Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

La stratégie de Lita Bembo pour détrôner le Zaïko d'Evoloko et compagnie.
Cette histoire va vous réveler quelques dessous de la grande époque de la musique congolaise des années 70.
Je me suis trouvé un jour de l'année 1979 en compagnie de Molunda Sho-Sho-Sho (tous les fans de Stukas doivent connaître ce bras droit de Lita Bembo), Zino (un guitariste de Stukas) et de Jim Kelly(un mec du quartier 20 mai, proche de Lita, Lomingo et Djo Isa).
Après avoir appris que Evolokovenait de révoquer Gina d'Isifiparce que ce dernier aurait participé à des concerts avec Lengi-Lenga, Bozi et autres (chanteurs de 2ème division, dixit !) lors de leur séjour en Europe et que Zino ait déclaré qu'Evoloko avait exagéré, Molundaprofita de l'occasion pour nous parler d'Evoloko et surtout de l'estime que Lita éprouvait pour lui.
En effet, Molunda nous avoua que, pour Lita, Evoloko a toujours représenté la vedette incontournable qui hissait Zaïko au firmament et qu'il fallait abattre.
Avec son oncle Lossikiya, ils ont planché sur des stratégies pour mettre fin à la domination de Zaïko, mais l'association Evoloko-Manuaku-Meridjo était impossible à vaincre artistiquement.
Il fallait donc un autre moyen pour ébranler l'édifice. Lita ayant gardé ses liens d'amitiés avec Wemba sollicita ce dernier en essayant de l'amener à prendre le contrôle du groupe : "Yo azali vedette, il faut olakisa que oleki bango nionso !". Tout cela pour semer la zizanie entre les membres du groupe. Mais Wemba s'avéra timide et pas assez audacieux pour affronter le groupe.
C'est alors que Lossikiyaréussit à rallierla star du groupe, celle qui faisait rêver : Anto Evoloko Lay-Lay.
Lita et Lossikiya n'eurent pas beaucoup de mal à convaincre Evoloko (naïf ?) à opter pour des caprices de star.
1er conseil : étant donné qu'il est la star du groupe, il n'a pas à se pointer en même temps que les autres (qu'ils qualifièrent des chanteurs de 2ème division).
2è conseil : pour les fans, il fallait que son arrivée soit remarquée, notamment si une chanson est en cours, elle doit être arrêtée (tout le monde peut se rappeler la fameuse histoire comme quoi à l'arrivée d'Evoloko, Nyoka et Bimi descendaient du podium);
C'est ainsi que les arrivées d'Evoloko se firent de plus en plus tard, provoquant de plus en plus la colère de Pépé Felly. Mais l'énorme succès d'Evoloko empêchait toute sanction.
Et c'est ainsi que lors du fameux duel à la Fikin, Lossikiya et Lita ont entraîné Evoloko à fumer des pétards et surtour à se pointertrès très tard et à faire jouer Zaïko sans Evoloko ! Stukas fit un tabac, l'absence d'Evoloko ayant exaspéré les mélomanes. Quant Evoloko se pointa, ce fut trop tard, Lita avait déjà conquis le public : "Tokomi na Fikin, bakimi biso !".
C'est ainsi Zaïko, avec tous les tubes qu'il pouvait avoir à cette époque, a mordu la poussière devant Stukas dont les chansons se sont revélées des tubes après cette prestation.
La suite de l'histoire, c'est que les relations entre Pépé Felly et Evoloko se sont détériorées jusqu'au clash qui a vu Pépé Felly "révoquer" Lay-Lay. Par solidarité Wemba, Mavuela et Bozi ont suivi Evoloko pour créer ISIFI Lokolé.

 

Antoine Nickel


Je serai le premierà vous remercier cher Antoine Nickel. C'est le genre de "scoop" que nos lecteurs aiment lire. C'est très édifiant.

