Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Chers amis mbokatiers,

 

Du 17 au 27 janvier 2011 notre blog est resté sans une nouvelle mise en page suite aux nombreuses circonstances. Beaucoup d'entre-nous ont exprimé leur inquiétude dans la mesure où depuis sa création, mbokamosika n'a jamais connu une telle période creuse.

 

Franchement , cette longue absence était occasionnée entre autres par le manque de respect de certaines personnes à l'égard de ceux  qui se sacrifient gratuitement pour la communauté.

La preuve nous est administrée  actuellement par un lecteur, qui cherche à créer la confusion sur le blog en utilisant le même pseudonyme que le Webmaster: BIBI YANGU.

Suite à cette provocation, tous les commentaires signés sous ce pseudo seront automatiquement effacés.

 

Par ailleurs, nous attirons l'attention de ceux qui veulent priver la communauté des services de Mbokamosika que personnellement, nous n'avons rien à perdre. Nous n'y gagnons rien, sinon  rendre service.

 

Si ces bêtises continuent, nous reprendrons  un repos indéterminé.

 

Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Serge Kongo na biso 30/01/2011 21:39



Ba ndeko,


Punition ya Messager e peser trop fort na baye balingaka blog eye.  Na début ya 2011 kulutu Kirika apesaki toli kitoko po kobongola bizaleli po na blog, ba mikolo pe bana ba tangaka masolo na biso.  Pona nini biso ba congolais toboyi ko changer bizaleli ?  Avertissement oyo ya suka Messager apesi ekosepelisa
kaka ba nguna ya blog.  Damn !!!


Eloko oyo Nzambe atiye loboko, moto ya mokili akokoka te.  Verckys ayemba : « …Mokili mawa te eloko namoneli pasi, bango bati miso ooo »


OK Jazz eyemba : « …Bokoluka liwa ya moto pona nini eee, motulu ya
muana moto epayi bakunda boyebi te ooo »


Abeti ayemba : « …Plein de jalousie, tu ne peux pas supporter les
succès des autres »


Esika ba kunda motolu ya Messager toyebi te, totika ye asala mosala naye ndenge
amesana na kimia.


Serge Congo na biso.    


 



joseph -Massamba 30/01/2011 19:19



Pensez -vous cher messager qu'il serait favorable de penaliser tout le monde a cause d'um energumene?sans vouloir vous flattez vous nous faites revivre chaque epoque de notre enfance,en outre,la
musique,les faits sociaux,etec..


pour clore ma page,je voudrais vous encourager de cette belle initiative,que le bon DIEU  se souvienne de tous ce vous faites pour notre communaute RDCongolaise.


 



Bernard Manseka 30/01/2011 16:32



Que ceux qui veulent attaquer cette oeuvre seront confus et honteux bientot. Vos plan diaboliques seront mis au tapis. Meme le pseudonyme de Munsambu utilise dans les debats etait intentionel
pour nuire en la personnalite d'un des notre; hereusement que l'entreprise avait echoue.l



Ndaye 30/01/2011 12:21



Rectificatif: lire Ndaye



Serge Kongo na biso 29/01/2011 20:46



SOS


« On signale dans Mbokamosika qu'il y a un Bibi Yangu de trop. » 



Bibi Yangu eza surnom oyo eyebani na baye bazuaka biyano par email ya Mbokamosika ke ezalaka
surnom ya kulutu Messager, tango mosusu ndeko ayebi te.  Soki moyen, ndeko ekoleka malamu kosalela kombo mususu na blog po toyeba ko différencier Messager na ba ndeko
mususu. 


« Qui a troublé mon breuvage ? » se demanda Jean de La Fontaine dans sa
fable.


Merci et bonne compréhension na biso banso.


Serge Kongo na biso.



ndaye 29/01/2011 20:29



Cher Messager, j'ai été sans doute le premier, dès le 17 janvier, à m'inquiéter de l'absence de mise en page sur le site depuis le 17. J'étais pourtant loin d'imaginer que cette période
d'inactivité était due, entre autres, à la raison que vous évoquez. C'est tout simplement affligeant. Je saisis cette opportunité pour appeler fraternellement l'attention de tous les mbokatiers,
anciens ou récents comme moi, qui n'ai découvert le site il y'a que quelques mois, de l'importance à nulle autre pareille de cet instrument de culture et de mémoire qu'est Mbokamosika. Je le dis
d'autant plus librement que je suis pas Congolais, mais ressortissant d'un pays voisin. Mais j'ai la grande chance de parler le lingala et je  baigne dans la musique congolaise depuis
ma plus tendre enfance. Dès lors, je ne peux que me demander comment peut-on raisonnablement vouloir saboter ce lieu d'échanges, de partage et de communion, non seulement pour les Congolais des
deux rives, mais également pour toute l'Afrique, étant entendu que la culture congolaise (et singulièrement la musique) doit avoir vocation à l'universalité, de par sa
richesse, sa diversité et la qualité de ses artistes, féminins comme masculins? Certains Congolais ne perçoivent peut-être cette mission. E za mawa mingui. Ainsi que
le dit un proverbe de chez moi, . En toute fraternité. Ndaye



Marcellin 29/01/2011 15:15


Mbuta muntu ntoma, mela mayi ya piyo mpe kitisa motema, kanda ezali mopaya. Makasi se na mosala. Mwan'a Joburg.