Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager


 
 
TABU LEY PEUT IL REBONDIR  A 70 ANS...
En ce mois de naissance du plus célèbre d'entre nous, et surtout à l'occasion de ses 70 ans d'âge; j'ai pensé parler du Seigneur Ley  et de sa magie à vaincre  l'adversité quand bien même elle s'acharne à le faire plier.
1963-C'est très jeune qu'il se lance dans l'aventure AFRICAN FIESTA(Vita) entraîné par Izeidi,Kasanda et autres Déchaud; là il deviendra le concurrent direct de celui qu'on appelait GRAND KALLE et qui était supposé être son maître dans l'AFRICAN JAZZ mais Rochereau relevera ce défi sans encombre pour devenir le chanteur enigmatique qu'il est aujourd'hui.
1966-A seulement 25 ans, avec l'appui de Izeidi,il monte l'African Fiesta National.  Un orchestre qui va mettre à mal ses concurrents, voire faire douter NICO et les siens qui pensaient que Rochereau ne tiendrait pas le coup. Avec des jeunes comme Guvano, Michelino, Sam pour ne citer que ceux là, FIESTA NATIONAL  cartonne partout et dans tous les hits parades. Rochereau est appelé parfois Maréchal tantôt Phénomène tellement qu'il est devenu incomparable. Il représente le Congo au festival des arts nègres à Dakar  mais aussi à l'EXPO 67  de Montréal.Sur le marché des chansons comme "laisse-toi aimer, connaissance koyebana et autres Suza font rage. Son style inspire,domine et influence toute la musique congolaise à tel point que les gens mal intentionnés se décident enfin de lui mettre les bâtons dans les roues surtout que son orchestre vient de marquer de son empreinte la manifestation de la tenue de la quatrième session de l'OUA qui s'est tenue à la cité du même nom à Kinshasa. 
1968-C'est Denis ILOSONO, qui le premier va faire vasciller l'orchestre de Rochereau en faisant miroiter monts et merveilles aux trois jeunes loups que j'ai cités plus haut. Ils s'en iront créer l'orchestre Festival des Maquisards, mais comme lui seul sait le faire Muana Tabu reprendra du poil de la bête en embauchant Attel,Pépé Ndombe et autres Lokasa ou Kola. Des chansons qu'il réalisera avec cette nouvelle équipe (Kimakango  pe libala,Hortense,Gipsy...) vont faire mordre la poussière aux protégés de ILOSONO qui finiront par s'éclater en Festival de Sam & Guvano et Grands Maquisards. 
C'est avec cette équipe qu'il va représenter l'Afrique entière à l'Olympia de Paris en 1970, succès inqualifiable,tellement que la chorégraphie (Rocherettes) ainsi que les chansons présentées à cette occasion étaient de bonne facture. Je ne citerai pas toutes les chansons qui ont dominé ce passage mais je n'oublierai jamais "Fétiche" et "Pitié". Ceux qui doutaient de lui ont été bluffés voire convaincus (cfr: Tika nameka).
1971-A son retour au pays, ses ennemis l'attendait de pied ferme. La première entreprise de sape vient de sa propre famille,on lui conteste le nom de l'African Fiesta National pour l'orchestre qu'il dirige; c'est ainsi que le groupe qui n'était plus seulement national optera pour le nom de AFRISA INTERNATIONAL( exit la famille) Il y aura semble-t-il dans la foulée la création d' un Fiesta Populaire mort- né. Il avait tellement souffert de cet épisode qu'il composa la chanson "Prophète".
1972-Comme toujours il s'en sortira de la plus belle manière; ce n'est pas seulement le nom de l'orchestre qui change mais aussi le rythme. La batterie et la guitare basse prennent une nouvelle dimension et le rythme Soum Djoun est né. Silikani,Mundi et chéri Samba sont sur toutes les bouches et ce rythme est adopté par les orchestres les plus en vue de l'époque comme Bella Bella, Zaïko, Continental ...
1973-C'est quand ça chauffe que le tam tam fait défaut, c'est ce moment que vont choisir Ndombe,Attel et Empompo pour quitter la barge et monter l'orchestre Afrizam. Ils ont reçu le coup de pouce de Sam Manguana et autres Beya Maduma mais l'entreprise ne durera que temps d'un feu de paille après avoir muté un moment en Makina Loka.
