Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Bonjour aux mbokatiers!

Ceux qui ont connus Négros-succès et Mr Bavon Marie-Marie, qui peut nous donner la composition de l’orchestre Négros-succès ?   Qui était qui et qui faisait quoi ?  Est-ce que Bavon était le seul auteur compositeur de toutes les chansons de ce groupe ?

Qui était Bohlen dans cet orchestre ?  Dans une des photos je le vois à côté de Bavon avec son guitare, il était patron, musicien ?  Est-ce que tous les musiciens de Négros- succès sont morts aujourd’hui ?

Voici quelques questions que j’aimerai avoir un peu de la lumière là-dessus.  Merci à toute personne qui sait et qui aura le temps de nous éclaircir.

Serge Kongo na biso.  

 

 

 

Mr  Serge Kongo,

Ta question sur la composition de l’orchestre Négros-succès est à la fois intéressante et difficile à répondre. Il faudra avant tout te dire que Negro-Succès a été fondé par Vicky Longomba en 1962.  C’était avant tout l’orchestre Airs Vickys puis il est devenu Negro-Succès. Jonny Eduardo Pinnock était à l’origine du nouveau nom de cet ensemble musical. Quelques années après, Vicky Longomba regagne le TP OK Jazz, il laisse la direction de l’orchestre entre les mains de Bombolo Wa Lokole (Bholen). De 1965 à 1970, c’est le véritable  Negro-Succès Bana 15 ans avec le patron Bholen et Bavon Marie-Marie dont nous parlons ici. 

Guitare : Bombolo Wa lokole (Bholen), Bavon Marie-Marie, Alphonse (Guitare basse), Paul Dercy était le remplaçant de feu BMM (de 1970-1973).

Saxo : Empompo Lowayi remplacé par Beya Madouda (Moreau-Maurice) et Kunsita Rubens (Mfumu Ntaku)

Chant : Didi Kalombo, Bokenenge Ngomo alias Rocky, Léon Zozo Amba, Musthokele Gaspy (Maracassite), Flujos

Assossa Tshimanga, Nyboma Danos Canta s’est fait remarquer en 1970 dans les œuvres posthumes de BMM. Il faut également compter David, Rosin,Bernard, Stanis, Stève. La plupart de ces musiciens ont rejoint leur collègue BMM dans le royaume des morts et d’autres sont encore vivant. Voici une petite lumière que je voulais apporter à tes interrogations. D’autres Mbokatiers ne manqueront certainement pas d’assouvir ta curiosité. Faisant d’une pierre un coup, je voudrais remercier Emmanuel Kandolo pour les autres hypothèses qu’il apporte à l’analyse sur les décès de BMM. C’est très constructif.

 

Zéphyrin Kirika Nkumu Assana

 

securedownload

Bolhen, patron duNégro-succès, à côté de Bavon

 

La question de Serge à laquelle Zéphyrin a répondu en partie m'a particulièrement interpellé. Parfois, nous les aînés sur ce blog oublions que les jeunes ont besoin de plus de détails dans la mesure où ils n'ont pas vécu à notre époque.

Zéphyrin a donné la genèse de l'orchestre Négro-Succès  et a fourni les noms des musiciens.

J'aimerais revenir sur deux questions de Serge:

1) Bolhen fut un artiste musicien. Il est né vers 1942 à Kinshasa. Il avait terminé ses études à l'école de  l'Education Physique qui était située dans l'enceinte du Stade Tata Raphaël. Après ses études il avait travaillé comme commis dans une société de la place avant de se lancer dans la musique.

Il avait débuté dans l'orchestre vedette-Jazz avec les Décca, Flujos Ngongo, Robin, Lasso.... avant d'aller dans l'OK-Jazz.

En 1962, il avait suivi Vicky pour lancer le Négro-Succès prermière formule, comme l'a noté Zéphyrin. En 1965, après le retour de Vicky dans l'OK-Jazz, Bolhen est resté le patron et chef d'orchestre du Négro-Succès.