En attendant les révélations du fondateur de Thu Zahina, pourriez-vous nous donner votre version sur les raisons de la dislocation de cet ensemble (Thu Zahina), et surtout nous expliquer le sens profond du nom "Zaïko" qui semble avoir une certaine connotation étymologique avec le nom "Zahina" ? D'après vous, Zaïko a-t-il été le continuateur de la vogue Thu-Zahina?
Messager


 

Bonjour Messager.
S'agissant du nom de Zaïko, il est une abréviation de "Zaïre ya bankoko", attention, cela n'a rien à voir avec le nom du pays car celui a été rebaptisé par Mobutu 2 ans plus tard. Mais, dans les livres d'histoire du Congo, il a été mentionné de façon erronée que nos ancêtres du Royaume du Kongo appelaient le fleuve "Zaïre" alors que répondant à l'explorateur Diego Cao, ils ont parlé de "nzadi" pour désignerle fleuve. Ce dernier a compris "Zaïre", mot portugais. Sir Henry Morton Stanley avait pourtant rétabli la vérité quelques années plus tard.
Donc Zaïko n'a rien à voir avec Thu-Zahina. Zaïko descend de la lignée des orchestres des étudiants "belgicains", Los Nickelos et Yéyé National (Zaïko a été en réalité une création des anciens belgicains). Il s'est posé en concurrent direct de Thu-Zahina qui dominait la scène musicale des jeunes à l'époque. Mais musicalement, c'était 2 écoles différentes : Odemba(Ok-Jazz) pour Thu-Zahina et Fiesta(Rochereau) pour Zaïko.
Je ne connais pas trop l'histoire de Thu-Zahina, ni de sa dislocation. Je sais seulement qu'il y a eu une première scission provoquée par le départ de Kelly, l'une des têtes d'affiche et surtout grand auteur-compositeur.

Antoine Nickel


Salut Nickel, 
Moi j’avais découvert  Kellyvers 1970 à la télévision publique qui était située sur rue Makanza (ex Nouvelle Anvers), presqu’en face de la résidence de Diangenda à Ngiri-Ngiri.

L’émission s’appelait « en plein vent » et faisait passer plusieurs musiciens en play back . Kelly se distinguait par sa façon de danser. Ce fut un véritable homme spectacle à cette époque.

Messager


Salut Messager,
En effet, Abely Kellyétait un grand artiste et son départ a ébranlé Thu-Zahina. C'est lui qui a composé la chanson "Lokoko", un tube ! Il a d'ailleurs donné le nom de Lokoko au groupe qu'il a créé quand il a quitté Thu-Zahina. La chanson Dada a été composé dans le groupe Lokoko, et la face B, c'était Dezi.

Antoine Nickel


ZAIKO= Zaire ya BAKOKO est tout simplement du mensonge pure et simple perpétré par certaines personnes qui veulent à tout prix changer l'histoire  de notre jeunesse.

Pour n'est pas polémiquer sur ce fameux NOM, les archives du passage de PAPA WEMBA sur l'émission RADIO MANGEMBO sont là pour preuve. Selon PAPA WEMBA il existait déjà un orchestre des Belgicains à l'époque sous le nom de ZAICO qui regroupait quelques membres de LOS NICKELOS. Pour donner un autre blouison avec l'entrée de Papa Wemba et Manuaku qui formaient l'ossature de BELGUDE de l'époque, l'orchestre était rebaptisé ZAIKO. les membres on tout simplement ELIMINE le "C" en faveur de "K". Voila l'origine du nom de ZAIKO..C'est durant la période de l'authencité que les membres de ZAIKO ont commencé à justifier le fameux nom. Mais Hélas 30 ans après, PAPA WEMBA finalement révèle la vérité  durant L'émission "La Belle EPOQUE" de César NGADI sur la Radio Mangembo dont je salue Joseph Pululu pour son effort.
Que vive la Vérité.
Alors BANINGA..totika likambo oyo ya "ZAIRE YA BAKOKO"..La preuve reste qu'en 1969 le CONGOLAIS ne parlait pas encore du ZAIRE. C'est plutôt vers les années 1974-75 que l'authenticité a pris un élan.

