Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Nous avons été habitués aux appels au secours en faveur des artistes musiciens et des comédiens. Voici un appel au secours en faveur d’un anciens premier ministre,devenu presque « nécessiteux »  dans les rues de Kinshasa. Du jamais vu.

 likulia 200

Exclusif:Likulia Bolongo en danger !  


*Dernier Premier Ministre de Mobutu, Likulia mérite toute l’attention de la nation congolaise, pour tous les services rendus. Grand acteur politique issu de la Province Orientale, Professeur à la Faculté de Droit de l’Université de Kinshasa, plusieurs décennies durant, Patron des services de sécurité sous l’ère Mobutu, Ministre du Portefeuille de Mzee et Joseph Kabila et, enfin, candidat malheureux à la présidentielle 2006, Norbert Likulia Bolongo, 74 ans,se meurt à petit feu.

L’élite intellectuelle, la classe politique, les acteurs de la Société Civile ainsi que les dirigeants congolais sont invités à agir maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Autant l’aider pendant qu’il est encore vivant que d’attendre, le moment dramatique, pour verser des ‘’larmes de crocodile’’. Ceci est donc un appel à prendre au sérieux ! L’intervention de Joseph Kabila, le père de la Nation ainsi que de tous les Hauts Officiers quiont bénéficié de son encadrement au sein de l’armée, serait idéale et urgente. Finalement, que font ses enfants, petits enfants, arrières-petits enfants ? Où sont ses frères et sœurs de la Province Orientale ? Où sont ses colistiers du MPR ? Où sont donc passés tous ses anciens étudiants ? Où est l’Université de Kinshasa ? Comment peut-on laisser partir en fumée, toute une bibliothèque vivante ? Dans un pays où l’on évacue n’importe qui à l’étranger, peut-on comprendre pourquoi Likulia ne bénéficierait-il pas de cette grâce-là, si son cas le nécessite ? Cela coûterait combien ? Apparemment, il est arrivé au bout de ses forces. Visage pâle, calvitie autrefois protégée mais, aujourd’hui, à découvert, démarche plus que jamais très lente, voix presque inaudible, voilàce que devient Likulia Bolongo, à 74 ans d’âge. Il aura tout donné au monde, y compris sa propre jeunesse, sans compter des sacrifices incommensurables. Aujourd’hui, il marche à pas de tortue, il se promène à pied à Kinshasa,capitale de la RD. Congo.