En 1965, Franco avait sollicité auprès de Bohlen l'enrôlement de son jeune frère Bavon qui trimait dans Cobantou, où on ne lui accordait la guitare qu'une ou deux fois durant les concerts. Selon un témoignage de Bolhen, il avait promis à Franco de faire de son petit frère Bavon, un grand musicien. Il avait pour ce faire commencé par amener Bavon à s'écarter du style de son frère Franco et d'asseoir son propre style.

Notons par ailleurs la grandeur d'âme de Bolhen qui avait fait exactement ce que Déchaud avait fait à l'égard de son jeune frère Nico. Bolhen considérait Bavon comme son petit frère. Lorsque ce dernier a commencé à émerger, Bolhen avait préféré s'effacer à son profit, tout en restant son patron. C'est lui qui avait payé la voiture Ranault auprès de Franco pour Bavon.

  2)En ce qui concerne la seconde question qui consistait à savoir si Bavon était le seul auteur compositeur de l'orchestre Négro-Succès, nous pensons que cette impression résulte de la façon dont nous avons raconté le succès de cet orchestre lors du 40e anniversaire de Bavon. Nou avons donné l'impression que Bavon était l'unique auteur.

En effet,  Négro-Succès comprenaient plusieurs compositeurs en commençant par Bolhen lui même. Flujos, Zozo, Gaspy,Dicky, Rocky, Didi Kalombo,Morro Maurice...avaient réalisé de nombreuses oeuvres. Nous avons sélectionné les chansons des autres compositeurs. Vous vous rendrez compte qu'elles sont aussi belles que celles de Bavon.

Un dernier point à soulever est que le Négro-Succès avait deux solistes: Bohlen et Bavon. Chacun avait sa façon de joueur. Bohlen avait un style plus fignolé, adapté à son caractère.Tandis Bavon  mettait plus de punch , en conformité avec son tempérament. Mais les deux étaient de très bon compositeurs

Nous avons choisi des chansons dans lesquelles Bohlen est à la guitare solo. Vous n'avez qu'à comparer avec les chansons publiées lors du 40e anniversaire. Vous verrez la différence entre les deux artistes.

 

Messager

 

Quelques oeuvres des autres compositeurs de l'orchestre Négro-Succès, avec Bohlen à la guitare solo.

 

 

1.Ngai mwana 15 ans, par Bolhen et le Négro-Succès

 

2.Nakobala nani? par Bolhen

 

3.Nakota Zebola,par Bohlen

 

4.Toluke, par Zozo

5.Catho Moke, par Dicky

6.Liteya ya tongo, par Flujos ?

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léon odimba Bombolo 24/08/2011 14:11



Bonjour, juste pour rectifier la date ou année de naissance de mon défunt père Bolhen Bombolo wa lokole née en 1936? plus d'info, contacté moi



king 23/08/2010 20:16



chers mbokatiers, merci pour les réponses apportées à mes questions...à propos de la comparaison faite entre BMM et evoloko ou wemba...je ne voulais relever qu'un aspect des choses: la popularité
ou l'influence sur les kinois en général, et les jeunes en particulier...merci



Complément 22/08/2010 10:00



Le Bar dancing "Lucie Botayi" a été immortalisé dans la chanson YA GABY de l´African Fiesta Vita.


 


Complément



CHEZ LA-BAS 22/08/2010 09:52



"BINO BOKANISI NANI ASALI LIKAMBO OYO"


 


cette question est restée sans réponse, quarante ans après, TOZALI KAKA KOBUNDA na ko résourdre EQUATION oyo.


 


Chez là-bas



muloji 21/08/2010 23:15



mbote bandeko pe longonya na MBOKAMOSIKA


ngai nakobakisa na manso bolobi BMM azalaki na etoile ya makasi pe un savant ya miziki ya congo pamba te à l'espace de quatre ans on dirait soki asalaki miziki ya plus de 20
ans... BMM azalaki non seulement guitariste, auteur-compositeur mais aussi chanteur et molakisi ya Moro maurice pona kosala ba nzembo, la preuve en est que
la premiere chanson du PETIT MORO MAURICE QUI DEVIENDRA GRAND: MI-JOSE , BMM ayemba deuxieme
voix  pe abeta guitare solo,malheur que le destin avait décidé autrement...


