Publié par Messager

Chers internautes,
Je voulais juste apporter quelques commentaires sur ce monument de notre musique que fût la défunte Abeti Masikini.
Dans mon enfance et ma jeunesse, j'ai habité la rue Mfidi à Lemba-Terminus. Tantine Abeti résidait sur la rue Lombi juste à la lisière de la Cité Salongo (ex-CNECI, Caisse Nationale d'Epargne et de Crédit Immobilier ). Nous avons vu construire cette cité et vu les premiers "Léopards" venir y habiter.
A l'époque, Mbilia Bel était chorégraphe chez Abeti et totalement inconnue du public; il y avait également la danseuse Bilonda "Babilo" à qui d'ailleurs Abeti avait dédié une chanson.
Son orchestre d'accompagnement était composé entre autres de Nama Sébastien (guitare solo, un ancien des Vagabonds du Ciel de l'Armée du Salut), Ringo (batterie), Shakara ( bassiste, un ancien de Zakama de Lemba), ...etc
Ce sont ces musiciens qui quitteront Abeti pour aller céer Bobongo Stars emportant Mbilia Bel avec eux.
Ils accompagneront Sam Mangwana avec tellement de brio que Mbilia Bel, par son grand talent de chanteuse, fût remarquée par Tabu Ley et embauchée dans l'Afrisa.
A cette époque déjà, Abumba n'allait plus très bien et devenait de plus en plus rare aux répétitions. Il avait eu un enfant avec une des chorégraphes de sa soeur, une jolie fille au teint métissé dont je ne me rappelle plus le nom.
Akweson vivait aussi dans cette maison et leur fille n'était à l'époque qu'une petite gamine qui s'exerçait déjà à la danse, provoquant parfois les rires de son entourage.
Kim

Commenter cet article

SULMANY 16/05/2008

Merci beaucoup Kim pour ce commentaire. En lisant les interventions des uns aux autres, nous apprenons beaucoup de choses. Personnellement, je ne savais pas le parcours de Mbilia Bel et des musiciens de Bobongo stars.Merci.SULMANY

king 16/05/2008

slt kim! je voudrais en savoir un peu plus sur abumba dont vous avez parlé. j'avais jamais entendu ce nom avant, seulement, durant ma petite enfance( dans les années 80), il y avait un monsieur dans mon quartier qui avait perdu la tête et on nous disait qu'il était musicien(peut être guitariste chez abéti dans le temps). on l'appelait "djo kanda". t'évoque t'il qlq chose? (en fait pour la petit hisoire il a été abattu à kinshasa en Août 1998 par les rebèlles (qui ne croyaient qu'il était fou) qui avaient tenté de renverser kabila à l'époque...enfin je sais pas s'il était chez abeti vers la fin des années 70...

Kim 16/05/2008

A l'intention de King,Bonjour.J'ai lu ta réaction et aimerais avoir quelques précisions. As-tu, comme moi, passé ton enfance à Lemba ? Le fameux "Djo Kanda" habitait-il Lemba aussi ? Abumba dont je parle était un beau garçon à la chevelure assez imposante (un peu style afro) et de teint clair, comme un métis ! Il était de taille moyenne et de corpulence normale et ne parlait pas beaucoup !A une certaine période, il ne se soignait plus, ayant complètement perdu la raison. Il ne soignait plus sa belle chevelure et son avait beaucoup perdu de son éclat . Mais, il n'a jamais été violent; toujours très poli et calme.J'ai beaucoup de la peine en parlant de lui car c'était une grande tristesse que de voir un si beau et talentueux garçon sombrer dans la démence.Je ne connais pas ce surnom de "djo kanda" qu'on lui  aurait collé.Kim

king 17/05/2008

j'habiais plutôt le quartier salongo- limete(en face de de bonhomm)....il faut dire que "djo kanda" était déjà deans cet état quand je l'ai connu car je suis né au début des années 80 moi. mais bon c'est vrai kil était de teint clair, plutôt calme(mais un calme "assez effrayant"), bcp de cheveux ( et des fois avec des "rastas")...sa famille habitait dans mon quartier....il y a des chance qu'on évoque le même personnage. on ne disait c'est vrai kil était guitariste dans sa jeunesse chez abéti, mais j'avais jamais cherché à en savoir d'avantage à l'épok. par contre, il y a 2 ou 3 ans, mon frère aîné m'a raconté une anécdote à son propos, il aurait perdu la raison vers 1981