Il passe de bureau en bureaux, à la quête d’audiences en vue d’arracher ne serait-ce qu’une assistance sociale. Quoique d’une grande trempe qui, à un moment donné, l’avait fait passer dans l’opinion congolaise comme un pion préféré de la Troïka occidentale, plus particulièrement, de laFrance de Chirac, dans les affaires congolaises, Likulia donne ce jour, l’air d’être tout seul, comme s’il était devenu un cavalier solitaire. On dirait qu’il souffre même, d’un abandon total de la part des siens. Est-ce qu’on peut considérer son état actuel, comme la résultante d’un manque de moyens financiers ou, simplement, la première conséquence due à la dégradation de sasanté physique ? Difficile à répondre, pour l’instant. Mais, de toute évidence,Likulia mérite bien une thérapeutique appropriée, s’il l’on veut lui sauver lavie. Surtout qu’il circule dans les rues de Kinshasa. On le voit longer le Boulevard du 30 juin, en empruntant la très célèbre ligne onze. Likulia est, entout cas, en danger ! Et, pourtant, il n’est pas n’importe qui dans ce pays.Tenez ! Dernier Premier Ministre du Maréchal Mobutu Sese Seko wa Zabanga,Likulia Bolongo, de son petit nom chrétien, Norbert, fut également Général D'armée au sein des Ex-Forces Armées Zaïroises, sous la défunte Deuxième République. Professeur de son état, Likulia Bolongo figure aux premières loges du palmarès de sommités intellectuelles congolaises. Il a enseigné à l’Université de Kinshasa, sur la colline inspirée, à Mont-Amba, depuis plusieurs décennies. Il a donné cours à beaucoup de compatriotes parmi ceux qui occupent aujourd’hui de grandes fonctions au sein de l’appareil de l’Etat.Politicien mieux connu, pour son esprit de synthèse et de conciliation, Likulia avait l’envergure nécessaire, pour diriger les services d’intelligence de Mobutu. Né à Basoko, le 8 juillet 1939, Likulia est un grand Notable qui, lorsqu’il atterrissait à Kisangani, faisait bouger les choses. Tout Boyoma singa Mwambe en trait en transe, puisqu’il fallait lui rendre les honneurs dus à son rang dePatriarche de la Province Orientale. Plus tard, à l’avènement de l’Afdl, MzeeKabila avait fait de lui, son Ministre du Portefeuille, dernière fonction qu’il occupera jusqu’à l’accession de Joseph Kabila aux affaires d’Etat, en janvier2001. A la présidentielle 2006, il fut l’un des trente-trois candidats, avantde se blottir dans un silence dont il n’a plus réussi à se dessaisir jusqu’à ce jour. LPM Norbert Likulia Bolongo Norbert Likulia Bolongo, nom zaïrianisé en Likulia Bolongo Lingbanginé, né le 8 juillet 1939 à Basoko, province Orientale,est un homme politique de la République démocratique du Congo (RDC), docteur endroit, ancien général d'armée et ultime Premier ministre du maréchal Mobutu du9 avril au 16 mai 1997. En 2006, il se présente comme candidat à l'élection présidentielle et obtient 77 851 voix, soit 0,46 % des votes. Sommaire • 1Carrière • 2 Distinctions et titres honorifiques • 3 Bibliographie • o CarrièreLikulia a assumé plusieurs positions militaires durant sa carrière général d'armée; membre de la Commission militaire de l'Institut international du droit humanitaire à San Remo, en Italie, membre d’honneur de la Cour suprême de justice militaire des États-Unis, membre de la Cour d'appel de Washington DC, procureur général militaire et secrétaire d'État à la Défense nationale et à la Sécurité du territoire. Il a aussi occupé différents postes académiques :vice-président du Conseil d'administration des universités ; membre de laCommission permanente de la réforme du droit zaïrois ; membre du Conseil de direction de la Société internationale du droit pénal militaire et de droit deguerre ; professeur de Droit à l'Université de Kinshasa et de Lubumbashi, et à l'Université d'Aix-Marseille. Bolongo a occupé plusieurs postes dans différents gouvernements du Congo : ministre des Affaires foncières ; administrateur général de la Sûreté de l'État ; ministre de la Défense, vice-Premier ministre; Premier ministre ; ministre du Portefeuille d’État. Distinctions et titres honorifiques • Commandeur de la Légion d'Honneur (France) • Commandeur de l'Ordre national du Mérite (France) • Commandeur de l'Ordre de Léopold II (Belgique) •Commandeur de l'Ordre de la Corée du Sud • Grand Cordon de l'Ordre du Mérite de Première Classe (Égypte) • Grand Cordon de l'Ordre de Deux Nils (Soudan) •Grand Cordon de l'Ordre du Libéria • Grand Officier de l'Ordre national duLéopard (Zaïre) • Officier de l'Ordre scientifique (Tchad) • Médaillescientifique (Zaïre) • Médaille scientifique de l'Université d'Aix-Marseille(France) • Croix de la Bravoure militaire (Zaïre) Bibliographie • La compétenced’attribution des juridictions militaires en temps de paix en droit comparézaïrois, belge et français. (LGDJ 1975, France) • Le droit pénal militairezaïrois (LGDJ 1977, France) • Le droit pénal spécial zaïrois (LGDJ 1986,France) • La protection pénale des personnes en péril • Le sida et le droitpénal • La Nation et l'Armée • L'Armée et l'avenir de l'Afrique • La qualification en droit pénal • L'évolution de la justice militaire en Afrique,Human Rights in the Armed Forces (Recueil of The International Society forMilitary Law and Law of War) 

Marcel Ngoyi    

 

 

.

