Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Masuwa enani, ou 2014 enani !

Cher Messager,bonsoir,

J'espère que vous passerez bien les fêtes de nouvel an"2015"!En ce qui concerne votre dernière salve musicale,je vous en remercie mais il n'y a pas de place pour les commentaires et c'est pour cela que j'en profite pour vous adresser un questionnement ici!Sur cette rubrique,tout est bien fait.Et ma question peut paraître déplacée mais elle me tient à l'esprit!En effet,dernièrement sur la toile de youtube,il y a une vidéo de Boyibanda-Michel qui interprète sa première chanson"Masuwa Enani"dans l'O.k-Jazz.Si je me souviens bien,cette chanson date depuis 1964,les paroles sont dans une langue proche du lingala et les expressions sont:Ah ya ngaya oh,ah ya ngaya,...Oh,nga wah oh,ooh,..Ina kalele oh oh,...mboka oh,oh! O botaka nga oh,oh! ainsi de suite!

Et je veux savoir,à partir de vos connaissances,de quelle tribu est issu notre Michel-Boyibanda?On voit bien qu'il est des Bangalas,de par son nom,en plus,de quel village?Car,dans le clip,on voit des villages sur "pilotis"dans le fleuve Congo et au bord de ce fleuve.Enfin,Michel-Boyibanda,après l'O.k-Jazz,était retourné à Brazzaville où il s'était associé à Loko-Massengo et Youlou-Mabiala pour créer l'ensemble"les trois frères"!Si j'étais attentif,en 1984,j'aurais pu demander à Franco-Luambo de m'expliquer tout cela car,durant son long séjour en belgique,je le côtoyais et on prenait un verre ensemble grâce à l'intermédiaire de son conseiller"Weber ou Webbe"!Et je serais satisfait si quelqu'un pourra me traduire cette chanson en français car cette langue c'est presque du lingala primordial!En attente,bien à vous et j'espère en votre service.

 

Nyanguila

 

NOTRE REPONSE

Nous avions déjà dit adieu à l’année 2014 à travers la dernière salve musicale. Voilà que notre ami Nyanguila nous oblige à nous contredire en clôturant l’année  d’une manière plus poétique, sous cette image: " 2014 enani", comme le titre de la chanson de Michel Boyibanda.

En ce qui concerne les origines de Boyibanda et la signification de sa chanson, nous reprenons les commentaires émis par les mbokatiers en 2011 afin d’édifier notre ami Nyanguila.

 

Messager

 

 

mboté mingui ba ndéko ngayi pé na sépéli mingui na nzémbo oyo lélo mboula mobimba na za kolouka yango ndé lélo na zoui wana ba mboula ngayi na bandaki mossala ya kotéya bana na éngoumba
OUESSO kouna na CONGO BRAZZAVILLE OUESSO ndé mboka ya ndéko MICHEL BOYIBANDA yé aza koyémba na SANGHA SANGHA RESTE éza kombo ya masouwa ézalaka kolongwa BRAZZA téé OUESSO na
sima posso moko MASOUWA RESTE EZA KONANA NGAYI NA LINGUI NA TINDA MOKANDA BASSAKOLI NSANGO NA KOKENDA TE MBOKA NA ZA KOKOUFA BOZELA NGAYI NA ZA KOYA TONGO EKOTANA NGAYI NA KOYA ndéko ZEMBE
mwa moké ngayi na zoui mpo na yo ngayi wa yo
MOLINGOU

MOLINGOU

Mbi bala ala koue c'est à dire je salue tout le monde


Comme pour MALAO,je reviens ici,profitant de cet article pour demande une clarification sur ses origines.On nous a toujours laissé croire en CENTRAFRIQUE qu'il a des racines
centrafricaines.Si CLEMENT OSSINONDE pouvait nous apporter des precisions je lui en serais bien reconnaissant


Cordialament POUKO

POUKO

Réponses à FELIX, POUKO, SIMBA NDAYE....


- A ce que je sache, Michel BOYIBANDA est bien congolais de Brazzaville, originaire du département de la SANGHA et de l'ethnie "Sangha-Sangha". Le département de la Sangha fait frontière avec le
Cameroun et le Centrafrique. Et lorsqu'on sait comment les frontières en Afrique ont été tracées, il n'est pas impossible que son ethnie s'étende jusqu'au Cameroun ou au Centrafrique.