Dio-Dio


Salut Dio-Dio,
EFfectivement, Zaïko a été créé au départ par des belgicains sous le nom de Zaïco (et personne n'a jamais su expliquer pourquoi) et même le groupe de Kinshasa est leur création. DV, Pépé et les autres ne sont que les premiers recrutés.
Même Gina a réfuté cette explication de "Zaïre ya Bankoko" pour Zaïko dans son interview sur Radio Okapi.
Par contre, le mot Zaïre était connu des congolais avant le changement de nom du pays car enseigné dans l'histoire du pays à propos de de la "
découverte de l'embouchure du fleuve Congo par l'explorateur portugais Diego Cao" et du malentendu qui s'en est suivi. Donc, tout congolais ayant un peu assimilé cette partie de son instruction le savait avant même que Mobutu s'en empare.

Antoine Nickel


NZADI bien sûr comme disent les BAKONGO..L'histoire de DIEGO CAO à VIVI je m'en souviens encore.
Mais changer NZADI à ZAIRE..c'est un peu plus compliqué.
ZAIRE restera à mon avis une marque déposée signée MOBUTU..Quant à l'origine du nom ZAIRE..en tout cas je ne sais pas ..Mais de toutes les façons je ne serais pas du tout surpris si MOBUTU avait changé NZADI to ZAIRE..

Dio-Dio

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SCORPION 18/11/2010 00:32



Bonsoir !


Pour revenir sur l' intervention de Dio Dio, Le groupe Zaïko n'était pas crée par les étudiants Congolais de Belgique. Les groupe musical des Belgicains s'appelait Zaïco. Ce groupe a existé avant
le Zaïko de Manuaku et Wemba.


Tout simplement pour copier les intellectuels, les kinois ont remplacé dans le terme ZAICO, le C par le K, il y a pas à chercher midi quatorze heures. Car vers les années 1966, 1967 ce sont les
intellectuels Congolais de Belgique qui faisaient de la bonne musique. Le  nom ZAIKO n'a rien avoir ni avec le Zaïre Ya Bankoko, ni avec le fleuve Zaïre( Nzadi), ni même avec Mobutu. Merci à
tous les lecteurs de Mboka Mosika.



Angolais 04/11/2010 23:41



Bomdia ou boa noite a todos/ bonjour ou bonsoir a tous.


Concernant l´histoire du nom Zaire pays, laissons les historiens travaillé.


Seulement, les lecteurs doivent savoir que, déja en Angola, existait une province au nom de Zaire. Provincia do Zaire comme capitale M´banza-kongo. cela veut dire que le nom Zaire a source peut
être en Angola.



adeitoko 06/12/2008 16:20

Effectivement ZAIKO n'a rien à voir avec Zaire ya Bankoko car c'est une explication spontanée d'Evoloko pour plaire à Mobutu et cie mais nul n'ignore que Mobutu n'a rien inventé car au 15è siècle cette région s'appelait géographiquement ZAIRE n'en déplaise aux pseudo politiciens raison pour laquelle en 1967 notre monnaie s'appellera "Zaire" et le mot ZAIRE n'est pas une exclusité Mobutienne parce que la région d'où serait venus tous les BAKONGO s'appelle encore aujourd'hui en ANGOLA"Province do ZAIRE" et sa capitale MBANZA KONGOAdeitoko Jerry

Dio-Dio 01/09/2008 17:12

NZADI bien sur comme dise les BAKONGO..L'histoire de DIEGO CAO a VIVI je m'en souviens encore.Mais changer NZADI a ZAIRE..c'est un peux plus compliquer.ZAIRE restera a mon avis un marque deposee signe MOBUTU..Quand a l'origine du nom ZAIRE..en tout cas je ne sait pas ..Mais de toute fois je ne serais pas du tout surpris si MOBUTU avait changer NZADI to ZAIRE..

Antoine Nickel 31/08/2008 16:13

Salut Dio-Dio,EFfectivement, Zaïko a été créé au départ par des belgicains sous le nom de Zaïco (et personne n'a jamais su expliquer pourquoi) et même le groupe de Kinshasa est leur création. DV, Pépé et les autres ne sont que les premiers recrutés. Même Gina a réfuté cette explication de "Zaïre ya Bankoko" pour Zaïko dans son interview sur Radio Okapi.Par contre, le mot Zaïre était connu des congolais avant le changement de nom du pays car enseigné dans l'histoire du pays à propos de de la "découverte de l'embouchure du fleuve Congo par l'explorateur portugais Diego Cao" et du malentendu qui s'en est suivi. Donc, tout congolais ayant un peu assimilé cette partie de son instruction le savait avant même que Mobutu s'en empare.

