Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Kinshasa: Ivre mort le fils d'Evariste Boshab a tué 5 personnes sur le boulevard du 30 juin devant l'Agence South African Airways (SAA)

Par Freddy Mulongo, mardi 3 janvier 2012 à 03:48 :: radio :: #2056 :: rss

La radio Okapi a donné partiellement l'info à ses auditeurs sur l'accident. Revenant d'une boite de nuit de la capitale congolaise, vers 6 heures locales du matin ce lundi 2 janvier, roulant à vive allure comme dans une course rallye sur le boulevard du 30 juin, le fils d'Evariste Boshab au volant d’une jeep noire a perdu le contrôle de son véhicule. Ivre mort le chauffard a heurté de plein fouet un taxi. Il a tué 5 personnes et a renversé 3 personnes blessées grièvement. Il n'était pas seul dans la jeep noire il était accompagné par le fils d'Adolphe Muzito. Deux fils d'apparatchiks-mammouths du Joséphisme usurpateurs du pouvoir à Kinshasa. Dans cette république bananière, les chauffards-fils des Joséphistes ivres morts ont été escortés en toute quiétude par la police chez eux. Aucun constat de l'accident n'a été fait. Pour empêcher toute enquête, leur jeep objet de l'infraction, se trouve au camp Lufungula chez le Général Kanyama, esprit de mort !

377029_355577467792684_100000213002102_1673927_814031565_n.jpg

Kinshasa, lundi 2 janvier, vers 6 heures du matin, le fils d'Evariste Boshab heurte de plein fouet un taxi sur le boulevard du 30 juin. Photo Réveil-FM

397869_355578044459293_100000213002102_1673932_973929300_n.jpg

Kinshasa, lundi 2 janvier, le chauffard, fils d'Evariste Boshab a tué 5 personnes et blessé 3 autres. Photo Réveil-FM

400148_355578544459243_100000213002102_1673934_245395752_n.jpg

Kinshasa, lundi 2 janvier, la police a ramené les fils d'Evariste Boshab et d'Adolphe Muzito, chez eux à la maison, abandonnant les corps des victimes sur la chaussée. Photo Réveil-FM

Signalons qu'Evariste Boshab est président honoraire de l'Assemblée nationale et Adolphe Muzito, Premier ministre de Joseph Kabila. Leurs bambins conduisent dans la ville comme leurs parents dirigent la République démocratique du Congo, c'est-à-dire avec pertes et fracas. Un pilotage à vue. Les millionnaires du dimanche n'ont que faire des Congolais. Les victimes ont été abandonnées sur la chaussé, ne méritent-elles pas du respect ? Sont-ils aussi congolais comme eux ?

Dossier à suivre !

Commenter cet article

Gbazo 05/01/2012 17:04


Il faut que nos juristes travaillent avec ceux du pays pour que les deux enfants soient arretes ici en Europe. Kabila a tue Tungula et la Belgique a tergiverse dans ce dossier. La Belgique risque
de devenir un pays des criminels. Il faut que nos juristes travaillent tres fort pour preseneter un dossier solide aupres des belges. Une petition. Ne restons pas mains croisees. Il faut agir.


Merci,

Serge Kongo na biso 04/01/2012 20:11


Mes frères,


Comme dirait notre vieux Terminator : « Ba ndeko na ngai,
toza lisusu na mboka te » le pays ne nous appartient plus.


Les deux fils à papa, les deux voyous ou le deux soulards, les fils
des milliardaires de Dimanche ont prit leur avion SN Brussels paisible ce matin sous l’escorte musclé de garde prétorienne armée juste aux dents, bien sûr à destination de Bruxelles.  Il ne faut même plus parler de la justice congolaise à moins que nous signions une pétition pour la justice Belge (sic).


N’est ce pas la même justice qui devrait trancher l’affaire Armand
Tungulu ? 


Quel est le résultat ?  


Ils sont spécialiste aux enterrements à la sauvette.  Dans un pays occupé on n’a pas droit aux dédommagements, sinon ils ne devraient pas envoyer leurs enfants en Europe après ce forfait.  « Muana ya mokonzi akotaka boloko te, il parait nzala pe ekotaka te na ndako ya mokonzi.» 


Ba bosani ke Nkolo Nzambe azali aveugle te.

Samuel Malonga 04/01/2012 15:13


Le Congo est devenu un Etat-voyou. Etant fils d'un apparatchik du régime, il ne risque rien et ne risquera rien. Qui osera l'arêter ou l'inquiéter alors que son père est un digne représentant du
système? Il n'y aura rien au mieux une parodie ou un simulacre de procès d'où il sortira blanchi. Vive le josephisme, vive le PPRD avec sa nouvelle démocratie issue du hol-up électoral. Le
général "Molimo ya liwa" ne diligentera pas une enquête sérieuse. Reste à savoir qui s'occupera des obsèques de ces malheureux compatriotes. Leurs familles seront-elles seulement
indemnisées? La question reste posée.


 


 


 

SOUNGARI 04/01/2012 13:00


Honte à nos politiciens!!! On verra comment ils réagiront face à ce crime odieux commis par les leurs. Lui (Boshab) qui n'a pas hésiter à réunir une partie des répresentants
diplomatique dans notre pays, pour un histoire montée de toute pièces par le kabiliste et se transformer en donneur de leçon sur la manière de diligenter une enquête pour traquer les criminels
combattants qui aurait tué un paisible citoyen de surcroît membre de leur parti pprd alors que c'était pure affabulation


SOUNGARI