Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

ARRESTATION DE DSK : POURSUITE DU SIGNE INDIEN POUR LES GRANDS ?

Dsk

L’arrestation à N.Y de Dominique Strauus Khan , Directeur  Général du FMI  pour «  violences sexuelles » à l’endroit d’une femme de chambre d’origine Ghanéenne est abondamment commentée par la presse à travers le monde.


Au moment où toutes les hypothèses sont élaborées sur son avenir tant au niveau du FMI qu’à celui du Parti Socialiste, force est de constater que cette inculpation survient au moment où le monde est en train d’assister aux chutes  des grands à un rythme accéléré : Moubarack, Ben Ali, Laurent Gbabgo, Ben Laden. Sans citer ceux dont les trônes chancellent encore : Khadafi, Assad, Ali Abdallah Saleh.....


C’est ainsi que cette inculpation, peut-être considérée comme la poursuite du signe indien pour tous les hommes forts de ce monde. A cette allure, l’avenir proche risque nous réserver beaucoup de surprises.


Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vital Libanda Loyengue 23/05/2011 08:43



Cher Simba Ndaye,


. Félicitations cher compatriote. J'habite à Seattle, dans l'Etat de Washington. Je me retrouve tou-à-fait dans la description que vous faites de la société américaine. Votre démonstration est
réelle. Je demande à Messager de mettre votre commentaire en article afin que les Mbokatiers répondent aux nombreuses problématiques que vous soulevez. Longue vie à l'Afrique et longue vie à
Mbokamosika.              Viatal Libanda Loyengue.



Simba Ndaye 22/05/2011 23:14



SELON QUE VOUS SOYEZ PUISSANT OU MISERABLE


LES JUGEMENTS DE COUR VOUS RENDRONT BLANC OU NOIR


Bien évidemment, cette citation n'est ps de moi. Je l'emprunte à Jean de la Fontaine dans sa fable ''Les animaux malades de la peste''. Avec ce qu'il convient
d'appeler  ''l'Affaire DSK'', elle devient d'une actualité nauséabonde. Appliquée à la lettre, on s'aperçoit qu'il fait encore bon vivre lorsqu'on est riche et puissant. A
l'inverse, si vous n'êtes qu'un ''misérable'', à fortiri noire, femme, immigrée et musulmane, votre compte est bon. C'est à peine si on ne vous colle pas tout de suite poteau,
sans procès. C'est ce qui arrive à la pauvre Nafissatou Diallo. Sauf que cette fois, manque de pot pour le puissant DSK, l'affaire se passe aux Etats-Unis,
paradoxalement patrie des puissants par excellence, mais dont la justice échappe aux pressions politiques. Ne nous y trompons pas. L'affaire'DSK'', c'est le combat du pot
de fer contre le pot de terre. Elle met à nu les travers et les ressorts de nos sociétés, de la société occidentale en particulier. Et l'émoi suscité en Occident, singulièrement en
France, est à la mesure du désarroi de ces élites. Comment? Une noire, immigrée, analphabète, femme de chambre, (même pas belle) ose mettre en accusation le patron du Fonds Monétaire
International? Ou allons-nous? Même Jean-François Kahn, habituellement plus mesuré et qu'on a connu mieux inspiré, a justifié par avance le comportement de
DSK par ''le droit qu'avaient les seigneurs du moyen-âge de trousser les bonnes''. Dégoutant! A la limite, Nafissatou aurait dû être heureuse de se laisser
violer par le maître DSK. C'est à vomir. On s'étonne de la soudaine paranoÏa des élites parisiennes, qui ont tout de suite fait semblant de voir derrière ce fait divers horrible un complot. Mais
quel complot? Sarkozy n'est-il pas allé à Dakar proclamer que ''l'Homme Noir n'était pas assez entré dans l'Histoire?'' Qu'on me comprenne bien. Le fait que Nafissatou
Diallo soit noire et africaine ne change rien à l'ignominie de l'acte posé (s'il est avéré) par Dominique Strauss-Kahn. Sa victime présumée aurait été blanche, jaune ou
rouge, j'aurais été autant indigné. Africa Wetu et Ya Moti ont raison. Un viol, et nous en savons quelque chose au Congo, quelque soit la latitude, est un délit,
un crime. Dès lors, devrait-il y avoir un viol pour les riches et un viol pour les pauvres? A voir la débauche des moyens financiers étalés par la famille de DSK pour le tirer de
ce guépier dans lequel il s'est délibéremment mis, on se dit: mais pourquoi ne s'est-il pas payé les plus luxueuses des call-girls, des escorts girls, en clair des prostituées de luxe pour
assouvir sa libido effrénée? La réponse est simple et personne ou presque en France n'ose se la poser. Cet homme est probablement malade. Oh pas malade comme les fous qui
pullulent dans les rues des cité africaines. Ceux-là, on sait qu'ils sont fous. Mais un directeur général du FMI, potentiel futur président de la République française, bardé de diplômes, dont la
femme est riche en millions d'euros, cet homme ne peut pas être fou. Désolé! On trouvera bientôt que DSK souffre en réalité d'un déséquilibre psychique. Mais shut! Il ne faut pas en parler, vous
n'y pensez pas. D'ailleurs, je soumets cette question à la sagacité des Mbokatiers. Si DSK avait commis son forfait (supposé) au Sofitel de ...Roissy ou d'une capitale africaine,
quelle en aurait été la suite? Mon souhait, c'est que la grande Amérique, dont la société est pourtant un exemple achevé d'injustice sociale, où des milliers de pauvres n'ont pas de couverture
sociale, où le chômage fait des ravages, où la criminalité est prospère, où 70% des détenus dans les prisons sont d'origine afro-américaine ou latino alors que les noirs ne
représentent que 25% de la population, oui dans cette Amérique si déséquilibrée, Nafissatou Diallo, femme, noire, immigrée, analphabète, femme de chambre,
Nafissatou Diallo puisse être défendue et que justice lui soit rendue. Et que les dirigeants de nos états sachent comment le subconscient des anciens colonisateurs tient leurs
anciens colonisés. Et ce n'est pas tout. Nos dirigeants devraient se méfier. Les occidentaux n'ont pas d'amis. Ils n'ont que des intérêts. Moubarak, Ben Ali et
bientôt, Kaddafi en savent quelque chose. Après Nafissatou, demain à qui le tour? Simba Ndaye.