king 17/05/2008

autre détail...c'est vrai que "djo kanda" avait bcp de cheveux(avec des "rastas") à une épok...et puis malgré son apparence très négligé à cause de son état psychique, ça se voyait ke c'était un bo garçon...par contre j'avais jamais su kil avait eu un enfant

king 17/05/2008

autre détail qui pourrait être intéssant pour kim,le "djo kanda" dont on a longuement parlé était mulaba de par sa mère (son oncle maternelle était ami avec l'un de mes oncle. de ce ki est de la tribu de son père, je l'ignore totalement). et le nom "abumba" ne serait pa courant dans le kasaï, à moin ke cela ait été un surnom ou un second nom. pour la petite histoire il fut tué par les rebelles ki ont tenté de renverser kabila père je crois un matin d'août 1998, au niveau du pont (rivière) ki sépare le quartier salongo-limete au quartier pétro-zaïre masina. son petit-frère qui était lui était lui aussi dans le même état mental fut tué qlqs minutes après, dans les même conditions, 500mètre plus bas, à la station d'essence shell debonhomme, par les soldats de kabila je croi. leurs cadavres ont été abandonnés 3 à 4 jrs durant, avant ke la croix-rouge passe les récupérer...c'était là les circonstances attroces autour de leur mort

kim 19/05/2008

Cher King,Merci pour ta coorrespondance. Au vu de votre témoignage, force est de constater qu'on a pas parlé de la même personne car Abumba est le vrai nom du petit-frère d'Abeti. Son nom complet est d'ailleurs Abumba Masikini.Ton dernier mail m'a quand même attristé vu la fin atroce de deux frères dont tu m'as parlé.Merci et à la prochaine pour d'autres témoignages.Kim (Bruxelles)

Guy Phuebo 24/05/2008

Ayant vécu et grandi sur rue Kilangwe 2721 dans la Commune de Lemba, j'adhère à ce témoignage sur feu Tantine Abeti Masikini que je juge exacte.

Kim 25/05/2008

à Guy Phuebo,Bonjour. Je suis ravi de tomber sur un résident de la commune de Lemba. Mon jeune frère a étudié à l'école gardienne de la rue Kilangwe où ils portaient un uniforme vert-clair.Moi, j'ai habité au n° 2849 de la rue Mfidi et j'avais pour voisin Maître Mapassa, le célèbre "gymnaste". Ses frères s'appellent Paulin(décédé), Olidjo mon grand ami d'enfance (porté disparu), Seba (Sebados), Daddy (devenu policier).....J'avais également pour ami un certain Aimedo devenu "garde-civil"...il habitait Mfidi également...Je me souviens encore de l'équipe de basket-ball Bilenge Matata devenu Tourbillon par après avec les Lingenga, Mansiantima, Zola, Evoloko ...etcJ'avais une voisine de classe qui s'appelait Luzayamo Marie-Cécile et qui habitait Lemba-Terminus...Je ne sais pas si ce nom te dit quelque chose.......Likombe (Jupiter, sur la rue Miao) est un grand ami également...J'aimerais bien partager quelques souvenirs du passé si cela t'intéresse.Merci d'avoir adheré à mon (très bref) témoignage sur la défunte Abeti.Kim (Bruxelles)

Guy Phuebo 19/06/2008

Cher Kim,En réponse de ton message sur ton blog, je te porte à croire que l'école maternelle de kilangwe dont tu fais allusion appartenait au Directeur Massamba dont ses enfants, Dieudonné et Prospère furent mes ainés du quartier. Moi j'habite juste en face de cette école gardienne.En pis de cela, les noms de rue que tu venais de citer sont des rues de mon enfance car de Makongo jusquà Motima vers le camp Etudiant en passant par Kilidja, Miao, Mongala,Mole, Mfidi et j'en passe furent mes aires de jeux. sans ignorer le reste de Lemba depuis Lemba Foire jusqu'à la cité Salongo.Quant aux joueuses de tourbillon dont Lingenga qui finira par travailler en qualité d''hôtesse aupres de la compagnie nationale Air Zaïre, j'ai les ai bien connu et j'ai encore dans ma mémoire l'honneur et le plaisir que ce club de basket nous apportait à l'époque.D'ailleurs quand je quittais le Congo alors Zaïre, c'est Lingenga en tant que hotesse qui nous a pris en charge de la salle d'attente pour nous diriger vers le DC10 d'Air Zaïre.Lors de mon prochain séjour en Belgique, c'est avec grand plaisir que j'aimerai te rencontrer.Guy Phuebo

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog