Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

"Bartolomeu", disque d'or et une des chansons d'anthologie Angolaises

N´oubliez pas aussi la chanson BARTOLOMEU de Prado Paim,sorti vers les années 70 et ayant obtenu le disque d'Or.Prado Paim,qui est déjà amorti par le poids de son âge, n´est autre que l´oncle paternel de Eduardo Paim, le musicien qui a introduit le synthé dans la musique angolaise.Il y a également PAULINO PINHEIRO, l´enfant terrible de la province de Uige avec son opus SUZANA plusieurs fois retouché par la jeune génération.Mbokamosika c´est notre tribune d´opinion. RDC/ANGOLA ne forment qu´un corps où tout se complete.Ntotila dia Ne Kongo.

Nsingi Mabuassa

Prado Paim

Prado Paim

Commenter cet article

Pedro 21/07/2014 18:44

Notre frère Nsingi a pu résumer le texte de la chanson après tout. Merci.

NSINGI MABUASSA 21/07/2014 11:39

Très amicalement,BARTOLEMEU est une plainte de l´auteur compositeur d´avoir perdu un ami d´enfance.
Il pleure nuit et jour.Il se promène tout seul, alors que son ami intime a été enlevé ou assassiné par des bandits.Voici en grosso modo le message de cette chanson.
Quant aux critères d´obtenir un disque d'Or en temps de colonialisme féroce des portugais,le succès était de telle forme que ce ,orceau a été vendu comme du pain dans les quartiers populaires"os musseques" ainsi que le milieu angolais à Kinshasa.C´est ce que nous racontent nos pères,grand-pères et oncles ayant vécu à cette époque.Je crois répondre à votre curiosité mon frère.

Pedro 20/07/2014 11:40

C’est vrai. J’aurais dû penser à un ami kinois de Malanje qui était prof de français à Lubango dans les années 80 et dont j’ai perdu la trace il y a longtemps. Pour la petite histoire, quelqu’un a raconté sur les plateaux de la TPA cet épisode où une vielle femme qui ne parlait que le kimbundu a eu un malaise, et c’est un passant chinois qui a aidé à interpréter pour un médecin angolais ce qu’elle disait. La célèbre présentatrice de la télé, Analtina, a été si visiblement gênée par cette histoire qu’elle aurait préféré que personne n’en eut parlé. Malheureusement pour elle, son programme Janela Aberta passait en direct et il n’y avait pas moyen de couper quoi que ce soit.

Messager 19/07/2014 22:55

Cher Pedro.,

Merci pour ta réaction. Mais je pense qu'un autre frère Angolais comprenant le Kimbundu nous traduire cette chanson qui figure parmi les oeuvres d'anthologie angolaises qu'un ami m'avait gracieusement offertes.
Parmi plusieurs volumes reçus, je ne connaissais que le groupe San Salvador, Bonga, et Matadidi Mario. Le reste des artistes y compris l'auteur de Bartolomeu m'étaient inconnus.
L'occasion est belle de nous parler des ces musiciens qui avaient bravé le régime colonial portugais à travers leurs créations.

Messager

Pedro 18/07/2014 10:45

Cher Messager, si Nsingi comprend le kimbundu suffisamment pour traduire cette chanson, il est une exception. Nous ne sommes pas citoyens d'un pays qui encourage l'apprentissage d'une autre langue nationale, à part notre langue maternelle et le portugais. J'ai vécu pendant 17 ans à Lubango, et je ne parle ni le nyaneka-nkhumbi, ni l'umbundu, ni le ngangela, alors que ces trois langues sont beaucoup plus pratiquées localement, même en ville, que le kimbundu en milieu luandais.

Pedro 18/07/2014 10:38

Il semble que les critères pour les disques d’argent, d’or ou de platine ne sont ni universels ni intemporels. Je me demande combien de copies le single Bartolomeu a vendu dans les années 1970 en Angola pour parvenir à l’or.

Messager 18/07/2014 10:30

Chers Pedro et Nsingi ,,

Pourriez-vous nous traduire cette chanson ?

Messager