Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

C'est toujours un réel plaisir de rejoindre votre merveilleux site qui nous ressource sur ce que nous étions avec une part de naïveté qui appelle à compléter je veux dire à renchérir. Franchement continuez à travailler pour nous.
Toutefois, j'aurai une demande spéciale à formuler: je voudrais que vous programmiez spécialement pour moi la chanson KAMAVASTHY de Soki Dianzenza.
Cette même demande est lancée à toute personne de bonne volonté qui aurait cette même chanson sur un quelconque support de me contacter sur mon mail
Longue vie à Mboka mosika

adeitoko


Nous informons tous les mbokatiers que lorsqu'une demande de chanson n'est pas satisfaite, la principale raison est qu'elle ne se trouve pas dans notre discothèque. N'oublions pas que nous ne disposons que d'un nombre très limité de nos oeuvres musicales. Que ceux qui en ont veuillent bien nous les envoyer, afin de faire face aux demandes incessantes qui commencent à nous déborder .(MSG)



KAMAVASTHY, par Soki Dianzenza & Bella-Bella
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dom Munsiensi 17/02/2010 21:25


Chers Mbokatiers,
Pourquoi tant des mechancete tozali awa po toyeba ba masolo misusu oyo elaka,ezali esengo mingi ndenge ba ndeko na biso ya blog bazali kosala makasi po na koyanola mituna misusu. Alors
encourageons-les au lieu ya ko decourager bango.Po na kosukisa merçi mingi na ndeko AntoNickel po na eyano na yo et puis faites nous partager vos commentaires quand tu peut.
Dom Munsiensi


Michaux Ngampe 17/02/2010 11:07


Je me joins activement  à mon frère Muana Ngaba, le nom de Cavacha, nous à Camp_Mombele, on n´a rien à foutre avec ce nom qui sent du maraboutage, pour nous c´est SHAMA-SHAMA, l´orchestre de
la gloire, d´ailleurs ce nom de Shama-Shama a été emprunté du nom de famille de la jolie créature Vicky Shama. Pour couronner ce que je viens de dire, depuis que nous, Bana ya Camp_mombele, avions
quitté le Cavacha, ce dernier orchestre est devenu l´ombre de lui-même. Botiaki tembe.
Notre Vieux JE T´AIME, la fierté de Camp-Mombele, est mort en bon chrétien. je le dis
Aleluya.


Mwana Ngaba 17/02/2010 07:57


En ce qui concerne l'orchestre CAVACHA, il se raconte que le sieur Donat Mobeti, mobambi monene ya ba Affiches ya Zaiko Langa Langa, na ba mur ya ba lopangu ya batu, avec comme de la colle du VRAI
FUFU, asengaki AUTORISATION na batu ya Zaiko Langa Langa, mpo na kozua kombo ya CAVACHA, comme azalaki compagnon ya REVOLUTION na orchestre bapesaki ye ndingisa ya kosala Lisanga ya Lisano na kombo
CAVACHA, cela n'a rien a voir avec JE T'AIME - MUANA AKENDE SANGO dit Mopero wa Maloba, l'enfant terrible de Camp-Mombele sous la direction de Vieux Prof Mepe.
Mwana Ngaba 


AntoNickel 16/02/2010 23:47


@ Dom Munsiensi,
Il n'y avait aucun lien entre Soki Dianzenza et  le groupe Kamavasthy.
Beaucoup de groupes se créaient en empruntant des noms des chansons, de danses ou artistes célèbres.
C'est ainsi que l'on des groupes nommés Cavacha (de Mopero et Mobeti, rien à voir avec Zaïko), Bansomi Lay-Lay (rien à voir avec Evoloko Lay-Lay), orchestre Eluzam (rien à voir avec Evoloko),
etc....


Dom Munsiensi 16/02/2010 17:48


Cher mboakatiers, Y a t-il une relation entre l'orchestre Kamavasthy de Bumbu/selembao des années 70 et Soki Dianzenza?
Dom Munsiensi.