- Effectivement, il est bien reconnu par les intimes par BO-BOY. Quant à la chanson "Misele" de l'OK Jazz, rien à voir avec Boyibanda


- Michel BOYIBANDA et Max MASSENGO ont exhumé depuis l'année dernière l'orchestre NEGRO BAND qui on le sait à vu le jour à Kinshasa en Novembre 1958
Clément Ossinondé

CLEMENT OSSINONDE

Masuwa enani, ou 2014 enani !

Commenter cet article

amaya Mokihini 22/01/2015 20:56

On ne saura comment remercier Mbokamosika des informations qu'il livre sur ceux qui ont bercer notre enfance, tel que Michel Boyibanda.
Puisqu'il vit, ne serait-il pas possible de l'interviewer sur sa carrière?
Dites, n'est ce pas le Vieux Michaux qui avait composé dans l'OK Jazz la chanson Jeanine Abimi Mbwe?

molingou 01/02/2015 09:45

j ai oublié quelque chose DIEUDONNE RESTE était gouverneur général de l AEF de 1936à1939 comme FELIX EBOUE et son nom a été donné à ce bateau qui e faisait que la liaison BRAZZAVILLE MOSSAKA OUESSO

molingou 01/02/2015 09:41

bonjour chers mbokatiers je voudrais revenir sur l assurance de mon frère NKUMSI je voudrais dire que je suis LIKUBA de MOSSAKA bien sure et BOYIBANDA est SANGA SANGA et il chante en SANGASANGA une ethnie de PIKOUNDA à quelques kilomètres de OUESSO il ne chante pas en LIKOUBA les deux langues sont rès proches comme les PAMA BOBANGUI tous des BANGALAS tout le long du fleuve on se comprend et je connais personnelement MICHEL BOYIBANDA quand j étais instituteur à OUESSO son neveu était mon élève en 1970 et à ce jour son autr neveu épouse ma nièce

nkumsi 24/01/2015 17:42

Il y a 1 seconde Répondre
Je confirme que la langue dans laquelle chante Boyibanda est le likuba, une langue du fleuve comme le moyi. Boyibanda a longtemps vécu à Mossaka et Lukolela où l'on parle également likuba bien qu'étant de l'ethnie sanga sanga. La traduction donnée par le grand Clément Ossinondé est exacte. Reste est le nom d'un ancien armateur, propriétaires de bateaux ayant assuré pendant longtemps le trafic entre Brazza Mossaka Bangui. Cette chanson est une véritable césure dans le style de l'OK Jazz. Elle va imprimer le style "roots" de l'OK jazz après l'abandon du style cubain. Ce que je dis a été souligné par les conférenciers au colloque tenu à Kinshasa sur l'oeuvre de Franco il y a quelques années. Merci à tous les Mbokatiers, un site qui se passe de commentaires! félicitations Bo za likolo

OSSINONDE 17/01/2015 23:11

Pour l'information des Mbokatiers, "Maswa enani " de Boyibanda a été chanté pour la toute première fois dans l'orchestre Les Bantous de la capitale. Elle sera reprise dans l'OK jazz et enregistré sur disque. Un succès sans conteste Boyibanda on le sait a perdu l'an dernier son meilleur ami le saxophoniste Max Massengo, Les deux avaient exhumé il y a quelques années l'orchestre Negro Band pour des prestations occasionnelles; .

Messager 03/01/2015 12:05

Iyolela,

Na mbokamosika tokende se malembe. Mokolo ezali nde tokokisi maye osengi biso.

Messager

Iyolela 03/01/2015 06:45

Papa Messager,
Biso banso tomonaki vieux Boyibanda, na liwa ya Rochereau, na palais du peuple, azali koyemba ba nzembo ya "African Jazz", est-ce que moyen ezali te boluka ye vieux Michaux mpo na interview, lokola bosalaki na vieux Mario Matadidi Mabele Bwana Kitoko.

Claude Kangudie 01/01/2015 13:33

Oeuvre d'anthologie !!! Mon école primaire, ma mère, bref, ma famille. Merci Boyibanda Michel. Un grand sur qui nous n'avons pas encore beaucoup parlé...Pur style odemba, qui "dji" mieux ? Nostalgie de Léopold-ville. Je présente mes meilleurs voeux au peuple Mbokamosika. Merci beaucoup à toi mon frère MWENZE. Que le Dieu de notre Congo veille sur ta maison. RD Congo, un si long fleuve de larmes et de sang...

Claude Kangudie.

nkumsi 24/01/2015 17:41

Je confirme que la langue dans laquelle chante Boyibanda est le likuba, une langue du fleuve comme le moyi. Boyibanda a longtemps vécu à Mossaka et Lukolela où l'on parle également likuba bien qu'étant de l'ethnie sanga sanga. La traduction donnée par le grand Clément Ossinondé est exacte. Reste est le nom d'un ancien armateur, propriétaires de bateaux ayant assuré pendant longtemps le trafic entre Brazza Mossaka Bangui. Cette chanson est une véritable césure dans le style de l'OK Jazz. Elle va imprimer le style "roots" de l'OK jazz après l'abandon du style cubain. Ce que je dis a été souligné par les conférenciers au colloque tenu à Kinshasa sur l'oeuvre de Franco il y a quelques années. Merci à tous les Mbokatiers, un site qui se passe de commentaires! félicitations Bo za likolo

Iyolela 02/01/2015 11:02

Esengo mingi, nawuti ko découvrir makambo misusu oyo nazalaki jusque-là ignorant.

nkabi 01/01/2015 19:16

Bonjour
Bonne année 2015 !

Bien que venant du Brazzaville, je suis comme beaucoup d'ici, je ne comprends pas grand chose des paroles de cette chanson malheureusement.

Par contre, on sent aisément que la langue est très proche du lingala.

Tout comme Claude Kangudie, j'ai longtemps pensé que la langue utilisée était celle des ethnies situées le long du fleuve, précisément dans la Cuvette autour de mossaka par exemple...

Mais on pourrait aussi dire que même si boyibanda est issu de Ouesso, il aurait pu tout à fait bien chanter en likuba (si c'est du likouba), une autre langue que la sienne propre. Tout en y intégrant quelques mots de celle-ci par exemple. Il y a plein de chansons en lingala incorporant ici ou là des expressions en swahili n'est-ce pas ?

Je reste convaincu que quelqu'un du congobrazzaville nous lira et nous donnera le fin mot, pour dire en quelle langue exactement cette belle mélodie est-elle chantée.

Mbokamosika c'est quand meme pas n'importe quoi comme site ! et donc j'espère que ce n'est pas cette petite "quete" de la vérité qui restera sans solution !!!

Nyanguila 31/12/2014 20:43

Cher Messager,bonsoir et tous mes meilleurs voeux de nouvel an,2015,à vous et à tous nos mbokatiers auxquels nous pensons tant.Merci pour votre diligence en réponse à ma quête sur cette chanson de Michel Boyibanda,des alentours de l'année 1964,dont je ne comprenais pas le sens des paroles mais dont la ressemblance avec le lingala est frappante!En fait,le peu d'écrits,par un intervenant ayant vécu à Ouesso et notre Cher Clément Ossinondé,depuis 2011,que j'ai lus m'ont édifié sur le sens de cette chanson et sur Boyibanda!Alors je pensais que Boyibanda était originaire des environs de Mossaka,dans le département de la Cuvette en étant proche des tribus"Likoubas et Moyis",mais il est de la Sangha!Enfin,je regrette de n'y avoir pas recueilli d'informations,sur Boyibanda,auprès de notre feu Luambo-Franco car,vers mi-1984,je m'étais fâché contre son attitude parce qu'il avait composé une chanson"à la gloire"du candidat-unique du parti-Etat,le sieur maréchal Mobutu,pour les élections truquées" dites"présidentielles de 1984!Et comment pouvait-il encenser et chérir un homme qui avait rabaissé et malmené notre Etat,par sa mauvaise gestion des deniers publics et ses méthodes barbares en tuant ceux qui critiquent sa mauvaise politique,vers des fosses si dangereuses dans lesquelles la souffrance de notre peuple croissait?Je ne voulais plus l'approcher ni le saluer et,je changeais de voie quand je le voyais en face de moi,il pouvait se demander sur ce changement d'attitude de ma part car de toutes nos consommations auparavant,boissons et repas,c'était lui qui payait la note!Mais le jour de sa mort,de notre Luambo-Franco,en Octobre 1989,j'étais très touché,attristé et jusqu'aujourd'hui.En conseil,ne tenons pas rigueur aux musiciens s'ils chantent au bénéfice de certains chefs politiques car un chef-musicien cherche avant tout une rentabilité financière pour assurer la suite de sa carrière et de son groupe.Et je regrette mon attitude qui se fondait sur la morale!En attente,bien à vous.