Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Orchestre Jamel

 ESRF1784 Recto

 

Nous voudrions commencer par un aveu. En démarrant ce blog en 2007, nous avions projeté d’ effectuer  la présentation de toutes les formations musicales en un an, en  égard  à leur nombre « réduit »  selon l’histoire de la musique congolaise.


Mais, au fur et à mesure de l’évolution du blog, nous nous sommes rendus compte que nous nous étions énormément trompés. Nous sommes à notre cinquième année et nous n’avons toujours pas clôturé l’inventaire des formations musicales. En effet, seules les fouilles discographiques peuvent nous donner une estimation sur le nombre des orchestres ayant existé en Afrique centrale.

A cet égard, rien ne peut déterminer la durée des recherches. Mais en attendant, nous ferons ce que nous pourrons grâce à l’apport de tous ceux qui nous fournissent les chansons des différentes formations et envers lesquels nous avons toujours été reconnaissants.


Aujourd’hui, nous vous présentons l’orchestre Jamel. En relisant l’histoire de la musique congolaise, cette formation a été fondée en 1962 sous la dénomination de Jamel-Jazz par :Fauvette(basse)et Flugor(batterie). Voukys et Thomas étaient au chant , et Verckys au saxo. Cette formation s’était révélée comme la pépinière de grands orchestres de Kinshasa.


En 1968, l’orchestre opte pour l’appellation de Jamel National avec Wuta Mayi, Aimé Kiwakana ,Dave Makondele, Nono Noël ,Rossy,  Tobby, sous la direction de Sabu.


Nous allons auditionner les quatre œuvres  de cette formation que notre ami Kiku a bien voulu nous expédier.

 

Messager

 

Je voudrais d'abord remercier l'auteur de cet article concernant l'orchestre Jamel national. C'est vrai que son fondateur fut le défunt Fauvette Kabangu dont la soeur Pauline Kabangu fut journaliste et présentatrice du journal télévisé à la RTNC dans les années 70 si mes souvenirs sont encore bons. De cette famille domicilieé sur rue Faradje dans la commune de Kasavubu, sont issus encore d'autres musiciens dont Tony Kabangu qui fut soliste dans l'orchestre Jamel et Matou Kabangu qui a été dans l'anti-choc du grand père Bozi Boziana. Notons également que le fils de Tony, Serge Kabangu a été bassiste dans Bana Ok qu'il a quitté ensemble avec la chanteuse Niclette Kombozi pour l'Anti choc pour finir dans la musique chrétienne.

Je voudrais finir en rappelant que l'orchestre Jamel National où beaucoup de talents cités dans cet article sont passés, livrait ses concerts dans les années 69 chez Mingiedi Bar au croisement des avenues lukandu et gambela dans la commune de kasavubu ainsi que certaines séances de répétition. C'est dans cet orcherstre aussi que Ya Makosso de Bana Ok a commencé sa carrière musicale comme beaucoup d'autres encore et le chanteur Sabou est de la même rue que feu Dave Makondele càd sur Bambili dans la commune de Ngiri Ngiri. D'autres détails pourront suivre au cas où quelque chose me reviendrait.

Je vous remercie.

James

 

.

Bonjour cher Messager,
 
Je viens de lire l´article sur l´Orchestre Jamel et je peux vous confirmer que JAMEL JAZZ éxistait déjà dans les années 50.J´étais encore un enfant quand SPIROU et son JAMEL JAZZ sont arrivés à THYSVILLE en 1958.Ils venaient de Léopoldville et jouaient régulièrement chez KIA-KIA BAR sur l´avenue ASTRID (coin avenue MANIANGA).Je me souvient aussi de voir le Grand TAWUMANI jouer la basse dans cet orchestre.Un fait désagréable s´était passé entre SPIROU et un autre gars Ngunguois (MAKABI) qui se faisait appeller SPIROU aussi.Cet autre SPIROU était musicien aussi dans un orchestre local qui s´appelait ZIMAROK JAZZ.Vu qu´il ne pouvait pas y avoir 2 gars avec le même surnom;notre ami Spirou le Kinois reclamait une légitimation du Surnom par un Combat d´où,le gagnant seul gardera dit Surnom.Au fait il y avait un peu de jalousie vu que les 2 chanteurs rivalisaient sur leur succès auprès des femmes.Raison pour laquelle le Spirou de Thysville lançât cette phrase:Amoureux Abundaka po na Muasi te.Après cette épisode,l´orchestre était rentré à Kin.Je crois qu´après l´indépendance,le JAMEL Jazz avait voyagé vers le Sénégal et c´est pendant ce moment que les jeunes de Faradje avaient refondé le nouveau JAMEL.Je sais qu´en 1968 ou 69 SPIROU était rentré à Kin mais,cette fois-ci il était venu voir mr Philippe Kanza (directeur du Conservatoire),s´offrant comme prof de percussion car il jouait bien la batterie.Cela n´a pas tenue,sachant que le conservatoire était considéré un institut supérieur.C´est juste là,ce que je peux apporter sur l´Orchestre JAMEL JAZZ. 