..."muana 15 ans" est une chanson de BMM mais interprétée par le patron BOLHEN, jour ya recording BMM azalaki empêché
parceque Grand maitre franco akufelaka muana donc BMM bazalaki na matanga yango esalaka ete bolhen abeta guitare solo pona ko eviter ba frais ya
recording... IL EN EST DE MEME AVEC  la chanson "fifi muasi ya libala" auteur-comp BMM interprétée par BOLHEN sur disque (SOURCE/MORO
MAURICE/intervieuwRADIOCAMPUS.BELGIUM) 


par là, nazali kobuaka ba fololo na BOLHEN pona humilité et compréhension oyo ezalaki na saak sakul du trio MADJESI pe na ENTENTE
ya josédilu et papi tex du  trio KADIMA ndenge basalaki nionso pona PEPE KALLE azala tete d'affiche HUMILITE oyo
ezalaki te na ba groupe misusu, à moins que nabungi...


...ndeko messager soki okoki kotiela biso "BONGISA NDAKO" de BMM na "MI-JOSE" de MORO MAURICE...ah nzambe ponanini osala likambo oyo "les bonnes choses ne
durent jamais"...



Messager 21/08/2010 21:02































Ba ndeko,


 


 


 


 


Nakobakisa mua moke na lolenge  na bolobi ete Negros Succès ezalaki idée ya Vicky. Ye mutu azuaki
likanisi ya ko monter groupe oyo na 1961 tango O.K Jazz ekendeki na Belgique pour la première fois. Vicky atikalaki na Léopoldville puisque mua confusion ekotaki du fait que ye na Brazzos
bakendaki na Afican Jazz na Belgique durant 5 mois. Na retour ya African Jazz, au lieu ye na Brazzos bazonga na O.K.Jazz, ba préféra babeta ba concerts mpe bakende lisusu kosala ba tournées na
kati ya Congo. Bon, neti ba relations na Franco na Edo ezalaki mua difficiles, Vicky a préféra azua mua distance. En revanche, de temps en temps abandaki koyemba na African Jazz parce que Vicky
azalaki na liberté na ye parce que ezalaki boye nde ayokanaki na mista na ye Kallé. Mpe tango African Jazz ekabuani mbala ya liboso na 1961, na deux ailes : Kallé na Nico, Vicky aponaki aile
ata moko te. Situation wana nde esalaka que a se retrouver sans choix. Yango wana, ye na Brazzos, babendanaki.


 


Na retraite na ye,  akomaki ko s'occuper na bar na ye na Itaga, The Quist. kuna nde azalaki na cadre ya bien
ya kosangisa ba musiciens oyo ya O.K.Jazz batikalaki na Léopoldville: Armando Moando « Brazzos », Bolhen Bombolo, na Johnny Edouardo Pinnock mpona ko créer Négro-Succès.

Vicky azali  fondateur ya Negros succès, na Quist. Ye mpe lisusu nde a engageaki Bolhen na O.K Jazz , sur conseil ya Kallé puis que mentor ya Bolhen ezalaki Georges Dula, un des mista ya
Kalle. Vicky nde azuaki initiative ya ko déplacer Négro-Succès.


na culture traditionnelle nationale (CULTRANAT). Et Vicky, Brazzos na Bolhen bazalaki ba musiciens ya O.K. Jazz y
compris na Djeskin.

Il faut noter que esprit ya Vicky ezalaki ya ko créer courant ya ba intellectuels (na ba années oyo, kozanga kotanga classe ezalaki insulte moko munene mpe ba oyo batanga classe te bazalaki na
complexe d'infériorité makasi) na école O.K. Jazz na image ya African Jazz. Mpe ba mista na ye oyo natangi bazalaki parmi ba intello mpe ye na Brazzos bazalakai na esprit African Jazz mpe ba
interview oyo Kallé apesaki na Carrefour des Mémoires, na 220 Rue Belliard, na Bruxelles, na Belgique, e  


marquaki bango makasi na rôle ya intellectuel na musique après indépendance.