1974-Comme à ses habitudes, l'Afrisa abandonne le Soum Djoum qui pretait à confusion avec l'Afrizam et propulse Mavatiku Michelino à la guitare solo. On notera une vraie rupture dans le style.Alors que dans les deux épisodes précités Rochereau avait chanté en duo succesivement avec Manguana puis avec Ndombe, ici il chante avec Diana et les chansons sont différentes; je citerai pêle mêle: Sata, Visi,Mongali,Nzale,Omanga etc... 
²En 1976, celui là même qui avait revolutionné le style de l'orchestre,j'ai cité Michelino rejoint l'OK JAZZ mais Tabu ley palie à ce départ par les arrivées de Sam,Dizzy et autres Bopol Mansiamina. Désormais c'est l'OK Jazz qui se dresse devant l'orchestre cher à Muana Tabu, surtout que ce dernier avait recupéré tous les musiciens du style fiesta en chômage comme Ndombe,Josky,Wuta Mayi,Dalienst...Je vois encore Tabu Ley et Sam Manguana exécutant en cette fin de mois février à la télé la chanson Mosekonzo avec Empompo au saxo mais l'idylle avec Sam ne vivra que le temps des roses.
Les nouveaux arrivés de l'Afrisa intègre tout de même le rythme de l'Afrisa et vont faire un malheur au FESTAC 77 au Nigéria,et comme il est de coutume dans l'Afrisa au retour de grandes tournées, l'orchestre connait les départs de Dizzy,Bopol,Philo,Lokasa et Seskain  et rejoignent Manguana en Afrique de l'ouest pour monter l'African All stars.
1978-Infatigable comme toujours, le patron de l'Afrisa qui compte souvent et toujours sur lui même va quand même faire appel à Dino,Dave Makondele,Lafir et Shaba Kahamba sans oublier Kiese Diambu et Diassi au chant. Des chansons comme Sorozo, Sukaina,Maze verront le jour et le succès est au rendez vous.Wemba et Madilu seront mêm de passage dans l'orchestre. On inaugure même un jour nouveau des concerts au Type ka que nous appelions à l'époque "jeudi K" l'ambiance y est tellement festive qu'on notera quelques soubresots de nos vieux que sont Nico, Kuamy, Bombenga voire Damoiseau à certains de ces concerts. Cette ambiance atteindra son apogée en 1982 et deviendra saisissante à l'incorporation dans l'Afrisa  de Mbilia Bel.
Et comme je l'avais dit plus haut, c'est quand ça chauffe que ça casse, l'Afrisa enregistre les départs de Dino Vangu, Kiese Diambu et  Mimi Ley qui se sentent mépriser depuis l'arrivée de la cléopâtre. Tabu Ley prend à nouveau le taureau par les cornes et recrute Brazzos Panga,Maïka Munan, Huit kilos,Pompon et l'Afrisa brille à nouveau de mille feux. Des chansons comme Nadina,Nakei Nairobi,Shauri yako...inondent le marché du disque et l'orchestre est demandé partout dans le monde. C'est donc depuis trois decennie que celui qu'on appelle SEIGNEUR LEY trône sur l'échiquier musical congolais.
Le couple TABU LEY et MBILIA BEL est donc au sommet de son art; quand arrive un impressario venu du Gabon, qui se faisait appeller NGOSS, celui-ci va venir faire éclater ce couple mythique en lui assénant un vrai coup de massue;  ZAIKO Langa Langa n'en sortira pas indemne non plus. C'est l'épisode Familia Dei de triste mémoire.
Tabu Ley trouve quand même des ressources pour faire voyager l'orchestre et remplacer Mbilia Bel par deux dames qu'étaient FAYA TESS et BEYOU CIEL mais la mayonnaise ne prend pas.Dans l'entre temps celui qu'il considérait  comme son meilleur ennemi je veux dire son unité de mesure était décédé, j'ai cité le grand maître Luambo. Tabu Ley rentre précipitamment à Kinshasa et au cimetière il déclare:"Tu étais celui qui m'incitait à plus d'efforts et de performance;maintenant que tu es parti, ça ne sera plus pareil". Rentré en Europe il compose plusieurs chansons dont "EXILE" qui veut dire exilé politique et prend goût à cet exercice pas facile du tout qu'est la politique jusqu'à la chute du feu Maréchal Mobutu en 1997.
Reconverti en politicien, ce musicien qui a baissé les bras depuis la mort de Luambo,son loyal concurrent,va devenir tour à tour vice gouverneur de la Ville de Kinshasa puis Ministre Provincial de la Culture et Arts jusqu'au jour où l'accident cardio vasculaire viendra le surprendre en plein exercice de ses fonctions.
Prions et espérons qu'il se relève à nouveau et rebondir pour que nous lui faisions la fête qu'il mérite pour des années de bonheur qu'il nous a fait partager à travers ses oeuvres délectueuses.
ADEI TOKO YAHDEDE
cd36593 Recto