Crispin Régis Lukoki

.

La discographie de l’orchestre jamel

 

1.Abrabiente, par Rossy

2.Naboyi libala ya kotinda, par Sabu

3.Bela Lucia, par Tabby

4.Martha au clair, par Samy

.

.

.

Commenter cet article

Petit Pierre 01/11/2015 01:53

Bonjour ou Bonsoir, Je voudrais ajouter d'autres noms de musiciens qui ont débutés leurs "carrière artistiques" dans cet ensemble musicale : "Jamel national " de Feu Fauvette Kabangu. La liste est très longue : Par exemple : le défunt Guitariste "Bavon Marie-Marie", avant de jouer ds le "Negro-succes", le defunt "Sax. Empompo Loway, le défunt Chanteur "Amba Zozo", Le Saxophoniste "Kiamuangana Mateta Verckys", Le chanteur "Bumba Massa ", Le chanteur "Jean Papy Kaluluaka Ramazani", Le Chanteur "Pascal Mangwana" le petit-frère de "Sam Mangwana". Et moi-meme : le guitariste "Petit-Pierre" Monongi M. Je salue tout les "Mbokatiers".... A bientot ....

Michel Kinzonzi 29/03/2012 14:21


Bonjour M James et aux Mbokatiers,


M.James vient de nous parler de Matou Kabangu qui fut le 1er Soliste de l'Antichoc de Bozi;très bon Soliste,il n'a plus joué dans un autre groupe après Antichoc à ma connaissance.Qu'est-ce qui
lui est arrivé?Il serait toujours de ce monde?Si M.James ou un autre Mbokatier peut nous apporter les nouvelles de ce soliste qui à mon avis jouait mieux que mon aîné Dodoly!Bonne journée à tous!


 


 

James 22/03/2012 15:35


Je voudrais d'abord remercier l'auteur de cet article concernant l'orchestre Jamel national. C'est vrai que son fondateur fut le défunt Fauvette Kabangu dont la soeur Pauline Kabangu fut
journaliste et présentatrice du journal télévisé à la RTNC dans les années 70 si mes souvenirs sont encore bons. De cette famille domicilieé sur rue Faradje dans la commune de Kasavubu, sont
issus encore d'autres musiciens dont Tony Kabangu qui fut soliste dans l'orchestre Jamel et Matou Kabangu qui a été dans l'anti-choc du grand père Bozi Boziana. Notons également que le
fils de Tony, Serge Kabangu a été bassiste dans Bana Ok qu'il a quitté ensemble avec la chanteuse Niclette Kombozi pour l'Anti choc pour finir dans la musique chrétienne. Je
voudrais finir en rappelant que l'orchestre Jamel National où beaucoup de talents cités dans cet article sont passés, livrait ses concerts dans les années 69 chez Mingiedi Bar au croisement
des avenues lukandu et gambela dans la commune de kasavubu ainsi que certaines séances de répétition. C'est dans cet orcherstre aussi que Ya Makosso de Bana Ok a commencé sa carrière
musicale comme beaucoup d'autres encore et le chanteur Sabou est de la même rue que feu Dave Makondele càd sur Bambili dans la commune de Ngiri Ngiri. D'autres détails pourront suivre au cas où
quelque chose me reviendrait.


Je vous remercie.