Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

 

Victor Mangwele, double champion de Belgique

 

Le sport militaire est aujourd’hui tombé dans l’oubli. Il n’existe plus. Pourtant, il y a 30 ans, les footballeurs de nos forces armées avaient le vent en poupe avec les Nkoy. Les exploits des Léopards militaires n’étaient en réalité que la suite normale de la pratique du sport dans les casernes.

 

A l’époque coloniale, les soldats de la Force Publique pratiquaient le football, le basket, le volleyball, le judo comme une sorte de loisir. L’armée avait mis à leur disposition tout le matériel nécessaire. L’investissement de l’État dans le sport militaire avait donné des résultats probants. Pour l’athlétisme, les athlètes les plus performants étaient dirigés vers des centres d’entrainements mieux équipés. Plusieurs parmi eux avaient participé aux compétitions nationales et internationales. Victor Mangwele qui est le plus illustre parmi eux avait battu et détenu des records. Il est et reste jusqu’aujourd’hui une référence

 

 Né le 15 décembre 1930, le sergent Mangwele est le plus illustre de nos athlètes, le meilleur lanceur de javelot congolais de tous les temps. En juillet 1953, les athlètes congolais participent pour la première aux championnats internationaux militaires d’athlétisme au stade Heysel. Leur prestation est remarquable. A Bruxelles, Mangwele améliore le record détenu par Jean Masi-Masi. Il l’établit à 64,33 m. Dès lors, il est de tous les rendez-vous. C’est ainsi qu’il participe en juin 1954 à la rencontre internationale qui opposa la Belgique à la France. Le championnat de Belgique et des colonies est organisé à Léopoldville. Le 2 octobre 1955 devant son public, il bat son propre record en lançant son javelot jusqu’à 65,84 m. Le sergent détient deux titres de champion de Belgique gagné au stade Heysel à Bruxelles. En juillet 1955, il rafle la médaille d’or avec un lancer de 62,09 m. Il récidive en août 1956 avec 65,38 m. Le double champion de Belgique était affilié au CAM Léopoldville. Mangwele a détenu le record de Belgique du lancer de javelot de 1953 à 1957.

 

Contrairement aux footballeurs qui ne faisaient pas partie des Diables Rouges, la Belgique avait toujours recouru aux athlètes militaires congolais pour défendre les couleurs de la métropole lors de différents meetings d’athlétisme. Plusieurs autres ces athlètes avaient réussi à écrire leurs noms dans le livre d’or de l’athlétisme belgo-congolais. Outre le sergent Mangwele, il y avait notamment le sergent major BWANA (800 m et 1.500 m), le caporal ELEMBA (100 m) et le sergent JEAN MASI-MASI (javelot).

 

La population congolaise avait un double discours de ces exploits. Pour les uns, ces athlètes représentaient la politique rigoureuse de discipline imposée par la colonisation, tandis que pour les autres, ils étaient des compatriotes qui par leurs prouesses montraient au pouvoir colonial  ce que les Congolais étaient capables de faire.

 

Samuel Malonga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article