Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 L'article de Crispin-Régis Lukoki sur un chef Humbu nommé "Kinshasa" vient de battre le record des commentaires, dix-neuf jusqu'à présent. Qui plus est, les diverses interventions ont permis à tout le monde d'étendre ses connaissances sur l'ethnie Teke.
 De notre côté, nous avons jugé utile de diffuser une chanson traditionnelle de l'ethnie TEKE capable de nous édifier davantage sur ce peuple. (MSG)



Ethnie TEKE-BOKU
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alphonse molingou 30/12/2012 16:08


bonjour cher mbokatiers le site me manque mais au hasard aujourdhui je vois le site et je tombe sur le peuple TEKE qui est reparti à tavers toute l afrique centrale une anectode du temps de
MOBUTU en réunion avec BONGO ALBERT qui pose la question n y a t il pas de TEKE dans son gouvernement et MOBUTU de présenter un ministre TEKE assis juste à coté de BONGO

Crispin-Régis Lukoki 20/10/2009 18:23


Ndeko Richard,likambo olobi ezali penza ya solo.Swahili ezali ekolo te,yango nde ezali kaka ndinga oyo ebotami na conséquence ya esclavage,yango wana ezali na maloba mingi ya arabe.Biso na Congo
nde tokoma kobenga bato nioso oyo balobaka Swahili;Baswahili.Na Bas-congo,moto nioso oyo azalaki komata na Masuwa,abengamaki MONGALA,sans distinction.Lelo nde eloko oyo ekoma ko changer.
Crispin-Régis Lukoki. 


Crispin-Régis Lukoki 20/10/2009 18:04


Très cher Kabengele,quelle joie de savoir que tu suis Mbokamosika.Je crois que tout congolais qui se trouve à l´étranger et qui se sent un peu dépaysé,retrouve son identité sur ce lieu qui doit
nous être cher.En effet,j´étais à Paris en Mai 2007pour assister à la réunion des anciens membres de Chem-chem yetu.J´avais raté celle de l´année 2005,où tu été présent car j´avais vu les
photos de cette réunion.Willy et sa famille,comme Fifi de Sangana 5,Mama N´koko et père Bernard,ainsi que beaucoup d´autres,étaient tous présents en 2007.Père Bernard et Mary sont venus me voir 3
fois consécutives à Teneriffe,et,Nono et moi,sommes allés leur rendre visite à Breda en Septembre 2008.Merci beaucoup cher Kabengele pour ton message,et je te contacterai
personnellement.     


Messager 20/10/2009 18:02


Richard,

Na Congo ekolo moko te ebiangami baswahili.

Messager


Richard Kasongo 20/10/2009 16:02


Ndeko Ntoma(Messager), namoni reponse ya to makomi ya ndeko Sundu, mais na boyebi bua ngai, ekolo moko teezali BASWAHILI, swahili ezalindenga, kasi ezali EKOLO te na Congo-Kinshasa.Po na nini lelo
batu bakoma kobengama  BASWAHILI???....Merci.-  Richard Kasongo.-


Messager 14/10/2009 20:55


Crispin,
Voici un commentaire te concernant laissé aujourd'hui par un ancien de Cheme Chem Yetu sur un article d'archive.



Messager


Messager 14/10/2009 20:53




Bonjour Crispin,
je n'ai pas pu te rencontré lors des retrouvailles à Paris avec tous les anciens de chem-chem yetu en 2007. Je suis à Orléans et crois-moi que j'ai de tes nouvelles par le biais de Maître
NOno.

Kabengele Edmond, Ancien de chem-chem yetu





sunanduku 14/10/2009 17:30


@ messager na krispin-régis lukoki
 soki tolingi tokolisa makanisi ma biso na masolo matali mabele ya RDC, tolandaka lolaka ya radiolobiko na emission ya makuku ma tatu malamba kongo na mokolo ya mitano na ngonga ya 21h
NA NZILA YA NDONGOKI(INTERNET)
TO BA BUKU YA THEOPHILE OBENGA, NE MUANDA NSEMI, ISIDORE NDAWEY pe  AWUTI KOKOMA BUKU YA SIKA les origines de la RDC soko na bosana te ezali na FNAC
matondo


Crispin-Régis Lukoki 14/10/2009 03:46


Cher Messager,j´avais fait allusion à ces scarifications dans mon intervention nº15 de l´article Un Humbu nommé Kinshasa.Ces traits sont particuliers et sans imitations.Ils ne viennent pas
rehausser la beauté,mais c´est plutôt un symbole d´Iniciation.Je crois que ces pratiques,sont aujourd´hui presque hors d´usage.
Crispin-Régis Lukoki. 


