Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Nous venons de recevoir deux messages des amis du blog comprenant des photos indécentes d'une artiste musicienne congolaise,lors d'une tournée en Ouganda. Par respect à notre public nous avons décidé de ne pas les diffuser tout en attendant que le gouvernement congolais puisse sanctionner sévèrement ce groupe musical. (Msg)

Où allons-nous ? Où va l'Afrique, mais où va la jeunesse de la Rép. Dém. du KONGO ?
 
Non seulement nos  musiciens chantent des vulgarités, mais cette fois-ci ils brûlent les étapes pour se lancer vers l'exposition pure et simple de la nudité.
Voici les images de la chanteuse MEJE 30 en plein concert en Ouganda avec l'orchestre Dynastie Mutuashi de Tshala Muana. En pleine exhibition de  la danse Mutuashi, l'on se rend compte qu'elle ne porte pas de caleçon et l'on peut voir sa partie la plus intime sans aucun gêne. 
Mon Dieu, pourquoi faire cela ? Rien qu'a cause de l'argent et du succès ? Elle a de la famille et ces images peuvent arriver entre les mains des siens et cela ne lui dit rien !
Quelle honte pour l'Afrique et surtout la RDC ! N'est-ce pas la dépravation des moeurs ?
Que fait le minitre de la culture de notre pays qui tolère de telles choses ?
 
Sulmany

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Abdul Rachid 19/10/2017 21:57

Toka

suhi 10/03/2011 22:19



meje est une grande artiste talentueuse, c'est dommage que ces photos ont fait la une des journeaux , pour la nuire. il y a pleins de grandes dames qui ne porte pas de culotte sous les robes de
soirées pour questions d'esthetique , je suis sure quel etait loin de se douté de ce qui lui arriverai , et j'en suis sur qu'habitué a faire le shows sur scene elle as du oubliéééé completement ,
qu'elle etait devetu. MEJE tu es une grande ce sont des choses qui peuvent arrivé, CELUI DE S'OUBLIe surtout en pleine prestation , ou pour parfaire son travail , ce n 'est pas pour autant que tu
n 'est pas eduqué, ces photos n 'honore pas ton pays ni toi meme , mais laissé votre colere de coté et au contraire protégé la, parce que c'est le visage du congo qui est exposé apprenons a
etre soudé tous en repprobant ou an sanctionnant la personne discretement, en demandant par exemple au ministre de la culture et de la femme de lui parlé , peut etre pour dire aux jeunes femmes
de faire attention en dehors du pays.MEJE prend cela de haut et ne te sent pas humilié prie ton dieu.



Mikiliste 07/04/2010 19:39



La petite soeur MJ30 a quand un concert mortel a Paris ?


On t'aime bien ici, tu pourras meme jouer en playback.



Tutu Kaba 03/04/2010 16:20



Pour revenir un peu sur l'affaire de cette chanteuse congolaise qui a exposé ses parties intimes lors d'un concert en Ouganda,je dis pour ma part que la honte n'est ni pour le congo,son pays
d'origine,encore moins pour l'afrique. Car je ne connais pas au congo une famille,même celle à laquelle appartient cette chanteuse,dans laquelle on éduquerait les enfants à aller exposer leurs
parties intimes. C'est une affaire d'éducation personnelle de cette chanteuse qui ne peu pas engager toute une nation. 



NUMBER ONE 04/12/2009 10:09


MJ30 AWUTI NA ZAMBIA, EN FORME, BA BOUTONS D'AMOUR ETONDI YE NA NZOTO, ELINGI KOLAKISA VITALITE YA LA PETITE, BOLOBAKI PAMBA, MJ30 O LIBOSO, BA SONGEUR, BA TUBA TUBA NA SIMA YA NDAKO, MJ30 RIII
YAAAA, YAAAA, MJ30 OYEE,
OYEEE, MJ30 BISO TOUT TOZALI SIMA NA YO, KOBANGA TE LA PETITE, NA BA FATWA NA BANGO BAKOWA NA YANGO. 
NUMBER ONE 


MUTOTO 23/11/2009 09:26



Un mois avant ce que les moralistes congolais appelent "le scandale MJ30", une autre fille Afro avait aussi danse sans MUKADI dans un disco et les photos circulent bien , il
s'agit de NAOMI CAMPBELL, je ne sais pas si OBAMA , mutoto ya Afrika, doit demissionner ou inciter son ministre de la culture et des arts a la demission.  



MBALA DILA 21/11/2009 21:55


J'ai parcourru bon nombres des réactions à propos de ces images on ne peut pas pornographiques de cette jeune dame.

Elle est chanteuse , d'accord , elle a un certain code de bonne conduite à respecter lors qu'elle se produit dans des gallas celui là.
Cette immorale qui se rase le pubis au poil prés, volontairement omet de mettre sa culotte, monte sur le podium donne des belles ruades vont bien avec "le mutuashi", etc..

Pardi! elle merite le bûchet, c'est sûr! Ce qui est con , c'est de trouver des defenseurs qui foisonnent pour cet acte là...
Si elle veut faire des films X, il y a bien MARC DORCEL, JUSTIN SLAYER et autres producteurs qui ont pignon sur rue, elle n'a qu'à candidaté.

J'ai lu ici et là des comparaisons voire des actes de democraties, mon Dieu où allons nous?
C'est vraiment des congolais qui ont réagit ou des pseudos congolais, de nos jours, je ne m'étonne plus de rien.
Platon avait dit, la democratie était un pire des systèmes politiques parceque elle donnait la parole même aux idiots!!!!
Ici, je trouve que MBOKA MOSIKA a donné la parole aux voyeurs et aux pornographes.
QUI DIT MIEUX?


loningisa 18/11/2009 14:25


Nawuti kolanda bongo ndeko moko ya muasi, alobi ekoki pe kozala ete MJ30 azalaki koyoka mokosa pe molunge, yango esalaki ete alata MUKADI te, na loyenge ya kobina tango sentiment ekotaka, okoyeba
lisusu te, po likambo ya boye esalama pe na tangu ya ba Vieux Wendo, pembeni ya Wenze ya Somba Zikida, elenge muasi moko, abosanaki ete, zikida na ye ezalaki ya ba bouchons ya POLAR, na loyenge ya
kobina, singa ya zikida ekatanaki, ba Mposo ya Bière nionso na likolo ya piste, talaka eleki lelo soki mbula NKOTO BONI, likambo yango eye lisusu kosalama, LIKAMBO YA KALA, EBOTAKA SE LIKAMBO YA
SIKO. Nakoki pe kotiya tembe mingi te, na ndenge ya MOKOKOLI MJ30 azalaki na yango mokolo wana na podium.
LONINGISA.


dukuduku 14/11/2009 09:00


La meilleure facon de vivre c' est quand on vous fout la paix, ezali wenze ya somba zikida olingi osombi, ozangi mbongo leka na malembe, c' est ca la democratie.