Dio-Dio 29/08/2008 18:27

ZAIKO= Zaire ya BAKOKO est tout simplement du mensonge pure et simple perpetrer par certains personnes qui veulent a tout prix changer l'histoire  de notre jeunesse.Pour n'est pas polemiser sur cet fameux NOM, les archives du passage de PAPA WEMBA sur l'emission RADIO MANGEMBO sont la pour preuve. Selon PAPA WEMBA il existait deja un orchestre des Belgicains a l'epoque sous le nom de ZAICO qui regroupait quelques membres de LOS NICKELOS. Pour donner un autre blouison avec l'entree de Papa Wemba et Manuaku qui former l'ossature de BELGUDE de l'epoque, l'orchestre etait rebaptiser ZAIKO.les membres on tout simplement ELIMINER le "C" en faveur de "K". Voila l'origine du nom de ZAIKO..c'est durant la periode de l'authencite que les membres de ZAIKO ont commencer de justifier le fameux nom. Mais Helas 30 ans apres, PAPA WEMBA finalement revele la verite  durant L'emission "La Belle EPOQUE" de Cesar NGADI sur la Radio Mangembo dont je salue Joseph Pululu pour son effort.Que vive la Verite.Alors BANINGA..totika likambo oyo ya "ZAIRE YA BAKOKO"..La preuve reste qu'en 1969 le CONGOLAIS ne parlait pas encore du ZAIRE. C'est plutot vers les annees 1974-75 que l'authenticite a pris un elant de vitesse.

Antoine Nickel 28/08/2008 21:35

Salut Messager,En effet, Abely Kelly était un grand artiste et son départ a ébranlé Thu-Zahina. C'est lui qui a composé la chanson "Lokoko", un tube ! Il a d'ailleurs donné le nom de Lokoko au groupe qu'il a créé quand il a quitté Thu-Zahina. La chanson Dada a été composé dans le groupe Lokoko, et la face B, c'était Dezi.

Antoine Nickel 26/08/2008 22:46

Bonjour Messager.S'agissant du nom de Zaïko, il est une abréviation de "Zaïre ya bankoko", attention, cela n'a rien à voir avec le nom du pays car celui a été rebaptisé par Mobutu 2 ans plus tard. Mais, dans les livres d'histoire du Congo, il a été mentionné de façon erronée que nos ancêtres du Royaume du Kongo appelaient le fleuve "Zaïre" alors que répondant à l'explorateur Diego Cao, ils ont parlé de "nzadi" pour désigner le fleuve. Ce dernier a compris "Zaïre", mot portugais. Sir Henry Morton Stanley avait pourtant rétabli la vérité quelques années plus tard.Donc Zaïko n'a rien à voir avec Thu-Zahina. Zaïko descend de la lignée des orchestres des étudiants "belgicains", Los Nickelos et Yéyé National (Zaïko a été en réalité une création des anciens belgicains). Il s'est posé en concurrent direct de Thu-Zahina qui dominait la scène musicale des jeunes à l'époque. Mais musicalement, c'était 2 écoles différentes : Odemba (Ok-Jazz) pour Thu-Zahina et Fiesta (Rochereau) pour Zaïko.Je ne connais pas trop l'histoire de Thu-Zahina, ni de sa dislocation. Je sais seulement qu'il y a eu une première scission provoqué par le départ de Kelly, l'une des têtes d'affiche et surtout grand auteur-compositeur.

messager 24/08/2008 12:09

En attendant les révélations du fondateur de Thu Zahina, pourriez-vous nous donner votre version sur les raisons de la dislocation de cet ensemble(Thu Zaina), et surtout nous expliquer le sens prond du nom "Zaïko" qui semble avoir un certain rapprochement étymologique avec le nom "Zahina" ? D'après vous Zaïko aurait-il été le continuateur de la vogue Thu-Zahina?Messager

Messager 23/08/2008 12:31

Je serai le premier à vous remercier cher Antoine Nickel. C'est le genre de "scoop" que nos lecteurs aiment lire. C'est très édifiant.Messager