Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Adieu Chéri LITA

 

 

 

L’histoire de la musique congolaise a été écrite en divers épisodes, écrivions-nous dernièrement. Entre les deux réveillons,  nous voudrions offrir aux mbokatiers une histoire d’amour  illustrée entre Lita Bembo et une jeune fille issue d’une famille riche nommée Sadara, conçue par la revue Jeunes pour  jeunes durant les années 1970.

 

Quelques ténors de l’orchestre Stukas dont Lita Bembo(Lita), Lomingo Alida (Kabamba), et Mulunda (Ngoma) font partie des acteurs de ce Roman photo dont nous n’en avons reçu qu'une page de la part de notre ami Maurice Yala. Si quelqu'un dispose d’autres pages, qu'il daigne bien nous en envoyer pour publication.

 

 

Messager

 

Miss Jacquina, par Stukas Boys

.

.

adieu cheri Lita0001 page 001

.

Commenter cet article

Claude Kangudie 31/12/2012 19:22


 


A PROPOS D'IDENTIFIANT ET MOT DE PASSE.


 


 


Bien chers tous, nous avons constaté les restrictions intervenues sur le blog Mbokamosika. Il s'en est suivi des commentaires divers. Il nous paraît important de reformuler les choses et de
procéder ainsi à une clarification. Nous pensons que nous parlons tous un même langage. Dès lors, il est fort possible de comprendre entre nous.


 


De quoi s'agit-il ? Comme tout le monde l'a remarqué, le blog fonctionne au grand bonheur et à la satisfaction de tous. Mais pour arriver à ce constat d'excellence, il faudrait bien se poser la
question de savoir quelles sont les énergies et ressources qui contribuent à ce résultat. Nous sommes tous ici en Europe ou en Amérique pour la plupart d'entre nous. Nous connaissons tous les
contraintes de cette société dans laquelle nous vivons. Pour faire fonctionner un blog, il y a plusieurs types de ressources: physiques, financières, intellectuelles, morales. Il faut aussi avoir
du temps. Pour ceux qui ne le savent peut-être pas, un site internet doit être héberger. C'est comme être locataire. Cet hebergement se paie.


 


Jusqu'alors la prise en charge de ces ressources a dépendu d'un nombre restreint de personnes. La question est de savoir si les mêmes personnes doivent continuer à le faire, parfois au risque de
leur santé ou pas ? Qui peut rester 5 à 8 heures par jour devant son écran avec toute la concentration que cela demande sans avoir des problèmes des yeux ? Le résultat et l'impact de Mbokamosika
est connu et apprécié de tous. Dès lors pourquoi cela paraît-il génant dès qu'on demande à tous de soulager ceux qui portent seuls cette charge depuis bien longtemps. Nous sommes en train de nous
comporter comme nos frères qui sont restés au pays: vous lui envoyez un mini bus, il se prend des femmes partout. Vous essayez de le raisonner, il s'en prend à vous.. « nini..mpo ozali
na poto ? Mpo otindeli nga kimbambala na yo ya bus ? ». C'est vous qui devenait fautif de l'avoir aidé...On a tiré la sonnette d'alarme maintes fois sur le poids de fonctionnement du blog.
Et plusieurs fois, les engagements ont été donnés. Et en bons Congolais que nous sommes, ces engagements n'ont jamais été tenus. La publicité ? Elle est largement insignificative. La seule
ressource du blog reste ses lecteurs et membres. Alors pourquoi s'offusquer qu'on en arrive là ?


 


Au sujet du verrouillage. D'abord ne confondons pas identifiant, mot de passe et informations privées sur l'identité des gens. Nous avons tous des cartes de crédit. Et nous sommes visibles
partout où nous passons. Un identifiant n'est pas une donnée d'identification de quelqu'un. D'ailleurs l'identifiant en question, c'est Mbokamosika qui le donne ainsi que son mot de passe. C'est
comme une clé pour entrer dans une maison dont une copie sera fournie à toute personne qui remplit les conditions pour entrer dans cette maison. C'est un même identifiant que tous les Mbokatiers
et Mbokatières auront. Arrêtons d'insinuer que Mbokamosika chercherait à avoir les infos personnelles des gens. Pour en faire quoi ? Pour servir d'indic ? A qui ? A Alias Kabila ? Notre idéal est
connu de tous: le pays de Lumumba, de Kimbangu, de Tungulu, de Bazana, de Chebeya et de Nyanza Cédric d'abord. La RDC avant tout. Que celui qui aurait une information d'accusation contre le blog,
qu'il nous la mette sur la place publique avec toutes ses preuves...


 


Au vu de ce qui précède, payer 10 euro/mois pour subvenir aux frais de fonctionnement du blog semble-t-il éxagéré ? Nous aimons la culture de la gratuité. Mais vivons-nous dans une société de
charité gratuite ? Qui l'ignore ici en Europe ou en Amérique ????


 


Par ces quelques mots nous pensons avoir été clair auprès de tous les lecteurs et lectrices du blog. Soyons logiques, conséquent et persévérant dans nos entreprises, surtout lorsqu'elles sont au
service de la communauté.


 


Nous terminons par souhaiter une bonne fête de bonne année 2013 à tous et à toutes. Que notre pays, le Congo, récouvre ses droits et retrouve sa place parmi les nations indépendantes, dignes et
prospères. Soyons tous et toutes vigilants sur les événéments en RDC, notre pays.


 


Claude Kangudie.

Messager 31/12/2012 15:37


Cependant par respect de la parole donnée, les mbokatiers vont bénéficier de notre largesse jusqu'au 2 janvier 2013, après nous reviendrons à notre nouvelle formule.