Diarabi 08/11/2009 00:16


Pourquoi le comportement d'une chanteuse doit etre unev honte pour l'Afrique??
Dans chaque peuple on trouve des comportements etrages et je ne pas à avoir honte. Je condamne ce genre de comportement. Si honte il ya c'est pour l#humanité toute entiere.
Vous trouvez de la pornographie sur le net avec des etres de tout les horizons du monde. Faut t-il avoir honte à chaque fois qu'on voit un africain ou une africaine?

Slts


Aristote muteleji 20/04/2017 05:16

Bon moi g ne trouve pas de grave parceque elle et une actrice aufete ci elle avait fait cele d otres par g dirai d c est une facon de gagnieu des largans ce sa

AFRICANA 23/10/2009 11:47


Cher Sulmany,
Esengeli yo moko otambola na ba mboka nionso ya Afrique, pour que ozala édifier, oyo ya MJ30 ezali rien à côté oyo okomona na ba mboka mingi ya Afrique, na ba pays mingi ya Afrique, Sexualité, dans
son ensemble, ezali na yango TABOU te, contrairement na KINSHASA, je dis bien na Kinshasa, mais pas na RDC, na Kinshasa pour des raisons lucratifs, basala mystifaction ya Sexualité, na citer kaka
exemple moko, na intérieur ya Congo, partout sans exception, okomona basi, tous les matins en moitié vetues bazali kokende na bilanga, na aller tout comme na retour, tandis que na Kinshasa, nudité
ya mwasi ezali eloko moko ya grave. Na Nigeria, namonaki ba femmes tout le temps, bazali ko defaire ba pagnes na bango, natuni pourquoi boye,  réponse : mwana nzoto ya mwasi ezali makambo
mingi. Na Bénin, na Togo kuna somo lisusu, ba jeunes filles, il faut bazala mabele (seins nus), po nakolakisa na mibali nazali nanu mobimba. Okomona mwana mobali ya 15 ans azali kosuba epayi, mama
na ye pe azali kosuba epayi, c´est incroyable, mais c´est vrai, yango nalobi à côté ya Cas MJ30 botika ko dramatiser, surtout tango olobi OU VA L´AFRIQUE, nabanzi Afrique ekokamua yo.
AFRICANA


Nganga Miziki 18/10/2009 13:20



MOFITI
Bandeko, soki muana asali mabe, balobaka muana osali mabe, le contraire ezalaka malamu te, puisque ata ndele, likambo yango nde ekozongela yo kaka, kasi na ndenge ya mabe. Affaire MJ30 na
Ouganda, ezali nzango te, kasi ezali miziki. Il faut pe koyeba ke NKISI YA MIZIKI EZALI BASI, nayoka likambo yango na monoko ya ba NKOLO MIZIKI, lelo mingi bazali lisusu na bomoyi te.
Ya liboso nakoyebisa bino boye, il faut kotala origine ya motu oyo bozali affaire na ye, soit Mamu Nationale - Tshala Muana, ye ayaki na Groupe Choc d´animation ya Kasaï, epayi akutanaki na ba
groupes choc misusu ya Bandundu, Equateur, Shaba, Bas-Zaïre, Haut-Zaïre, Kivu et surtout Groupe Choc NKAKE ya Kinshasa, le vrai dépotoire ya ba PROSTITUEES ya Congo-Kinshasa.
Na Groupe Choc Nkake, presque chaque ANIMATRICE - DANSEUSE azalaki na makango na ye parmi ba autorités ya Mboka Zaïre. Et encore, ba Chefs d´Etats africains mingi oyo bazaliki koya na Kinshasa,
bazuaki ba Animatrices comme ba deuxième bureau. Alors entre femmes, masolo nini na rencontre wana, ya animation populaire, to messe ya VODOU à la congolaise, ba zaïroises bazalaki kosolola,
bino moko bopesa ngai eyano. Nabanzi ezali CONQUETE YA BA MIBALI YA GA, donc ba hommes d´affaires, ba hommes politique et consorts, et surtout bobosana te, tozali na tango ya Zaïrianisation,
mbongo ezalaki kotambola facilement, d´ailleurs c´est l´une des causes ya faillite ya MOBUTISME.
Tshala Muana - animatrice - maintenant danseuse chez Mpongo Love. Orchestre Tsheke-Tsheke Love ezalaki kosala ba tournées artistique mingi na ba pays africains, tournée oyo etika sango, ezali ya
OUGANDA, la RUMEUR to Radio Trotoir elobaki boye : Le Maréchal IDI AMIN DADA - président ya Ouganda se propose d´épouser la petite Mpongo Love, rumeur oyo ezali bien connue na Kinshasa pe na
Kampala. Tshala Muana azalaki ko évoluer epayi ya Mpongo Love, c´est normal ayeba ba sécrets ya mosala, puisque na mosala nionso sécret ezangaka te, Mpongo Love alingaki Tshala Muana mingi,
Tshala Muana alingaki Mpongo Love mingi, complicité wana ya Mama na Mwana. Comme on dit, l´élève est toujours plus intelligent de le professeur, Tshala Muana abandi ko s´essayer na chant, ezalaki
concluant te, à ses débuts, les Kinois la prenaient pour une fille qui chante en KIMONGO et akokende mosika te. Sur les pas de SAM MANGWANA, Muana Nzoku, après avoir erré dans tous les grands
orchestres de Kinshasa et de Brazza, se réfugie chez son ami EBOA LOTIN au cameroun, de là la formation de l´Orchestre AFRICAN ALL STARS avec les dissidents de l´Afrisa de Tabu Ley, à Kinshasa
Papa Wemba na Molokaï, la société de fabrication des disques phonographiques MAZADIS que Mobutu avait donnée à Franco Luambo ferme ses portes, maintenant tous les musiciens congolais ont une
seule idée émmigrer sous d´autres cieux plus cléments, Kinshasa se vide de ses musiciens les plus talentieux soit vers l´Afrique de l´ouest, soit vers l´Afrique de l´est, principalement au
Cameroun et au Kenya, de là ils découvriront d´autres pays. Un grand manque à gagner pour la musique congolaise. Yango bomona ba miziki ya ba Cote d´Ivoire emata makasi, soki oyoki ba nzembo ya
MAPOUKA okomona ezali rythme ya Stukas Boys. Tshala Muana ye pe akomi musicienne, il faut alanda lokolo ya baninga, akoti Brazza, Gabon, Cameroun, Nigeria, na ndenge ya ralye, oyo nionso kaka po
nakoluka VIE. Muziki ezali mosala ye aponi ou du moins MOSALA NZAMBE APONELA YE, il faut a suporter ba MPASI NA BOLAMU, en d´autres termes la PERSEVERANCE.
Na Nigeria, kuna FELA ANIKULAPO KUTI, azali kosala LOI, succès ya somo, Afrique na Diaspora sous ses ordres, na Lagos ba danseuses ya FELA bazali kobina MUTAKALA, Tshala Muana azali na Nigeria,
azali komona nionso wana, kasi na Nigeria Tshala Muana akokaki ko réussir facilement, vu le nombre de Congolais musiciens résidant au Nigeria, mais problème ya langue ebomaki Tshala Muana, kuna
balobaka anglais, bon, la petite a continuer nzela, Bénin, Togo tii na Côte d´Ivoire oooo wooooo
Tshala Muana n´était pas la seule fille zaïroise qui jouait la musique en Côte d´Ivoire, bazalaki ebele, oyo bawutaki na Kinshasa na nzela ya ralye, mingi lelo bazali na Paris, Bruxelles ou
Amérique, bayebani bango na bango, les oiseaux de même plumage.
Destin ou Libonza ya Bankoko, Mpongo Love aye kobeta miziki na Abidjan, ye moko Mpongo Love a présenter Tshala Muana na public, en ces termes : C´EST MA FILLE, bino moko bo déviner la suite, en
une seconde Tshala Muana était devenue plus populaire à Abidjan et partant na Afrique de l´Ouest, ba invitations pamba-pamba. Comme un bonheur ne vient jamais seul, clôture ya réunion ya CEDEAO,
communauté ya ba pays ya Afrique de l´Ouest, Tshala Muana est programmée, d´après la RUMEUR ABIDJANAISE, c´est ce jour là qu´avait déclenché la PROSTATE du Vieux Houphouët Boigny Félix, et la
suite Thomas Sankara, Président du Burkina Faso, qui écoutait la chanson de Rochereau MOKOLO NA KOKUFA, du matin au soir, adopte Tshala Muana et pour lui facilter les déplacements dans le monde
remettra à Tshala Muana le passeport burkinabè, car avec le passeport zaïrois, okozua VISA wapi, porte ya ambassade ekangama. Sikoyo Tshala Muana akomi kosala ba voyages ya MIKILI pamba-pamba...
A la mort de Thomas Sankara, Tshala Muana s´installera à Paris, avec les Rochereau, Papa Wemba, Mbilia Bel, Polo Ndombe et consorts, à Kinshasa WENGE MUSICA fait la loi, et Vieux Tshisekedi
sécoue le baobab MPR, Mobutu part en exil et Mzee Kabila devient le président de la RDC, Rochereau rentre à Kinshasa, il est accueillie par ses pairs comme un héros, suite à la chanson
prophétique LE GLAS A SONNE . Kasa-vubu, Lumumba, Bolikango, Tshombe, bobombani wapi, bopesi mboka mokongo, bosenga na Nzambe, solo ba peuple balembi.... Malula, Kimbangu, Kabasele, Luambo, ba
NKOKO.... awa biso na sima tosili kobeba ya kobeba...
Tshala Muana chantera pour le nouveau président, et vieux Roche la présentera à son frére KABILA L.D. et c´est parti....
Vu ce qui précède, bino moko bosala jugement ....
Tshala Muana, azali parmi ba fille oyo bazali na chance ya ko cotoyer milieu présidentiel, ce n´est un sécret pour personne, Mpongo Love était la fille adoptive de Mama Mobutu Sese Seko, pour des
raisons faciles à déviner...
Idi Amin Dada voulait la marier... Mpongo Love présentera Tshala Muana au grand public ivoirien... pour conclure : NKISI YA MIZIKI EZALI BASI - botika MJ30 tranquile... mosala azali kosala, ezali
ya koyebana, batu mingi bakoloba mabe oyo ya ye.
Nini toyoka te sur Abeti Masikini, Lucie Eyenga Moseka, Mpongo Love, Etisomba...



