Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Interview de Philippe Pierret sur Indépendance cha cha.

Indep diskA

Après la publication sur Mbokamosika des archives rares sur la chanson « Indépendace cha cha », notre partenaire Radio Mangembo est rapidement entrée en contact avec Mr Philippe Pierret pour en savoir plus.

 

Bonjour,

 

J'ai fait intervenir ce matin notre mbokatier, avec les commentaires de Norbert Mbu. Il est important de souligner que Philippe Pierret relativise bien la qualité du manuscrit qu'il a trouvé dans la pochette. Il explique bien que pour lui, c'est un des membres de l'équipe African Jazz qui a transcrit pour l'acheteur du disque, Indépendance cha cha.

Pour le reste, je laisse les mbokatiers apprécier cet échange.

 

Cordialement

 

Joseph Pululu

Interview de Mr Philippe Pierret

 

.

.

Commenter cet article

droitsvoisins 10/07/2013 13:57


bonjour à tous les blogeurs


pour abonder dans le meme sens d'idée (auteur,compositeur...) qui crée toujours confusion chez le musiciens congolais, je sais pas comment dire ou ils le savent mais ils ne pratiquent pas et cela
se passe comme au far-west c'est lui qui est plus fort et  qui l'emporte 


par exemple ce groupe qui a interpreté independance cha cha n'est pas african jazz mais des musiciens qu'on avait choisit curieusement sur disque c'est le label african jazz et je me pose la
question "african jazz "comme editions ou groupe?????


en ce qui concerne l'auteur de l'independance cha cha est bel bien joseph kabasele


mais quant à la compsition ça peut etre lui et les autres musiciens


le droit d'arrangement revien aux tous les instrumentistes(voire roger izeidi avec son maracas)


merci à vous


bonne continuation

Messager 30/06/2013 00:15


Une de grandes qualités des mbokatiers c'est leur capacité à se remettre en question chaque fois que la situation l'oblige. Cette grandeur d'esprit contribue au succès du blog.


Par ailleurs, nous informons tous les mbokatiers  que nous sommes en plein démanagement, raisons pour laquelle ils ont  remarqué le non respect de la périodicité sur notre blog.


Dès le lundi, tout rentrera en ordre.


 


Messager

MWENZE 29/06/2013 17:51


Merci mingi ndéko JULES pour ce rappel à l'ordre.Que le Grand KALLE fut natif de Matadi était effectivement sorti de ma tête.Considérons alors mon commentaire auquel tu fais allusion comme nul et
non à venue.Merci encore.


Amitiés,


MWENZE

jpk 29/06/2013 01:30


En 2000 à l' occasion des 40 ans de l' indépendance de la RD Congo, la télévision belge francophone ( RTBF) avait diffusé un documentaire intituté HISTOIRE D UNE CHANSON " indépendance chacha".


Dans ce film  MR IZEIDI est interrogé dans sa maison sur l' histoire de cette célèbre chanson.Si mes souvenirs sont bons il n' avait révendiqué la paternité de cette chanson.Par contre il
dit une chose qui m' avait touché.Selon lui KABASELE  qu' il appelait d' ailleurs le chef avait décidé que la chanson commence sans introduction.Vous aurez remarqué la musique et le chant
démarrent au même moment et que la finale est également brutale.Je suis d' avis que les chansons de laplupart de musiciens qui ont collaboré avec KALLE ne seraient pas des tubes sans
l'intervention, de celui-ci..Ne chercher pas à méconnaitre le génie du père  la musique congolaise moderne

MWENZE 28/06/2013 14:03


ERRATUM: Lire plutôt: "musique qu'il a porté au pinacle plus d'un quart de siècle"


Merci.


