Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

En 1982, dans la commune où j´habitais à Kinshasa, le petit-frère du Général Singa Boyende, alors Chef d´état major général des FAZ, y habitait aussi, il était civil, si je me souviens bien sa femme était de la tribu du Citoyen Président-Fondateur du Mpr parti-état. Cette dernière était jeune et gentille, elle saluait tout monde, et tout le monde l´appréciait, aujourd´hui elle n´est plus de ce monde.
Bon, cette famille avait perdu leur dernier rejeton, le portail de leur parcelle est grandement ouvert, tout le quartier s´est donné rendez-vous là, pendant une semaine, le samedi soir, le jour de KOPANZA matanga, le Général s´y amène accompagné de tous les officiers de Haut-Zaïre, au nombre desquels le Général Bangala ex-Alphonse Devos. Dans la journée de ce samedi, le petit-frère du général, le malheureux parent du petit mort, me contacta et me demanda de lui fournir exclusivement les disques 45 tours de l´African Fiesta Vita, et surtout ceux de Tabu Ley, respectons l´Authenticité, il n´était pas bon de prononcer le nom Rochereau, Pascal à consonnance étrangère, ce qui était fait, je lui proposa d´autres tubes, il accepta et me fit savoir que YAYA (le général) et les officiers de sa génération c´est ROCHEREAU, j´ai compris.
Vers 20 heures tout le monde était là, toutes les dispositions sécuritaires aussi, vous savez, c´est le EN CHEF des FAZ, donc le premier responsable de l´armée après Mobutu, qui est avec nous. Je suis installé à deux tables d´où était assis YAYA, je le contemple, c´est une curiosité pour moi, le temps des émotions passé, les vraies choses commencent.
Le porte-parole de la famille, sûrement un militaire, vu son allure, demande à l´assistance de ne parler qu´en Lingala, la langue comprise par tout le monde dans notre commune. Yaya est resté jusque 22 heures, donc de 20 à 22 heures, je vous le répète, il n´y aura que de l´African Fiesta Vita.
Après le départ du Général Singa, on sentira aussi qu´un dixième de la population avait disparu du lieu de matanga, le Chat parti, les souris dansent, dit-on, et maintenant c´est le KANETON A L´AISEMENT à gogo.
En lisant cet article sur le fanatisme des Officiers de l´Armée à la musique de Mwana Tabu Seigneur Rochereau, j´ai jugé bon d´apporter ce témoignage inédit.
Mwana Ngaba.


MAKILA EYINA NZOTO, par Rochereau et l'African-Fiesta Vita
 



African-Fiesta-Vita-003.jpg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article