lamba 14/10/2009 18:11


Bonjour,
Pourquoi s'offusquer pour ces photos. Le tolé general m'étonne. Quand Koffi chante "Katagourouma", il ouvre la boîte de pandorre. Aujourd'hui on adore "Muana natikaka moke, SIMA EKOLI" de Werra ;
sans oublier "Orgazy" de Fally.
Il suffit de visionner les derniers concerts de Koffi pour être édifié sur la moralité des gestuelles et des paroles. Les insinuations sont tellement évidentes qu'aujourd'hui, cette fille
montre ses parties intimes ne devrait étonner personne.
En tout cas, pauvre "RDC" avec ces moeurs depravées ... Je vous assure, ce n'est que le debut


anaclet 04/10/2009 22:21


Merci pour l'ouvrage que vous me recommandez. Un des auteurs François Kabasele je  le connais,c'est un réligieux qui a fait son doctorat en France. Son frère André est mort lors de
l'entrée de l'AFDL à l'est du Congo laissant en France une veuve avec enfants. Je possède un de ses ouvrages dont j'ai pu lire les pages écrites en français. Je crois que je profiterais entièrement
de celui que vous me conseillez.


Claude Kangudie 04/10/2009 11:54


Bonjour mon frère Anaclet. Je viens de vous lire. Je ne souhaite pas personaliser ce genre d'échange. Je considère Mbokamosika comme un espace d'échange enrichissant dans le calme, la tranquilité
et le respect. Il s'est créé un incident musical sur lequel je ne veux plus revenir. Je crois que vous vous êtes exprimé avec votre sensibilité. Espérons que cela nous a plus instruit et rapproché
que autre chose. Etant Muluba moi même, les rites et traditions auxquels vous faites allusion, j'ai eu à les vivre au Kasaï et partout où j'ai eu l'occasion de vivre dans mon pays. Je suis heureux
que vous ne "m'accabliez pas, car on ne peut tout savoir". Et je crois que nul ne peut prétendre connaitre toute la coutume de sa tribu. Vous parlez des cérémonies des Ngalula...et celles des
Mujinga, Ntumba, Kabungama, Katuma, Kampona etc...je parie que vous connaissez aussi. Il y a un livre qui vient de paraître: "Bâna bà bupangù ku Kàsaayi". Il est écrit par les abbés François
Kabasele, Sylvain Nkongolo et Marcel Anganga. Livre sorti par Pelti Publications S.A (pelti@otenet.gr). Ce livre pourra bien vous éclairer sur ces us et moeurs
du kasaï et combler mes réponses incomplètes. Espérons que nous échangerons à l'avenir sans beaucoup de préjugés. Avec tolérance, je vous souhaite bon dimanche, mon frère Anaclet.


