Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

DEUX ŒUVRES DE L’ORCHESTRE VOLCAN NI-BETO-BA.

 

 

Malgré ses 13 ans d’existence, notre site n’a pas encore clôturé la présentation de toutes les formations musicales  ayant bâti l’histoire de la musique congolaise des années ’50-’70. Une des causes de cette faille est que, suite à la rareté des archives, il nous est difficile de rassembler  au même moment toute la documentation ( images, chansons, compositions) de certains ensembles, à l’instar de l’orchestre « Volcan Ni-Beto-Ba ».

Pourtant,  cette formation qui constitue la dernière étape de l’immortel AFRICAN-JAZZ aurait longtemps eu une belle page dans les annales de mbokamosika, n’eussent été les causes évoquées.

Voilà pourquoi les deux œuvres de cet orchestre envoyées récemment  par l’infatigable DAVID M des USA associées aux écrits de notre aîné Clément Ossinondé extraits de son livre « 52 ANS DE MUSIQUE CONGOLAISE, DE 1960-2012 » vont nous permettre de présenter enfin VOLCAN NI-BETO-BA aux mbokatiers.

 

 

1967 : ORCHESTRE « VOLCAN NI-BETO-BA »

A la suite de la dislocation définitive de l'African-Jazz (nouvelle formule) le 3 Juin 1967, on sait que Jeannot Bombenga a exhumé son Vox Africa, Joseph Kabasele s'est retiré pour faire cavalier seul, Antoine Nédule "Papa Noél" a créé l'orchestre Bamboula, tandis que Kambite "Damoiseau", Mathieu Kuka, Mario, Jacques Mambau, Khin Valentino, Alex, Rolly.... et autres ont formé de leur côté l'orchestre "Volcan Ni-Beto-Ba" avec le concours matériel de l'homme d'état congolais Umba di Lutete.
Musicien de premier plan, l'influence du chanteur Khin Valentino dans ce groupe a été déterminante, grâce à son penchant vers les formes plus austères de la musique typiques.

N'apparaissant que très peu sur le devant de la scène, cette formation a pu toutefois graver quelques disques, qui ont occupé une place considérable dans la discographie congolaise de cette époque. Cet orchestre formé en majorité par des musiciens qui se cherchaient une destination confortable, ont fini par se vider avant de voir l'orchestre se disloquer, mais aurait mérité beaucoup mieux si l'expérience avait duré

Clément Ossinondé

Voici les deux œuvres de Volcan Ni-Bet-Ba intitulées « BOMENGO » et « QUE SUENA LA FLAUTA » envoyées par David M. des USA au site mbokamosika

 

Messager 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article