Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

2 AOÛT : JOURNÉE COMMÉMORATIVE  DU GÉNOCIDE CONGOLAIS.

 

La journée du 2 août  a été consacrée par de nombreux patriotes comme étant la journée commémorative du génocide congolais.  « Aide-toi, le ciel  t’aidera ». Cet adage trouve tout son sens suite au silence coupable de la communauté internationale après le massacre de plus de 12 millions de congolais.

Face à cette indifférence généralisée, nous devons claironner jusqu’à ce que le monde se rendra compte de son injustice. Ce devoir incombe à tout congolais où il se trouve et quelle que soit sa fonction.

Notre site, comme d’habitude, est disposé à relayer tous les messages  sur le génocide congolais.

 

Voici le lien du site officiel : http://www.genocost.org/2020/03/commemoration-du-geno-cost-2019/

 

 

Messager

Le traitement partial voire même méprisant de l'actualité et par suite de l'histoire du continent africain surtout quand il s'agit de l'Afrique noire, ne surprend pas. La raison pour moi est que, quel que soit l'instrument d'exécution, le malheur de l'Afrique est toujours planifié par l'Occident. Ce que je trouve désespérant c'est l'attitude des gouvernants et politiciens africains ainsi que la société civile de nos pays. Si, tous les médias au Congo, pour ne cité que cet exemple, emboîtant le pas à Mbokamosika en faisaient l'écho de ce triste événement et à leurs unes, l'impact serait autre. Mais merci déjà à vous de le rappeler à la conscience de vos nombreux lecteurs. Le temps dit-on est un autre nom de Dieu.

BLONDÉ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blondé 03/08/2020 14:59

Le traitement partial voire même méprisant de l'actualité et par suite de l'histoire du continent africain surtout quand il s'agit de l'Afrique noire, ne surprend pas. La raison pour moi est que, quel que soit l'instrument d'exécution, le malheur de l'Afrique est toujours planifié par l'Occident. Ce que je trouve désespérant c'est l'attitude des gouvernants et politiciens africains ainsi que la société civile de nos pays. Si, tous les médias au Congo, pour ne cité que cet exemple, emboîtant le pas à Mbokamosika en faisaient l'écho de ce triste événement et à leurs unes, l'impact serait autre. Mais merci déjà à vous de le rappeler à la conscience de vos nombreux lecteurs. Le temps dit-on est un autre nom de Dieu.