anaclet 04/10/2009 10:20


donnait   chantait


anaclet 04/10/2009 10:18


claude kangudie,



kinshasa de mon enfance et encore aujourd'hui je l'imagine est une ville cosmopolite par excellence. Et comme le dit saint Paul j'ai pu y être mukongo parmi les bakongo,muluba parmi les
baluba et mungala parmi les bangala. C'est éclectique ce que l'on pouvait recevoir comme culture dans cette ville de Léopoldville puis Kinshasa.
Je ne suis pas satisfait par vos explications car j'aurais voulu que vous releviez le caractère grivois des certaines chansons dédiés aux jumeaux,ngalula et autre. J'ai pu voir enfant à
plusieurs reprises la célébration des enfants ngalula,filles et garçons. Les ignorants disaient nkisi ya baluba,d'autre: ba kobinela muana ya nkisi. Ces derniers étaient plus près mais un
échange avec les acteurs concernés en l'occurrence les balubas aurait pu leur apporter un éclairage sur la cérémonie dont j'ai le souvenir du personnage principale,la mère de ngalula habillée
légèrement,le corps enduit de l'ocre ou ngola des cheveux jusqu'à la racine des pieds,tenant de façon ostentatoire un miroir et un balais. Cérémonie essentiellement féminin les hommes
n'apparaissant que pour manger la chèvre tuée en cette occasion. Les chansons pour ce que j'ai appris étaient d'une obscénité inhabituelle. Savoir cela n'enlève en rien sur la qualité des
balubas.
Il en est de même de zébola dont l'interprétation la plus connue est celle des danseurs et danseuses populaires zébola qui s'exhibaient pour ceux qui ne le savent pas le soir dans des boîtes
de nuit devant un parterre d'une clientèle blanche. Le bombonzo "popularisé" par le spectacle Lianja reste moins connu des congolais. Quand on voit les mongo danser,le folklore seul retient
l'attention mais la portée culturelle reste inaccessible car même les diffuseurs ne font aucun effort pour expliquer d'une manière définie les chants, las scènes et les enseignement au zébola.
Là aussi il est souvent dit nkisi ya ba mongo quand quelques femmes sont internées chez des féticheuse. Elles ont elle ausi le corps enduit de l'ocre de pieds en cap et souvent pour de quelques
maladies somatiques et psychosomatiques. Evidemment ceci est éloigné du zébola danse artistique.
Je note que le plus grand danseur zébola de tous les temps répondais au nom d'Alexis Tshibangu de l'ethnie Luba. Alexis akota abima comme chantais les jeunes filles de mon temps. Ce danseur a fait
le tour du monde avec sa troupe entièrement sponsorisé par les différents ministères de la culture. C'est curieux dès que notre folklore accède au rang de la culture appréciable seuls les
blancs y ont accès. J'ai vu à Paris Papa Wemba donner des concerts électro-accoustiques différents des spectacles habituels par exemple à la salle du théatre du Chatelet et
l'assistance n'était composée que d'européens blancs. 
Pourquoi la musique accompagne-t-elle les séance de divination des mandona? Une curiosité toute simple nous instruirait beaucoup. On préfère souvent donner une définition personnelle et quelques
fois érronée.  
Je ne vous accable pas,on ne peut pas tout savoir.
Ce que je viens de dire pour les jumeaux est valable chez tous les bantou. La célébration des jumeaux donne lieu à des manifestations d'obscénité très peu contenue car la ciconstance reste
particulière. 


etumba 29/09/2009 21:38


po na likambo etali meje30 mon frere ou ma soeur ezali mawa mingi po na biso ba congolais ndenge batu nionso ba telemeli ya ngo eza faux probleme,pourquoi na lobi bongo pcq bakendeki kobeta na
cadre ya soi disant ba acord de paix entre rdc na ouganda mais tala esika likambo esali ngai pasi au lieu ba associer bana mboka oyo bazali ba victimes ya violance yango bakeyi kozua batu oyo
bazali ba concernée te directement tomonaki na algerie par exemple population na gouvernent basengi pardon donc ezali faux probleme kutu b   a fonctionnaire bazali impayer depuis ba mbula
ebele mais ata mutu abetaka sete te na likambo ya ngo pour la fin boye ke l'homme donne tjrs ce qu'il a yango meje 30 alakisi oyo azali pe oyo azui epayi ya maitresse na ye


Claude Kangudie 28/09/2009 17:28


Bonjour mon frère Anaclet. Quand je dis une des illustres tribus de la RDC, c'est vrai que cela peut sous entendre qu'il y a en des moins illustres. Loin de moi une telle intention. Je me référais
à la richesse culturelle de cet espace qu'est le Kasaï. Il n'y a pas, en RDC, une tribu qui peut se prévaloir d'une quelconque supériorité sur une autre. J'ai bien vécu dans les 3/4 des provinces
de mon pays...Quelle richesse culturelle !!! Pour les paroles de la chanson "mpamba wa bitola", je ne vous donnerai que la traduction littérale. Kadi ne kapia ka nzembua, veut dire: il a le courant
électrique. Maintenant, il faut comprendre ladite chanson pour bien vous répondre. Personnellement, je n'ai pas livré notre "mamu nationale" à la vindicte populaire. Il y a tellement des amalgames.
Elle prétend que l'exhibition de sa "chose" fait partie de la culture kasaïenne et qu'elle a été "intronisée" par les chefs coutumiers pour réprésenter la culture du Kasaï. Je pense qu'il faut
répondre à ce genre d'ellipses de mensonge. Il y a, aujourd'hui, une très fausse interprétation des choses. Je crois que je vais en choquer plus d'un...peut-être. Dans la culture Luba (du Kasaï ou
du Katanga), il n'existe pas une danse ou une cérémonie appelée "mutuashi". La chanson "mpamba wa bitole" dont vous parlez, existe bel et bien dans cette culture, suite à certaines cérémonies.
Cette histoire de "mutuashi" est parti de la chanson "bia ntondi Kasanda" de Dr Nico. La récupération qui a été faite, à partir de cette chanson, donne aujourd'hui lieu à cette histoire de
"mutuashi" avec ses reines...Qu'on me dise, à quel titre, dans la culture Luba, à quelle occasion célèbre-t-on une cérémonie de "mutuashi" ??? J'ai lu sur un site, un compatriote du Bas-Congo qui
dit que c'est dans la culture du Kasaï, pour le "mutuashi" on fait des choses pareilles...Quand la tempête de cette honte pornographique sera passée, je propose au Messager qu'on se penche, dans le
calme, sur ce sujet de "mutuashi", culture du Kasaï...J'espère avoir répondu à vos questions, mon frère Anaclet.


anaclet 28/09/2009 04:50


Claude Kangudie,



Je ne comprends pas l'expression "une des tribus les plus illustres de la RDC" dans ce contexte. Cela suppose qu'il y en a de moins illustre,n'est-ce pas?
On me fait dire de vous demander de me traduire les mots de la chanson "Mpamba wa bitole" et la phrase "kadi ni kapia ka nzembwa" tirée d'une psalmodie pour célébrer les jumeaux en la
situant dans le texte.
Je voudrais tout simplement dire que l'on ne peut pas lier l'impudeur à tout. Cette façon réligieuse de désigner une jeune femme à la vindicte populaire,à la lapidation, témoigne de l'intolérence
et de l'archaïsme qui caractérisent encore notre société. Le progrès des idées ça n'est pas de l'impudeur non plus. 
On ne doit pas clouer au pilori la victime d'une photo volée.   
 


Papatoto 27/09/2009 23:25



Messager,


Le journal Digitalcongo par l’entremise de Claude Mashala dit : ″MEJE 30 est victime de la
cybercriminalité ″. Le terme utilisé n’est pas adéquat. C’est vraiment n’importe quoi de la part de ce journal mensonge.


http://www.digitalcongo.net/article/61333



Claude Kangudie 27/09/2009 22:48


Bonjour à tous...J'avais décidé de ne plus intervenir sur les turpitudes de la dame Tshala Muana. Mais je me vois obligé d'apporter un élément pour éclairer les uns et les autres. Notre dame
nationale est en train de nier , paraît-il, que ce serait des images trafiquées. Soit. Alors qu'elle nous montre les images originales pour que chacun ait son opinion là dessus. Voici que même les
Ougandais, eux mêmes, ont aussi vécu l'incident. Dans le lien suivant, à chacun de lire et de se faire son opinion sur ce que dit ce journal ougandais...Notre "reine de mutuashi" prétend que ces ou
ses obsénités pornographiques font parties de la culture du Kasaï. Qui peut croire à une telle petitesse d'esprit ? Comment peut-on jeter un tel discrédit sur la culture d'une des tribus les plus
illustres de la RDC ? Voici le lien du journal de Kampala:

http://observer.ug/index.php?option=com_content&view=article&id=5007:tshala-muana-may-be-older-but-still-has-it&catid=73:highlights&Itemid=70


Papatoto 27/09/2009 19:45



Messager,


Il y a de fois la majorité à tort. Cette même majorité qui avait condamnée Galilée, nous savons maintenant
qu’elle n’avait pas raison.


En outre, nous ne disposons pas de données scientifique ou statistique pour affirmer qu’une majorité est
choquée. Même si elle était choquée, par exemple la campagne qui vise à montrer des images choquantes des accidents aux chauffards, a eu impact positif.  L’histoire nous apprend que l’être humain a toujours tendance à braver l’interdit.   



Messager 27/09/2009 18:26


Anaclet ,

Techniquement, il m'a été impossible d'extraire la photo de votre texte. L'unique alternative que me restait était la suppression de tout le posting.
J'espère que cet incident passager n'altérera pas la bonne entente qui a toujours régné entre nous.

Papatoto,

La liberté d'expression sera toujours respectée sur notre blog, tout en évitant quelques excès susceptibles de choquer la majorité de ceux qui nous lisent.

Messager


MANU 27/09/2009 15:40


Manu @ Jean-Pièrre,
je ne comprend pas vos prises de position sur l'indécense et surtout l'association que vous faîtes avec l'accoutrement de vos filles. Sachez que la convoitise commence par l'envie de possèder
ce qui attire son régard. Et prendre le risque de faire un parallèle entre Méjé 30 de sulfureuse réputation et vos filles, bien qu'elles prennent la liberté d'en parler de ces délicates
questions avec leur père, ne plairons certainement pas à vos filles.Il y a nudité qu'on présente d'une manière naturelle et culturelle, voir dégagée. Mais cette fille franchement avait bien préparé
et réussi son coup. si le photographe n'est pas complice, il est vraiment professionnel. Est-ce de l'art? la 1ère Dame de France, Carla Bruni-Sarkozy pour ne pas la citer, parlera d'un
travail d'artiste.

Manu @ Méssager,
vous avez raison et vous êtes libre de ne pas diffuser les images de cette fille en faisant sa notoriété. Car, comme vous le savez, votre blog est régardé et vos msg lus par des milliers des
compatriotes.  


Papatoto 27/09/2009 13:36



Emma Bonino (l’ex-commissaire Européen au droit humanitaire) disait que la démocratie est un luxe pour  les pays africains. Je ne sais si elle avait raison ou tort, j’ose croire qu’elle avait tort. Mais  je constate que
la liberté d’expression  est un luxe pour le peuple congolais,  cette  liberté  est une liberté essentielle sans elle, la liberté de presse n’existera plus. Pour ce qui concerne les
coutumes du Congo, il y a en plusieurs. Par exemple dans une tribu bien précise,  un bon frère et sa belle sœur peuvent se laver ensemble dans une
même rivière. Dans une  autre tribu, pour être diplomate, je peux dire qu’on encourage la débauche et vol. Tout ça pour dire qu’il y a une diversité
des coutumes au Congo mais le point commun de toutes ses coutumes est l’hypocrisie à l’état intrinsèque.  Ce qui est paradoxal, certain demande au
gouvernement de prendre des sanctions c’est –à-dire de censurer. Ce gouvernement est responsable de tous les maux dont souffrent le peuple congolais. Ce qui appelle  le loup(le gouvernement), développe un comportement qui se ressemble au syndrome de Stockholm.  Le peuple congolais
doit choisir entre la liberté d’expression et la censure mais on ne peut pas aimer les deux choses à la fois. Je vous conseillerai vivement la liberté d’expression.