Commenter cet article

Mwana Mboka 07/02/2012 22:51


Pouvez vous metre la chanson "Mosolo" de Tabu Ley, version originale.


Merci.

adei toko 24/11/2010 16:02



à ma soeur Bibi, je dirai ceci:


La magie entre une vedette et ses fanatiques de sexe opposé n'est pas facile à expliquer. Elle se termine en des amourettes aux conséquences graves que sont les enfants souvent voulus par
ces fanatiques et non par ces vedettes.


Il y a une expression de chez nous qui dit "Kala yi bana, mbongo kazi wowa ko" càd l'affection des enfants est préférable à l'argent muet en cas de maladie . Aujourd'hui Tabu Ley n'est pas
seulement secouru par ses enfants de son premier mariage;heureusement pour lui parce que rares sont les fanatiques ou les politiques qui lui viennent en aide. 



MWANA NGABA 22/11/2010 11:16



A ma Soeur Martha Bibi


 


EST-CE QU´IL Y A UN SACREMENT DE MARIAGE EN AFRIQUE, CITEZ-MOI UN SEUL EXEMPLE ET DANS QUEL COIN D´AFRIQUE.



BELELA 22/11/2010 01:22



Effectivement, notre héros national TABU LEY mérite mieux. et le commentaire de l'album joint, n'est pas dégradant,  D'ailleurs, il s'ajoute à l'évocation qui se trouve sur ce blog , écrit
par Clément OSSINONDE, qui retrace absolument en terme élogieux, le parcours musical de ce grand chanteur. Certes, le titre joint, n'est pas en harmonie avec le texte.



Antoine Nickel 21/11/2010 23:29



A Martha Bibi,


Je ne sais pas si vous avez lu le texte d'Adei Toko, mais je ne pense pas que ce que vous dites a un rapport quelconque avec son texte.


Il s'agit ici d'évoquer le parcours artistique d'un grand chanteur qui a eu un impact énorme sur la musique congolaise. En écrivant "un exemple à éviter", vous vous y prenez un epu tard,
car Rochereau a été un exemple pour beaucoup de chanteurs congolais qui continuent d'ailleurs à se réclamer de lui.


Je suis désolé, mais votre diatribe n'a pas beaucoup d'intérêt et témoigne de cette volonté d'auto-destruction dans la basse mentalité congolaise.


Si vous avez un sujet ayant trait à votre diatribe, créez un autre topic où vous pourrez discuter avec ceux que ce genre de sujet intéresse.



Martha bibi 21/11/2010 19:49



Tabu ley est le musicien zairois qui a fait des enfants partout en afrik, un exemple a eviter .