MWENZE

MWENZE 28/06/2013 13:29


Reconnaissons également que des titres comme certains contenus  d'articles portent en eux les ferments du débat et de la polémique.Exemples: "Les auteurs de la chanson "Indépendance Cha-Cha"
identifiés",ou son renvoi,"qui dispose des droits sur "Indépendance Cha-Cha?" du 3/01/2013 par NGIMBI KALUMVUZIKO dans lesquels déjà Mr Philippe PIERROT  affirmait gratuitement que KALLE en
était l'auteur-compositeur et DECHAUD le compositeur de la musique,comprenez,l'arrangeur.Comment ne pas susciter de débat lorsqu'on remercie Mr Philippe PIERROT je cite,"d'avoir mis fin aux
spéculations sur le vrai auteur de la chanson"Indépendance Cha-Cha", fin de citation?Comment se taire en lisant des assertions selon lesquelles KALLE avait consulté Thomas KANZA pour les noms des
partis?En avançant de tels arguments ignore t-on que le Grand KALLE fut un acteur de la vie politique congolaise et qu'il ne s'était pas retrouvé Secrétaire d'Etat à l'Information du premier
gouvernement (Lumumba) congolais par la génération spontanée?Aujourd'hui on aurait dit qu'il était sorti de la "société civile",concept qui n'était pas encore apparu à cette époque-là.Le grand
KALLE,secrétaire admnistratif,formé par les prêtres(excusez du peu) fut un clerc,de son temps.Il appartint à la génération des artstes qui avaient fait le choix de la musique par vocation,de
vivre de leur passion.Avec lui et d'autres,la musique congolaise était dans de bonnes mains,tenue par des grands messieurs et non par des grands enfants comme de nos jours.Le compositeur de la
plus belle chanson d'amour et premier classique de la musique congolaise,"Para Fifi", était tout aussi en capacité de composer une ôde à l'indépendance de son pays,devenue depuis, hymne des
indépendances africaines,"Indépendance Cha-Cha".Je remercierais Mr Philippe PIERRE pour la photo du disque original avec ce qu'il nous offre comme enseignements tirés à bon escient d'ailleurs par
MESSAGER.Et ça s'arrête là.Pour le reste,j'approuve les propos du doyen FAUGUS et comme Pline l'Ancien je dis: ne sutor supra crepidam (que le cordonnier ne juge pas
au-dessus de la chaussure).Le phénomène de cession de chansons a existé et continue encore (le cas Pascal POBA),nous en avions débattu il y a près d'une année ici mais de grâce,arrêtons de voir
le diable partout et gardons-nous de fabriquer des faux scoops!Quels que soient nos commentaires ici et là,le but de ce débat n'était pas de descendre une icône ni de cracher sur sa mémoire.Le
Grand KALLE reste et demeure à jamais LE créateur de la musique congolaise moderne sans lequel cette dernière ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui,son aiguillon et son pygmallion, musique
qu'il a porté à son pinacle près d'une demi- décennie.Ne perdons jamais de vue que de 1953 à 1970 la musique congolaise fut l'UNIQUE musique moderne du Continent Noir tout entier! Et le Grand
KALLE reste la plus belle voix que l'Afrique Noire ait jamais connue,parmi les plus belles du monde.Et cela personne ne le lui enlèvera.


MWENZE

Lused 28/06/2013 00:55


Chers Mbokatiers !!!


Notre premier devoir est de considérer  avant tout ce qui est imprimé sur le disque et c'est tout.


Si d'une manière particulière ,quelqu'un doute de ce qui est écrit sur la plaque ,c'est son devoir à lui de nous apporter les preuves qui contredisent la plaque du disque.Il s'agit des preuves
tangibles pas des spéculations.Là où les preuves sont tangibles on ne tâtone pas.Les témoins sont sûrs d'eux mêmes.


 


Prenons le cas de la chanson Mobangu de Maku (musicien de Eboko Ley).La première fois le disque était sorti sous le nom de Sam Manguana.Pour corriger la chose,et mettre le nom de Maku , ça n'a
pas demandé des polémiques.La chose était vraie,il y avait des preuves et des témoins occulaires qui ne se contredisaient pas ,et la correction a été rapide,et sans discussion.


 


Là oú il y a encore la polémique ,soit les preuves ne sont pas tangibles ,soit alors les gens ont la mauvaise foi .Ici dans notre cas ,il s'agit de manque des preuves tangibles.Alors dans ce cas
laissons le disque lui-même parler.


 


Pour Brazzos,l'interviewer pour connaître une vérité contraire à la plaque n'est pas mal.Dans ce cas, il sera mieux qu'il soit interrogé en présence de Pierrot et de tous ceux que nous pensons
qu'ils peuvent aussi connaître quelque chose.Donc en présence des autres témoins au même moment alors.Quand on est seul on peut facilement déformer la verité ,mais avec les autres au même moment
, il y aura un débat.


 


Mais que ce débat fournisse des preuves tangibles ,sinon L'IMPRIMÉ DU DISQUE ,demeure comme ça y est.Puisqu'il s'agit d'un IMPRIMÈ oficiel de l'epoque que toute l'équipe de l'African Jazz a vu et
lu sans discuter.Et qui a demeuré ainsi plusieurs années.