anaclet 27/09/2009 01:28


de prendre des sanctions contre tshiala Muana


anaclet 26/09/2009 23:28


Messager,


Je ne pouvais pas pas croire que sur ce blog on dictait leur conscience aux participants. Théoriquement nous devons penser comme vous. Si les images vous choquent je pourrait  le comprendre
mais pourquoi effacer le texte. Nous sommes là dans la censure purement et simplement. 
Pouvez-vous afficher les recommandations à suivre pour rester dans la ligne du parti.
Personnellement je ne suis pas d'accord avec le traitement fait à cette pauvre chanteuse ici. Sur d'autres sites il est fait mention d'une retouche de sa de sa photographie par photoshop. Elle
a droit à son image qui a été volée par un paparazzi. 
La liberté est la même pour tout le monde. Si vous ne la pratiquez pas ici il ne faut pas l'exiger des autres et surtout pas du gouvernement congolais qui doit,si j'en crois certains qui le demande
d'ailleurs, lever des sanctions contre Tshiala Muana et MEJE 30. j'espère que ce gouvernement ne commettra une telle bêtise. 
Il n'y a pas besoin d'être blanc pour admirer la statue de Michel Ange représentant David le tombeur de Goliath. La copie de celle-ci qui trône à Marseille est admirée par la population
cosmopolite de cette ville qui est composée de toute les races. Les touristes du monde entier viennent la contempler à Florence. L'origine du monde qui ne dit que la vérité dans ce cas
précis est une oeuvre de Gustave courbet vue par les noirs et l'ensemble de races qui défilent devant elle au musée d'Orsay à Paris.  L'argument culturelle que
vous utilisez pour me censurer me laisse perplexe et ne tient pas debout étant donné que les bantous dont nous sommes issus se promenaient encore nus il y a moins de cent ans. Et un film
récent de Elikia Mbokolo montre des congolais qui ont encore nu. La nudité ne veut pas dire impudeur. Permettez que ceux qui ne veulent pas aller à la curée puissent combattre l'injustice,par
exemple celle dont fait l'objet cette jeune artiste. Je continuerais à croire que le blog défend les artistes. 
Défendez au moins cette jeune fille qui n'a rien fait,qui est victime d'une image volée.


Jean-Pierre 26/09/2009 20:48



Je ne commente plus sur ce « scandale » ici. Je considère que Messager a tranché. Au
frère JÉRÔME NZEMBELÉ : si vous voulez avoir ces images, envoyez-moi un email à l’adresse suivante : alexengwete@gmail.com


Je vous les ferai suivre. Je n’ai pas moi-même sollicité ces images. Merci
d’avance.



Messager 26/09/2009 20:39


Anaclet,
Pour la première fois ma conscience m'a obligé d'effacer votre posting. N'oubions pas ce que qui unit sur ce blog. Nous ne sommes pas des européens ni des américains. Gardons notre identité.

Jérôme,

Vous avez ce que je viens de dire à notre frère Anaclet. Je ne laisserai pas afficher une seule image indécente sur ce blog.



Messager


anaclet 26/09/2009 19:54


effeuillage


Jérôme Nzembelé 26/09/2009 19:30


Très cher Messager, cette situation est très méprisable. Par soucis d'équitté et d'égalité que vous avez toujours partager avec vos lecteurs, je vous prie de bien vouloir nous montrer la totalité
de cet album. De toutes les façons, après avoir vu l'unique photo avec tout ce qu'elle présente, nulle autre image ne nous troublerait davantage. C'est juste une question de mettre tout le
monde sur le même pied d'égalité afin de bien pouvoir réclamer réparation vis à vis de cette femmelette. 


Bellak 26/09/2009 18:24


Je ne comprends pas les gens qui cautionnent un tel acte, ce n'est ni une performance ni même de l'art, c'est de l'exibitionnisme éhonté et une corruption de mentalités d'une extrême gravité. Quel
était son but ? Il faudrait peut-être lui poser la question. Je remercie Messager d'avoir eu la décence de ne pas publier ces photos mais celle que j'ai vue à travers l'entrée de quelqu'un me
choque profondément et nous insulte en tant qu'êtres pensants. Si l'idée derrière ça était de provoquer une notoriété par le biais d'un scandale, je préfère d'ailleurs arrêter là mon indignation
pour ne pas jouer le jeu de cette bassesse d'esprit définitive.

Bellak


Crispin-Régis Lukoki 26/09/2009 18:19


Chers frères,nous avons vu des danseuses africaines au seins nus,pendant les séances d´éxibition de danses traditionnelles.Je vous dirais aussi,qu´il y a de ces sessions spirituelles,dans
lesquelles,les possédés arrivent à une situation de nudité complète.Je me souviens aussi de ces bains colléctifs dans les rivières,tous nus,filles comme garçons.parfois jusqu´à l`âge de 14
ans.J´ai vu des copains au fesses nues,pour des raisons économiques.Je peux même vous raconter l´histoire d´un personnage au surnom de Mboka nioso,et,très connu vers les années 1953 pour avoir
essayé de brutaliser et violer une maman qui marchandait le prix du poisson,pendant que le noeud de son pagne cédait devant le nombreux pubic du marché central de Leópoldville.Je reconnais avoir vu
des fous complètement nus dans
les rues des nos cités.Je crois que les situations que je viens d´énumérer,n´ont rien à voir avec le cas de notre chanteuse.Nous voulons parler de Madonna,mais nous oublions que celle-ci n´est pas
de notre culture.Je ne sais pas si vous vous souvenez du cas Jeannet Jackson qui,par accident avait vu son sein hors son soutien.C´était un scandale énorme et,par ce fait accidentel,la petite
jakson devait présenter des éxcuses.Je sais bien que notre peuple a évolué avec le temps,mais rien empêche de garder jalousement le meilleur des nos coutumes.Ça c´est mon avis,d´après ce que
je viens de lire.Je n´ai pas encore vu le reportage en question,d´où je ne peux pas faire un commentaire précis.Crispin-Régis
Lukoki                  


Messager 26/09/2009 17:02


Chers frères et soeurs,

Je suis de ceux qui désaprouvent l'exhibition de MJ30. Je parle à titre personnel et en tant que congolais. C'est-à-dire conformément à nos Us et coutumes. Chaque peuple a sa culture. La nôtre se
caractèrise par la pudeur. Pourquoi singer Madona aund on sait que nos premières danseuses étaient en pagne, par pudeur.
Qui peut me dire combien de fois les femmes de professeurs congolais  se mettaient en maillot de bain à la piscine de l'université de Kinshasa, Lubumbashi ou Kisangani?
Nous avons notre culture qui nous empêche de trop serrer sa femme en public par exemple. Ou de contempler sa fille en maillot de bain.
Je sais combien il est difficile à nos musiciens de voyager sans l'aide du gouvernment. Qu'on nous dise qui a payé les billets de ce groupe qui est allé faire la promotion de la pornographie
en Ouganda ?
Par ailleurs, comme l'a si bien souligné un autre frère, ce comportement est de nature à justifier tous les abus condamnés par le monde entier à l'égard des femems de l'est. C'est une manière
indirecte de dire à la communauté internationale que la femme congolaise est prête à se mettre nue devant n'importe qui, et ça ne sert à rien de décrier les abus commis par les rwandais et autres
ougandais sur notre territoire.
Cet  acte aura une repércussion  politique et risque de servir d'ailibi aux éventuelles agressions sexuelles sur nos soeurs.
Si' c'est le gouverenement qui a payé le billet de ce groupe pour aller nous ridiculiser à l'étranger qu'il assune son acte publiquement.
Nous avons notre identité et cessons de nous référer aux exemples qui n'ont rien à voir avec notre société. Les asiatiques sont en train de se développer en restant eux-mêmes. Pourquoi pas nous
?