Messager 13/10/2009 20:02


@ Sinandugu, Crispin et tous les amis,

Merci pour vos diverses interventions sur le peuple Teke et Humbu. A ce propos j'aimerais poser une question sur une cas que j'avais remarqué à l'école. Nous avions un élève Mufulunga, au
teint plutôt clair, il portait des "scarifications" fines  mais remarquables sur son visage. Nous savions que c'était une marque de sa tribu sans toutefois y prêter une attention
particulière. Durant ces discussions ce détail m'est venu à l'esprit. Qui peut nous expliquer  cette forme de tatouage chez les Bafulunga, étant donné que les autres copains Teke et Humbu que
je connais n'avaient pas de signes particuliers.

Messager


sinanduku 13/10/2009 11:28


bandeko lukoki, anaclet, messager pe buku

nasili kotonda bino na manso bokomi, nakanasi tozali na masolo ya kati pe ya libanda. Mingi masolo ya libanda(officiel) bapaya(mindele) basila kokoma yango na lolenge na bango, sikawa, esengeli na
biso bana ya kongo tokomaka masolo ya mboka na biso; pona kolakissa bokeseni ya bowumbu na tango ya bankoko pe na tango ya bokonzi ya mindele na mabele y'africa, wana ezali moko ya ba ndakisa.

1) bowumbu na tango ya bankoko
Mowumbu na tango ya kala azalaka mutu ya mbeba, ayebaki epayi azali kokende pe sima ya bamvula soki abongoli bizaleli naye akoki kosolola na nkolo naye soko atikala naye to azonga na mboka naye
kansi na tango ya bokonzi ya mindele, mowumbu ayebaki epayi azali kokende te pe akozonga lisusu te, mingi azalaki nakati ya monyokoli pe mingi basuka na nzila, boye ezali kosala bokeseni ya makasi
na bowumbu mibale nasili kolimbola.
2) avant l'arrivée des colons blancs 
bateke bazali baye bawuti na royaume kongo, pe liboso mindele bayingela o mabele ya bokonzi ya kongo, na engumba oyo tozali kobenga kinsasa, na esika moko zando ya monene oyo bankoko nabiso 
bazalaka kobenga zando ya pumbu bipayi bikolo  ndenge na ndenge bizalaka kokutana.
3) condition sociale ya bateke na bokonzi ya kongo
bateke bazalaka ba soda ontei ya royaume kongo, watekela = ce qui précède ewuti na verbe teka(préceder) boye bateke bazalaki basoda oyo bazalaki koleka liboso ya basoda misusu
(ndakissa bayaka, basoda ontei ya mapinga ya bokonzi kongo).
4) bokeseni na kati ya humbu na wumbu
Wumbu azali moko ya bikolo bikutani na mokili RDC, sikawa tomituna tina nini abiengani WUMBU?
Est- ce que HUMBU na WUMBU bizali ekolo moko ?
HUMBU na FUNUNGA pe MFINU bazali bato ya yambo na mabele ya kinsasa?
- soko bazali bato ya yambo te , sikawa tomituna , banani bakangemeki na boloko ya kinkole? pamba te soki totali na ngambo ya mokili y'afrika baswahili pembeni ya mayi ya india okokuta ekolo moko
na kombo ya HUMBU.
Humbu elingi koloba nini? p'ezali na kota nini?

pona kosukisa, na masolo ya bankoko , tango  bateke basilaki kolongwa na bokonzi ya kongo na songi-songi ya ba mindele mingi mingi na lisalisi ya SARVOGNA de BRAZZA, ezalaka na baye
bakangemeki na bokonzi kongo na boloko na esika oyo tozali kobenga lelo kinkole, na sima bato wana bayaka kosangana na bateke BONGO sikawa na  engumba ya kinsasa okokuta ba teke-humbu, fununga
pe bongo na bongo...
sika ngai natiki mutu na mutu abenda bilili pe soko na sili kobeta mua libaku abakisa yaye makanisi
matondo lisusu


Buku 12/10/2009 19:27


Bandeko napesi bino nionso mokakoswa,

j'ai beaucoup apprécié le point de vu de chacun sur notre histoire ainsi que la réaction de tout le monde au regard de cela. Une chose que je souleverai si nous fuyons de comprendre et d'analyse
notre propre histoire les européens ferons cela à notre place. Alors debout Congolais! Merci encore.
Je terminerai par cette citation
" ... L'Histoire dira un jour son mot, mais ce ne sera pas l'Histoire qu'on enseignera aux Nations Unies, Washinton, Paris ou Bruxelles mais celle qu'on
enseignera dans les pays affranchis du colonialisme et ses fantoches. L'Afrique écrira sa propre histoire, et elle sera au Nord et au Sud du Sahara une Histoire de gloire et de
dignité"extrait de la dernière lettre de son excellence Patrice LUMUMBA à sa femme Pauline