Steph 16/02/2010 14:42


Messager,
Merci beaucoup pour cette belle chanson de Bella Bella. Il y a des fans dans ma famille. Alors, imaginez le plaisir que cela nous a procuré! Longue vie à Mbokamosika.


Richard Kasongo 16/02/2010 09:51


Ntoma , une question nalingi nayeba soki Mulembu abotaka ou azalaka na bana lokolbaninga misusu  oyo bakenda.- Avant azwi ndeko mwasi oyo ya Kisangani, abalaka?? Merci.-   Richard
Kasongo.-


Meya 15/02/2010 18:04


Ndeko Kasongo, mon Dany ezali nzembo ya orchestre Super Baka to cCo-bantou, nayebi lisusu te.
Meya 


René 03/09/2014 13:06

Nganda ya Mon Dany. Nzembo kitoko ya solo. Je suis à la recherche de cette chanson depuis très longtemps. Que celui qui l'a, puisse mettre à la disposition de notre blog, pour le plaisir de tous les fans.
Autre chanson: Cisca... quelques paroles: "eh Cisca naboyi concurrence, yo okendeka na zando bandeko po koluka kitunga ... ngai na sombaka fumbua bandeko po naluka na tonda... " Composition de Johnny Bokelo? Nayebi te

adeitoko 15/02/2010 18:04


franchement j'étais aux anges à l'écoute de cette chanson, en 1974 date de la sortie de cet opus a été une année faste  pour notre pays la RDC; c'est au cours de cette année que fut organisé
le combat du siècle (ALI-FOREMAN) et le festival de musique qui l'avait accompagné mais aussi l'année de la victoire de nos vaillants LEOPARDS avec les vedettes que vous connaissez KAKOKO,
KIDUMU, NDAYE, MAYANGA et autres...
je vous réitère mes remerciements pour avoir satisfait à ma demande et j'espère avoir contenté plusieurs personnes
LONGUE VIE à MBOKA MOSIKA


Saint Lazard 15/02/2010 17:57



SOEUR KIMIA ex-Deesse Mukangi sur les traces de Mopero wa Maloba, 
Bandeko Soeur Kimia akomi kosambela ya makasi, azwi mpeve, Nzambe akumisama, Soeur Kimia akomi kolata ba jupe longue lokola Mamelo Mokonzi, au nom de Yezu Kristu, fini les jupes oyo ya bosoni,
Soeur Kimia Nzambe aponi yo, osalela ye tii na suka ya molongo. 



Richard Kasongo 15/02/2010 17:50


Ntoma , natangi histoire ya vieux  Pecos, naye komona kombo ya Mon DAnny.Nayebi que nganda ya mon Danny eyebanaki maksi voir meme  NZEMBO moko esalemaka pona nganda wana. Nasengi soki
bozali nayango na b'archives botiela biso, soki ezali te likambo te jour bokozwa ekozala esengo.Nazali na quelques maloba ya nzembo wana. Mon Danny aye papa a e ..Kuna e , nde omoni e , nyonso oyo
elekaka na Leo bisengo, mon Danny a e papa  a a ....Merci .- Richard Kasongo.-