Messager








Messager


Jean-Pierre 26/09/2009 16:28



Comme on pouvait s’y attendre, des taliban sortent de leurs tanières pour
censurer une femme ! Quel signe d’héroïsme pour ceux-là mêmes qui défendent un pédophile et un violeur comme EVOLOKO ! Pourquoi veut-on chaque fois « collectiviser » les
choses chez nous au lieu de les « individualiser » ? Méjé 30 est un individu, qui ne représente ni un Etat ni une tribu ! Ses actions n’engagent qu’elle-même. Si Madonna
s’expose quelque part, on ne va pas demander des comptes à Obama—que je sache ! Ou peut-être veut-on l’agresser comme on a agressé Yves Kisombe à Londres ? Dans un pays où le
gouvernement et le ministre de la communication censure à tours de bras, il y a des gens qui appellent à une censure additionnelle par ce même gouvernement … Il y a même un frère qui suggère que
je collectionne ces photos pour en faire je ne sais quoi. Comme si mon intention était de me rincer l’œil. Si je voulais me rincer l’œil, il y a des portails appropriés où ces photos de Méjé 30
figureraient comme des photos de premières communiantes. Je devrais aussi ajouter que je suis le père de deux grandes filles bien éduquées et bien équilibrées qui partagent entièrement mon
opinion sur cette question ! Chaque fois que mes filles sont à Kin, des Taliban hypocrites les menacent à tout bout de champ pour leur tenue — y compris leur jean ! Pire qu’à l’époque
mobutiste ! Et je pourrais aussi donner des liens sur des photos d’époque, entre l’arrivée des Blancs au Congo et les années 1940, où tout le monde circulait le cul nu au
Congo !



Papatoto 26/09/2009 13:52



Primo,MJ30 n’a pas commis une erreur, elle est libre de faire ce qu’elle veut mais elle aurait dû faire sa publicité ailleurs que dans une
soirée officielle. Je ne partage pas le point de vue selon lequel, elle a commis une erreur, je crois que c’est sa nature. Elle peut continuer  à
danser  toute nue mais elle doit le faire dans les endroits appropriés. Nous devons cesser d’être des hypocrites en voulant que nous tous nous
comportons de la même façon.  Prochainement, vous êtes déjà prévenu si vous voulez  voir MJ30, vous
assisterez à ce genre de scène. Les congolais qui adorent ce genre de spectacle pourront continuer à suivre la star tandis que les autres doivent s’abstenir.  Il y aura ni vainqueur ni vaincu mais elle sera le grand perdant car son public sera réduit à moitié.


Secundo, je suis pour la liberté d’expression et contre la censure. S’il y a une Fatwa à prendre, elle doit être dirigée contre l’ambassadeur
qui avait organisé cette soirée.


Il fallait aussi prendre des Fatwa contre les autorités de Kinshasa surtout l’un de dernier ministère de l’information depuis le troisième
Reich pour avoir muselé les médias.



Makubakuba 26/09/2009 13:24



FATWA CONTRE TSHALA MUANA ET SON GROUPE


 


Radio Grand Kasai

Compte rendu de l’émission radio du 25/09/2009 à 21:30 TU

Emission presentée par Dieudonne Makubakuba
Dilama dia ngikadilu wetu,bu muntu ne bunkambua

Rappel à tous les internautes par chatte sur le thème:
TSHALA MUANA a exposé le sexe dénudé de la jeune artiste musicienne MJ30 sur scène en Uganda


Etant kasaïen et homme de media socio-culturel,  il est de notre devoir d’en parler.
Le respect de la femme fait partie de la culture de kasaïenne, car c’est elle qui est gardienne de la culture et de la famille.
A cause de la place que l’on donne à la femme quelque soit son âge, sa nudité n’est peut pas être ni exposée ni touchée,  a titre d’exemple l’excision  n’existe pas chez le kasaïen.
D’une manière générale en Afrique la chanson est une façon de transmettre les valeurs culturelles et  chez le peuple luba en particulier.


FATWA ou INTERDIT

Au nom de la communauté kasaïenne, tous les intervenants sans exception d’un commun accord ont condamné le fait et ont lancé une fatwa contre Tshala Muana, son groupe et son impresario étant
responsable de MJ30  jusqu’à ce qu’elle revienne à la raison et s’humilie devant le peuple kasaïen de partout.

Il est demandé à tout kasaïen de par le monde qui détient cassette, dvd, cd et photographie de Tshala Muana de les détruire et de ne plus s’en procuré. Il est par ailleurs demandé à tous les
medias congolais et kasaïens en particulier de ne pas faire passer sur leurs antennes les œuvres de Tshala Muana  A tous les internautes, nous demandons de retirer leurs vidéos de Tshala
Muana sur Youtube et Dailymotion, car elle ne s’est pas rendue digne de tout ce travail promotionnel lui rendu gratuitement.

A tous les commerçant, nous demandons de ne plus exposer et vendre les œuvres de Tshala Muana même si cela devrait leur couté, ainsi vous contribuerez à revaloriser notre image en Afrique et dans
le monde.

A tous les habitants du Congo et du Kasaï en particulier, nous demandons de faire peser de tout votre poids de mélomanes en respectant scrupuleusement ce FATWA. Ne pas allez aux concerts de
Jézabel congolais et de zapper immédiatement toute chaîne de radio et de télévision qui n’aurait pas respecté la VOIX DU PEUPLE.

A tous les chez coutumiers nous demandons d’exercer leur pouvoir sur Tshala Muana afin qu’elle revienne à la raison et honore leur rang de gardiens de nos valeurs culturelles.

Nous signalons que cette jeune dame qui fut sœur en Christ et ancienne choriste a des parents et 5 frères.


KASHONYI KELA TSHALA MUANA

Bana bonso ba muena Kasai badisange luseka lumua , Bambi nenku Tshala Muana ,ne bena dienda tukumuela kalengu anyi kashonyi, tu mubenga mu bienzelu bienda,bua tumupingaja munjila, alomba lusa ku
mesu kua bantu bonso,  afuta bakaji bonso ba Kasai bua lumu ludiyi mupula.
Kudi aba bonso badi ne matadi a meyi ne bindidimbi bia Tshala Muana, ba biosha ne kabudi bikuabu nansha to ne dituku dia futayi tshibindi kudi lomba dia luse kudi banfumu ba kuetu, kudi bakaji ne
bana ba kuetu bonso.

