi ebombama na muziki na biso. Po na banzi b’artistes nionso atangi, ezalaki naino na tango na bango ya gloire te kasi
ezalaki tango bazalaki naino komekola mosala yango ya muziki « to na tango ya apprentissage na bango » lisolo moko ememaka na lisolo mosusu pe ba souvenirs ya ndenge na ndenge. Makambo
ya koyiba ba nzembo ya batu nzoka nde ebanda kala, naza ko se rappeler na liloba moko ya Vieux Lutumba alobaka : « na Micra Jazz tozalaki na Tangala Thomas mais ye ekenda na ye na
makambo ya Kintuadi (c.à.d. akoma kosambela na église Kimbanguiste) » peut être ye wana bobengi « Tangli ». Na souhaiter ke masolo ya ba mbokatiers na Papa Andrade ezali juste
kobanda, nanu toyoki eloko te. Le doyen Clément Ossinonde akoki kosalisa biso na expertise na ye.


Boboto o esika bozuami.


Serge – Kongo na biso