 


Vicky soki atikalaki temps mulayi te na Negros Succès oyo ye moko a créa ezalaki mpo Franco asalaki tout mpo
bazongana mpe azalaki na bobangi que Vicky asala succès makasi oyo ekoki ko perturber O.K Jazz. Lisusu, sans Vicky, Franco abandaki vraiment kokoka te. Kasi, kozonga ya Vicky na O.K. ezalaki un
mauvais service oyo a rendaki na baninga oyo bandimelaki ye na Negros Succès : sans ko prévenir bango, azonga na O.K. en plus, asundola orchestre na moment oyo Alphonse Epayo « Le
Brun », Bolhen, Brazzos na Samuel Kiadata « Samy » bakendaki kokutana na Grand Kallé mpo ba signer contrat na Surboum African Jazz na associer na ye, ECODIS. Oyo ezalaki
opportunité ya ko voyager na Belgique mpe ya kozua matériel ya sika. Kasi, Vicky a bloquaki initiative oyo sachant bien que soki andimi, ba Bolhen bakokende Belgique sans ye puisque azali kozonga
na O.K Jazz. Mauvaise fois na ye emonanaki polele parce que a proposaki solution mosusu te tango aboyaki ko collaborer na Surboum African Jazz. Neti ye mutu azalaki leader ya groupe esengelaki a
engager Negros Succès kasi aboyaki kosala boye.


 


Au fait, retour ya Vicky ezalaki suite na masolo milayi esangisaki ye na Franco na Bomboko y compris na ba
politiciens oyo balingaka O.K.Jazz. Yango esalemaka epayi ya Lucie Botayi, actuel esika Kimpuanza bar ezali. Kuna
nde reconciliation eyaki kosalema mpe O.K.Jazz e kati contrat ezalaki na yango na Editions Loningisa. Selon ba accords ya sika, Vicky na Franco bakomaki bango mibale ba associés na ba parts
sociales égales na O.K.Jazz mpe baye kosala ba Editions na bango mibale : Vicklong  (Vivky)  na Epanza Makaita (Franco)

Kaka na sanza ya juin 1962, sima ya entente esalemaki, Vicky azongi na O.K. Jazz, Brazzos alandi African Jazz mpe bakeyi lisusu na France na Belgique mpe Bolhen atikali ye moko.
Sans matériel, sans esika ya kobeta (bar), sans mbongo, sans éditeur na producteur, Negros Succès ekokaki lisusu
makambo te.

Bolhen ayaki kozongela musala mpe aye kozua bourse ya Belgique akeyi kotanga na 1963. Na 1964 tango O.K Jazz eye kokende na Belgique, ayaki kobeta na O.K. mpe Franco asalaki ye proposition soki
akoki kozonga na Léopoldville a reprendre Négros Succès. Boule ya Franco ezalaki ete a contenir succès
ya petit na ye Bavon Marie-Marie mpo ye akomaki ko insister makasi aya kobetakaka na O.K Jazz. Kasi, Franco alingaki te mpo il se disait qu'un jour akoki kosala ye ndenge Nico asalaki Kallé, mpe
a influencer ba musiciens mosusu. En plus azali petit na ye donc, akozala mieux placé mpo ayebaka makambo mosusu.
Bolhen andimaki likanisi ya Franco mpe azongaki na Léopoldville na août 1964. Na décembre 1964, Négros Succès esali sortie na yango na  bar vis- à-vis na Ranquin avec Ye moko
Bolhen, Bavon Marie-Marie, Djeskin, André Menga «  puissance  », Jojo, Mogo, Gaspy, Bosmin, Flujos, Maproko, Alphonse « Alphonso » na Fredos.
Du coup, neti Franco awutaki kosala Editions na ye Epanza Makita, yango nde mutu epesaki bango ba instruments ya sika mpe ebandi ko éditer ba nzembo na ba musiciens ya Negros Succès.

