Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

De la petite nationalité de Léon Kengo wa Dondo

Leon Kengo wa Dondo site

                             Depuis quand a-t-il perdu la petite nationalité?

Le respect des lois est un des principes sacrés d’un État de droit. En RDC, notre droit prévoyait une catégorisation des nationalités. Ainsi, trouvait-on des congolais de naissance et des congolais naturalisés. Tous étaient des citoyens de la RDC avec les mêmes droits et devoirs .


Néanmoins, les congolais par naturalisation, comme dans beaucoup de pays, avaient la « petite nationalité » qui ne leur permettait pas d’accéder à la Magistrature  Suprême, c’est-à-dire devenir Président de la République. Selon cette loi, ne peut devenir président de la République que celui ou celle qui est né(e) de père et de mère congolais. A la rigueur, un des parents doit être congolais de naissance.


Un jour au stade du mai, Mobutu avait insisté sur la rigueur de cette loi en martelant ceci : Po okoma na ebonga oyo navandi , ebongi mama, tata bazala ba congolais (zaïrois à l’époque). Kengo était assis juste derrière lui. Nous avions compris qu'il s’adressait à cette catégorie de Concitoyens.


Mais depuis un certain moment, nous assistons à un cafouillage juridique qui fait que notre loi est rafistolée dans tous les sens, au vu et au su de nos juristes. Par conséquent ceux qui ne pouvaient pas se porter candidat à la présidence il y a 30 ans le sont aujourd’hui.  A l’instar de Léon Kengo wa Dondo dont AUCUN PARENT N’EST CONGOLAIS .


Nous convenons qu'il dispose de la nationalité congolaise, mais cette nationalité en droit est qualifiée de «  petite nationalité », et ne lui confère aucun droit pour briguer la présidence de la République. Selon la loi, Kengo  et tous ceux qui sont dans son cas pouvaient accéder à tous les postes, mais ne pourraient devenir président de la République.  Le même problème s’était posé pour Kissinger aux USA.


En soulevant ce problème, nous interpellons nos politiciens (au pouvoir et dans l’opposition)  dont la cupidité et la légèreté  sont en train de brader notre souveraineté.


C’est pourquoi, sans verser dans la xénophobie, nous voudrions savoir depuis quand  et pourquoi le principe de la petite nationalité a disparu de la constitution congolaise au point de permettre à  Kengo wa Dondo(dont le père est Polonais et la mère Rwandaise) de  briguer la présidence ?

 


Messager

©Mbokamosika 2012

Commenter cet article

mokandila 11/01/2012 16:37


mais pourquoi batu yango balingi kaka zaire est ce que ye moyen azonga na ye na pologne te akende kolakisa bandeko na ye systeme ya ba " RIGUEUR  " po namoniq ue ba polonais cotewana bazali
penza rien cote rigueur. tosi tolembi ye pe mosieur lobbitshe, il parait que akufelaka muana moko kala azalaka gardien na daring na kombo ya Dondo donc azalaka fils ya monsieur kengo wa dondo

Dierto 10/01/2012 00:49


Kengo a du souffrir atrocement, ce monsieur de la rigueur a connu dans sa chair et dans son for interieur la rigueur des congolais désabusés par sa légerèté politique. l'homme est un vrai
opportuniste, prostitué politique et roublard bref aucun qualificatif ou superlatif ne peut traduire le dégout que suscite l'homme et ses actions dans la gestion de la res publica auprèd des
congolais. L'eternel troisième voie en quittant fortuitement kinshasa pour Paris via Belgique pensait rouler pour la enième fois les congolais mal lui en prit les temps ont changés, O tempo O
mores diront les latins, avec la nouvelle technologie, en un clic nous sommes au courant de tous ce qui se passe partout. Au jourdhui tous congolais et congolaises sont devenus des combattants.
Kengo a était apprehender à sa descente de Tallys à la gare du nord en provenance de BXL par des congolais car pour ceux qui connaissent PARIS il y a un Quick juste à la sortie grande ligne ou se
rensemble des jeunes black en majorité congolais juste à coté il y un café ou se donne rendez vous des vieux congolais pour discuter de tout et de rien en ce moment il est aisé de deviner leur
sujet de conversation et la rancoeur qui se degage. A la gare du nord il y a toujours des policiers en tenue et en civil, les patrouilles vigipirate ainsi que les vigils souvent congolais mais
comment kengo a pu etre passé à tabac dans cette forterresse? ceux de notres qui ont infliger cette correction à Kengo avait inventer un stratagème digne d'un scenario. voici le quart d'heure de
supplice de Kengo a endurer au moment ou on le roué des coups des pieds car il était étendu par terre, un autre groupe crier pour eloigner ou renlentir l'intervention policière que c'est un
voleur arabe qui a piqué un portable d'un paisible citoyen, avec son teint mulatre les policiers et les agents de sécurité qui en ont mare des pic poker ont du laisser faire quelques minutes de
trop suffisant pour lui briser les cotes et les dents; l'intervention policière fut en premier diligenter vers le dit voleur pour l'enbastiller ce qui permit aux notres d'appliquer le principe de
MUANA NA MUANA BENDANA