 


Les écrits en mains ne sont pas des écrits oficiels.Tout fanatique peut écrire n'importe quoi.On n'écrivait les noms des nos idoles "Lita Bembo", "Shungu Wembadio", "Evoloko "," James
Brown","Jonny Haliday"....dans les murs ,les cahiers ,les livres et même signer à la fin sans que Lita,Shungu ,Evoloko,James,Jhonny soient avisés.


On écrivait les chants de tel ou tel sur papier et on signe en bas "le tout petit Emile soki "parfois ajoutant son nom en bas "Lused",nous on a vécu ça.Le fanatisme apporte beaucoup de zele.Donc
un manuscrit non identifié est loin d'être une preuve tangible à cause du zele des fanatiques.Le fanatisme est une folie...


 


Ce qui est plus important est :"L'IMPRIMÉ SUR DISQUE" que le Messager vient de nous présenter .Car il s'agit là d'un écrit à titre officiel connu par tous les membres de l'équipe.Un écrit qu'on
ne peut pas s'hasarder de rectifier sans preuve tangible,sinon on risquera de falsifier l'histoire.


 


Une chanson qui appartient  à tout le monde ,ne trouvez vous pas que c'est vague ?Tout le groupe au même moment a eu l'inspiration ,a mis les paroles ,ensuite mis la musique ,puis
arranger.C'est ça que quelqu'un veut nous convaincre ?Ensuite la plaque est sortie ,avec tout mention spéciale,tout d'abord: " Joseph Kabasele".Puis vient la composition de l'orchestre
avec Kalle (encore) au chant  et les autres .Et tout le groupe aussi n'a pas discuté jusqu'à la mort de la majorité parmi eux .Voilà ce que nous disons.


 


LUSED


 

Athanase 26/06/2013 15:28


Le dossier n'est pas encore clos! le disque est trouvé sur le marche des puces par   MR Pieret qui comme collecteur non pas comme RÉCIPIENDAIRE direct de la part des auteurs musiciens
qui ont joue la chanson! tout c'est que nous pouvons dire est que; LE DISQUE est authentique et de la premiere édition,Mais  le texte doit être vérifier en comparant les écritures 
des  autographes sur a pochette! car le texte peut etre ecrit par le premier acquéreur de ce disque afin de mieux chanter la chanson, comme la plupart de Katangais qui,ne connaissant pas le
Lingala, ecrivaient les paroles dans les cahiers,ou carnets afin de chanter ensemble avec leur vedettes sur disque

Messager 26/06/2013 13:43


 


 



Chers amis,


Je me permets une fois de plus d’attirer votre attention sur la polémique que certains d’entre nous cherchent à entretenir  au sujet de la chanson
Indépendance cha cha.


Depuis que les spéculation sur l’auteur de cette chanson ont commencé, personne n’a jamais eu l’opportunité de brandir le disque.  Jusque là , on
parlait en l’air , sans une preuve matérielle.


Le mérite de Mr Philippe est de nous avoir fourni une pièce maîtresse : Le 45 Tour, qui met fin aux spéculations les plus fantaisistes  comme nous l’avons entendu : tantôt une
oeuvre commune, tantôt une œuvre d’un autre artiste de l’African-Jazz, tantôt une œuvre de tel politicien .


Nous soulignons que la chanson est sortie en 1960, à l’époque où tous les artistes savaient qu’est ce qu’un droit d’auteur, et leurs intérêts mieux protégés.


 Voici ce qui est imprimé sur le disque :



African-Jazz. Rue Vésale, 46, Bruxelles 1.


Orchestre : African-Jazz (Enregistré à Bruxelles)


Indépendance Cha cha


Joseph Kabasele


Chant :Kallé-Vicky-Roger


Guitare solo : Nico


Accompagnement : Dechaud


Basse : Brazzos


Batteur : Pierrot



Donc sur ce disque, le nom de l’auteur est clairement inscrit depuis 1960. Par manque d’archives, on en  a profité pour créer la confusion.
Maintenant que le disque comprenant tous les éléments susceptibles d’identifier l’auteur  a  resurgi ,
cessons la polémique, à moins d’être de mauvaise foi.


 


Messager

Jules 26/06/2013 13:31


Cher Mwenze, Kallé est un véritable MUANA YA MATADI kobosana yango te.

MWENZE 26/06/2013 13:11


Pour ma part je demeure convaincu que cette oeuvre fut à la limite co-écrite,comme je l'ai avancé recemment,du fait du terme "tubakidi",KALLE étant métis Luba-Mongo pour ce terme plutôt
Kongo.Simple indice,mais à ne pas négliger.