Buku


Messager 12/10/2009 09:53


@ Anaclet et Buku,

Je crois en ce qui me concerne que je viens d'être impliqué dans un dalogue de sourds. Jusque là je croyais qu'il s'agissait de Mombele, l'ancien député et chef coutumier. Dès lors j'ai estimé
qu'il était justifié de s'intéresser à sa biographie dans le cadre de l'histoire des peuples Teke et Humbu.
Quant  aux "oeuvres" de son fils Adrien,  personnellement je manque du temps pour m'y intéresser dans la mesure où son comportement ne fut pas un exemple  à suivre.

Messager


anaclet 12/10/2009 09:08


Ce dont nous devons nous départir c'est l'inversion de valeurs. Je ne connais pas l'âge de cet écrivain ni de Buku. Ce n'est pas ce que je veux mais venir sur un site de souvenir et d'histoire nous
présenter un vulgaire voyou et bandit de grand chemin qui entourait de honte sa propre famille . Adrien Mombele c'est le fameux Eddie Bara voleur à la roulotte en ville qui a rapidement fini par
pratiquer le vol avec violence qui lui ont valu la prison au Congo et ici en Europe.
La famille Mombele est une famille respectable sur l'avenue Ermens devenu avenue Sendwe avec les Mabusa dont le père fut un des premiers ministres de l'éducation nationale. Je serais de découvrir
les oeuvres de Adrien Mombele. Si composer quelques chansons de variété suffit à expier ses fautes alors tous les malfrats devraient dorénavant chanter pour recouvrer leur place dans la
société.
Magnifier les vêtement est un sujet frivole surtout pour les intellectuels. Souffrez que je ne puisse partager vos sentiments ou ceux de l'auteur du livre dont j'ai lu les extraits. C'est n'est pas
du chateaubriand comme je l'ai dit.
Le manichéisme n'est pas toujours la bonne méthode pour appréhender les choses. On ne peut pas ramener tout à des considérations raciales. Lire un écrivain parce qu'il est noir n'est pas un critère
solide.
Si tous les sapeurs se muait en héros nous aurions certainement beaucoup de livre à lire. Je répète ce livre j'en ai lu les extraits. C'est pathétique. On en a rien à foutre d'apprendre ce qui est
écrit dedans,surtout que les vêtement dont on y parle étaient pour la plupart volés. Je défends le blog qui pour moi est un plateau de conversation sérieuse et conviviale.


Buku 11/10/2009 22:29


Merci Messager de votre attention,

Le point fort que j'ai souligné, c'est l'importance de sauvegarde des nos sites et monuments. Il a découvert que l'arbre baobab coupé qui est couché par terre au coin de l'hôtel Intercontinental à
Kinshasa au croisement de colonel Tshatshi et Batetela, c'est la tombe du chef coutumier Lingwala. Il est devenu urgent que le gouvernement par le biais du ministère de la cutlure de proteger ce
site.
Qu'il ait une commission du gouvernement pour répertorier les sites et monuments du Congo. Que les Congolais se réveillent pour proteger le patrimoine culturel du Congo. Cette entretien mérite
d'être écouté par les autorités,  tout le congolais de Kinshasa et à travers le monde.
Il a déclaré que Adrien Mombele et ses oeuvres fait parti du patrimoine culturel du Congo. Vraiment, c'était une émisssion reussie. Les journaliste José Pululu et maman Hortence, ils étaient très
professionels. C'était captivant!
Buku.


Messager 11/10/2009 21:49


Cher Buku,
Peux-tu nous faire la synthèse de l'interview, en relevant les points relatifs au sujet que nous débattons actuellement sur le blog. Partageons ainsi les tâches.

Messager


Buku 11/10/2009 21:27



Cher Messager,

Comme je l'ai annoncé, et bien je suis par internet sur radiomangembo l'interview de l'écrivain sur la biographie de Niarcos. Il sera rediffusé aujourd'hui à 22h00. Très intérressant,... A
suivre
Buku



Crispin-Régis Lukoki 11/10/2009 17:16


Ouuuf,quelle belle mélodie!Si elle est ancestrale,je dirais qu´elle n´a rien à envier aux mélodies ou fractions modernes.Merci Messager pour cette délice.
Crispin-Régis Lukoki.