Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 la population actuelle en RDC n'est plus celle du temps des royaumes et des empires.En ce temps là, la population était essentiellement "bantou" ou "semi-bantou", et dans une moindre mesure du type soudanais ou nylothique. Bef, la population primitive du Congo tirait son origine des peuples issu des mouvements migratoires relatés à travers les livres d'histoire.
 Dès que notre le Congo a eu ses premiers contacts avec les européens(portugais)à l'ouest, et les arabes à l'est, sa population a entamé son métissage.
 Présentement,on peut distinguer deux types de métissages en RDC. Le métissage invisible  qui remonte à quelques siècles, et le métissage visible qui date d'une époque plus récente.
 Le métissage invisible regroupe d'une part ceux qui sont issus de l'union des premiers portugais et des congolais, vers Boma (cabindais)à l'Ouest,et d'autre part ceux qui sont issus de l'union des arabes exlavagistes et des congolais à l'Est et au Centre du Congo:Kisangani,Maniema,Lomami,Sankuru jusque chez les bakwa mputu,bena luntu bena koji.
Certains congolais ne savent pas qu'ils sont issus de ce métissage.
 Le métissage visible provient de l'union des congolais et des agents coloniaux belges, des commerçants et exploitants agricoles poutugais,des commerçants grecs, juifs et dernièrement des libanais. Les agents coloniaux belges et les commerçants grecs, juifs,portugais, et libanais ont laissé des métis un peu partout au Congo.
 Contrairement aux métis invisibnles qui sont confondus avec les congolais noirs, les métis visibles ont souffert de ce statut durant l'époque coloniale. Ils furent rejetés par leurs pères qui n'avaient pas le droit d'épouser des congolaises.En sus ils furent discriminés et méprisés sur place par l'église catholique qui voyait en eux le fruit de la débauche.On leur refusait parfois le baptême.Ils ont pris leur revanche durant la 2e république.
 Où sont concentés ces métis visibles? dans toutes les grandes villes en commançant par Boma (1ere capitale administrative du Congo),Kinshasa,Lubumbashi,Likasi,Kolwezi,Kananga,Kikwik,Kisangani,
Mbandaka,Bukavu,etc.
Viennent ensuite les zones d'exploitations agricoles:Gbadolite, Bandundu,Isiro,Buta,Bunia,Goma,Bumba,Boende,Kindu,Lodja,Lubao,etc
 Comme nous l'avons déjà souligné, notre population actuelle est le fruit d'un grand brassage d'ethnies et de races.Il convient donc de cesser de catégoriser les congolais à travers leurs ethnies .Il se peut que la tribu qu'on s'acharne à vilipender soit celle dont un des parents est issu, sans qu'on le sache.

Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Baelenge Samuzu 24/02/2010 12:01


Votre texte est interessante mais elle manque d'arguments et de statistiques,quel recherches avait vous faits pour arriver a la conclusion que notre pays est metissé ,le metissage est entrain de se
faire sous nos yeus car il ya une importante exode rural,concernant le metissage avec les europpeéns ce sont des faits marginals car durant la colonisation les aborigenes etaient considérés comme
des betes. Si vous faites un dossier avec de solide arguments ,accompagnés de faits historiques et de chiffres on vous croirera.Merci pour avoir lu mon commentaire.