joseph pululu 15/02/2010 17:20


Les motos Guzzi "Mon nom est Pecos".
Goerges Joseph PEKO est par ses racines, ce qu'on peut appeler un vrai mélange détonant: samère mongo l'a eu avec un "Mozombo". mais il va grandir à côté des Balobo de Mushie.
Vieux Pecos, da s'enrichir, dans les années 70, en rachetant par des lots entiers, des motos Guzzi de la RTNC, dont plus personne ne voulait entendre. Ces étranges véhicules )à trois rous,
devraient être la transition édale entre la vespa, qu'affectionnaient les vedettes de foot et de musique, mais qui avait le défaut d'être trop visible, une moto guzzi, c'était beaucoup plus: un
confort presque égal à celui d'une voiture, en plus il offrait deux vrais places passagers à côté du conducteur. En plus, on n'avait pas besoin de permis pour le conduire. malheureusement, celui
sur qui l'on comptait pour le populariser, Andele Maboke, à la suite d'un accident qui faillit lemporter, va lui faire la plus mauvaise des publicités. Dans un pays où la télévision était encore un
luxe, attenter à la vie de Maboke, le tout repercuté par Samuel Makoma Molangi ya pembe, fut fatal au destin économique des Motos Guzzi. ils traientn là aux TP et à la RTNC, lorsque Vieux Pecos,
qui commençaiet à faire fortune avec ses pousses-pousses, décide de les racheter en "lots", pour presque une bouchée de pains.
Mais plutôt que de s'en servir pour le transport des personnes, Pecos qui se rend compte que le plateau arrière du véhicule peut se soulever et se rabaisser, décide de les consacrer uniquement au
transport des matériaux de construction comme le sable, les sacs de ciments et autres briques et moellons.
dans une ville en construction comme Kinshasa, encore une fois, cet autodidacte venait d'apporter la réponse à une demande. Avec une flotte de 20 motos guzzi au départ, le petit entrepreneuir en
pousse-pousse - il devait avoir la trentaine - devient en six mois riche, très riche même. Nous sommes encore au débaut des années 70 (72/73).
Mais très rapidement, il doit faire face à la rareté des pièces de réchanges, accentué par le retour de batons de la zarianisation. De 20 motos, il va passer à dix. Certains de ses engins, vont lui
servir de pièces de réchange. Ces motos, Guzzi, tout comme ses pousses-pousses, portaient sur leurs portières une inscription en blanc "Mon nom est Pecos". Avant de perdre tous ses Guzzi,
il s'achète deux voitures taxis, point de départ d'un nouveau projet d'entreprise. Véritable meneur d'hommes, Peko Pecos, n'a aucun mal à gérer sa flotille de taxis. Il applique les memes méthodes
qu'avec ses pousse-pousse: le versement à la journée et quant l'engin donne des signes de fatigue, il le cède à crédit à son utilisateur.
Mon nom Pecos un self made man de la 2e république.
Je vais peut être exagérer, mais je crois que Pecos est le vrai self made man. celui qui s'est fait tout seul. sans un seul sou de crédit ou de l'état.
Il reste à mes yeux, le premier "entrepreneur" en pousse-pousse, et celui qui contribuera à son axpansion, voire à l'évolution de cet outil de transport de marchandises, tractée par la force
humaine ubiquement. Sa premièe entreprise il la créé en 1968. Une société de transport de pousse-pousse. Ensuite il se retrouve à la tête des Motos Guzzi, puis ce sont des taxis, puis une longue
traversée du désert. Aujourd'hui, à près de 75 ans, sa dernière entreprise de service et de transport, ce sont des pirogues amarées à la baie de Kintambo, au Nganda des pecheurs du côté de
Chanic.
Mon nom est Pecos - des pousses pour les vendeuses et vendeurs du marché de léo II
Lorsqu'en 1968, il ramène son premier pousse-pousse, acheté auprès d'un "monsieur" qui à ses heures perdues étaient arbitre de footaball -Pecos était aussi un excellent joueur de foot", cet
autodidacte qui n'est pas resté longtemps à l'école, n'a qu'une idée en tête: se faire de l'argent.
Sa première entreprise, c'est donc ce pousse, qui ne ressemble en rien à ce qu'on peut voire dans les rues de Kinshasa. A part le baquet qui n'a pas du tout évolué - les dimensions standard sont
respectées, les premières rous de cet engin étaient monté sur des cerceaux des vélos, juste renforcé avec des ferts à betons, à côté des rayons originels.
Dès la première semaine de la mise en circulation de ce premier pousse-pousse qu'il poussait tout seul, pour ramener à côté des "mesa" des vendeuses, leurs gros sacs de 20,30 ou 50 kg de cossettes
de maniocs, maïs, makemba et autres produits, le succès est au rendez-vous. la demande est si forte et son engin si innovant, qu'il est amené à faire fabriquer par ses amis ajusteur de la Chanic,
ses propres pousses - rapidement, qson parce va compter jusq'à une vingtaine de pusu., en portant à la place des vendeuses de détail; les colis, sacs de fufu, chikwangues et makemba qu'elles sont
allés chercher à Gambela ou Somba Zikida. Il faut dire que prendre en charge le port des marchandises entre l'arrêt de bus sur l'avenue Port Francqui - Lukengo aujourd'hui, en face de "Mon
Danny Bondonga" sur Lusambo, permettait à ses dernières de gardfer un peu de coquetterie en arrivant devanty leurs étals;pas trop décoiffée.
En répondant à ce besoin basique, déplacer de gros colis sur quelques centaines de mètres au départ, aujourd'huii la demande est toujours aussi forte, et elle ne vient plus seulement des
commerçants.
Bien sûr que Georges Joseph Peko n'a pas su faire fructifier sa fortune. il ne s'est même pas acheté une maison, s'étant contenté pendant 47 ans d'être un paisble locataire. Aujour'hui, c'est
presque un SDF qui vit dans un hangar au Nganda des pécheurs de Kintambo, à qui il lou ses pirogues. un peu comme un dernier baroud, amis en apportant ujne vrai réponse à une demande, certes
marginale, mais une réponse adaptée, dans ce quartier "invisible" où vivent une cinquantaine de familles, au bord du fleuve Congo, coincées entre la concession protestante, le chantier naval de la
Chanic et bien entendu les eaux du majestueux fleuve. A côté d'autres "anciens" créateurs qui rêvent de se relancer et de gagner de nouveau le gros lot.
Muan'a mangembo


