Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager


L'auteur  est un mbokatier vivant au canada. Nous sommes désolés de n'avoir pas réussi à reproduire la photo de son roman .


Communiqués - Pan Afrique - Littérature

Editions Harmattan nouveauté décembre 2009

 

Une petite saison au Congo


KAVUNGU Aristote

Le personnage principal de ce roman, canadien d’origine angolo-congolaise, retourne dans son pays d’origine pour une petite saison mais en part avec des sentiments très mitigés : tout est à la fois comme avant et différent. La morale qui a toujours été le moteur des agissements des uns et des autres avait foutu le camp et, avec elle, toute promesse d’avenir.

Ce roman, qui est écrit d’une plume alerte et doté d’un humour ravageur, présente une photo instantanée et honnête de ce qu’est devenu le Congo, avec parfois quelque distance pour mieux brosser au vitriol le portrait de ce pays aux antipodes de ce qu’il fut. 

 (Coll. Encres noires, 11 euros, 104 p.) ISBN : 978-2-296-10636-9

 

 

 

 

 

Comptoir de ventes :01 40 46 79 20 Renseignements libraires :01 40 46 79 20 Direction commerciale :01 40 46 79 21 Service de presse :01 40 46 79 22/23

 

Aristote Kavungu, né au Congo de parents angolais, est un auteur canadien. Il a été finaliste au Prix Anne-Hébert pour son livre L'adieu à San Salvador en 2001. En 2003, à la suite de la parution de son livre Un Train pour l'Est, Il est d'abord finaliste au Prix des lecteurs de Radio Canada, puis remporte le Grand Prix du Salon du livre de Toronto. Scénariste diplômé de l'institut national de l'image et du son (INIS) de Montréal, il est auteur du court métrage Pour l’amour d’Aicha. En 2006, il a été respectivement membre du jury des Prix Trillium et le Gouverneur général. Prix Primaco de mérite afro-caraibéen de l’Ontario en 2005. Actuellement, Aristote Kavungu enseigne le français langue et littérature à Toronto et co-anime l'emission culturelle Franco-Hebdo à la radio CHOQ FM.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article