Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

 

« Namotindeli  mokanda », un succès de Feruzi Camille de 1958.

 

Une œuvre réussie n’a pas d’âge. C’est le cas de la chanson « namotindeli  mokanda » de Camille Feruzi et le Mystérieux-Jazz, plusieurs fois revisitée mais toujours aussi captivante comme à sa sortie.


Son auteur, Camille Feruzi est né à Kasangani  en 1912 où il s’initia discrètement à l’accordéon de son père, durant ses absences. À 15 ans, il arrive à Kinshasa où il a dû attendre 10 ans avant de démarrer la carrière musicale. Il fut l’un des premiers musiciens à avoir été approché en 1948 par la Maison  Ngoma.  Ses premiers oeuvres  seront: « Makango » «Ngoma 27, et « Polina » Ngoma 29 .


Entre 1957 et 1958, Feruzi camille accompagné par son orchestre « Mystérieux-jazz » réalisa plusieurs chansons dont deux tubes  inoubliables : « Namotindeli mokanda » et « Nabala Muluba ».


Durant les années ’70, Feruzi, toujours avec son légendaire accordéon, a enregistré quelques œuvres  de bonne facture avec Franco et l’OK-Jazz.


Mais aujourd’hui, nous auditionnerons seulement « namotindeli mokanda » en version originale. Nous pourrions apprécier les autres œuvres prochainement, si vous le souhaitez.

 

Messager

 

 

Namotindeli mokanda, par Camille Feruzi et Mystérieux-Jazz

.

.

Commenter cet article

adei toko 21/06/2013 01:07


Cette chanson n'a pas seulement inspiré Kester dans Ngonda mais aussi Zaiko dans Obi en 1978 rendue par Evoloko et Bimi.

Serge – Kongo na biso 19/06/2013 00:08


Mbote kulutu Samuel,


Luambo alobi na kati « Naboyi kotonga yo yango nalobeli yo na
nzembo… »


Mbula mwambe to 8 ans ya bilaka, Papa Siluvangi pe azalaki quand même
gentil te. Eloko esepelisaka nga na ba composition ya ba vieux musiciens ezalaki style na bango. Merci na eyano na yo pe tokolikia ke ba ndeko mususu bakokoba na ba souvenirs na bango na nzembo
eye. Boboto o mboka bino.


Serge – Kongo na biso

Samuel Malonga 18/06/2013 23:07


Ndeko Serge,


"Siluvangi wapi accordéon" ezali nzembo kitoko ya Feruzi kasi chanté par Luambo na OK Jazz. Feruzi azali kosenga accordéon na ye epai ya Siluvangi mwana Besi-Ngombe. Alembi ba promesse na ye mpo
8 ans ekokaki déjà. Nayebi penza te soki ezali jeton. Nakanisi bandeko basusu bakoki kopesa éclaircissement. Peut-être mpe azali kosenga penza accordéon te kasi eloko mosusu. Okoki koyoka yango
lisusu na lien oyo. http://www.youtube.com/watch?v=dhIDukKGADA

Serge – Kongo na biso 18/06/2013 18:57


Mbote Ya
Samuel,


« … zongisa accordéon ya
Siluvangi » - Nzembo oyo eyelaka nga mingi na mutu kasi nazua nanu makanisi ya kotuna te, maloba nango esekisaka nga mingi, on dirait Franco mutu ayemba yango. Est - ce que ezalaki kaka
pamba to ezalaki vraiment jeton (mbuakela) epayi ya mutu moko bien précis ? Atangaka kombo ya mutu moko wana mais na bosani (ekoki kozala Feruzi ?)


Nani azuaki accordion ya moninga,
ayibaki to azuaki yango bongo alingi kozongisa te, nini penza esalemaki?


Ba kulutu bobetala biso nanu
lisolo. Boboto o mboka bino.


Serge – Kongo na
biso

Samuel Malonga 18/06/2013 16:50


Une vraie merveille du passée qui a inspiré Kester Emeneya pour le refrain de sa chanson "Ngonda". Vers 1972, Camille Feruzi s'est encore dépassé avec les hits comme "Siluvangi wapi
accordéon", "Koyina", "Mbanda nasali nini?" etc. avec l'accompagnement du TP OK Jazz. Vit-il encore?

Ma Gudola 18/06/2013 10:12


Etant natif de la commune de Saint-Jean (Lingwala), cette chanson me rappelle ma tendre enfance, c´est en 1957 que je serai inscrit à l´école primaire Sainte-Marie Notre Dame du Congo dans la
comme de Saint-Jean, sous la direction de Père Joseph, un blanc naturellement nous sommes à l´époque coloniale, le seul bar de notre quartier était celui du Papa du gardien de V.Club, NKEWA, le
bar s´appelait KOMEKA TE.