Afrika Wetu 21/05/2011 13:42



A mon avis, je pense qu´il faut politiser cette affaire, et surtout je me demande que pensent nos Dictateurs Présidents Africains, voilà un bon exemple de l´indépendance de la justice et de
démocratie, la jeune femme afro-guinéenne Diallo, pour ne pas la citer, a autant de droits que le président OBAMA, en Afrique la pauvre Diallo aurait déjà disparu de ce monde des vivants, vu le
rang de son agresseur.


Je lance un appel à tous les AFRO habitant la ville de Paris en France d´organiser une marche de soutien immédiatement et si possible dans toutes les grandes villes du monde entier car le temps
où les uns avaient tout à dire et les autres rien à dire, ce temps là est définitivement révolu.


Que vivent Lumumba, Kwame Nkuma, Sankara, Olympio, Nasser, Cabral, les Mau-mau, Mandela, Martin Luther King et tous les esprits de nos ancêtres morts ou vifs.


 


Afrika Wetu



YA MOTI 20/05/2011 12:16



Dans cet hôtel, travaillent de nombreuses femmes Noires d’origine Guinéenne! Nombre d’entre elles ont été violées par l’ex-président du FMI et ces affaires scandaleuses ont toujours été étouffées
par la direction de l’hôtel, exactement comme cela se passait à Sarcelles où plusieurs victimes des agressions sexuelles de DSK ont été réduites au silence ! Il s’arrêtait à New-york à cet
endroit pour laisser libre court à sa pathologie, au lieu de prendre son avion à Washington.


Il est terrible pour moi mes amis qui connaissais ce côté abjecte de l’homme depuis des décennies, de voir certains d’entre vous parler de présomption d’innocence. Il me semble scandaleux de
soutenir cet homme alors que son avocat voyant arriver cette pauvre noire, dit d’elle qu’elle est laide – parce que noire ?- Il est horrible de se rendre compte que les hommes politiques français
plaignent l’agresseur et non l’agressée, se scandalisent du faite qu’il soit menotté alors que des images plus avilissantes de Laurent Gbagbo leurs amenaient le sourire aux lèvres !


Il est traumatisant de se rendre compte que certains noirs ont des chaînes dans la tête et ne se posent pas la question de l’appétence des puissants de ce monde vis-à-vis des femmes Noires, une
attirance morbide où les relations n’ont guère changé depuis l’esclavage : on épouse une blanche et on viole la femme noire. Pour ceux qui ont encore quelques doutes, qu’ils s’en aillent faire un
tour sur les médias anglo-saxons pour se rendre compte de la pleine culpabilité de DSK! Selon Calixte BEYALA dans echos d'Afrique du 18/05/2011.



leo 18/05/2011 20:55



Je n'ai pas l'intention d'accabler l'homme mais ce qu'il a fait est ignoble.



Ata Ndele 18/05/2011 11:50



Cet homme n´est autre qu´un obsédé sexuel au même titre que les Rwandais à l´Est-Congolais.