Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

LE COMMANDANT DE BORD JOSKY KIAMBUKUTA

JOSKY KIAMBUKUTA

Joseph Londa Kiambukuta, Josky, Djo Sex, le lion de la scène,  le commandant de bord, est à la fois auteur, compositeur et interprète. C’est  l’une des grandes voix de la scène congolaise. Il est né le 14 février 1949 et il est de plein pied dans sa 63e année d’âge. Il se révèle comme un véritable chanteur en 1969 dans l’African Fiesta Sukisa du Docteur Nico Kasanda, le virtuose de la guitare. Il y perfectionne ses talents d’auteur, compositeur et arrangeur. Il interprète  «Bolingo sens unique»  et «Bolingo kisi te»qui lui font acquérir une grande popularité.

 

En 1971, il intègre l’orchestre Continental de Maître Taureau Ngombe Baseko et chante aux côtés de Thamar, Tinio Muinka et Wuta Mayi avec Bopol Mansiamina, Serpent (solo), Makirimbia (tumbas). Il compose «Nakobondela», «Bakokamwa», deux chansons qui font tabac.

 

Il acquiert une popularité grandissante en 1974 dans le TP OK aux côtés de Franco et Simaro Lutumba avec le folklore Kikongo du Bas-Congo qui accompagne les chants des griots ou des animateurs lors des naissances, des mariages ou des funérailles. Le rythme syncopé de ce folklore accompagne ses chansons telles que «Missile», «Monzo», «Tu es méchante», «Chacun pour soi», «Adieu, je m’en vais»qui font le bonheur des «Motambola mpimpa»ou les noctambules de Kin la Belle, friands de la bonne musique et qui côtoient tous les discothèques.

 

A la mort de Franco, Josky, Ndombe, Shakembo et Simaro perpétuent l’école du TP OK Jazz durant 4 ans. Le 4 janvier 1994 à Bruxelles, ils décident la fondation de l’orchestre Bana OK présidé par Simaro dont Josky est le vice-président.  Cependant, il sied de signaler que l’idée de fonder cet orchestre est attribuée à Josky. Grâce au rythme de Bana OK, un véritable mélange du Soukous, Rumba, Odemba, Sebene et Ndombolo, l’orchestre connut un succès qui dépassa vite les frontières nationales avec les tournées qu’il organisa à travers l’Afrique et l’Europe. Il réalisa un certain nombre d’albums tels que «Bakitani»et «Cabinet molili»(1994), «Trahison» (1997), «Toucher jouer»(1998), «Dernier avertissement»et «Tonnerre Show»(1999), «Oui ça va» (2003), «Bula Ntulu» (2004).

 

Josky est le commandant de bord de l’attaque chant du grand  navire OK Jazz, Bana OK Kilo ya Kinshasa.  Infatigable au chant, il est capable de vous tenir en haleine jusqu’aux petites heures du matin. Très populaire, il a collaboré avec un certain nombre de musiciens dont Papa Wemba, Koffi Olomide, Ricardo Lemvo, JB Mpiana.

 

Depuis 2011, Josky séjourne en Europe après 31 ans passés aux côtés du poète Lutumba Simaro. Les rumeurs l’accusent de faire une carrière solo. Josky signe et persiste qu’il est et qu’il restera toujours membre de Bana OK même s’il fondait un autre orchestre.

 

Zéphyrin Kirika Nkumu Assana

 

NAKOBONDELA, par Josky et le Continental

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 13/06/2011 20:51



Merci James,


Évidemment, il s'agit d'une faute de frappe et je 'en excuse auprès des Mbokatiers. Merci pour ta vigilance légendaire. Josky séjourne en Europe depuis 2001 et non 2011. J'apprécie ton apport.
Comme le souligne Sege, moko na moko na kati na biso amemi contribution na ye et c'est ça qui fait la force de Mbokamosika. Quie la paix du Seigneur règne dans vos foyers respectifs.



Oliver 13/06/2011 20:50



Est-ce que Mbokamosika.com akoki kotiela biso "Mama na Nicole"  de Josky na Continental ?


Merci



Serge Kongo na biso 13/06/2011 19:56



Mbote na biso,


Je remercie tous mes frères qui m'ont apportés un plus
sur ce bel article parlant de Vieux Josky qu'on ne peut pas dissocier avec OK Jazz. Si vous savez une chose et qu'on vous apprend une autre qui est un peu contraire à la première sa crée toujours une
confusion chez nous les humains. Ce dernier Il y a quelques musiciens qui souffrent de ces genres des maladies AVC si on peut citer Seigneur Ley, Youlou Mabiala maintenant c'est on parle de Vieux
Josky qui suive de kiné pour sa jambe. On dirait Debaba a souffert de cela mais pourquoi les musiciens sont plus touchés par cela maladie?


