Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Cet article de Réveil-FM nous a été recommandé par le prof. Augustin Odimba

 

Par Freddy Mulongo, vendredi 30 décembre 2011 à 13:48 :: radio

Incroyable mais vrai ! Cela fait plusieurs années que M'zée Pierre-Victor Mpoyo est abandonné à son propre sort. Malade, Evariste Boshab alors directeur de cabinet de Joseph Kabila ne lui avait remis que 30.000 $ avec un billet aller simple, espèrant sans doute que Victor Mpoyo reviendrait au Congo dans un soute d'un avion. Le vieux briscard tient le coup, il vit dans un hôtel dans le XIè arrondissement de Paris. Alors que Joseph Kabila l'a ignoré depuis des années, il y a quelques jours-nous apprennent nos fins limiers, que Jo Ka et sa bande ne cessent d'appeler M'zée Victor Mpoyo, avec une proposition alléchante d'une valise à billets et un jet privé pour le ramener au pays. L'histoire est drôle et cocasse. Joseph Kabila, l'usurpateur des voix des Kongolais, peine jusqu'aujourd'hui à justifier sa filiation à M'zée Laurent-Désiré Kabila.

11 ans après son accession au trône de la République démocratique du Congo, comme un lapin que les prestidigitateurs ont sorti d'un chapeau. Jo Ka n'arrive pas à convaincre grand monde qu'il est le fils de M'zée Laurent-Désiré Kabila.

 1-le-couronnement-de-joseph-kabila_160.jpg

Joseph Kabila, usurpateur des voix des congolais à l'élection présidentielle du 28 novembre 2011, peine depuis 11 ans à convaincre de sa filiation avec M'zée Laurent-Désiré kabila. Photo Réveil-FM, archives

Alors que des médias caporalisés de Kinshasa:RTNC, Digital Congo, Journal Avenir et Rtg@ de Pius Muabilu, Le Potentiel, Radio 7 et Télé 7 du fourbe et roublard Modeste Mutinga Mutuishayi et autres débitent des mensonges sur la filiation de Joseph Kabila n'arrivent toujours pas à convaincre. Si Joseph kabila était le fils de M'zée Laurent-Désiré Kabila pourquoi a-t-il fait assassiner Amée Kabila ? Pouquoi Etienne Kabila et son jeune Frère Emmanuel Kabila vivent-ils en exil ? Pourquoi Emérance Kabila Mukalayi, la soeur de M'zée Laurent-Désiré kabila a été assassinée? Pourquoi la famille de M'zée est abandonnée et délaissée ? Depuis qu'il a fait assassiné le 3ème Président de la République démocratique du Congo et qu'il trône à sa place depuis 11 ans, Joseph Kabila n'arrive pas à convaincre qu'il est le fils de M'zée, n'en déplaisent aux thuriféraires ou laudateurs qui claironnent à coups de billets verts, une histoire inventée cousue au fil blanc.

M'zée Pierre-Victor Mpoyo, est une personnalité congolaise de premier rang dans la chute du régime de Mobutu en 1997, homme d'affaires réputé très riche, ancien ministre du pétrole, artiste peintre talentueux reconnu dans des hauts lieux internationaux de décision, a éte empoisonné par des Joséphistes.

Onze ans après la disparition tragique du père de la Révolution-pardon, les vedettes qui caracolaient aux premières loges de l’époque de la libération du 17 Mai sont devenus invisibles sur la scène, à l’exception de rares et très discrets vénérables Mzeïstes devenus des Joséphistes pour survivre ! On disait de lui qu’il était le plus proche parmi les proches de Laurent-Désiré Kabila. M'zée Pierre-Victor Mpoyo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, passait pour l’argentier des ex-maquisards tombeurs de Mobutu. Et lorsque son ami Kabila lui confie le très stratégique ministère du Pétrole, Victor Mpoyo incarnait le deuxième pole du pouvoir « mzéïste ».

Ancien ministre d’Etat chargé de l’économie, de l’industrie et du commerce extérieur, ancien ministre d’Etat chargé du pétrole, ancien ministre d’Etat délégué à la présidence, Pierre Victor Mpoyo est le seul homme politique connu qui avait mis à la disposition de notre pays sa fortune personnelle, fruit de son travail à travers le monde, pour le sortir du gouffre dans lequel l’avait plongé le pouvoir de la 2ème République, contrairement, à ces politiciens qui se sont enrichis en pillant, en détournant les deniers publics, ….. !

1-28

 

M'zée Pierre-Victor Mpoyo est le seul congolais à avoir été à côté de Nelson Mandela, le jour de sa sortie de prison, le 11 février 1990. Photo Réveil-FM, archives

 

2-20.jpg

 

 

Olusegun Obasanjo (Nigéria), José Eduardo dos Santos (Angola), Mzée Pierre-Victor Mpoyo (République démocratique du Congo) et António Agostinho Neto Kilamba (Angola). Photo Réveil-FM, archives

Il a marqué de sa présence, discrète et efficace, toutes les luttes anti- coloniales et antiapartheid à savoir en Angola avec le MPLA, Zimbabwe avec la Zanu PF , Namibie, Afrique du Sud avec l’ANC…

"Ce parcours atypique comme vous le dites était jonché de ronces et d’épines ! Ce fut un parcours de combattant qui exigeait le sens de sacrifice, un patriotisme sans faille ! Je pense et je rends hommage à tous les jeunes africains de l’époque qui s’étaient investis, au prix de leurs vies, pour arracher les indépendances, pour lutter contre le système colonial et néo-colonial ! De ces luttes, nous avions connus des victoires et des échecs ! Des victoires en ce sens que nous avions arraché les indépendances au prix du sang qui devaient nous amener à disposer de la souveraineté pour être maître de notre destinée ! Malheureusement, les forces néo-coloniales et leurs suppôts se sont imposés et cette lutte a changé de visage ! Après 51 ans d’indépendance, le néocolonialisme a gagné ! Il n’y a presque plus d’idéal révolutionnaire pour la souveraineté en vue de rester maître de notre destinée, à part l’argent par tous les moyens !" Victor Mpoyo, dixit.

.

.

 

.

A Paris, des Kongolais se mobilisent pour qu'après le hold-up électoral, Joseph Kabila ne fasse pas son kidnapping de M'zée Pierre-Victor Mpoyo. Que Jo Ka se dépatrouille tout seul dans l'usurpation de sa filiation à M'zée Laurent-Désiré Kabila. Convaincre M'zée Pierre-Victor Mpoyo pour regagner le Kongo alors que ses soins exigent sa présence à Paris, serait inacceptable. Si cela était un piège pour éliminer le dernier mohican, ami de M'zée Laurent-Désiré Kabila et qui avait assisté à l'accès au trône de Joseph Kabila de la République démocratique du Congo, sans expérience, sans connaissances du pays. Des Kongolais veillent !

Lire la suite

Commenter cet article

Samuel Malonga 31/12/2011 14:04


Est pris qui croyait prendre.