Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Variétés en hommage à Diana Nsimba & Yenga-Yenga Junior

Yenga Yenga bis

La musique congolaise vient encore de perdre deux des ses meilleurs chanteurs : Diana Nsimba et Yenga Yenga Junior, décédés respectivement en Angola et au Gabon.


Après avoir annoncé brièvement leur disparition, nous avons  voulu leur rendre un hommage particulier à travers des variétés comprenant leurs œuvres ainsi que celles des orchestres au sein desquels ils avaient évolué.


Nous auditionnerons ainsi deux chansons des Casques bleus, en hommage au chanteur Yenga-Yenga junior, "le coq qui chante" ; et trois œuvres de Diana Nsimba réalisées au sein des Grands Maquisards et  de l’Afrisa.


Nous invitons tous  ceux qui pourraient disposer des photos de ces deux artistes à nous les envoyer pour publication. Plusieurs mbokatiers ne  le connaissent que de noms.


Messager

 

EN HOMMAGE A DIANA NSIMBA ET YENGA YENGA JUNIOR

 

1.Kalo, par Lengi Lenga et Les Casques bleus

2.Elanga, par les Casques bleus

3.Diamate, par Diana et les Grands Maquisards

4.Libala ya 8 hrs de temps, par Diana et l'African Fiesta National

5.Sata, par Diana et l'Afrisa

Commenter cet article

Crispin Régis Lukoki 06/09/2011 07:03



C´est avec beaucoup de tristesse que je viens d´apprendre cette nouvelle si lugubre.Comme tous les jeunes artistes de l´époque,Diana SAMBA et pas NSIMBA,était un des ces jeunes talents qui
avaient eu le privilège de passer à la télévision congolaise dès son ouverture,grâce à l´émission VEDETTES DE DEMAIN que présentait Gerry Mahele.C´est comme ça que nous nous
sommes connus,car j´étais l´accompagnateur de tous ceux qui participaient au programme.Comme artiste de talent,DIANA était le tout premier entre les participants
à l´émission,à évoluer dans un orchestre professionnel.Et comme personne,il était d´une simplicité exemplaire.Chaque fois qu´il me trouvait dans la rue,il s´offrait à me
reconduire sur sa LAMBRETTA marrone.J´avais perdu ses traces depuis 1972 à ma sortie du pays.Descanse en paz.


Crispin-Régis Lukoki.   



Antoine NICKEL 04/09/2011 15:57



Salut Richard,


Pour Verckys, c'est une toute autre histoire : C'EST DE L'ESCROQUERIE PURE ET SIMPLE DE LA PART DE KIAMWANGANA. En Effet, ce dernier, comme Franco avant lui, venait reéditer en
Europe les chansons des groupes de son écurie Vévé (Bella-Bella, Kiam, Lipua-Lipua, etc.) et faisait sciemment imprimer son nom en tant qu'auteur des chansons pour empocher les droits d'auteur
auprès de la SACEM ou de la SABAM.


Ce n'était pas du tout des erreurs d'impression !


 



Richard MAWETE 04/09/2011 09:08



Antoine NICKEL,


c'est vrai que ces erreurs sont souvent le fait des imprimeries qui fabriquent les pochettes ainsi que les étiquettes qui sont collés sur les supports audio.C'est aussi pareil pour les noms des
auteurs-compositeurs qui sont souvent inversé.Je sais par exemple que la plupart des chansons des groupes qui faisaient partis de l'écurie VéVé,sortaient au nom de Verckys comme compositeurs
ailleurs de la RDC.


C'est pour cela qu'on doit à chaque fois que l'on se rend compte de ses erreurs ,les rectifiés pour retablir dans leurs droits,nos artistes musiciens,meme si ce n'est symbolique.



Antoine NICKEL 03/09/2011 20:17



@ Richard,


 


Les 2 chansons de l'Afrisa publiées dans cet article sont bien de Diana (Sata était la face B de la chanson Omanga de Rochereau).


Je crois que Messager a respecté le titre publié surn le 45T (une faute d'orthographe avait fait imprimer DALO sur le 45T au lieu de KALO, une composition). Donc officiellement, le titre est
DALO, alors qu'est c'est KALO qui est chanté.


Il faut se rendre compte que nos chanteurs et musiciens ne mettaient pas beaucoup de soin à ce qu'ils publiaient et faisaient presser à Mazadis. Par exemple, Kisola Nzita avait composé à l'époque
une chanson en l'honneur d'un judoka Maître Viking en l'intitulant Sensei Viking (maître en japonais) et la chanson est sortie sous le titre de ... Kinzi Senzeyi ! Allez savoir pourquoi !


Une 1ère raison est que tout était communiqué en manuscrit, donc l'interprétation des écritures donnait parfois des grosses surprises comme celle-là. Ainsi, on peut imaginer aisément que Lengos,
pour sa chanson, avait sûrement écrit un "K" qui a été interprété en "D".


Tout le sérieux du système était là. Comme quoi, savoir bien écrire peut vous éviter des malentendus fâcheux !!


 



Samuel Malonga 03/09/2011 14:50



Simon ''Diana'' Nsimba fut un bon compositeur. En 1968, quand en visite chez un cousin à Foncobel, je découvris le disque '' Libala ya 8 heures de temps'' , j'étais quelque peu envoûté par
cette belle mélodie que je l'ai jouée toute la journée au grand dam de son propriétaire. Quelle chef-d'oeuvre!



Richard MAWETE 03/09/2011 12:32



La premire chanson des casques bleus,le titre c'est Kalo.Sinon,je n'ai toujours pas compris pourquoi Yenga Yenga Junior n'avait jamais tenté de rejoindre par exemple la France.Je suis sur qu'il
aurait reussi à relancer sa carrière.


Pour ce qui est de Diana,toutes ses chansons qui sont ici,j'ai toujours cru que c'était des compositions de Dalienst pour la première et de Vieux Ley pour les deux dernières.Il fut un très bon
compositeur,mais malheureusement il avait des problèmes de santé depuis les années 80.