OK Jazz avait des titres touchant comme "Ayant droit, Locataire, Très fâcheux,
Très impoli, Quatre boutons, Trahison, Chacun pour toi, Zuani nabala na mbongo et j'en passe...


Nabosani te ko remercier ba kulutu Kirika, Antoine Nickel, James et A Suivre pona
contributions bomemi na lisolo oyo.


Nalobi "Ameen" na Doua to losombo kitoko Kulutu Kirika osali pona nga.
 Boboto o mboka bino.


Serge Kongo na biso.



James 13/06/2011 18:40



Cher frère Zephyrin,


Je pense qu'il ya une erreur de frappe quant à l'année de séjour de Josky en Europe, à savoir 2011. Il vit à Paris depuis 2001, invité par JB MPIANA pour son concert de Bercy. Et le groupe
Bana Ok l'a rejoint en 2003 pour sa tournée européenne, tournée au cours de laquelle 2 albums (Procès de Simaro et Bula Ntulu de Ndombe Opetum) ont été enregistré. Et depuis 2001, il n'est pas
encore rentré à Kinshasa et se produit de temps en temps avec le Bana Ok aile Europe qu'il dirige avec Makosso.


Je vous remercie


James



Sans Commentaire 13/06/2011 11:33



Effectivement l´histoire se répète, souvenez-vous mes Nduku, quand le Grand Kallé avait appris qu´il se tramait un complot contre son orchestre chéri African Jazz, il convoquera tous les
sociétaires de l´A.F., ce jour-là Vieux Kallé tracera un MONDELU (ligne) par terre avec son pied droit, l´air sérieux et grave, il dira à tous présents, ceux qui sont avec moi
de se mettre du côté droit de la ligne, et ceux qui sont contre moi de l´autre côté soit ngambo ya gauche, to loboko ya muasi, comme ils étaient tous du côté droit de l´historique
Mondelu, et Mbuta Kabasele espérait sûrement que personne ne pouvait l´affronter vis-à-vis, et contre toute attente c´est son petit-frère, intime, bras-droit, eleyi ngai eleyi ye, lipasa na ye,
et petit makambo, qu´est Roger Izeidi Monkoy qui osera franchir en premier le ligne donnant ainsi l´occasion et le mauvais exemple aux autres Nico Mobali, Déchaux Mongala, Rochereau Pascal
et toute l´équipe en laissant seul, je dis bien YE MOKO du côté droit de la ligne, et Vieux Kallé comprendra ce jour-là la vraie  signification de BANGANGA MIZIKI MALAMU BANDA NA LIPOPO...
et l´African Fiesta Kombo ya Sika "Bilongi biyebana" était né... c´était l´époque de Pain Coupé - Café na Lipa...


A la mort du Grand Maitre Franco, vieux Simaro Masiya sera entouré en majeure partie des gens venus de l´African Fiesta, à savoir les Josky, Ndombe et consorts, ne soyons pas étonnés si ce
jour-là ils quitteront en bloc l´Ok Jazz Kilo ya Kinshasa pour former les Bana OK, comme qui dirait EZALELI YA MOTO, EWUTAKA NA BANKOKO...


En intégrant l´Ok Jazz, Ndombe Opetum avait chanté entre autre Longomba abetaka na African Jazz, Brazzos mpe abetaka na A.J., mais il n´osera pas de dire KWAMY mpe abetaka na African... pour ne
pas réveiller le mauvais souvenir de Matondo Faux Millionnaire... comme qui dirait toute vérité n´est pas bon à dire...


Il se raconte que quand le Kourou Yaka avait fui Mwana Tabu et l´Afrisa pour l´Ok Jazz, il enverra un TELEGRAMME MALOBA MOKUSE à son maître à penser Vieux Roche. J´aurais même appris que
lui-même le poète Simaro Masiya Lutumba fut tenté une fois d´emboiter le pas à Kwamy Munsi Lusitura, il parait qu´il voulait rejoindre son ami d´enfance Rochereau Chante dans l´African Fiesta 66,
mais les Bana Singa Kwanga l´avaient dissuadé...


 


Sans Commentaire


 



A suivre 13/06/2011 10:08



Au commencement était l´Afrizam puis un jour Polo Ndombe déclarera que son orchestre a changé de nom pour être plus authentique, et ce nom ya Ba Nkoko sera MAKINA LOKA, puis quelque temps après
on apprendra que ce même Polo Ndombe quitte le Makina Loka pour l´OK Jazz de Franco De Mi Amor, et la serie continue...