Tudi tulomba kudi bonso badi ku Congo benza kubukola buabu bua ne, kabayi kabidi muaba udi Jezabel wa Kongo wimba ne ku shintulula bisanji bia meyi ne bindidimbi bionso bidi bileja bimba ne
bileja Tshala Muana. Bonso badi bapeta lumu elu balufikisha kudi badi kuetu buane bangata mapangadika adi akengela bua ku mu pingaja ku lungenyi lua bu muntu. Tulomba kudi banfumu betu ba
kabukulu babikila Tshala Muana bamubela pa bantu.bua adilengeja.

Muana wa bakaji ewu MJ30 udi ne baledi bende ne bana babo batanu. Kasaï tudi tshisa tshia mikenji.


Fait à Liège le 25/09/09
Bua Diyi dia Kasaï
Dieudonné Makubakuba



Claude Kangudie 26/09/2009 13:01


Bonjour Mr Jean Pierre. Les photos concernées sont une douzaine. Vous pouvez en faire un album. Vous montrerez ensuite cet album à vos enfants en leur disant: "voici les valeurs morales dans
lesquelles j'ai été éduquées". Quel sacrilège...mais enfin où allons-nous ? Comment peut-on oser ou tenter de défendre l'indéfendable ??? Il y a quelque temps, "l'imprésario" et mari de ladite
Tshala nous traitait, nous de la diaspora des nuls et dépassés pour nos soucis d'Europe. Ceci parce qu'un compatriote avait demandé à Tshala Muana, à la gare du Midi à Bruxelles, de lui écrire le
mot "caleçon"...cette demande se rapportait, en langage codé, à la vertu légère de la "reine de mutuashi"...On connaît la suite, elle monta toute une histoire d'agression contre son "auguste"
personne. Voilà un deuxième scandale...plus grave. Et il se trouve des "avant-gardistes" pour la défendre ??? Si le ridicule pouvait tuer...


Jérôme Nzembelé 26/09/2009 11:37


Monsieur Angwete,
Avec tous les respects que vous dois, je pense que vous êtes largement à côté de la plaque.Vous ôsez  défendre ce qui ne peut l'être en comparent cette exhibition pornographique avec le combat
des gens dont vous venez de citer les noms. Ces messieeurs ou ces femmes américains avaient un message ou un combat politique à faire passer. Voulez-vous bien nous dire quel est le message que
cette fameus MJ 30 aurait elle voulu faire passer  si ce n'est à dire aux violeurs des femmes congolaises à l'est du pays voilà comment nous autres femmes congolaises nous sommes bonnes ? De
cette façon n'inciterait t-elle pas ces ougandais d'aller encore commettre de crimes tellement qu'ils ne peuvent pas draguer les congolaises de façon consentente ?

Si cette photo ne vous choque pas alors voulez-vous bien la montrer à certains de vos proches ? Vous devez revenir en arrière et présenter vos excuses auprès de votre public car vous êtes quelqu'un
de très respectueux.


chanty 26/09/2009 11:17


je suis vraiment désole pour ce qui vient de ce produire pour meje 30 main ce n'est pas la fin du monde pour nous par ce que dans toute l'afrique la nudite une femme est bafouyé depui la guerre ,
dans l'afrique , main l' erreure est tu humain  vous n'est pouve pas casse la carriere de la pouvre fille  a couse de sa? nudite  dans le monde des misique , ont n'as temps a
tout  par lons dotre choice que la nue de meje 30


Papatoto 26/09/2009 11:10



Je suis un partisan de la liberté d’expression.  Janet Jackson au cours d’une soirée de super
bol, elle nous avait montré une partie de son sein. Cette histoire avait fait scandale aux Etats-Unis. Mais MJ30 a fait plus fort que Janet Jackson. Cette dernière avait prémédité son acte car il
n’était pas prévu dans la chorégraphie. Est-ce que c’était le cas pour MJ30 ? Vous savez, il y a des endroits propices à ce genre de chose, le LIDO à Paris par exemple et les autres cabarets
privés. Cette soirée était organisée par le nouveau ambassadeur de la RDC en Ouganda. Dans ce cas, c’était une soirée officielle pour tous les congolais. Dans l’assistance, il y avait les
conservateurs, les progressistes, les libéraux, les moralistes …..et les partisans de la nudité.  Je suppose que MJ30 avait prévu dans sa chorégraphie
de rien mettre en sous. Si cette soirée privée était ou se déroulait  dans un cabaret, elle était libre de faire ce qu’elle veut voire de danser nu
comme un verre de terre mais dans une soirée officielle. C’est trop fort, je me demande si elle voulait aussi qu’on parle d’elle. Pour ce qui concerne les photos complets, je les ai examinées. Et
le nouvel ambassadeur  de la RDC en Ouganda doit  prendre ses responsabilités  dans cette affaire car il devrait veiller à tout. En outre,  c’était une soirée officielle. Par contre, je n’ai pas
de leçon de morale à donner car je ne suis pas un moraliste.



Jean-Pierre 26/09/2009 03:34



Avec tout le respect que je dois à mon frère Sulmany, je disconviens totalement
d’avec sa position sur le soi-disant scandale causé par la chanteuse Marie-José (je tiens ce nom du reportage fait par le magazine ougandais « New Vision Online » que je reprends
d’ailleurs sur le blog « Alex Engwete » dans un billet intitulé « Scandale à Kampala : La Porno de Tshala Mwana par l’entremise du bijou indiscret de la chanteuse
Marie-José » : http://alexengwete.afrikblog.com/archives/2009/09/26/15206557.html



Je publie d’ailleurs l’une des photos « incriminées » dans ce même billet. Je note d’abord que les reporters ougandais présents n’ont pas mentionné la nudité de la chanteuse qui
scandalise tant nos compatriotes hypocrites qui ont tous applaudi la relaxation scandaleuse d’Evoloko qui, lui, a fait violence sur une mineure. On a ici une femme qui prend le contrôle de son
propre corps et on voit des moralistes et des patriotes de tous poils sortir de leurs trous pour la vilipender, fulminer, baver et émettre des fatwas tous azimuts. Je me bornerai ici, pour leur
gouverne, à citer la conclusion de mon billet : « Je rappelle à ces hommes congolais qu’aux USA, dans l’avant-garde moderne du combat pour la liberté d’expression, il y avait deux
pornographes : Hugh Hefner de « Play-Boy » et Larry Flynt de « Hustler Magazine » qui ont porté leur combat jusqu’à la Cour Suprême des Etats-Unis. Il nous faut peut-être des héroïnes comme
Marie-José pour arracher notre liberté d’expression des mains sales d’Albert Mende, ministre congolais de communication friand de censures tous azimuts ! (…) Que les moralistes laissent donc
Tshala Mwana, Marie-José et son bijou indiscret tranquilles ».