Oyo ezalaki mua complément na maye matali ebandeli ya Negros Succès.mpe na ndenge Franco a se rapprochaki na orchestre oyo.


 



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 20/08/2010 04:18



Monsieur King,


Je m'excuse pour le commentaire posté qui ne répondait pas à vos préoccupations mais à celles de Mr Londende. J'avais fait une confusion involontaire.


Quant à toi, je voulais te dire que le vrai prénom de BMM est Bavon. Il est né Nsiongo Bavon. Marie-Marie est un nom de la scène musicale. BMM était une idole, une véritable star et notre Elvis
comme l'avait si bien souligné un Mbokatier. Vous pouvez le considérer comme Evoloko ou papa Wemba des années 1960, tout dépend de votre conception. A part son talent pour l'art d'orphée, c'était
un beau gars et les belle filles ne pouvaient résister pas à son baratin ou à son charme.(Cfr le texte de sa chanson Elongi télévision)


BMM est né à Kinshasa le 27 mai 1944. Il est mort lorsqu'il avait 26 ans, 2mois, 9 jours. Il avait eu un enfant avec Marie-Josée et je ne sais pas ce que sont devenus l'enfant et sa mère. Jean
Kembo et Youlou ont-ils continué à courir derrière Lucie et Marie-Josée? Tout est possible, mais je n'ai aucune information exacte à te donner à ce propos. Et même s'ils l'ont fait, cela n'avait
plus aucun enjeu ou impact. Qui s'est occupé du petit Bavon après la mort de son père? Je dirai que c'est une affaire familiale, mais selon certaines indiscrétions la famille de BMM avait de la
difficulté pour récupérer cet enafnt. Voilà ma petite contribution à tes préoccupations. YA MOTI qui est contact avec le neveu de Bholen doit certainement avoir des informations pour me
compléter.



Isidore 19/08/2010 14:20



Mon Frère Parking,


tika nayebisa yo vérité, BMM kombo na ye ya solo ezalaki SIONGO BAVON, azali 4e enfant ya famille et non 3e enfant, babotaki liboso Francois, na sima Mwasi ya Colonel Puati, et puis père na bango
akoti na boloko, tangu abimi na boloko akuti mwasi na ye na bana misato, oyo ya misato kombo na ye Eddie, na kanda wana abengani mwasi na ye na ndako, kasi lokola ye motu azalaki kobokola ba leki
na ye, y compris père ya Djo Issa ya Stukas Boys ya Lita Bembo - le vrai momemi kombo ya FRANCOIS LUAMBO - et c´est lui aussi qui a donné au nouveau né son nom le futur Vieux Yorgho, alors baleki
na ye balobi na yaya na bango, azongisa mwasi na ye na ndako, lokola bazalaki na Bas-congo, na mboka ya ba Mama na Franco, alors ke bango bawutaki na Kasaï, Père ya Franco ayaki kobeta libanga,
alors na sima amemaki ba petits frères na ye nionso mpo batanga ba classe ya malongo. Nde na bozongani wana, nde baye kobota SIONGO BAVON, pourquoi kombo ya Siongo, c´est simple, na ndenge ya
Authenticité Africaine, o ko comprendre facilement, Mama oyo abota Papa na Franco kombo na ye Siongo, azalaki Ngombe ya province ya Equateur, Papa oyo abota Père ya Franco nde azalaki Mutetela.
Après BMM Papa na bango akufaki, bazalaki kofanda na commune ya Ngiri-ngiri, na sima ya liwa wana, ba leki ya Papa na Franco babenganaki Mama na Franco na lopango, yango esalaki Mama na Franco
akende kofutela na lopango ya Mama na vieux Za Bokelo Isenge, esika Franco akutanaki na vieux Dewayon Ebengo, grand-frère ya vieux Bokelo, toujours na commune ya Ngiri-ngiri.


Lokola Mama na Franco azalaki naino mwana moke, akutani na mobali mosusu, abali ye, nde wana Papa ya ba Marie-Louise na ba Dereck, ye Papa wana mpe motu asombelaki Mama na Franco lopango oyo ya
Gemena na commune ya Dendale, actuelle commune de Kasa-vubu, en face ya Eglise Christ-Roi, epayi famille mobimba ekolaki na kimia, mpe esika tolelaki BMM.


 


Isidore



king 19/08/2010 12:01



bonjour à tous!


merci pour tout ce travail de mémoire fait par tous nos aînés: messanger, emma kandolo, kirika, ya moti, etc.


c'est avec plaisir que je découvre toutes ces anecdotes sur BMM, petit frère de luambo. je constate qu'il a mis très peu de temps pour atteindre les sommets.il a été intégré dans négros-succès vers 1966 et il est mort en 1970. en 3 ans seulement il a su
marquer toute une génération, et aujourd'hui, 40 ans après on parle encore de lui avec autant de passion...il est vrai qu' aux âmes bien nées la valeur n'attend point le nombre des
années....


voici mes questions:


quel était son vrai prénom? car BMM je pense que ça doit être un sobriquet


était il le "papa wemba" ou le "evoloko" de fin des
années 60? 


il est mort à quel âge? 24 ou 26ans?


d'après quelques récits, il aurait eu 1 enfant (un garçon). avec marie-josé ou lucie? que sont elles devenues après? sont elles toujours en
vie? Jean K et youlou ont ils continué à courir après?...même si je crois que non, car il y avait plus aucun enjeu.


qui s'est occupé de son fils après sa mort? franco ou la mère du petit?


P.S: messenger, je viens de mettre la main sur 2 chansons où on entend les voix d'évoloko, bozo et shekedan: avis et petite apoza...je vous
les enverrai très bientôt...



YA MOTI 18/08/2010 16:32



Comme Messager l'a dit, Négro-succès avait beaucoup de succès et influencé la mode de vie de toute génération. Il eut une coiffure masculine "BMM" sans coins front arrondi, peau éclaircie à la
Marie-Marie, les tenues mises par BMM étaient copiées chez nos couturiers car Lajos était hors prix et débordé. La R16 était surnommée "BMM", il l'a rendu célèbre au point tout le monde voulait
en acquérir. La prémière voiture que j'ai achèté une dizaine d'années plus tard dès mon arrivée en France fut la R16 GTX la nouvelle version avec le levier de vitesses sur le plancher et non à
côté du volant; tout cela pour vous dire que j'ai été bercé et marqué par la mode BMM, qu'il repose en paix l'artiste.


YA MOTI



Messager 17/08/2010 21:40



Serge,


Au nom de tous les kulutu que tu as cités je te remercie aussi pour ta courtoise. Beaucoup oublient de remercier ceux qui se donnent la peine de répondre à leurs questions.


Si le temps me le permet, je diffuserai un jour la chanson de l'orch Négro-Succès qui réprend les noms des musiciens.


Negros-Succès avait beaucoup de succès comme l'indique son nom.


 


Messager



Serge Kongo na biso 17/08/2010 20:09



Bonjour à vous mes ainés, (Mr Kiriku, Mr Kandolo, Messager, Ya Moti
...)


 


Merci pour le temps que vous mettez pour nous répondre et nous ajouter la connaissance
culturelle de notre pays.  Sincèrement, je lisais vos exposées avec des larmes aux yeux mais je ne saurais pas vous le dire pourquoi.  Comme c'est super vos exposées, Messager a
pleinement raison que la plupart de temps vous oubliez que mbokamosika est lu par différente génération qui n'ont pas la connaissance des événements du passé.


Je suis satisfait des vos réponses et de la précision que vous venez de nous
apporter sur Négros-succès et sa composition.  Avant je ne connaissais que la chanson qui dit "bakundeli nga maseke ya meme liboso ya lopango ooo, bati nga motema moto moto, po na
balate eee”, je croyais meme que c'était la seule chanson de Bavon MM, je ne sais plus combien de fois je l'ai écouté sur les ondes de la voix de Zaïre de Mateta Kanda, Lukezo Luansi et
autres...


A l'époque, je croyais même qu'il était aussi chanteur alors que j'ai appris qu'il était
seulement un soliste talentueux.  Un guitariste super star, ce n'est pas tout le jour!


Vieux Empompo Lowayi faisait parti de cette orchestre aussi, ça j'adore.  Il était plus
qu'un génie de la musique celui là, il faut auditionner les chansons de sister Mpongo Love pour se rendre compte.  


 


Aaah je garde encore un souvenir particulier de Bavon MM qui est sa coiffure, mon gd frère Shaba
qui est né en 1955 avait un style de coiffe qu'il appelait Bavon, je ne l'ai jamais vus se coiffer d'autre styles que celle là, il ne mettait pas des coins à sa coiffure, c'était tout
rond sur sa face, contrairement à nous, on changer pour un Rétro, un Pink, un Ras et autres mais lui restait toujours fidele à son style Bavon.  Je crois que c'était la
nostalgie de son idole, il n'était pas seul et se croyait plus beau que tout le monde avec son style.  


 


L’histoire de Bavon me rappele la mort tragique de princesse Diana et Dodi Al-Fayed, Elvis
Presley, Michael Jackson… sont tous passés comme une conte des fées.


 


Une fois encore je dis un grand merci à vous nos ainés pour ce grand travail de rigueur que vos
venez de nous offrir, en faites, c'est un héritage pour nous.


NB : Est-ce que bino pe boza komona 2 bouteilles ya Guinness oyo ezali entre Vieux Bolhen
na Vieux Bavon MM na photo, eza juste na nse na sima wana.  Vieux Bolhen avait bien que bazalaki komela kaka Guinness.


Merci Messager, Je vois maintenant que c’était une orchestre qui avait plusieurs belle
chansons.


Serge Kongo na biso



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 17/08/2010 03:08



COMPLÉMENT D’INFORMATION POUR MR SERGE KONGO.


Tout a commencé avec le départ de Vicky Longomba de l’African Jazz en
1962 pour s’occuper de la gestion du dancing-bar Quist sur Itaga. Bholen, Armando Brazzos et Hubert Djeskin Dihunga partent de l’OK Jazz et vont s’associer à Jonny Eduardo Pinnock pour monter un
orchestre d’intellectuels. Ils contactent Vicky Longomba pour concrétiser leur projet. C’est donc la création de l’orchestre Negro Succès, ancienne formule.


 


Guitare basse : Alphonse Epayo (Alphonso)


Accompagnement : Jean Dinos


Tumba : Samy Kiadaka


Maracass : Gaspard Luwowo (Gaspy)


 


Bholen, Samy et Alphonso iront voir le responsable de la Maison Bleue
Ecodis pour qu’ils les envoient en Europe enregistrer leurs œuvres pour le compte de son édition et pour qu’ils puissent ramener au pays des instruments de musique tout neuf. Cette démarche ne
plut pas à Vicky Longomba qui claqua la porte de Negro Succès pour regagner l’OK Jazz. Bholen est déçu et il s’en ira en Belgique pour ne retourner au pays qu’en 1964. Sous le patronage de Franco
qui met à sa disposition un équipement de musique, il forme Negro Succès nouvelle formule avec Bavon Marie-Marie.


 


Chant : Djeskin Dihunga, Flujos, Zozo Amba, Gaspy


Guitare Solo : Bholen et Bavon Marie-Marie


Guitare basse : Alphonso


Accompagnement : Mogo


Batterie : Fredos


Saxo : Maproco, Bosmin puis André Menga venu d’African Jazz.
Empompo Loway avait joué au saxo vers les années 1967.


Quant aux compositeurs, il y en avait plusieurs comme Messager te l’a
bien souligné. Voici quelques exemples :


Okokufa na date ya pasi, Nasambelaka nzambe de Zozo Amba, Catho moke
de Dicky, Mobio Margo, Kunde d’Alphonso, Kusala chérie, Kusala Gaspy, Elise Mangezi de Gaspy, Défaillant, Naleli Coco de Flujos.


 


 


Zéphyrin Kirika Nkumu
Assana