Commenter cet article

jn dm 25/01/2015 16:38

chers mbokatiers dans la vie il savoir que tout se paie ici bas d'une façon ou d'une autre moi j'ai habité non loin de chez lui av :dela montagne ,je ne peux croire que papa likulia puisse sombré jusqu'à ce niveau qu'il se regarde droit dans yeux géneral massiala ,les mpika ect. il aurra la réponse.

karine denge 01/09/2014 03:24

Je souhaite a ce pays que l'histoire se répète car lorsque je lis les articles et commentaires, je me dis juste que notre pays est bel et bien foutu. D'ailleurs il n' y a qu'à observer ce dernier, c'est d'un pathétique...

aliben CKISSONGY 24/03/2014 17:05

C'est étonnant un cadre , un haut fonctionnaire de l'Etat et il croûpit dans une telle situation , c'est seulement au Congo-Kinshasa ca doit se passer . Ceci nous prouve que la sécurité sociale ( INSS ) n'éxiste toujours pas dans ce pays . Alors qu'est-ce que le monde extérieur dit à propos de ce Grand Monsieur ? Un Likulia faire vieillissant , malade et faire la ligne " ONZE " en plein Kinshasa , c'est incroyable vraiment . Qu'en pense Léon Kengo Wa Dondo Loubisch ?

Tundanonga 22/04/2013 17:38


Cette histoire est invraisembable. le Gl Likulia était professeur de droit à l'Unaza - campus de Kinshasa (faculté de droit). Son livre de droit pénal fait encore autorité aujourd'hui. Ces
anciens étudiants sont de professeurs d'université, de hauts cadres etc. En tant qu'officier supérieure (général) il a droit à une pension. Les biens mal acquis avaient été remis aux anciens
dignitaires de Mobutu. Il peut créé un bureau d'ingénieur-conseil, il peut être expert ou consultant en droit pénal congolais, qu'il maîtrise avec brio. Pourquoi s#attaquer frontalement et
brutalement à sa dignité et la dignité tant de ses enfants que de sa famille ainsi? Ses enfants sont socialement stables. Ce genre d'informations, même si elles sont vraies, ne sont pas à mettre
sur le Net par respect à l'âge et à la personne. Pesa baye bamona moyi liboso na yoe longonya. Basala mbongo te. Soki olingi kosalisa, salisa na masele. Soki olingi kosalisa, kasi oza na bamoyens
te: komela bakonzi, komela mokonzi, solution ekomonana. kasi nedenge oyo ezali mabe. Le Gl Likulia est un intellectuel, qui encore du respect de sa personne. Un de ses ouvrages: LIKULIA Bolongo,
Utilisation des langues nationales au sein de la justice militaire, in Linguistique et Sciences humaines 27 (1987) spécial, 168ss..