Pépé Félix Manuaku emboitera plus tard le pas à son aîné Mwana Ndonde, et plus grave encore, le sorcier de la guitare ne quittera pas le Grand Zaiko Wa Wa mais le désertera carrément. Mais le
Kuru Papa Wemba sera sage en confiant la direction de son orchrestre Viva la Musica à son dauphin de l´époque, qui s´autoproclamera The King dans un village quelque part à Molokaï, alors que lui
Bokoul Jules est resté jusqu´à ce jour qu´un simple Chef Coutumier comme son ancêtre Koko Ngaliema.


A suivre...



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 13/06/2011 00:49



Monsieur Anto Nickel,


Ricardo Lemvo n’est pas à confondre avec Serge Kiambukuta Lemvo, jeune frère de Josky Kiambukuta. Ricardo Lemvo est un chanteur
d’origine angolaise (Nord de l’Angola). Il a grandi à Kinshasa et a déménagé aux États-Unis à l’âge de 15 ans pour poursuivre ses études. Il forme l’orchestre Makina Loca en 1990, un groupe basé
à Los-Angeles et qui joue un mélange du Salsa, de la Rumba et du Soukous. Il chante en anglais, français, espagnol, portugais, lingala et kikongo. Ce groupe n’est pas à confondre avec Makina Loka
du trio DIMAYE (Dino Vangu, Makiona Sala et Yenga Yenga Junior Le Coq chante).


Merci à James pour son commentaire et ses éclaircissements.



A suivre 12/06/2011 23:50



Si ma mémoire est bonne, je crois ce nom de Djo-Sex date de l´époque de Continental, disons vers les années 70...



James 12/06/2011 23:45



Cher frère Nkumu. bonjour.


Encore une fois merci pour ton article sur Josky Kiambukuta, ce chanteur dont les mérites ne sont plus à vanter. Je voudrais juste vous dire que vous n'avez pas tapé à côté dans cet article et
mon intervention a pour objet de porter certaines précisions à l'intention de tous les mbokatiers.


Selon le statut de Bana Ok, cet orchestre fut crée à Kinshasa le 01 février 1994 et sa première sortie a eu lieu chez Mama Kusala où le groupe se produisait après la mort de franco;
encore sous l'appelation du TP Ok jazz.


Une lettre voulant nommer Josky Président en remplacement de Simaro a été envoyée à certains musiciens. Dans l'esprit de Marie Louise, Madilu alors suspendu; devait épauler le nouveau
Président Josky dans sa nouvelle tâche. Donc Simaro et Makosso jadis Président et Chef d'orchestre, étaient ramenés au rang de simple membre. Voilà ce qui a amené un départ en bloc de tous
les musiciens de l'ok jazz avec en tête Simaro pour aller créer le Bana Ok. Cet orchestre est administré par 4 personnes dont Simaro le Président, Josky vice président, Ndombe et Makosso;
administrateurs chargés de finances.


A la fin, Marie Louise fut appel à Madilu pour reprendre l'ok jazz mais celui-ci a desisté quelque temps après parce que les conditions posées par Madilu auprès de la
famille Luambo n'ont pas été acceptées. Notons aussi que feu Gerry Dialungana a suivi Madilu avant de revenir vers les autres dans Bana ok.


Pour notre frère Antoine Nickel qui souhaite avoir les nouvelles de Josky, ce dernier est bel et bien souffrant et suit des séances de kiné pour sa jambe à Paris.


Je reste à votre disposition.


Cordialement James



Antoine NICKEL 12/06/2011 21:56



Bonjour,


Je voulais juste une précision à propos de Ricardo Lemvo dont je vois souvent apparaître le nom dans des publications. S'agirait-il de Serge Kiambukuta Lemvo, ancien chanteur du
Grand Zaiko, auteur de la chanson KALI (que j'aimerais beaucoup ré-entendre) et, si je ne me trompe, petit-frère de Josky ?


 


A propos du surnom "Djo Sex", ça ne date pas d'aujourd'hui, mais plutôt des années 80. Donc, ça n'a rien à voir avec son âge d'aujourd'hui. Et même, si c'était le cas !


J'avais appris dernièrement que Josky était très malade à Paris. Qu'en est-il au juste ?