 


Messager

Messager 31/12/2012 13:27



Puisque vous continuez à  confondre l'identité avec le mot de passe, autant
revenir  à notre formule sécurisée.


 


 Ceux qui savent de quoi il s'agit et qui ont rempli les conditions d'accès vont en
profiter.


 


 Suite à votre mauvaise foi beaucoup seront pénalisés et ne profiteront plus jamais
de cette faveur qui leur a été accordée durant les fêtes.


 


 Consultez les sites gratuits.


 


  


 


 Messager

Mwana Mboka 31/12/2012 08:19


Personnellement je trouve que Monga a raison, avec les IP et autres technologies modernes c´est facile d´identifier qlq´un, si celui-ci utilisait seulement son propre ordinateur, mais hélas il y
a de cyber-café et autres centres d´accés à l´internet qui sont repertoriés au nom du propriétaire, alors dès lors comment identifierez-vous l´intervenant, Papa Mbokatier il faut nous dire la
vérité, puisque siècle oyo tokomi na l´an 13 MOTU MOKO AKOSILISA YANGO AZALI TE.

Messager 30/12/2012 21:51


Ju,


A malin , malin et demi . Nous voyons tout à partir de notre cabine de commande, mais par respect de la déontologie, nous ne pouvons faire n'importe quoi. 


En tant que conservateur des données qui nouis sont confiées, nous conservons beaucoup d'éléments personnels et n'avons nullement besoin de demander l'identité, car nous en disposons par d'autres
moyens techniques.


 


Messager

ju 30/12/2012 19:25


Alors, moi personellement, je trouve l´idée est géniale car il y a pas mal des gens qui cherchent à nuire ce site, croyant comme a souligner Messager, qu´ils seraient indétectables.
Mais, grâce à l´adresse ip, on peut avoir l´identité de qlqu´un.

Messager 30/12/2012 14:59


 



Mon cher Monga,


 


J'ai  lu avec intérêt votre posting auquel je vais répondre en tant
qu'administrateur du site.


Pour être bref, en exigeant le nom d'utilisateur et le mot de passe, il n'est pas question de décliner une quelconque
identité. Ces coordonnées sont fixées par l'administration de n'importe quel site qui veut sécuriser son espace. C'est-à-dire seule la personne ayant reçu ces données peut accéder au
site.


Et en ce qui nous concerne, nous remettons ces données à tous ceux qui soutiennent financièrement et matériellement le
blog, après cinq ans de gratuité. En d'autres termes, si vous voulez continuer à consulter mbokamosika, il faudrait contribuer au fonctionnement du blog avec une somme d'au moins 10 euros et
vous recevrez en retour le mot de passe.


Quant à savoir ce que nous gagnons en réduisant le nombre de lecteurs: rien du tout. Tout comme nous ne gagnons rien avec
des milliers de lecteurs.


Après cette lumière, libre à vous de vous décider, soit vous soutenez le site avec une contribution symbolique, soit vous
cherchez un site gratuit.


 


P.S. Il convient de signaler par ailleurs aux internautes qu’en matière d’informatique, on peut identifier un utilisateur
à partir de son adresse IP. Donc ceux qui s’amusent à se cacher derrière les pseudonymes se trompent. Donc on n’a pas besoin de vous demander de vous identifier. La technologie s’en occupe en
cas de besoin


 


Nos meilleurs voeux de fin d'année.


 


Messager

Nonga W'Ikingya 30/12/2012 00:43


Je suis un fervent visiteur du Mboka Mosika. Il ne se passait pas un jour sans que je n'entre en communion avec d'autres mbokatiers via ce site. Mais depuis qu'il a ete exige a tout visiteur de
decliner ses identites, avouns-le, je n'ai vraiment plus joui du bonheur d'etre mbokatier. Ma question est simple, et je l'adresse a qui de droit: qu'est-ce qui est derriere cette decision de
demander aux internautes des details sur leur identite pour acceder au site? J'ai beau chercher des mobiles pouvant justifier une telle demarche, mais en vain. Des difficultes financieres que
traverserait le site? Mais alors, en quoi ce probleme est-il resolu avec les identites des gens? Des considerations morales? Et, puis qu'est-ce que la moralite de quelqu'un viendrait-elle faire
ici tant qu'il n'est que consultant ou lecteur des articles postes et non redacteur de ces articles? Vraiment je ne comprends pas et je serai content d'aprrendre le pourquoi de cette "entrave"
que jusqu'a preuve du contraire, je trouve inutilement "liberticide" et "mbokatiericide". question subsidaire: que gagne t-on en reduisant soi-meme le nombre de ses lecteurs?


Monga W'Ikingya

Messager 29/12/2012 13:14


Jacques,


Cette situation est passagère, dès le 2 janvier nous reviendrons au mot de passe. Vous avez intérêt à profiter de la visibilité actuelle pour vous mettre en règle.


 


Messager

Jacques 28/12/2012 22:18


Merci bcp webmaster;


Vous avez assoupli l'acces au site car il nous a ete difficile d'y acceder les semaines anterieures compte tenu du fait que vous nous exigiez de decliner (signer) nos identites.


Ceci dit nous publierons certains commentaires sur les articles poste's anterieurement. Je viens d'apprecier la nouvelles versions de "Ami Kapangala". Il faut dire que j'aimais cette chanson
en 1982 quand les Bipoli avaient cree Victoria Eleison...


La semaine prochaine je posterai un commentaire sur notre armee. Notre armee est bien malade et fonctionne avec un budget tres maigre...