YA MOTI 14/04/2013 01:05


Chers Amis du blog, chers mbokatiers,


Même si la sagesse africaine stipule que "il ne faut pas se réjouir du malheur de son prochain", la cas de Likulia doit-être un cas d'école et nécessite une réflexion assidue. N'est-ce pas la
Bible nous dit aussi que "Que gagne un homme s'il perd son âme au profit de ses emoluments terrestres ? Ce compatriote me fait pitié, nous devons tirer de leçons sur nos agissements pour assouvir
nos ambitions mesquines. Ce monsieur comme certains mbokatiers l'ont bien décrit, a vécu dans l'opulance et les faveurs de la deuxième république jusqu'à la chute de leur timonier et guide. Il a
quitté le pays avec une grosse somme d'argent en espèces ( plus d'un million de dollars). La somme en question a été saisi par la douane mais grace à l'intervention du président français de
l'époque, il a récupèré la dite somme. Il s'avère que la dite somme était constituée de fausses coupures de dollars, elle a été de nouveau confisqué par l'état français. Devant cette situation,
sa femme ne savait comment ils allaient vivre en France, la pauvre (paix à son âme), elle a piqué une crise qui a entrainé sa mort. Lors de la levée du deuil de sa femme, sa famille s'est mise
d'accord comme à l'accoutumée de s'habiller en uniforme, elle a sollicité le concours d'une compatriote couturière pour les uniformes de la circonstance. Cette dernière s'est depensée pour
satisfaire la famille. La famille a récupèré les uniformes sans payer, en promettant à la couturière de lui payer la somme convenue pour la confection des uniformes le lendemain. La couturière ne
voyant rien venir, elle a alerté son entourage, lequel s'est présenté au lieu du deuil à Paris, quelle honte devant les invités, amis et connaissances, la famille ne pouvait s'acquitter de leur
dette en faveur de la couturière. Suite aux boucans faits par la couturière et son entourage, Likulia a du s'arranger avec ses convives pour payer la couturière... Je me suis posé la question,
comment quelqu'un de son rang ne pouvait s'acquitter de la somme convenue avec la couturière lors lors du dépôt de pagnes des uniformes ? Le monsieur vivait déjà une situation financière
difficile et suite au conseil de l'ancien président qui lui avait promis une place au soleil au Congo mais un adage dit "la promesse n'engage que ceux qui la promettent", une fois rentré au pays,
il a été abandonné par ses mentors occidentaux... Quelle leçon pour ceux qui croient que tout leur est permis tant qu'ils sont et vivent dans la classe dirigeante, auprès de leurs présidents
marionnettes. Samedi 13/04, je viens de recevoir un email m'annonçant la mort d'un de ses enfants à l'hôpital de Nanterre Aimé Likulia, est-ce le compte à rebours pour la famille Likulia, wait
and see comme disent les anglais...

Idée du jour 12/04/2013 12:08


Avant de passer aux armes le Prophète Kuku Jean de Dieu alias Kudia-Kubanza avait dit : Même si nous sommes partis, nous reviendrons en ESPRIT, nabanzi likambo ya général Likulia ezali kotala ba
grades universtaires to ba distinctions honorifiques to ba postes ya mosala ya kafu-kafu te, likambo oyo il faut baye bazali kosunga général Likulia, bakoto ndaka ya ba Nganga-nkisi oyo ya
solo-solo, pamba te azali kobunda bongo ba milimu, ya batu oyo bazali lisusu na bomoyi te, kasi milimu ya bawa, donc ba revenants, ezali très très dangereux, puisque balobaka l´ennemi invisible
est toujours dangereux.

Mpaka Losako 10/04/2013 18:46


Djaku libanga lizuyi ndeke , koseke te.


Likulia fut professeur a l;UNAZA, auditeur gneral de l'armee, premier ministre: ou est passee sa retraite.


En plus Likulia est homme qui peut encore servir le pays, pourquoi ne pas l'utiliser?

louison suamino 10/04/2013 11:07


Chers Frères mbokatiers,


à part des sentiments humainement compréhensibles,je conseillerais à tous avant de jeter la pierre ou d'encenser le vieux général de lire attentivement la contribution de notre frère Zenga Mambo.
Toute y est.


Louison Suamino

ndombe 09/04/2013 22:32


Pona na nga soki okokufa akufa. Ye apesa batu nini ? po batu bapesa ye nini ? Seti ayale akeyi etikali ye na le reste........y compris joseph kabila