Richard Kasongo 15/02/2010 16:55


Ntoma, en ecoutant cette de chanson ya Kamavasthy, nayoki voix ya TEDIA.Ye akenda wapi??Par contre nayoki batangaki kombo ya Mboma , kombo naye donc Julien mboma ye azali na France na Basse
Normadie ba pembeni ya ville de Caen , atika kobeta , mais alekisaka mua misapi likolo ya singa pe na tango babandaki kokutana na CYRIANA ancien de Viva(voir meme na Mbuta ancien de Zaiko ...nakeyi
un peu plus loin wana nanu Teddy Sukami nanu aozngisi molimo na ye te epayi ya Nkolo Nzambe). Teddia azali wapi. Azalaki chanteur moko caleme pe na bandaki kosepela naye mingi na Belle Belle.
 Merci .- Richard Kasongo.- 


Sombele 15/02/2010 14:40


Maloba ya mwana ya moto.
Nazalaki na petite na nga moko na période ya Kamavasty, nalingaki ye mingi, vraie folie d´amour, kombo na ye ezalaki NGANI, teint clair, azalaki déesse mpo na ngai, mélange mama Muluba tata Molobo,
Petite Loulou opemaka na boboto na mboka ya Nzambe pe ya ba Nkoko na biso.
Petite Loulou azalaki koyembela nga chanson oyo ya Kamavasty mingi, elle ne faisait que parler de sa mort, alors qu´elle n´avait que seize ans, vraie Ekelamu ya Nzambe, ah! si la vie était à
recommencer, j´avais 21 ans à l´époque, Nzolani kilawu biso mibale, Nzela ya zando na lopitalo, nga na yo, nde okoyeba nini babengi bolingo. Nyonso oyo ezali ba souvenir, lointains souvenirs, mais
toujours efanda na kati ya motema.
En écoutant encore et encore, et ENCORA eloba ba Italiens, Kamavasty, makanisi makeyi mosika, La petite Loulou est morte à l´âge de 25 ans, muana moke, comparativement na ebele ya ba mbula oyo
nakomi na yango lelo.
Mboka Mosika mokako Suaaaaa 100 ans...
Sombele suka ya bisanga.