 


 


 



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 12/06/2011 20:41



Leki  Serge,


 


Merci pour ton intérêt et tes questions. En effet, la chanson à laquelle tu fais allusion dans ton commentaire  est «Ayant
Droit», une chanson de Wuta Mayi dans le TP OK jazz. Elle sortie
vers les années 80 comme tu le dis bien. Quant à la chanson «Bolingo kisi te», elle de Josky Kiambukuta dans l’orchestre African Fiesta Sukisa de Dr Nico. Tu peux retrouver ces deux chansons dans
Youtube.com


 


J’en arrive à ta deuxième préoccupation concernant le lieu de la création de l’orchestre Bana Ok. Tu as raison.
Elle a eu lieu à Kinshasa au bar Mama Kusala, Quartier Bon marché à Barumbu et plus précisément à minuit. Lutumba jouait avec Josky, Ndombe, Lokombe, Makosso et les autres sous la bannière du TP
OK Jazz et c’est là qu’il annonçait la création de Bana Ok. Quant à Simaro, c’est  en  décembre 1993 au Zénith Bar qu’il
annonçait devant les caméras de la Radio Télévision Nationale Congolaise qu’il quitte définitivement le TP OK Jazz.


 


Dans mon article, je n’ai parlé que la décision de créer l’orchestre Bana Ok. Il est bien vrai qu’avant d’annoncer
la création, il faut d’abord prendre la décision étant donné que la situation ne faisait que s’envenimer entre la famille biologique de Franco et Lutumba à propos des recettes.
Marie- Louise Akangana (sœur de Franco) voulait destituer Lutumba à la présidence du TP OK Jazz pour le remplacer par Josky Kiambukuta qui
jusque-là était adjoint de Simaro. Des réunions-marathon se tenaient rue Bosobolo à Kasa-Vubu. Des musiciens fidèles à Simaro le jour s’y
retrouvaient la nuit. Les murs ont des oreilles, la conspiration transpire. Tout
ceci pour dire simplement que la création de Bana Ok était déjà préméditée suite aux tractations de l’autre camp.


C’est ma réponse à tes deux questions. Si j’ai tapé à côté, les autres pourront nous aider en rectifiant. Tokotonga
Mbokamosika na bokasi pe mayele ma biso banso. Soki makanisi mosusu ezali kozanga te kobakisa pona bolamu ya Mbokamosika pe ba Mbokatiers.


Kimia pe boboto bwa Nkolo kuna epayi ozali. Abakisela yo ba mbula ebele.


 



Serge Kongo na biso 12/06/2011 16:55



Ba mbote na bino,


Vieux Josky Kiambukuta a toujours été un grand chanteur avec un timbre vocal très particulier.
 Un Dimanche pendant le « concert des auditeurs » de Mateta Kanda yandi ke zolaka beno mingi, je fus réveiller de ma sieste par sa voie
aiguée qui chantait : « souci ya mokolo mpasi mpongi eyaka na ntango, okokoma biloba-loba moto nionso okomi se kokaba lisolo, koba na moto
nionso po ete assister yo, bokabola ba pasi eeeh. »  Une des ses chansons que je chantais très bien à l’époque c’était « Chacun pour soi » « likambo na nga na papa ba koloba ba kolemba aaa, yango epesama na Nzambe oo ima eeee…. » Même Gd Me Yorgho l’aimait
aussi et c’était la dernière chanson qu’il a joué en Hollande lors de son dernier concert avant sa rechutte.  Est-ce que la chanson « Bolingo kisi te » c’est celle là qui contienne ses paroles
« nakoyeba te oo bolingo kisi to ndoki, ya nani nga na bomba likambo oyo o Viya o » ? (sortie vers les années 81 – 83 comme ça.)   Au cours d’un meeting à N’sele, le président Mobutu l’avait cité que : « balobi na nzembo :
zamba epeli moto, baniama baboyi kokima !»  Comme dirait Mamie Ilela « Josky Kiambukuta aza mobali ya ndongo te » c.à.d aza mutu ya mindondo te.  Kulutu Kirika pouvez
faire un double check sur le lieu de la création de Bana OK s’il vous plait, parce que de la bouche de Vieux Lutumba il a dit « tango likama
yango ekueyelaki biso, tobenga yango kaka likama, na sortie ya Centre Wallonie-Bruxelles nde Josky alobaki na nga Vieux toza mibali tosala kaka eloko na biso moko.  Kutu yo Paulin ozalaki wana, bino batu bosalaki Fan Club ya Bana
OK.»   (Mais on
dirait ezalaki Centre Wallonie-Bruxelles ya Kinshasa ! ?, (Vérifier nanu kulutu)


Je me pose toujours cette question : pourquoi à son âge il peut se surnommer
« Djo Sex ? »


Merci na kulutu Kirika pe losako na ba mbokatiers.


Serge Kongo na biso