Serge - Kongo na biso 09/04/2013 13:32


Mbote ba ndeko,


Une des raisons qui fait que nos politiques (ministres,
députés, gouverneurs etc…), directeurs des sociétés et consorts bazangaka mbongo soki balongoli bango musala ezali « mode de vie », soki baza na poste de commande babosanaka ba mama na
bana na bango, bakomaka na basi mingi (oyo na RDCongo tobengaka 2e, 3e, voir même 12e bureau, il faut asombela
basi wana nionso mapangu, ba meubles, mituka soit ko supporter ba familles ya basi wana na 120% même, akozonga na ndako na ye kaka mukolo akobela, mukolo akolongwa musala, yoka nzembo ya
« la vie des hommes » ya Franco Luambo Makiadi. Baye balandaki na congomikili.com arrestation ya Denis Lessie le 04 Avril passé na General Oleko (eza poisson d’Avril te mais image eza
ko témoigner), le soit disant pasteur asala bande des escrocs bien organisé, ba escroquaki un gros poisson ancien ministre oyo alingaki azongela poste na ye, apesi bande ya Denis Lessie $100.000
(100 milles dollars), eloko eza kokamuisa nga ndenge nini mutu akolinga kobimisa montant wana kaka po azongela poste na ye, elingi koloba ke « ayibaka na ndenge ya danzé na poste
wana », oza na $100.000 sala b’affaires. Tango balongolaki Mr le journaliste Stéphane Kitutu Oleontwa musala, muana na ye ayebisa biso, eloko ya liboso asalaki tango azongaki na ndaku
ayibisaki bana na ye « bolongola ba pneus ya voiture Jaguar wana » po ayebaki ke aza lisusu na ba moyens ya ko entretenir yango te, simple pona ko eviter ba complications na vie. Mode
de vie ya mabe esalaka ke mutu akoma mpiaka na lombango penza. Bokamuaka te soki mokolo mosusu mutu ya mbongo akeleli po ba facteurs ezali mingi. Boboto o mboka bino.  


Serge – Kongo na biso

Serge - Kongo na biso 08/04/2013 21:39


Mbote ba ndeko,


Nakanisi soki bapanzi sango basali musala na bango
ndenge esengeli te, peuple akozala pe informé te. Mbotama pe liwa ezali ya biso banso, kasi tango bapesi biso ba responsabilités ya misala ya mboka toyebaka ke « mandat ya l’état pe esilaka,
nionso ekolekana sauf bokonzi ya Allah. » batu mingi soki bazali na position ya responsabilité moko quelconque na société ba bosanaka ke « lobi pe ezali. »  na 1989 tokotaki hôpital ya Q.7 na N’djili na muana nanga azalaki gravement malade, na kati ya butu température emati makasi, nakeyi kobetela ba infirmiers porte
po baya kotala situation ndenge ekomaki, nayoka kaka mungongo ya infirmière moko eza kogangela nga (aza kozomela nga, aza ko ngalela nga) kaka po na déranger bango na pongi alors ke bazalaki
kosala service de garde na ndako na bango te mais na hôpital ya l’état, plus grave encore ata munganga moko te ayaki kotala muana na nga, na tongo muana na nga « akufa, azalaki muana ya
mwasi. » Ezalaki expérience moko ya mabe oyo nakoki ko souhaiter pona mutu ata moko te. Depuis jour wana nakoma komona ke ba criminels bazalaki kaka ba militaires, ba PDG, ba financiers, ba
politiques kaka te mais bazuami na ba couches nionso ya société. Il faut batu ba changer mentalité, to refonder mboka wana, b’infirmiers mingi baza ba malhonnêtes, bayibaka ba seringues na ba
médicaments ya ba patients, ba pharmaciens mususu batekaka ba médicaments périmés etc… normalement na justice mutu nionso azalaka innocent tii bako prouver ke azali coupable, mingi bakosamba na
Zaïre – Congo wana un jour. Nga nakanisi procès politique na ya ba biens mal acquis nanu esila te, ekozala mulayi lokola procès ya ba nazi ya 2e guerre mondiale, nous sommes tous mauvais et coupables quelque part. Baye
 General Norbert Likulia Bolongo asalisa tango azalaki na vie ya malonga bazala na ki bomoto ya kozongisela ye ascenseur, c’est la moindre de
chose. Ceux qui doutent sur le cas Likulia prouvent une fois de plus qu’ils ne suivent pas l’actualité de notre pays. Combien avait-il dans
son compte en banque pour douter de la crédibilité de cet article, avez-vous une preuve concrète ?  Tobatela mbebo ba ndeko. Boboto o mbokamosika


Serge – Kongo na biso

Messager 08/04/2013 19:05


@Jules,


 


Olobi mpasi ya moninga , po na publier article sur Général Likulia. Lotomo na biso na blog ezali kopanza sango. Elingi koloba te nasepeli na mpasi ya moninga. Na mbokamosika ndenge oyebi sujet
tabou ezali te. 