MWENZE

MWENZE 26/06/2013 13:03


Cher ZENGA MAMBU bonjour! Cette version je l'avoue, je la connaissais et j'attendais que quelqu'un d'autre s'y avance pour m'y risquer à mon tour. Maintenant ôte-moi d'un doute: qui des deux
frères KANZA,Thomas et Philippe, le fameux ami de VICKLONG, était en formation à ce moment-là à Bruxelles, le négocateur donc du contrat ou invitation remis à VICKY LONGOMBA?


MWENZE

Zenga mambu 26/06/2013 12:22


"Indépendance cha cha" est une chanson qui aurait été composée par Philippe KANZA, le Frère de Thomas qui fut musicologue. C'est ce que j'avais lu un jour dans un article sur le net.Réellement,
c'est Philippe Kanza qui en était auteur ( écrivain du texte) et Kallé avait chanté avec ses amis.

Faugus izeidi 26/06/2013 11:48


nous qui vivant ici en Europe, savons qu'il y a des spécialistes dans tout domaine, curieusement il y en a qui sont devenu spécialiste même devant les concerner. Monsieur Philippe Pierret doit
savoir que, la signature de Dachaud avec la mention guitariste compositeur ne signifie pas qu'il et le compositeur. Jusqu'à ce jour, vous pouvez voir sur les publicités de tous les guitaristes
congolais  là. Je vous donne mon exemple, vous verrez dans tous les commentaires fait pour moi, ils sont écrit Faugus izeidi auteur compositeur arrangeur. même sur les cartes de visite de
beaucoup des musiciens vous lirez: un tel est aussi auteur compositeur même s'il n'a jamais exécuté une chanson. Donc monsieur Pierret s'était trompé de croire que c'est Dechaud qui était le
compositeur de la chanson indépendance chaha. Nous connaissons mieux que lui sur cette chanson.


Faugus

MWENZE 26/06/2013 11:42


LE SAVIEZ-VOUS?


Suite à l'exécution pour la première fois de la chanson "Indépendance Cha-Cha",cette nuit-là à l'Hôtel Plazza à Bruxelles,les dirigeants belges présents
dans la salle firent reprendre à Docteur NICO,seul s'il vous plaît,sa ballade de guitare,émerveillés par la qualité de la partition comme du son émis,un son aussi pur que le diamant de son Kasaï
natal.Ici à la guitare hardtop,un son que même les guitaristes émérites américains de jazz ou de blues (B.B.KING ou WESTMONGOMERY pour ne citer qu'eux) n'avaient avec la même guitare
produit.C'est encore dans cette série d'enregistrements,dite "de la Table ronde",que le "son Nico",qui voit le jour dans "Kéliya" quelques mois auparavant,est définitivement mis au point,devenu
depuis,le grââl et la pierre philosophale tout à la fois des guitaristes de la musique congolaise,sans exception.


C'est encore dans cette série que "le son" de la musique congolaise est fixé,le même que de nos jours.


C'est encore dans cette série que Charles MWAMBA "Déchaud" crée à la guitare-accompagnement le "mi-composé",substitution de la corde de "ré" par celle du "mi",toujours en cours de nos jours.


Enfin,cette série marque les débuts de l'Age d'Or de la Musique Congolaise dont le glas sonnera en décembre 1965,avec la dislocation de l'orchestre AFRICAN-FIESTA VITA.


Pour les musicologues et les étudiants en recherches.


MWENZE

MWENZE 26/06/2013 10:22


Je me réjouis ici de ce que la position de Mr Philippe PIERRET rejoigne mon hypothèse sur ledit manuscrit qui en fait n'en est pas un.Et à l'entendre,il attribuerait volontiers à Mr KRIDI dont la
graphologie se rapprocherait de sa dédicace.L'orchestre AFRICAN-JAZZ n'ayant jamais eu en son sein un musicien répondant à ce nom,cette copie ne saurait émaner d'un de ses membres non plus,au vu
des fautes d'orthographes qu'elle accuse:Emenese pour M.N.C.,Igeco pour UGECO,Pénépé pour P.D.C.,Péséya pour PS.A. et,cerise sur le gateau,Abikanja pour
AFRAICAN-JAZZ!Kallé,Nico,Vicky,Roger,Déchaud étaient quand même des lettrés,le moins que l'on puisse affirmer!A n'en pas douter il s'agit d'une transcription à l'oreille du récipiendaire ou du
propriétaire du disque,comme j'ai pu le supposer également dans la rubrique précédente sur ce sujet.


MWENZE