@ Ju,


Lokuta mabe lisolo ya Denis Lessie natangaki yango te. Soki omoni lisolo quelque part, ebongi otinda yango na blog.


 


 


Messager

PAULIN 08/04/2013 15:55


JE ME RAPPELLE PAPA MARECHAL MOBUTU AIMAIT SOUVENT DIRE:  MOI EN TOUT CAS JE DOUTE BEAUCOUP DE SA SITUATION JE PRESUME QU IL EST ENTRAIN DE PREPARER
UN GRAND COUP IL FAUT FAIRE BEAUCOUP D ATTENTION SINON OU SONT LES NBGANDA LES BOBILA ETC...LIKULIA TU TE RAPPELLES ENCORE DE CE FAMEUX PROCES DONT TU ACCUSAIS LES FUTURS CADRES DE NOTRE PAYS EN
LES PASSANT TOUS AU CHAMP DE TIR PEUT ETRE TU ES ENTRSIN DE PAYER LE REVERS DE LA MEDAILLE TU NE MERITES PAS D AIDE TU AS BESUCOUP VOLER ET TU ES UN COMMANDOS SEXUEL DE HAUTE CLASSE.

ju 08/04/2013 14:05


En tout cas mawa mingi! Dernierement nalobaki biso nyonso tokokufa, kasi misusu babotama ba pauvres bakufa pe ndenge wana. Bongo ye mutu oyo ba moyens nyonso oyo azalaki nango ekeyi wapi. Bo
excuser ngai soki nazali ko comprendre te. Tozali ko bunda awa d´arrache-pied pona kotindela ba familles pauvres pona ba subvenir dans leur besoins, bongo ye a aidaka nani tango azalaki na
paradis de Mobutu? Bana oyo ye atinda na poto bazali wapi? Merci na Marcel Ngoyi ndenge atie article oyo awa, mais on en a marre de tout cela, en plus biso nyonso tokokufa. Où est le problème!


Autre chose, nakamui mingi ndenge Messager a bosani ko passer article oyo bakangaki escroc d´un certain prophète congolais repondant au nom de Denis Lessie ndenge amelaki collège
naye plus des 100000 dollars. Et pourtant c´est aussi l´un des messieurs qui a fait que le pasteur Kutino se retrouve en prison.Ils se donneront beaucoup du fil à
retordre en tôle. Ba pasteurs bazali kosakana na batu toujours, mbongo oyo tozali kotinda na kin ndambu ezali kokueya na ba poches na bango. Le jour oyo révolution ekokita na kin, ba pasteurs pe
bakokende na Ruanda!

Jules 08/04/2013 11:53


Papa Messager,


Mpasi ya moninga basepelaka na yango te, mpo biso banso tozali batu, ezuaka kaka moto, kasi ndenge ndeko Zenga Mambu alobi, nayebi azali na kanda kasi kanda ezali eloko mabe, ata moninga asali
mabe, kasi na tangu ya mpasi ezali tangu oyo, bokofanda mpe koyeba ntina na bino na mikolo mikoya.


Lelo bango wana oyo babebisaka mboka bakomi kobela, mpo na tangu bazalaki Bana ba Nzambe, mpe biso ba Bana ba Bangamba na bango, bakanisaka ata mokolo moko te , ete litangu ya mbula ekokuela
bango na nzoto, eloba Papa Adou Elenga "ata ndele mokili mokobaluka".


Papa Likulia azali n´importe qui ndenge bolobi, azalaki mokonzi na kati ya bakonzi ya mboka, elingi koloba bato oyo bazalaki na POUVOIR ya kobongisa mboka Congo-Kinshasa, kasi na esika batongela
biso ba lopitalo ya malamu, bango basepelaki bayibaka mboka ya mboka mpe kokende kobombisa yango na ba banques na Suisse mpe bipayi na bipayi, lelo tosuki wapi.


Bokonzi ekimi bango, ebele ya mbongo babombaki na ba banques na Suisse mpe bipayi na bipayi, lelo mpo na kozua yango ekomeli bango grand problème, il faut nanu eleka na tribunal, kosamba ekobanda
sima ya mbula soki boni... tala esika bakonzi na biso bakomi kotelengana, babosani ete ezali se bango moko bato bakendeki koloba na ONU na New-York, entre un frère et un ami le choix est clair,
kasi kaka bango moko lisusu basaleli yango na ndenge ya le contraire, au lieu bakanisa biso ba frères na bango, bango ba préféraki bakende ko s´associer na ba amis, mpo bayibaka mbongo ya ba
frères na bango mpe kokende kobombisa yango epayi ya ba amis. Le monde à l´envers.


Nkondo Papa Bongo Ondimba Omar, ebele ya mbongo ya pétrole ya Gabon akende kobombisa yango na France mosusu epayi ya famille ya Mike Jackson mpe bisika bisusu, lelo France abengi bango BIEN MAL
ACQUIS, elingi koloba bokozua lisusu mbongo wana te, ekomi ya ba Francais, bongo ba Gabonais ba nkolo mbongo, bozongisela ata bango, pas question.


Papa Nelson Mandela Madiba ayebisaka na ba Mobutistes, bino bozali koya na ebele ya mbongo awa na Afrique du Sud, kasi nakosenga na bino bozonga na mbongo oyo na Zaire mpe bokende kotonga mboka
na bino, nani oyo ya ba Mobutistes ayokela Papa Mandela, lelo soki mpasi ezui bakonzi ya Congo-Kinshasa, bakoma kokima mbangu na Afrique du Sud mpo nakosalisa nzoto, bozoba esala ngando.


Lelo Papa Likulia ye wana azali kobela, akomi kotambola na bala-bala nionso ya Kinshasa mpe na makolo, se ye moko sans garde du corps, ata motu ya kosunga ye na famille, na ba camarades, na
baninga ya bampaya, bomoni ndenge Jean Miché Kankan aloba : Dans le bonheur on a tous les amis, dans les malheurs te voilà abandonnè, où est Coco eee, où est Mamie eee.... Sûrement na famille
biologique ya Papa Likulia, na état oyo akomi na yango, basili bakangi ye NDOKI, toyebi ba africains ndenge bazalaka.


Nabanzi cas ya Papa Likulia eteya ba oyo bazui chance ya kokoma na Pouvoir ya mboka mpo ete bameka kobongisa mua moke, ata mingi te, kasi mua moke kaka.

Messager 07/04/2013 21:33


Mbokamosika est consulté par les lecteurs de différentes tendances, qui ont besoin d'être informés sur tous les aspects de l'actualité. Qu'il s'agisse des Mobutistes ou des kabilistes.


Messager

zenga mambu 07/04/2013 15:22


Ne cherchez pas à vous moquer de notre peuple par la publication de cet article de ce Monsieur LIKULIA qui a participé dans cette politique de la chosification du peuple congolais. Il
avait occupé de hautes fonctions durant le règne de Mobutu dans l'armée prétorienne de Mobutu et comme dernier Premier du Maréchal qui avait géré des sous de l'état pour l'achat des armes et
autres équipements militaires. Ils ont trop volé avec ses amis Mobutistes. C'est cet individu qui avait tout fait pour éliminer ses concurrents dans l'armée en connivence avec son chef Mobutu en
organisant des procès bidon jusqu'à l'élimination physique des intellectuels militaires jeunes formés dans les grandes écoles militaires occidentales sous l'instigation de son chef; de très
jeunes officiers militaires comme le Major Kalume et les Colonels Frères BIAMWENZE et consorts. Laissez souffrir, ce n'est pas notre problème, il a volé et a été gratifié énormément par Mobutu;
qu'il se débrouille, qu'il aille demander du travail à son nouveau chef Kanambe qu 'à chercher à manipuler la population qu'ils ont chosifiée et appauvrie en faisant publier des articles
malhonnete avec des journalistes " de seconde zone". Qu'il aille demander de l'argent à BOBI LADAWA, car elle n'en a beaucoup dans son escarcelle.